Je vous montre en pratique comment réaliser un bracketing d’exposition avec mes X-T2/X-T3 et X-T20 afin de réaliser une photo HDR.

Le bracketing est une façon de prendre une même photo selon plusieurs expositions. Je vais vous montrer comment faire sur un X-T2 ou X-T20, c’est probablement valable sur les autres tel que le X-Pro2 ou X100F.

La vidéo « Comment faire du Bracketing / HDR avec un FUJI X ? »

→ Cliquez ci-dessous pour démarrer la lecture de la vidéo :

Le script de la vidéo « Bracketing / HDR avec un FUJI X ? »

→ Attention, je vous aide en vidéo et le texte ci-dessous n’a pas vocation a être lu car il a été généré automatiquement. Intéressez-vous plutôt à la vidéo ci-dessus donc 🙂

 

C’est Damien Bernal. Aujourd’hui au programme, je vous explique comment faire du bracketing. Donc le bracketing, c’est cette technique disponible sur vos appareils photo qui vous permettent de prendre une photo, selon plusieurs expositions, de façon ensuite à réaliser une image HDR. C’est-à-dire une image qui mélange, qui fusionne plusieurs expositions.

La scène typique, par exemple, c’est prendre un contre-jour. Vous ne pouvez pas prendre la pièce à l’intérieur et la luminosité qui est à l’extérieur sur la même photo. C’est impossible. Vous prenez donc une photo où l’exposition est faite sur la pièce à l’intérieur, sur le mur et vous prenez une deuxième photo où l’exposition est faite sur la fenêtre. Vous mélangez les deux et vous obtenez une image HDR.

Prise de vue Bracketing

Dans cette vidéo, je vais me concentrer sur la partie de votre appareil photo. On n’ira pas dans lightroom. Dans lightroom, c’est très simple. Vous allez sélectionner les photos. Vous faites clic droit. Vous cherchez le menu fusionner les photos et c’est terminer. Mais dans cette vidéo-là, on va s’occuper de votre boîtier Fujifilm et on regardera donc sur le X-T20 et sur le X-T2, ce qui devrait couvrir à peu près tous les Fujifilm qui existent, comment on fait un bracketing.

Premier exemple avec le X-T2, imaginons que je veuille photographier ici la fenêtre qui est devant moi plus la pièce. Vous voyez, selon l’exposition qu’on fait, on ne voit pas du tout la même chose. Le problème, c’est qu’on est incapable de faire une photo avec les deux expositions. Donc, on fait un bracketing.

Sur l’appareil photo, cela se concrétise en choisissant ici l’option bracketing, vous voyez, qui est sélectionnée sur le X-T2. Il vous faut ensuite aller sur le menu. Vous allez dans le menu prise de vue. Vous prenez ce menu non traduit. Vous allez dans réglage bracketing, sélection du mode de bracketing. Donc, vous prenez un bracketing d’exposition, AE en l’occurrence ici et vous pouvez ensuite le régler dans le menu qui est là. Donc, vous allez dans le bracketing AE.

Configuration du bracketing d’exposition

Sur le X-T2, vous avez pas mal de configurations possibles que vous n’avez pas du tout sur le X-T20. Sur le X-T2, vous allez pouvoir régler le réglage par vu. C’est très mal traduit, mais grosso modo il veut savoir en gros combien d’images vous voulez faire et combien d’étapes vous voulez faire.

Par exemple moi ici dans le cas de ma fenêtre, il faut vraiment que j’y aille un peu violemment. Le nombre d’images, trois images, cela suffit amplement. On dit beaucoup que deux images suffisent. Donc, ne vous prenez pas la tête avec cela, trois images maximum.

Par contre, ici pour la fenêtre, on va passer à –3. Je pense que c’est à peu près ce qu’il va falloir au moins. Ici, vous avez un réglage pour savoir, selon si c’est vous qui allez prendre les trois photos ou s’il fait une rafale. Donc évidemment, il faut prendre une rafale, sinon vous allez avoir des phénomènes de fantômes et vous allez avoir des problèmes pour les fusionner. Donc, prenez une rafale. Cela, c’est très important.

Quel écart d’EV ?

Le réglage de la séquence n’a pas trop d’importance. Pour moi en général, j’ai pour habitude de faire –0 + tout simplement parce que c’est l’ordre naturel. Mais cela, vous faites ce que vous voulez.

Donc, je reviens sur ma photo. J’ai cette icône ici qui est apparu avec un 3 et j’ai tout simplement qu’à prendre ma photo. Normalement, il m’a fait trois photos et si j’appuie sur lecture pour les voir, il m’a fait une photo en +3 ici où on voit bien la pièce. On voit que le mur est blanc. On voit même qu’il y a des coussins, etc.

Une photo en 0 où on ne voit finalement rien puisque le dehors est surexposé et le dedans est noir et une troisième photo où on voit le ciel dehors. Le boulot sera ensuite fait dans lightroom à qui on va lui dire : fusionne-moi ces trois photos de façon à avoir une photo où on voit, à la fois, le dedans et le dehors.

Sur le X-T20, c’est exactement la même chose. Donc, vous choisissez ici le mode bracketing. Vous allez dans le menu, donc vous avez bracketing 1 et bracketing 2 ici. Pareil, vous choisissiez bracketing AE. Ici donc, pas de menus, etc. Vous avez juste cela qui vous demande des paliers, mais finalement c’est suffisant. Vous ne perdez rien par rapport au X-T2.

Différents selon les modèles

Donc là par exemple, vous voyez, je n’ai pas le choix de me mettre en3, alors que dans la photo que je veux faire, 3 cela aurait été pas mal. Donc sur le X-T20, ces petites épingleriescomme cela, ils pinaillent, voilà 2 et après j’ai tout simplement à faire ma photo et voilà. Il m’a fait deux photos.

Donc en –2 ici et en +2 ici et le zéro ici. Donc, j’ai bien l’intérieur, j’ai bien l’extérieur. Lightroom n’aura aucun problème à fusionner les deux pour avoir une photo superbe. Voilà normalement, maintenant, vous savez faire un bracketing. C’est vraiment très simple. Alors, ne vous en privez pas.

Cela peut vous permettre des fois de réaliser des photos impossibles. Cela peut vous permettre de faire des photos un peu différentes aussi. Donc voilà, utilisez-le. Il n’y a pas de raison de ne pas le faire. Dans lightroom, je ne vous le montre pas. Mais c’est clic droit, vous sélectionnez plusieurs photos ; clic droit vous fusionnez les photos. C’est automatique. Cela va très vite à faire aussi.