Les appareils photo vous offre un choix fondamental entre le RAW compressé sans perte ou non compressé via le menu IQ > ENREGISTREMENT BRUT.

La compression divise quasiment la taille des fichiers RAW par deux, vous pourrez donc en stocker deux fois plus sur la carte mémoire. La compression aide aussi à accélérer le traitement des images par l’appareil photo : le buffer utilisé pour les rafales se rempli moins vite et puisque les fichiers sont plus petits, les temps de transfert sont réduits.

La vidéo « Raw compressé ou non ? »

→ Cliquez ci-dessous pour démarrer la lecture de la vidéo :

Le script de la vidéo « Raw compressé sans perte sur les Fujifilm »

→ Attention, je vous aide en vidéo et le texte ci-dessous n’a pas vocation a être lu car il a été généré automatiquement. Intéressez-vous plutôt à la vidéo ci-dessus donc 🙂

 

La compression est dite sans perte, il n’y a donc aucune différence de qualité entre un fichier compressé et non compressé. Et c’est réel. Tous les benchs effectués en comparant une photo en RAW compressé VS la photo en RAW non compressé le confirme. Bizarrement, c’est même souvent l’inverse, le fichier compressé semble un peu plus détaillé que le non compressé. C’est probablement du au fait que les éditeurs de logiciel qui traite les RAW ont investi plus de temps sur les RAW compressé. En tout cas, le principal est de savoir qu’il n’y a réellement AUCUNE PERTE.

La seule chose à vérifier est la compatibilité du logiciel avec lequel vous allez ouvrir vos RAW avec les RAW compressé by Fujifilm. Mais en 2017, les logiciels ne sachant pas les ouvrir ne courent pas les rues.