Les RAW (RAF) de chez Fujifilm sont souvent le sujet de discussion préféré des retoucheurs avant le développement de leur photo. Lightroom a la réputation de ne pas être le meilleur, on entend parfois parler d’un plug-in nommé Iridient-x-transformer ou de logiciel comme ON1 PHOTO Raw, Capture ONE, Luminar …

Lightroom vs iridient vs Photoshop

Je fais le point sur les différentes techniques qu’on trouve pour Lightroom : Accentuation via Photoshop, netteté, iridient ou ON1 Photo Raw.

Au final, je vous montre ou trouver iridient, comment l’installer, le configurer et l’utiliser facilement, vous verrez que ça n’alourdit pas beaucoup le flux de production !

Lightroom & RAW Fujifilm X-T2 / X-T20 / X-E3 / X-Pro2

Bonjour !

Aujourd’hui, je voulais faire une vidéo récapitulative sur pourquoi j’utilise Iridient, comment on l’installe, comment on le télécharge, comment on l’utilise, comment je le configure et quelle est ma philosophie en fait par rapport à tout cela ?

Donc, on va aller sur l’ordinateur. La première des choses, c’est oui. Tout cela, cela va occuper de l’espace. Si pour vous l’espace sur votre disque dur est important, je vous vraiment… Encore, je n’arrête pas de dire, mais bon 130 €, 4 Tera aujourd’hui. Donc vraiment, ne vous embêtez pas avec l’espace du disque dur. Je pense que c’est la dernière des préoccupations et ce n’est pas très important l’espace du disque dur.

des RAFs a optimiser

Allez, on va voir Iridient. Pourquoi, je parle de cela. Alors Iridient, pourquoi on parle d’Iridient ? En fait, moi à la base, quand je prenais mes fichiers comme cela RAW au tout début où j’ai commencé chez Fujifilm, donc là c’en est un par exemple, je trouvais les photos pas entièrement nettes, en fait.

Je trouvais que les photos, elles avaient toujours un léger flou, ce n’était pas très précis. Donc là par exemple, cette photo pour moi, c’en est un exemple, je trouve les cheveux ici, tous ces cheveux-là, je ne les trouve pas très précis. Et on se rend compte qu’en les passant dans Iridient, on gagne en précision.

Ici par exemple, je trouve la photo de gauche personnellement qui est passé par Iridient, beaucoup plus précise. On voit que les cheveux sont beaucoup plus nets. C’est pour cela que je passe mes photos par Iridient.

Alors, il y a plein de méthode. Iridient n’est pas la seule des solutions. Ce qui est sûr, c’est que le traitement de base quand on ouvre une photo dans lightroom, ce n’est pas l’idéal. Cela peut convenir selon les cas et selon vos exigences, mais ce n’est pas l’idéal.

 

Iridient-x-transformer au secours de Lightroom

Et depuis, il y a pas mal de techniques qui sont sur les forums, qu’on retrouve dans les groupes Facebook, qui disent : « moi, je fais comme cela. Moi, je fais comme cela. Moi, je fais comme cela. » Chacun fait comme il veut finalement tant que le résultat vous convient.

Par exemple, si je prends cette photo-là, c’est pareil. Quand je regarde les cailloux ici, je trouve que les cailloux, ils ont toujours un léger flou. Donc, c’est pourquoi on se prend la tête un peu à savoir qu’est-ce qu’il vaut mieux. Alors, l’idéal c’est prendre un process et après, on en parle plus parce que le but c’est de faire la photo, ce n’est pas de faire de l’informatique.

Mais ici par exemple, j’ai pris cette photo de paysage. Donc là, cela, c’est la photo finale en RAW traité et donc, j’ai essayé de m’amuser avec cette photo-là. Il n’y a pas mal de végétation. Les éléments sont petits. C’est une photo qui est un peu complexe quand même, mais disons que j’ai voulu m’amuser que cette photo-là.

La première des choses, c’est de comparer les techniques et ensuite, je vais vous montrer comment on installe Iridient et comment on s’en sert. Cela, c’est le RAW de départ. C’est donc un RAW sans aucun développement. Il n’y a donc pas le moindre développement qui a été fait sur cette image. Quand on regarde cette image, on a toujours ce léger flou qu’on a un peu dans lightroom. Ce n’est pas très précis, on va dire.

J’ai essayé différentes techniques. J’ai essayé une technique ici avec un TIFF. Dans Photoshop, il y a une technique qui dit que vous faites modifier dans Photoshop ici, modifier dans Photoshop, vous allez dans les filtres d’accentuation et vous émettez des valeurs dans l’accentuation et certains disent qu’on peut se passer d’Iridient et qu’avec cette technique-là, on a de meilleurs résultats.

