Les RAW (RAF) de chez Fujifilm sont souvent le sujet de discussion préféré des retoucheurs avant le développement de leur photo. Lightroom a la réputation de ne pas être le meilleur, on entend parfois parler d’un plug-in nommé Iridient-x-transformer ou de logiciel comme ON1 PHOTO Raw, Capture ONE, Luminar …

Lightroom vs iridient vs Photoshop

Je fais le point sur les différentes techniques qu’on trouve pour Lightroom : Accentuation via Photoshop, netteté, iridient ou ON1 Photo Raw.

Au final, je vous montre ou trouver iridient, comment l’installer, le configurer et l’utiliser facilement, vous verrez que ça n’alourdit pas beaucoup le flux de production !

 

La vidéo « Iridient x transformer »

→ Cliquez ci-dessous pour démarrer la lecture de la vidéo :

 

Le script de la vidéo « Lightroom & RAW Fujifilm »

→ Attention, je vous aide en vidéo et le texte ci-dessous n’a pas vocation a être lu car il a été généré automatiquement. Intéressez-vous plutôt à la vidéo ci-dessus donc 🙂

Aujourd’hui, je voulais faire une vidéo récapitulative sur pourquoi j’utilise Iridient, comment on l’installe, comment on le télécharge, comment on l’utilise, comment je le configure et quelle est ma philosophie en fait par rapport à tout cela ?

Donc, on va aller sur l’ordinateur. La première des choses, c’est oui. Tout cela, cela va occuper de l’espace. Si pour vous l’espace sur votre disque dur est important, je vous vraiment… Encore, je n’arrête pas de dire, mais bon 130 €, 4 Tera aujourd’hui. Donc vraiment, ne vous embêtez pas avec l’espace du disque dur. Je pense que c’est la dernière des préoccupations et ce n’est pas très important l’espace du disque dur.

des RAFs a optimiser

Allez, on va voir Iridient. Pourquoi, je parle de cela. Alors Iridient, pourquoi on parle d’Iridient ? En fait, moi à la base, quand je prenais mes fichiers comme cela RAW au tout début où j’ai commencé chez Fujifilm, donc là c’en est un par exemple, je trouvais les photos pas entièrement nettes, en fait.

Je trouvais que les photos, elles avaient toujours un léger flou, ce n’était pas très précis. Donc là par exemple, cette photo pour moi, c’en est un exemple, je trouve les cheveux ici, tous ces cheveux-là, je ne les trouve pas très précis. Et on se rend compte qu’en les passant dans Iridient, on gagne en précision.

Ici par exemple, je trouve la photo de gauche personnellement qui est passé par Iridient, beaucoup plus précise. On voit que les cheveux sont beaucoup plus nets. C’est pour cela que je passe mes photos par Iridient.

Alors, il y a plein de méthode. Iridient n’est pas la seule des solutions. Ce qui est sûr, c’est que le traitement de base quand on ouvre une photo dans lightroom, ce n’est pas l’idéal. Cela peut convenir selon les cas et selon vos exigences, mais ce n’est pas l’idéal.

 

Iridient-x-transformer au secours de Lightroom

Et depuis, il y a pas mal de techniques qui sont sur les forums, qu’on retrouve dans les groupes Facebook, qui disent : « moi, je fais comme cela. Moi, je fais comme cela. Moi, je fais comme cela. » Chacun fait comme il veut finalement tant que le résultat vous convient.

Par exemple, si je prends cette photo-là, c’est pareil. Quand je regarde les cailloux ici, je trouve que les cailloux, ils ont toujours un léger flou. Donc, c’est pourquoi on se prend la tête un peu à savoir qu’est-ce qu’il vaut mieux. Alors, l’idéal c’est prendre un process et après, on en parle plus parce que le but c’est de faire la photo, ce n’est pas de faire de l’informatique.

Mais ici par exemple, j’ai pris cette photo de paysage. Donc là, cela, c’est la photo finale en RAW traité et donc, j’ai essayé de m’amuser avec cette photo-là. Il n’y a pas mal de végétation. Les éléments sont petits. C’est une photo qui est un peu complexe quand même, mais disons que j’ai voulu m’amuser que cette photo-là.

