Bienvenue sur Les Guides Fujifilm ! Comme ce n'est pas la 1ère fois que vous venez ici, vous voudrez sans doute regarder les 12 conseils 100% FUJI pour débuter sans stress 🙂 Cliquez ici (gratuit) !

Allez aussi voir du coté des Masterclass Fuji X : ICI


Comment utiliser un appareil photo fujifilm ? Facile ! Je vous aide à comprendre comment choisir votre mode PASM !

Si vous venez d’un reflex ou d’un appareil de toutes autres marques, l’ergonomie des modes PASM chez fujifilm va changer vos habitudes. Je vous explique dans cette vidéo comment fonctionne les modes PASM sur un fujifilm en utilisant les molettes des hybrides fujifilm.

  • Vous voulez le mode P, mettez tout en A (auto).
  • Vous voulez le mode A (Av), sélectionnez une ouverture et laissez le reste en A.
  • Vous voulez le mode S (Tv), sélectionnez une vitesse et le reste en A
  • Vous voulez le mode M, sélectionnez une ouverture et une vitesse …

C’est tout !

La vidéo « Ergonomie PASM sur les Fuji »

→ Cliquez ci-dessous pour démarrer la lecture de la vidéo :

Le script de la vidéo « PASM fujifilm (mode / molette) »

→ Attention, je vous aide en vidéo et le texte ci-dessous n’a pas vocation a être lu car il a été généré automatiquement. Intéressez-vous plutôt à la vidéo ci-dessus donc 🙂

Bonjour, c’est Damien BERNAL pour le blog hybridesphotos.com. Aujourd’hui, une vidéo, pour vous présenter l’ergonomie Fujifilm.

En effet quand on réfléchit à choisir un hybride et qu’on envisage peut-être de passer chez Fujifilm, on se rend compte que Fujifilm qui ne fait pas … Qui ne fait rien comme les autres. Donc, c’est le cas pour son système X-Trans qui n’utilise pas la matrice de Bayer, bref, c’est encore autre chose. Et qui lui permet d’avoir des images exceptionnelles d’ailleurs.

Mais surtout, quand on prend un boîtier Fujifilm, on se rend compte qu’il n’est pas comme tous les autres boîtiers qui ont les fameuses molettes, en général avec des modes P-A-S-M. Donc, programme, priorité à l’ouverture, priorité à la vitesse et mode manuelle.

Comprendre l’ergonomie PASM des appareils photo fujifilm (mode / molette)

Donc, Fujifilm n’a pas du tout cette ergonomie-là. Et c’est souvent un sujet d’inquiétude pour la plupart des gens qui viennent d’un reflex et qui ont l’habitude du moins d’utiliser ces modes-là, ils se demandent un peu comment ça marche chez Fuji.

Tout le monde n’a pas la chance d’avoir testé le boîtier avant de pouvoir le commander. Donc, l’idée de cette vidéo… après, moi, j’ai apparemment, quelqu’un me disait qu’il n’arrivait pas à trouver une vidéo de ça, sur Internet ; sur ce sujet spécifique là qui montre un peu comment marche les modes P-A-S-M chez Fuji. Voilà, donc, c’est une vidéo que si vous avez un boîtier FUJI, elle va être complètement inutile pour vous. Par contre, si vous êtes en train de réfléchir à passer chez Fuji et que vous vous demandez un peu comment ça marche et que vous voulez être rassurer, je vais vous rassurer tout de suite, c’est vraiment très simple. L’ergonomie Fujifilm ne va pas du tout perturber vos habitudes et vous allez parfaitement vous y retrouver.

Donc, sachez que Fujifilm a décidé, contrairement aux autres qui ont les fameuses molettes P-A-S-M de créer une molette pour chaque paramètre principal.

Donc, les paramètres principaux, ce sont :

  • l’ouverture
  • la vitesse d’obturation
  • les ISO.

Donc, voilà ! Fujifilm a une molette ici pour les ISO, une molette ici pour la vitesse d’obturation, et une bague ici, directement sur l’objectif qui fait l’ouverture.

C’est comme ça que Fujifilm fonctionne au niveau du mode P-A-S-M. C’est une ergonomie qui une fois qu’elle est prise en mains, franchement, vous ne pouvez plus vous en passer.

Donc, comment on s’y retrouve et comment on retrouve nos modes P-A-S-M avec cette ergonomie-là ?

Alors, je vais vous montrer, je vais l’allumer. Alors tout d’abord, sachez que chaque molette a un mode automatique. C’est le cas, je vous le montre pour les ISO ici, qui a un mode A. C’est le cas ici pour la vitesse d’obturation qui a un mode A. Et c’est le cas ici pour l’ouverture qui a un mode A. Donc, si je mets tous les modes sur automatique, je me retrouve ici, en mode P, comme programme. Donc, c’est le mode automatique ou c’est l’appareil photo qui choisit tous les paramètres.