Si on compare très concrètement l’accentuation dans Photoshop contre le RAW d’origine, on s’aperçoit quand même que le résultat est bien meilleur. On a la version Photoshop là ici sur la gauche. Donc effectivement, le résultat est bien meilleur. Il n’y a pas de doute sur cela.

Par contre, je trouve qu’on n’est pas toujours très clean-clean. Par exemple, l’arbre qui est ici, on se rend compte qu’il se passe des choses un peu bizarres quand même, que ce n’est pas très propre. On avait comme une bannière ici, là où j’ai ma main que l’on le voyait mieux finalement dans lightroom.

Et une fois que c’est accentué, je trouve qu’il y a quand même pas mal de petits défauts là, en lisière de tous les arbres, comme un filet. Je ne sais pas. Je ne trouve pas cela très net. C’est une technique qui fonctionne. On voit que c’est quand même plus net que ce que c’était dans lightroom. Mais, je ne trouve pas cela génial, personnellement.

Il y a une autre technique qui dit que ce n’est pas grave, il faut appliquer de la netteté. Donc par exemple, on a pris 80 de netteté. Ce sont des valeurs que personnellement je n’utilise pas, que j’ai récupérées sur différents forums et les groupes Facebook.

Donc, on dit qu’en gros quand on pousse la netteté assez forte les détails et qu’ensuite on fait un masquage conséquent. Là par exemple, j’ai un masquage à 80. Si on ne met pas le masquage, c’est une boucherie. Le résultat est vraiment une boucherie.

Là aussi, si on compare avec le RAW d’origine qu’avait sortie lightroom, on se rend compte qu’il y a quand même un gain effectivement à faire cela. C’est normal, on a appliqué de la netteté et en plus en grande quantité. Mais pour autant, ce n’est pas génial.

 

Accentuation de la netteté : Photoshop, Iridient ou Lightroom

Alors, si on regarde sur l’arbre et si on n’a pas comme on avait tout à l’heure avec l’accentuation Photoshop en périphérie des arbres, c’était fait un peu bizarre, d’ailleurs qu’on a un peu ici à gauche, je trouve que c’est un peu plus propre. Certes, on a gagné un peu en netteté, mais ce n’est pas non plus énorme.

Ensuite, il y a la technique Iridient. Alors pour l’instant, je vais juste générer le fichier et on verra cela après comment on fait dans le détail. Je génère le fichier Iridient. Donc, c’est un seul clic. Il n’y a pas plus. Ce n’est pas plus compliqué que cela Iridient, c’est un clic. Donc là, vous voyez, il est en train de me générer mon fichier. Et mon fichier ensuite s’ajoute directement dans lightroom. Mon fichier est là. On voit au nom qui a été ajouté –Iridient.

Si je compare ce fichier-là au RAW d’origine, on va s’apercevoir qu’on n’a pas trop le même fichier. Attend, il m’a appliqué mon développement photo à Iridient, chose que je ne veux pas. Je réinitialise la photo pour avoir un RAW avec juste le traitement Iridient en fait, aucun traitement lightroom, enfin les traitements de base quoi, mais pas de développement personnalisé.

Et si on compare les deux fichiers, en général, on voit une grosse différence avec Iridient. Donc voilà, sur l’écran, c’est le jour et la nuit. On voit tous ces arbres, tout était flou. Et sur Iridient à gauche, tout est net. Donc, c’est vraiment l’idéal. On n’a pas du tout de problème en lisière comme on le voyait là. On garde la bannière. Les éléments restent propres. C’est juste que c’est comme si la photo, elle était passée un peu du flou au net. J’espère que vous le voyez chez vous. Pour moi, c’est très clair ici à l’écran.

On peut aussi passer dans d’autres logiciels. Donc là par exemple, je ne vais pas en faire 50, j’ai juste fait ON1 Photo RAW sur lequel j’ai ouvert le RAW. Il y a un curseur, on peut le faire ensemble, supprimer du disque. Donc ici, je fais modifier dans et je vais dans ON1 Develop 2018 et je passe par un format de transfert qui est le PSD en fait, la création d’un PSD.

Cela ouvre ON1 Photo RAW et dessus, on va juste toucher le curseur de sharpness qui est un curseur qui marche très bien dans ON1 qui n’existe pas. Cela correspondra un peu à la clarté de lightroom, mais pas vraiment. C’est vraiment l’accentuation et la netteté et c’est fait de manière très propre par ON1.