La première des choses, c’est de comparer les techniques et ensuite, je vais vous montrer comment on installe Iridient et comment on s’en sert. Cela, c’est le RAW de départ. C’est donc un RAW sans aucun développement. Il n’y a donc pas le moindre développement qui a été fait sur cette image. Quand on regarde cette image, on a toujours ce léger flou qu’on a un peu dans lightroom. Ce n’est pas très précis, on va dire.

J’ai essayé différentes techniques. J’ai essayé une technique ici avec un TIFF. Dans Photoshop, il y a une technique qui dit que vous faites modifier dans Photoshop ici, modifier dans Photoshop, vous allez dans les filtres d’accentuation et vous émettez des valeurs dans l’accentuation et certains disent qu’on peut se passer d’Iridient et qu’avec cette technique-là, on a de meilleurs résultats.

Si on compare très concrètement l’accentuation dans Photoshop contre le RAW d’origine, on s’aperçoit quand même que le résultat est bien meilleur. On a la version Photoshop là ici sur la gauche. Donc effectivement, le résultat est bien meilleur. Il n’y a pas de doute sur cela.

Par contre, je trouve qu’on n’est pas toujours très clean-clean. Par exemple, l’arbre qui est ici, on se rend compte qu’il se passe des choses un peu bizarres quand même, que ce n’est pas très propre. On avait comme une bannière ici, là où j’ai ma main que l’on le voyait mieux finalement dans lightroom.

Et une fois que c’est accentué, je trouve qu’il y a quand même pas mal de petits défauts là, en lisière de tous les arbres, comme un filet. Je ne sais pas. Je ne trouve pas cela très net. C’est une technique qui fonctionne. On voit que c’est quand même plus net que ce que c’était dans lightroom. Mais, je ne trouve pas cela génial, personnellement.

Il y a une autre technique qui dit que ce n’est pas grave, il faut appliquer de la netteté. Donc par exemple, on a pris 80 de netteté. Ce sont des valeurs que personnellement je n’utilise pas, que j’ai récupérées sur différents forums et les groupes Facebook.

Donc, on dit qu’en gros quand on pousse la netteté assez forte les détails et qu’ensuite on fait un masquage conséquent. Là par exemple, j’ai un masquage à 80. Si on ne met pas le masquage, c’est une boucherie. Le résultat est vraiment une boucherie.

Là aussi, si on compare avec le RAW d’origine qu’avait sortie lightroom, on se rend compte qu’il y a quand même un gain effectivement à faire cela. C’est normal, on a appliqué de la netteté et en plus en grande quantité. Mais pour autant, ce n’est pas génial.

 

Accentuation de la netteté : Photoshop, Iridient ou Lightroom

Alors, si on regarde sur l’arbre et si on n’a pas comme on avait tout à l’heure avec l’accentuation Photoshop en périphérie des arbres, c’était fait un peu bizarre, d’ailleurs qu’on a un peu ici à gauche, je trouve que c’est un peu plus propre. Certes, on a gagné un peu en netteté, mais ce n’est pas non plus énorme.

Ensuite, il y a la technique Iridient. Alors pour l’instant, je vais juste générer le fichier et on verra cela après comment on fait dans le détail. Je génère le fichier Iridient. Donc, c’est un seul clic. Il n’y a pas plus. Ce n’est pas plus compliqué que cela Iridient, c’est un clic. Donc là, vous voyez, il est en train de me générer mon fichier. Et mon fichier ensuite s’ajoute directement dans lightroom. Mon fichier est là. On voit au nom qui a été ajouté –Iridient.

Si je compare ce fichier-là au RAW d’origine, on va s’apercevoir qu’on n’a pas trop le même fichier. Attend, il m’a appliqué mon développement photo à Iridient, chose que je ne veux pas. Je réinitialise la photo pour avoir un RAW avec juste le traitement Iridient en fait, aucun traitement lightroom, enfin les traitements de base quoi, mais pas de développement personnalisé.

