Pour éviter d’avoir des photos flous sur votre Fujifilm X-T2, X-T20, X-E3 ou X-Pro2, vous devez indiquer à l’appareil photo où il doit faire la mise au point ! Le mode AUTO n’est pas fiable pour le faire à votre place, donc vous devez le faire VOUS !

Et c’est plutôt simple de modifier de position son collimateur !

 

Comment faire la mise au point ?

On continue. On veut quitter le mode automatique. Un des bénéfices de quitter le mode automatique, c’est que vous reprenez le contrôle de votre mise au point. La mise au point, c’est avec la vitesse trop basse dont on a parlé hier le deuxième facteur qui fait que vous obtenez des photos floues alors que ces photos pourraient être réussies.

En effet, quand vous prenez des photos au smartphone, on a pris l’habitude de venir tapoter sur son smartphone pour venir indiquer l’endroit où l’on souhaite faire la mise au point. Mais c’est quelque chose qui paraît plus naturel sur un smartphone parce qu’il y a un écran tactile que vous le faites sur un appareil photo.

AF-C

Et il faut vraiment prendre l’habitude maintenant d’indiquer à l’appareil photo l’endroit où vous voulez faire la mise au point. Alors, je vous ai déjà conseillé depuis le début de cette série de vous mettre en AFC, de vous mettre sur le C ici pour avoir une mise au point continue. Le deuxième conseil maintenant, cela va être d’apprendre à indiquer à l’appareil photo où est-ce qu’il doit faire la mise au point. C’est très important.

Joystick ou Ecran tactile

Alors, vous avez deux technologies qui coexistent chez Fujifilm. Vous avez l’écran tactile exactement comme sur votre smartphone ou le joystick. L’écran tactile, vous allez indiquer à l’appareil photo, comme sur un smartphone, l’endroit où vous voulez faire la mise au point et l’appareil photo va se contenter de faire la mise au point dessus. Ce n’est pas plus compliqué que cela. Vous avez vu, c’est très simple.

Donc, avant de faire une photo, comme sur votre smartphone, vous faites en sorte de mettre ce que vous voulez qui soit net dans votre petit carré. Sachez que la mise au point continue, elle se fait tant que vous laissez appuyer sur ce bouton ici. Vous pouvez laisser appuyer autant de temps que vous voulez, il continue de faire la mise au point dans le carré que vous avez sélectionné. Vous devez donc veiller à ce que ce que vous êtes en train de photographier soit bien dans votre petit carré ici appelé : collimateur.

Choisir l’endroit de la mise au point

Enfin, si vous avez un joystick, que vous n’avez pas d’écran tactile, vous avez un joystick comme ici. C’est exactement comme un jeu vidéo, le joystick. Vous allez pouvoir le déplacer de la manière que vous voulez. Et ici encore, c’est exactement la même chose. Vous faites en sorte de garder votre sujet dans le collimateur, dans le petit carré. Et ce n’est pas plus compliqué que cela. Vous allez voir que vos photos vont drastiquement s’améliorer puisque l’appareil photo c’est vous qui lui indiquez ce qui est important pour vous dans votre photo et là où il doit faire la mise au point.

Si vous laissez faire le mode automatique, il faut savoir que le mode automatique, il va prendre toute la photo et il va essayer de déterminer pour vous qu’est-ce qui est important sur la photo. Il y a des moments qui sont impossibles à déterminer. Par exemple, vous êtes en train de prendre une photo de la mer avec des touristes, ce qui est important ce sont les touristes ou la mer.

L’appareil photo, il ne peut pas le savoir. Même le plus intelligent des appareils photo, il ne sait pas si les personnes qui passent devant, ce sont des passants ou si c’est votre enfant, votre grand-mère, votre mère, peu importe. Il ne sait pas du tout quelle est votre intention. Donc, c’est pour cela qu’il faut à tout prix sortir du mode automatique.

J’espère que j’ai apporté une nouvelle pierre à l’édifice de la mort du mode automatique. Hier, on a vu le mode P qui est un simili mode automatique en vous laissant la main sur différentes fonctions.

Configurer les ISO AUTO

Et ces fonctions-là, c’est justement un  la possibilité de configurer vos ISO pour lui dire : attention, tu ne descends pas en dessous de telle vitesse parce que je veux que mes photos, elles soient nettes, et la deuxième pierre  je choisis l’endroit où je veux faire ma mise au point et ce n’est plus du tout l’appareil photo qui automatiquement choisit pour moi ce qui est important dans ma photo. Voilà !

Demain, je vous donnerai un troisième conseil pour réussir plus de photos, qui clôturera cette série de débuter avec son Fujifilm.

Si vous avez aimé cette vidéo, lâchez-moi le pouce levé vers le haut. Si vous avez des questions ou des commentaires, je vous réponds, cela se passe juste en bas. Si vous débarquez sur la chaîne avec cette vidéo, cliquez sur mon visage, cliquez sur le bouton s’abonner. Juste en bas de la vidéo, vous avez une cloche.

Cliquez sur la cloche pour être prévenu des prochaines vidéos sinon YouTube ne vous préviendra pas. Je vous souhaite une excellente journée et je vous retrouve demain dans la suite.

Ciao !