Je vais carrément le mettre à ??? Et c’est la seule chose que je fais. Et ensuite, je fais fichier down et je ferme ON1. C’est donc ce qu’ON1 appelle le Sharpening, en français c’est accentuation de la netteté, très clairement. Sauf que c’est très propre la manière de le faire dans ON1. Donc voilà, je ferme. Le fichier qu’ON1 vient de générer, c’est celui-là. C’est donc un fichier PSD.

Maintenant, je vais le mettre en jaune. Je vais comparer un peu toutes ces images. Déjà, on va comparer par exemple ON1 et Iridient. Je trouve que c’est très proche, en fait. On ne va pas voir tellement de différences entre ON1 et Iridient. Les images restent assez nettes. Je trouve la version Iridient presque meilleure en général que la version ON1.

C’est le cas à l’écran, notamment au niveau des branches. Je trouve que le traitement ici fait par Iridient est de meilleure qualité que le traitement ici fait par ON1. Mais bon, la marge entre les deux est assez pauvre. Je trouve que le boulot fait par les deux est vraiment très bon. Et si on compare, donc pour moi Iridient et ON1, c’est à peu près équivalent.

C’est pour cela que je ne vais pas changer de logiciel puisque Iridient me met à peu près au niveau des meilleurs logiciels, je trouve, qui se fait ailleurs. Si on compare la version Iridient contre la version standard faite par lightroom alors là, la différence, elle est vraiment flagrante. Voilà, vous pouvez que la voir à la maison, mais à droite, c’est flou et à gauche, c’est net. Ce n’est vraiment pas plus compliqué que cela finalement.

Si on le compare, c’est pareil avec la version accentuée et la version netteté, on s’aperçoit aussi qu’il y a une énorme différence entre toutes ces versions. Et pour moi, la meilleure des versions, c’est Iridient et photo RAW qui sont à peu près ex aequo. Donc voilà, pourquoi personnellement j’utilise Iridient pour améliorer la netteté de mes images dans lightroom.

Alors ici le TIFF, c’est l’image générée tout à l’heure par Photoshop quand j’ai accentué la netteté. Là aussi, on peut aller essayer de le comparer, mais là on va se rendre compte qu’il n’y a pas photo entre les deux méthodes. À droite, c’est la méthode avec l’accentuation par Photoshop.

Donc en l’occurrence, les valeurs d’accentuation, c’était 150 de gains, 100 % et 1 au niveau du seuil. On s’aperçoit qu’il y a quand même… Ce n’est pas propre, en fait. C’est vraiment une accentuation Photoshop qui applique quand même pas mal de défauts.

À droit, j’ai l’accentuation Photoshop et à droite, j’ai Iridient et on voit que ce n’est pas du tout propre. On voit au niveau des arbres. On peut voir tous ces arbres-là ici, toute cette zone ici que j’entoure. Les arbres, ils sont assez dégueulasses. Donc, ce n’est pas une accentuation où je trouve vraiment très bonne.

La seule personnellement qui me satisfasse, c’est soit de passer par un autre logiciel Capture One, ON1 Photo ou si je suis sur lightroom Iridient. Donc, à partir du moment où j’ai irradiante, personnellement je reste dans lightroom.

Donc dans la suite de cette vidéo récapitulative et de tout cela puisqu’ici on me pose vraiment, notamment sur le groupe Facebook, on en parle beaucoup, je voulais vous apprendre à utiliser Iridient. Alors, c’est très simple. Quand je dis vous apprendre, je ne vais rien faire de spécial. Je ne vais même pas trop configurer les choses.

Iridient pour le télécharger, vous allez sur le site web. Vous allez sur iridientdigital.com et vous allez trouver Iridient X-Transformer. Vous téléchargez la version Mac ou la version pour Windows. De toute façon, à la base, vous téléchargez une version gratuite. Il n’y a pas de paiement. Il n’y a pas d’histoire d’achat, etc.

D’ailleurs, il y en a beaucoup qui se demandent comment on fait pour l’acheter. Alors l’idéal, vous installez comme cela « la version démo. » C’est une version qui marche entièrement, mais sur laquelle elle va vous mettre un filigrane, en fait.