Choisir mon ouverture : donc, je vais me mettre par exemple en 8. Maintenant, si vous pouvez passer du mode P au mode A, sous-entendu : priorité à l’ouverture ou AV chez CANON, il faut tout simplement, choisir une ouverture. Vous laissez la vitesse d’obturation en automatique, les ISO en automatique, et vous choisissez votre vitesse d’ouverture avec la bague directement, sur l’objectif. Par exemple, je vais le mettre à F8, et voilà ! Et vous regardez tout simplement. Sur le menu maintenant, ici, vous êtes passés en mode A.

Mode P

Donc, le mode P, si je veux y revenir, je le remets en automatique. Je suis passé en P.

Je veux passer en mode A, je choisis une ouverture.

En fait, c’est presque plus intuitif que le mode P-A-S-M puisque vous comprenez réellement, qu’est-ce que vous avez laissé en automatique ? Et qu’est-ce que vous avez précisé en manuel ?

Vous n’avez plus besoin de penser à P-A-S-M, vous pensez concrètement, qu’est-ce qui m’intéresse, moi de découvrir.

Maintenant, imaginons que vous voulez passer en mode priorité à la vitesse. Donc, je crois que c’est TV sur Canon. P-A-S, donc, c’est le S pour Speed priorité à la vitesse. Il suffit tout simplement de préciser une vitesse.

Donc, je mets mon ouverture en automatique, je laisse mes ISO en automatique et ici, par exemple, je choisis une vitesse, je ne sais pas 1/125ème par exemple, voilà ! Et là, vous allez voir ici, je suis passé en priorité à la vitesse. Donc, j’ai le P, j’ai le A, j’ai le S et voilà !

Et maintenant, si vous voulez passer en manuel, il suffit tout simplement : je fixe l’ouverture, je fixe ma vitesse et je suis maintenant, en manuel.

Vous voyez, c’est magique en fait. On comprend beaucoup mieux. C’est presque beaucoup plus facile à utiliser que P-A-S-M. Des fois, on ne se rappelle pas bien ce qui se passe. Là, vous choisissez, vous avez vos 3 paramètres. Vous lui dites de quel paramètre vous voulez vous occuper. Les paramètres dont vous ne voulez pas vous occuper, vous les mettez en automatique et tout simplement, vous avez vos modes qui se règlent. Donc, on retrouve parfaitement, les modes P-A-S-M sur Fuji. Ce n’est pas parce que vous n’avez pas la molette que ne vous ne connaissez pas, que vous ne les avez pas. Ils sont là, et ils sont bien là.

Mode A

Après, juste pour aller un petit peu plus loin, on va voir les molettes. Donc, on a la molette d’ouverture qui elle, n’a qu’une seule position, c’est automatique ou un choix d’une valeur. Pour la molette des ISO, vous avez les valeurs des ISO intégrales de 200 à 12 800. Donc, c’est évidemment les ISO en plages étendues. Ce sont les ISO natives et par contre, cette plage d’ISO, elle est accompagnée de L et de H. En plus de la valeur automatique, L étant des ISO inférieures Low et H, des ISO supérieures donc High, qui permet par exemple, de prendre des photos en ISO100 ou en ISO, je crois, jusqu’à 50 000 et quelques ou à 25 000. Il y a un choix à faire dans le menu.

Pour la vitesse, j’ai eu une fois, un commentaire qui me disait : c’est bizarre parce qu’avec cette molette, finalement, qui est crantée, on la voit ici. On ne dispose pas finement de la vitesse.

Et en fait, si ! Détrompez-vous, parce que vous pouvez combien même, choisir par exemple, 250. Donc, on voit que la vitesse inférieure est 125 et que la vitesse supérieure est 500.

Donc, on peut dire effectivement qu’on n’a pas de paliers intermédiaires entre 250 et 500. Et en fait, si ! Parce que si vous voulez ça, vous sélectionnez tout simplement, la vitesse, la plus proche et avec ici, la molette qui est là, on le voit s’afficher ici.

Mode S

Vous pouvez sélectionner des valeurs intermédiaires. Donc, là, je peux passer à 160 et jusqu’à 400. Qui on voit, ce sont des valeurs intermédiaires entre 125 et 500. Donc, on ne perd pas de l’altitude. On a la molette qui permet de changer la vitesse beaucoup plus vite que si vous n’aviez pas la molette. Et si quand même, vous voulez des paliers intermédiaires, vous les avez aussi via la molette. Cela existe aussi chez Fuji.

Enfin, vous avez une position T et une position B qui sont là pour des pauses longues. T étant un time, T pour time. Donc, vous pouvez par exemple, faire une pause longue de 30 secondes. Et B pour but, sous-entendu jusqu’à ce que vous lâchez le bouton. Je crois que ça peut aller jusqu’à 30 minutes.

Voilà, j’espère avoir été clair sur l’ergonomie Fuji. C’est une vidéo qu’on ne retrouve pas beaucoup sur Internet.

Donc, voilà !