Lightroom et Fujifilm, c’est une longue histoire. Lorsqu’on commence a s’interesser au sujet, c’est pas évident de comprendre rapidement les tenants et les aboutissants. Je vois beaucoup trop de gens méconnaitre la situation et s’écarter de Fuji uniquement parce qu’ils ont lu ou entendu quelque chose qu’ils n’ont pas entièrement compris. Il n’y a PAS de problème qui empêche Lightroom de lire un RAW Fuji.

J’ai décidé de résumer concrètement la situation en étant le plus clair et le plus abordable possible.

Je vous montre donc concrètement de quoi on parle et ce qu’est réellement la situation !

On abordera le sujet d’iridient-x-transformer et de Capture ONE

 

La vidéo « Lightroom & Fujifilm : Résumé de la situation »

→ Cliquez ci-dessous pour démarrer la lecture de la vidéo :

Le script de la vidéo « Lightroom & Fujifilm : Analyse du problème »

→ Attention, je vous aide en vidéo et le texte ci-dessous n’a pas vocation a être lu car il a été généré automatiquement. Intéressez-vous plutôt à la vidéo ci-dessus donc 🙂

 

Aujourd’hui, je vous retrouve pour une petite vidéo où on va synthétiser la situation entre Fuji et lightroom parce que j’ai de plus en plus de messages privés d’Instagram, de mails, de gens qui me parlent de problèmes entre lightroom et Fuji, en fait. La plupart de ces gens sont en train de choisir une marque d’appareil photo, c’est peut-être votre cas si vous regardez cette vidéo.

En fait lorsqu’on intègre des groupes Facebook, lorsqu’on intègre des forums et qu’on lit un peu en biais beaucoup d’informations, on se rend compte que l’on trouve de temps en temps des gens qui se plaignent par exemple que cela ne marche pas bien sur lightroom, etc. ou que cela ne marche pas.

Lightroom & Fujifilm : 100% compatible

Et je vois beaucoup de gens en tirer des mauvaises conclusions en fait et qui disent, qui viennent me voir en me disant : Damien, j’ai lu que lightroom et Fuji cela ne fonctionnait pas. Qu’est-ce qu’il en est vraiment. Donc, l’idée de cette vidéo, c’est de synthétiser un peu. Quelle est vraiment la situation de façon à ce que les gens qui se posent cette question-là, je puisse les réorienter vers cette vidéo et qui plus la trouver tout seul via Google.

Donc quelle est la situation entre lightroom et Fuji ? Il faut savoir déjà que c’est 100 % compatible. Donc, si vous achetez un Fuji, vous n’aurez aucune difficulté à utiliser lightroom. Vous n’aurez aucune difficulté à ouvrir vos fichiers raw. Donc cela, il faut que les choses soient entièrement claires, lorsqu’à chaque fois que Fuji sort un nouvel appareil photo, lightroom est automatiquement mis à jour pour supporter cet appareil photo.

Capture ONE 12

D’ailleurs au moment où je tourne cette vidéo, lightroom est encore le seul logiciel à posséder officiellement les simulations de films fujifilm. Capture one va bientôt les avoir aussi, mais cela ne met pas un terme au partenariat entre fujifilm et Adobe. Donc, lightroom est de toute façon le logiciel majoritaire, leader sur le marché. Donc, il n’y a pas de raison que fujifilm et lightroom ne continuent pas de fonctionner ensemble. Donc vraiment cela, il faut se rassurer. Cela fonctionne parfaitement.

Cela fonctionne aussi bien avec les fichiers jpg qu’avec les fichiers raw puisqu’on m’a posé la question. Ensuite donc pourquoi lorsque vous êtes sur des groupes, sur des forums, vous rencontrez parfois des gens qui se plaignent de problèmes entre lightroom, fujifilm et compagnie.

Lightroom est suffisant !