Et si on compare les deux fichiers, en général, on voit une grosse différence avec Iridient. Donc voilà, sur l’écran, c’est le jour et la nuit. On voit tous ces arbres, tout était flou. Et sur Iridient à gauche, tout est net. Donc, c’est vraiment l’idéal. On n’a pas du tout de problème en lisière comme on le voyait là. On garde la bannière. Les éléments restent propres. C’est juste que c’est comme si la photo, elle était passée un peu du flou au net. J’espère que vous le voyez chez vous. Pour moi, c’est très clair ici à l’écran.

On peut aussi passer dans d’autres logiciels. Donc là par exemple, je ne vais pas en faire 50, j’ai juste fait ON1 Photo RAW sur lequel j’ai ouvert le RAW. Il y a un curseur, on peut le faire ensemble, supprimer du disque. Donc ici, je fais modifier dans et je vais dans ON1 Develop 2018 et je passe par un format de transfert qui est le PSD en fait, la création d’un PSD.

Cela ouvre ON1 Photo RAW et dessus, on va juste toucher le curseur de sharpness qui est un curseur qui marche très bien dans ON1 qui n’existe pas. Cela correspondra un peu à la clarté de lightroom, mais pas vraiment. C’est vraiment l’accentuation et la netteté et c’est fait de manière très propre par ON1.

Je vais carrément le mettre à ??? Et c’est la seule chose que je fais. Et ensuite, je fais fichier down et je ferme ON1. C’est donc ce qu’ON1 appelle le Sharpening, en français c’est accentuation de la netteté, très clairement. Sauf que c’est très propre la manière de le faire dans ON1. Donc voilà, je ferme. Le fichier qu’ON1 vient de générer, c’est celui-là. C’est donc un fichier PSD.

Maintenant, je vais le mettre en jaune. Je vais comparer un peu toutes ces images. Déjà, on va comparer par exemple ON1 et Iridient. Je trouve que c’est très proche, en fait. On ne va pas voir tellement de différences entre ON1 et Iridient. Les images restent assez nettes. Je trouve la version Iridient presque meilleure en général que la version ON1.

C’est le cas à l’écran, notamment au niveau des branches. Je trouve que le traitement ici fait par Iridient est de meilleure qualité que le traitement ici fait par ON1. Mais bon, la marge entre les deux est assez pauvre. Je trouve que le boulot fait par les deux est vraiment très bon. Et si on compare, donc pour moi Iridient et ON1, c’est à peu près équivalent.

C’est pour cela que je ne vais pas changer de logiciel puisque Iridient me met à peu près au niveau des meilleurs logiciels, je trouve, qui se fait ailleurs. Si on compare la version Iridient contre la version standard faite par lightroom alors là, la différence, elle est vraiment flagrante. Voilà, vous pouvez que la voir à la maison, mais à droite, c’est flou et à gauche, c’est net. Ce n’est vraiment pas plus compliqué que cela finalement.

Si on le compare, c’est pareil avec la version accentuée et la version netteté, on s’aperçoit aussi qu’il y a une énorme différence entre toutes ces versions. Et pour moi, la meilleure des versions, c’est Iridient et photo RAW qui sont à peu près ex aequo. Donc voilà, pourquoi personnellement j’utilise Iridient pour améliorer la netteté de mes images dans lightroom.

Alors ici le TIFF, c’est l’image générée tout à l’heure par Photoshop quand j’ai accentué la netteté. Là aussi, on peut aller essayer de le comparer, mais là on va se rendre compte qu’il n’y a pas photo entre les deux méthodes. À droite, c’est la méthode avec l’accentuation par Photoshop.

Donc en l’occurrence, les valeurs d’accentuation, c’était 150 de gains, 100 % et 1 au niveau du seuil. On s’aperçoit qu’il y a quand même… Ce n’est pas propre, en fait. C’est vraiment une accentuation Photoshop qui applique quand même pas mal de défauts.

À droit, j’ai l’accentuation Photoshop et à droite, j’ai Iridient et on voit que ce n’est pas du tout propre. On voit au niveau des arbres. On peut voir tous ces arbres-là ici, toute cette zone ici que j’entoure. Les arbres, ils sont assez dégueulasses. Donc, ce n’est pas une accentuation où je trouve vraiment très bonne.