Alors une fois que vous l’avez téléchargé, vous l’installez, vous le lancez, vous allez avoir ce petit panneau-là parce qu’Iridient, cela se matérialise comme cela. Donc différentes options, il y a des RAW option. Alors moi, je vais laisser presque toutes en défaut. Les plus importants, cela va être le RAW process. Moi, je mets en smoother. Ne mettez pas en more detail. C’est un cran trop avancé, vous allez commencer à avoir des défauts. Et ensuite, je reste tout en default ; adobe default…

Je décoche turn on. J’aime bien laisser quand même ce que fait lightroom, en supplément. Personnellement, cela ne me gêne pas. Je trouve que cela marche bien. Donc ici, je décoche les turn off. En DNG option, je reste bien en Iridient standard notamment pour tout ce qui est couleur.

Pour le reste, vous voyez ce que j’ai coché et ce que je n’ai pas coché, cela ne va pas changer grand-chose un chez vous. Donc, il y a cette case-là qui vous permet de préserver ou non le développement qu’a fait lightroom. Et cette case-là qui vous permet de passer notamment par un fichier XMP, ce que je vous conseille.

Au niveau du ??? de toute façon, lightroom ne regardera pas ces options-là. Donc, ce n’est pas très important. Si vous voulez acheter la version complète, vous allez dans le menu aide d’Iridient X-Transformer et vous avez une option purchase online. Vous cliquez sur purchase online, vous allez arriver sur cette page-là. Vous faites continue to web store. Et ici, vous allez pouvoir payer. Actuellement, il est vendu 26 €. Il a baissé. Moi, je l’ai payé 38 €, je viens de regarder.

Et ici, vous pouvez faire buy. Ensuite, vous faites les cartes bleues et tout cela. Vous allez ensuite recevoir un email avec un fichier à télécharger. Vous revenez dans Iridient. Et en fait, vous allez revenir dans le menu aide et vous faites register. Cela va vous ouvrir comme cela une petite fenêtre dans laquelle vous allez devoir choisir le fichier de licence, vous voyez que je viens ici de sélectionner. Le fichier de licence qui vous permet d’enregistrer que c’est une copine.

Pour enregistrer le plugin dans lightroom, vous revenez dans ce fichier d’aide et vous faites installe ici lightroom plugin. Un clic et vous allez voir que cela prend une seconde et c’est terminé. Donc, vérifiez que vous avez lightroom qui est fermé, etc. Vous appuyez sur Ok. C’est terminé.

Iridient est installé. Il est installé en plugin. Il est configuré. Après, vous n’avez plus jamais à y toucher à tout cela. Moi, je n’y touche jamais. Je ne m’amuse pas à regarder quels sont les petits réglages qui feraient la différence, etc.

J’ai trouvé un réglage qui marche bien dans 90 % des cas et je ne cherche pas à avoir ce petit supplément où je mettrais trois jours à trouver la configuration. Moi, cela ne me plaît pas du tout de me prendre la tête avec tous ces logiciels-là. Franchement un clic et je passe à autre chose.

Donc ici pour avoir ma version Iridient du fichier, c’est ultra simple. Je sélectionne mon fichier ensuite, je fais bibliothèque, module externe et ici, je fais process selected RAF to DNG dans Iridient X-Transformer. Je clique et automatiquement Iridient est lancé. Le fichier est transmis à Iridient. Iridient s’occupe de le traiter. Et dès qu’il a fini de le traiter, il le renvoie à lightroom. Voilà dans lightroom, j’ai mon fichier qui est sélectionné. On peut voir ici en bas que c’est le fichier Iridient. Donc, on voit que c’est la version Iridient et c’est terminé. J’ai ma version Iridient.

Donc ici, il a repris les développements que j’avais faits sur ce fichier-là. On l’a vu tout à l’heure, c’était la case qu’on a cochée et reprendre les développements lightroom. C’est exactement ce qu’il vient de faire. Moi, je vous conseille de… Dans le process, vous importez vos RAF, vous triez vos photos. Vous triez qu’est-ce que vous gardez, qu’est-ce que vous jetez.

Toutes les photos que vous avez triées après vous les sélectionnez, vous faites un Ctrl A en général et vous envoyez toutes les photos en même temps directement à lightroom. Vous faites process selected RAF to DNG et automatiquement toutes vos photos, elles seront en version Iridient. Et ce n’est vraiment pas plus compliqué que cela.

Là, je peux le faire et il va enchaîner les photos, en fait. Il va faire photo 1, photo 2, photos 3. Il va tout enchaîner sans que vous ayez à refaire un deuxième clic. Donc d’abord, vous triez ensuite, vous passez à Iridient et ensuite, vous développez. Là vous voyez, je lui avais demandé de faire trois photos. Voilà, elles sont faites. Ensuite, vous développez, mais vous ne faites pas les développements avant Iridient.