Donc pour 95% des gens, le travail que va faire lightroom est suffisant. C’est-à-dire que si vous ne zoomez pas à 100 % sur vos photos, si vous n’appliquez pas de netteté excessive sur vos photos, le travail que fait lightroom pour la plupart des photographes, je dirais 95% des photographes, ne savent même pas de quoi je parle et vous diront : mais lightroom fonctionne parfaitement avec une Fuji. Il y a zéro problème.

Je dirais qu’à 4 % des photographes qui estiment que le travail que fait lightroom est parfois insuffisant. Insuffisant pourquoi. On va rencontrer un parfois des végétations, donc quand vous prenez des photos avec des éléments qui sont verts, qui sont parfois un peu imprécis. On trouve la photo, on trouve que la photo manque de netteté.

Lightroom & Curseur netteté : Ennemi

Deux, on a quand on joue beaucoup avec le curseur netteté, l’apparition parfois d’artefact, on appelle cela les verres, mais grosso modo c’est des artefacts qui apparaît sur votre photo parce que lightroom n’arrive pas à ajouter de la netteté sur la photo.

Et trois, il est lié au premier, c’est que parfois on trouve que la photo manque un peu de netteté. La photo par rapport à lorsqu’on compare le jpg sorti du boîtier et le rendu du raw dans lightroom, on a l’impression d’une perte de netteté. Donc cela, c’est un peu les symptômes de qui vont permettre donc à 4% des photographes à dire, mais moi le travail que me propose lightroom, je le trouve insuffisant, alors qu’il convient à 95% des gens.

La solution iridient-x-transformer

Pour ces gens-là qui veulent rester dans lightroom et qui ne veulent pas avoir ces problèmes-là, il y a plusieurs solutions qui s’offrent à eux. La première solution la plus simple, c’est de passer par un plugin lightroom qui s’appelle Iridient X-Transformers. Ce plugin lightroom, il va décharger lightroom de sa capacité de dérawtisation. C’est-à-dire d’interprétation des fichiers raw. Donc, on va demander à ce plugin Iridient X-Transformers de lire le fichier raw et de le convertir en fichier dmg.

C’est automatique. Vous avez sur un clic à faire. Tout cela, c’est transparent pour vous. Attention, le fichier dmg fait le double de la taille du fichier raw, mais ce fichier dmg il est parfaitement interprété. Vous avez beaucoup moins de problèmes avec le rendu de la végétation. Vous avez une netteté qui est accrue et vous n’avez plus beaucoup de problèmes avec le curseur pour ajouter de la netteté.

Si vous êtes très exigeant

Pour la plupart des photographes, cela fait le job. Il reste toujours ce 1% des photographes qui estiment que ce n’est toujours pas suffisant. Ce 1% des photographes, lightroom ne fait effectivement pas le travail et il faut se reporter sur d’autres solutions. L’autre solution typique aujourd’hui, c’est capture one qui vient de lier un partenariat avec Fuji.

Capture one est connu pour pouvoir justement pousser les curseurs de netteté et donc à avoir une meilleure netteté que lightroom sans apparition d’artefacts et surtout avoir un meilleur rendu des couleurs en plus d’avoir plein de fonctions accès professionnel et notamment un mode connecté que n’a pas lightroom.

A vous de voir !

Donc pour moi c’est vraiment ma vision des choses, 95% des gens qui aujourd’hui ont un fuji ont aucun problème avec lightroom et ne voit même pas de quoi je parle. Les gens qui ont l’habitude de regarder leurs photos en détail, de zoomer à fond et compagnie, il y en a une bonne partie qui aujourd’hui utilisent soit de la netteté sélective sur photoshop, soit un plugin sur lightroom pour régler ce problème de végétation et de netteté et cela leur va très bien.

Et ensuite, il y a une autre partie des photographes qui ont un niveau d’exigence encore plus poussée et ces photographes-là, ils vont sur un autre logiciel, ils vont sur capture one. Voilà j’espère que cela fait une bonne synthèse de la situation.

Si vous posiez la question normalement, maintenant cela devrait être clair dans votre esprit, aucun problème entre lightroom et fuji. Par contre effectivement, lightroom n’est pas forcément le logiciel qui permet d’obtenir exactement la meilleure netteté.