Les modes Auto-focus : AF Single (AFS) ou AF continu (AFC)

Je vous explique les différents modes AF.

Valable pour x-t2, x-t20, x-pro2, x100f, x-t1, x-t10, xt2, xt20, xpro2

 

Transcript

Salut !

Bienvenue, c’est Damien. Je te retrouve aujourd’hui pour parler de vidéo. Et aujourd’hui, on fait un sujet qui concerne à la fois les Fujifilm, mais aussi un peu n’importe quel appareil photo qui est le mode autofocus. Surtout les appareils photo où vous avez deux modes autofocus, ce sont évidemment des bases : le AF-S et le AF-C, et en général complétés forcément par le mode manuel.

Mais aujourd’hui, on ne parlera pas du mode manuel, on va parler de AF-S ou AF-C. Là, par exemple, sur les Fujifilm, on le voit, il est sur les présences sur la molette, ici. Vous le choisissez. Donc, l’idée de cette vidéo tout simplement c’est de dire ce que c’est et de vous donner des astuces à connaître sur ces modes-là.

La première chose à savoir est AF-S, c’est AF-Single, donc sous-entendu Single, on ne fait l’autofocus qu’une seule fois. C’est donc un mode autofocus à utiliser pour les sujets qui sont stationary, on appelle en anglais, qui sont fixes. C’est un autofocus à utiliser pour des sujets qui ne bougent pas, qui sont immobiles ou qui bougent très peu.

C’est donc l’autofocus de base, à utiliser si vous êtes sur un paysage, si vous faites un portrait de quelqu’un qui ne bouge pas ou, etc. Si vous mettez ce mode-là, vous choisissez votre collimateur et vous appuyez à mi-course sur le déclencheur, et l’autofocus est fait et gardé en mémoire. Vous appuyez jusqu’en bas, la photo est prise. Si l’autofocus n’a pas été bien fait, vous êtes obligé de relever votre bouton et de rappuyer sur le bouton pour que l’autofocus soit refait. C’est le mode par défaut.

Ensuite, vous avez le mode AF-C, et C pour Continu donc, autofocus continu. Évidemment, vous l’aurez compris, c’est le mode par défaut à choisir pour des sujets qui bougent. Dans ce cas-là, contrairement à tout à l’heure, vous mettez, vous appuyez sur le déclencheur à mi-course, et l’autofocus est fait en continu. Sous-entendu, tant que vous y laissez votre doigt appuyé à mi-course, l’autofocus continue d’essayer de faire la mise au point.

C’est dans des situations où vous avez un sujet qui marche vers vous ou un sujet qui s’éloigne de vous, idéalement en ligne droite, c’est le mode idéal, puisque vous êtes là et l’autofocus se fait en continu. Vous pouvez prendre des photos à tout moment. Vous pouvez faire des rafales, de la mise au point et mise à jour en continu. Donc, c’est le mode par défaut.

Sachez-en plus que la seule chose dont il faut que vous vous préoccupiez, c’est de garder votre collimateur, donc le point où la mise au point est faite là où votre sujet est. Puisqu’on est dans un cas où a priori vous dites à votre appareil photo que votre sujet est en train de bouger, donc à partir de là, si votre sujet, il marche vers vous ou il recule, forcément il reste dans l’axe, donc votre sujet est toujours dans le point de collimateur et la mise au point est toujours faite sur lui, aucun problème.

Par contre, si votre sujet, il bouge comme cela, c’est un enfant, etc., il fait des mouvements un peu n’importe comment, il faut veiller à soit ce que votre collimateur, vous changiez avec un écran tactile ou avec le joystick, soit vous le suiviez avec l’appareil photo pour vous assurer qu’il est toujours dans le point de focus que vous avez défini. Sinon, votre photo va être floue.

C’est un mode aussi où il suffit qu’un passant passe, par exemple au moment où vous faites la photo, etc., et la mise au point est faite sur les passants, etc., la mise au point n’est pas verrouillée, puisqu’elle est continue. Quand vous faites une mise au point en single, vous savez, ma mise au point, elle est faite au bon endroit.

Si le passant, il passe juste après où vous prenez votre photo ; aucun problème. Si vous êtes en mise au point en continu, il faut que la mise au point soit faite en permanence. Donc, il faut vous assurer que votre sujet n’a pas bougé et que le truc de mises au point est bien sur le sujet, qu’il n’y a pas eu quelqu’un qui passe entre-temps, etc. Donc, c’est une mise au point vraiment en continu pour des sujets mouvants.

Donc, deux astuces que je vous avais promises. La première astuce, c’est de savoir que la caméra est intelligente, notamment les Fujifilm, et la photo n’est pas prise à l’instant même où vous êtes en train d’appuyer sur le déclencheur. Il y a toujours un lag, c’est normal, c’est de l’électronique. Il se passe toujours un instant entre le moment où vous appuyez sur le déclencheur à fond pour prendre la photo et l’instant où la photo est prise. C’est pris en compte par votre appareil photo.

Donc, votre appareil photo utilise, si vous êtes sur les points qui marchent en détection de phase, c’est le mode autofocus le plus rapide en général, c’est la zone autofocus qui est au centre. Par exemple, chez Fujifilm, on voit des gros points au centre et on voit de petits points sur les côtés. Donc, c’est tout le carré qui est au centre. Ce sont des modes autofocus plus rapides.

Avec la détection de phase pour faire la mise au point, l’autofocus prédit le mouvement et utilise cette prédiction pour faire la mise au point là où votre sujet va être au moment où on va déclencher. Et donc, quand vous prenez ces points-là, il faut savoir que l’autofocus est plus rapide, l’autofocus est plus précis, et en plus, vous avez une mise au point qui est encore plus précise puisqu’il va prédire le mouvement.

Deuxième chose à savoir, c’est que si vous essayez de faire la mise au point dans des conditions un peu difficiles où vous manquez de lumière, sachez que si vous vous mettez en l’AF-C, imaginons par exemple que vous essayez de prendre une photo A4 pour avoir une profondeur de champ suffisante, et l’AF-C va peut-être avoir du mal à faire le focus, puisque l’AF-C va utiliser la profondeur de champ, l’ouverture que vous avez définie A4, et donc va fermer un peu le diaphragme.

Alors que l’AF-S lui, même si vous décidez de prendre la photo A4 va ouvrir le diaphragme à fond et ne le fermera qu’au moment de la photo. Et cela va permettre à l’AF-S d’avoir un autofocus largement meilleur au moment où vous êtes en condition que vous avez besoin de lumière, etc. où les conditions soient un peu difficiles. Donc au moment où l’autofocus est un peu difficile, il faut savoir que l’AF-C, lui, de par son mode de fonctionnement, va garder une ouverture petite, l’ouverture de travail, et va peut-être avoir du mal à faire la mise au point, là où il suffit de passer en AF-S, en single.

Et la mise au point va se faire à pleine ouverture alors que la photo se fera à l’ouverture de travail. C’est une astuce à savoir qui permet de faire la mise au point facilement, même dans des conditions difficiles.

Voilà ! Cette vidéo est terminée. Si vous l’avez aimée, lâchez-moi un pouce levé vers le haut. Si vous venez de débarquer sur la chaîne, bienvenue. Damien BERNAL, je vous fais des vidéos sur la photo où on découvre un peu ensemble toute la photo de A à Z. Abonnez-vous à la chaîne, vous devez avoir ma tête sur le côté. Vous avez le petit bouton en bas : s’abonner. Vous avez la cloche juste à côté pour être prévenue des nouvelles vidéos. Je vous dis à demain.

Salut !