C’est-à-dire que si vous faites les développements dans lightroom et qu’ensuite vous mettez Iridient, vous allez avoir des résultats qui vont être un peu aléatoire puisque tout va s’ajouter. Donc, il faut que vous fassiez les développements sur la version fournie par Iridient.

Voilà ici, il est en train d’enchaîner mes images. Ensuite, vous allez avoir des photos du coup qui vont être en double puisque vous allez avoir la version d’origine et la version Iridient. Puisque oui, le fait de passer par Iridient, vous ne perdez pas la version d’origine.

Ensuite, vous pouvez tout sélectionner tout simplement. Vous faites un clic droit. Vous faites empilement. Vous faites réduire toutes les piles. Et si vous faites cela, lightroom associe toutes les photos qui sont dans une même pile et vous allez vous retrouver qu’avec une seule copie de la photo. Et la copie qu’il met en premier, c’est la copie d’Iridient.

Donc comme cela, vous n’avez pas ce phénomène de oui, mais je me retrouve avec  plein de photos, etc. Vous faites cela, vous empilez. En fait, si après vous voulez les trouver, vous cliquez ici sur le numéro. Si je clique sur le numéro, vous voyez, cela dépile. Si je clique sur le numéro, cela empile.

Mais en faisant cela, c’est vraiment très rapide. Une fois que vous avez trié, vous faites pomme A ou Ctrl A, un clic pour tout envoyer à Iridient. Quand Iridient a terminé, vous faites de nouveau Ctrl A, vous sélectionnez tout, empilement, réduire toutes les piles et c’est terminé. Vous vous retrouvez avec vos photos Iridient et vous pouvez développer vos photos.

Quand je dis que cela prend 5 secondes, cela ne doit vraiment pas prendre plus puisque c’est juste le temps de sélectionner tout, de faire un clic pour lui dire envoie à Iridient, de résélectionner tout et de réduire les piles. Après, vous faites vos développements et c’est terminé.

Donc en termes de gains, par exemple, on va le faire sur cela. Je viens de le faire sur les cailloux. On se dépêche un peu. Même en miniature, franchement, je vois la différence. Et donc, une fois que c’est zoomé, je n’en parle même pas. À gauche, j’ai des cailloux qui sont floués et à droite, ils sont parfaitement nets.

La différence entre la version non passée par… C’est valable aussi pour la planche de bois d’ailleurs. La différence entre la version non passée par Iridient et la version de base dans lightroom, elle est vraiment très nette. Donc, c’est comme cela que je fais personnellement. C’est comme cela que je configure Iridient. Personnellement, je ne passe pas 2 jours.

J’ai acheté les bouquins de – je vous en avais parlé, je ne me rappelle plus de son nom, qui explique exactement toutes les configurations possibles et imaginables dans Iridient, quels paramètres faire, dans quelle situation, etc. Personnellement, je laisse tout en défaut. C’est juste que j’enlève le turn off et je trouve que cela me suffit. J’ai de bons résultats et je m’arrête là, en fait.

Je n’ai pas d’artefact. Je n’ai pas de problème de vers. Je n’ai pas tous ces problèmes-là. Voilà, c’est un peu 80/20. C’est-à-dire 20 % d’efforts, 80% de résultats et après, je fais mes développements tranquilles.

J’espère que vous avez trouvé cette vidéo intéressante. Si vous la trouvez utile, lâchez-moi un pouce levé vers le haut. En complément de cette vidéo, vous êtes libre de recevoir le kit de démarrage du fujiste débutant en cliquant sur les douze conseils qui sont juste ici. Cliquez sur mon visage pour vous abonner à la chaîne. Cliquez sur la cloche juste en bas de la vidéo pour être prévenu des prochaines vidéos sinon YouTube ne vous préviendra pas.

Il ne me reste plus qu’à vous dire que si vous voulez laisser un commentaire, ce sera avec grand plaisir. Donnez-moi votre avis sur tout cela. Qu’est-ce que vous utilisez ? Quel logiciel est le meilleur pour vous ? Qu’est-ce qui fonctionne le mieux pour vous en termes de méthode ? Est-ce que vous vous contentez de lightroom ? Est-ce que vous avez pris des plugins ?

Vous avez vu, je peux aussi bien mettre Iridient qu’ON1 Photo RAW en plugin. Donc, il y a beaucoup de choses de possibles. On peut changer de logiciel ou on peut carrément ne rien faire. Dites-moi en commentaire qu’est-ce que vous en pensez.

À bientôt sur la chaîne !