J’ai déjà expliqué comment fonctionne l’obturateur électronique de manière classique ! Cette fois, je tente une autre façon de l’expliquer que j’utilise dans l’initiation photo.

 

 

L’obturateur électronique en langage SIMPLE

Bonjour à tous !

C’est Damien. Aujourd’hui, je voulais revenir sur l’obturateur électronique. C’est quelque chose que vous allez trouver dans tous les hybrides et que les réflex n’ont pas. Mais c’est quelque chose qui est difficile à appréhender puisqu’on l’assimile à l’obturateur mécanique. Et en fait, il a un fonctionnement qui est complètement différent de l’obturateur mécanique. Donc, il y a une certaine confusion qui se crée. On ne sait pas trop ce que c’est cet objet étrange.

Moi, j’ai ma propre explication qui est l’explication que je ne trouve pas beaucoup sur internet. C’est l’explication que j’utilise aussi bien pour l’initiation photo ou pour les Masterclass. Les membres des formations doivent la connaître. Mais pour les autres, je vais vous expliquer ma manière à moi de l’expliquer aux débutants.

L’obturateur électronique est tout simplement, il faut imaginer votre capteur, je l’ai fait comme cela ici. Mais en fait votre capteur, vous avez beau mettre 1/32000e de seconde par exemple, si vous prenez cette vitesse-là sur un obturateur mécanique, vous allez avoir un rideau qui est devant. Clac-clac, c’est le rideau qui va se lever et qui va se fermer. Si vous mettez 1/8000e de seconde, il va se lever pendant 1/8000e de seconde. Le capteur, il va voir la photo que pendant 1/8000e de seconde. Vous êtes capable de figer le mouvement.

En obturateur électronique, il n’y a pas de rideau. Comme son nom l’indique, c’est électronique. Le problème, c’est que cela ne fige pas le mouvement. C’est la première des choses à savoir. Pour comprendre pourquoi cela ne fige pas le mouvement, il faut vraiment comprendre son fonctionnement.

 

Exactement comme les panoramiques !

Pour voir son fonctionnement, je vous propose de parler de panoramique. Vous savez quand vous faites une photo panoramique, vous allez prendre votre appareil photo, une photo, deux photos, trois photos, quatre photos, cinq photos, vous rassemblez les photos dans une même photo et cela vous fait une photo panoramique. L’obturateur électronique, c’est exactement pareil. C’est exactement pareil.

Il faut que vous imaginiez que votre capteur, il va être découpé à peu près comme cela. J’espère que vous voyez bien à l’écran, j’ai sous-exposé un peu l’image pour que normalement vous puissiez voir. J’ai fait des bandes en fait. Il faut imaginer que votre capteur, il est en bande et que pour faire une photo, l’obturateur électronique, il va faire plusieurs photos qu’il va assembler.

 

Les inconvénients de l’obturateur électronique

Ce n’est pas tout à fait comme cela, mais c’est une image. Donc, si vous mettez 1/32000e de seconde, il va faire une première photo ici de 1/32000e de seconde ; il va faire une deuxième photo derrière de 1/32000e de seconde ; une troisième ; une quatrième ; une cinquième ou une sixième et ensuite, il va tout assembler ensemble en espérant que le rendu soit bon.

Du coup, exit le flash. Pourquoi exit le flash ? Tout simplement parce que si vous aviez eu un flash, le flash est valable que pour une photo. Donc, vous auriez par exemple ici ces deux photos-là où il n’y a pas le flash ; cette photo ici éclairée par le flash et les photos du bas sans flash.

De même, vous ne pouvez pas faire d’exposition, vous ne pouvez pas figer le mouvement puisqu’encore une fois imaginez que vous êtes en train de prendre une photo d’un ballon. Le ballon, première photo, il est ici ; deuxième photo, il est ici ; troisième photo, il est ici, quand vous fusionnez la photo un, la photo deux et la photo 3, vous n’avez plus un ballon de football, vous avez un ballon de rugby. C’est normal, le ballon a avancé.

Alors, vous avez beau mettre 1/32000e de seconde, c’est le temps qu’il va exposer chacune des photos. Mais comme derrière, il prend x photos et qu’il les assemble, le temps de prendre x photos et de les assembler selon les mesures, cela varie entre 1/20e de seconde et 1/50e de seconde.

Il n’y a vraiment pas du tout de mouvement qui va être figé là, c’est entre 1/20e et 1/50e de seconde. Ce sont des temps qui sont plutôt longs, voire très longs. Si vous avez donc du mouvement lorsqu’il fait la recomposition des images, cela ne marche pas. Du coup, l’obturateur électronique, il ne peut pas être utilisé pour faire ce genre de choses-là.

L’obturateur électronique, il est utilisé principalement parce qu’il a une qualité énorme, c’est qu’il est silencieux. C’est donc génial. Ensuite, vous pouvez l’utiliser sur des sujets qui ne bougent pas trop. Si vous avez donc quelqu’un qui se déplace dans la rue, etc., il y a très peu de différence entre cette photo-là et cette photo-là.

Puisqu’en gros la différence entre chacune de ces photos, je ne sais pas, je ne veux pas dire une connerie, mais c’est quelques dizaines de centième de seconde. Si pour aller d’ici à ici, il met 1/50e de seconde à prendre la photo, si vous prenez quelqu’un qui marche dans la rue, le phénomène de déformation, il est négligeable. Cela ne pose aucun problème, vous ne les verrez même pas à l’œil nu.

Les avantages de l’obturateur électronique

Pour tout ce qui ne bouge pas trop vite, l’obturateur électronique est parfaitement adapté. Vous allez dans une pièce de théâtre, ou dans une mairie, ou dans une église, vous ne voulez pas être celui qui attire l’attention avec les clac-clac-clac-clac, vous prenez l’obturateur électronique et vos photos seront parfaitement bonnes. Je le dis vraiment, il n’y a rien à…

De même, vous vous mettez avec par exemple un 56 mm f1.2 sur votre Fujifilm, en plein soleil, si vous ne voulez pas que votre photo soit surexposée, vous allez avoir besoin d’une vitesse très rapide. Vous pouvez parfaitement faire un portrait à 1/32000e de seconde à l’obturateur électronique, votre portrait, le modèle ne va pas bouger. Donc à partir de là, votre photo, vous pouvez parfaitement la faire en d’obturateur électronique exactement de la même manière que vous la faisiez en obturateur mécanique.

L’obturateur électronique, il est parfaitement utilisable. Mais, il faut comprendre son fonctionnement et quels sont ses limitations. C’est pour cela par exemple, je vous ai parlé du flash, mais on a le phénomène aussi sur les néons selon comment va scintiller les néons. Nous, à l’œil nu, on ne va pas le voir, mais avec un obturateur électronique, vous allez avoir un scintillement de néon ici. Ici, cela va être noir parce que le néon ne scintillait pas. Ici, cela va être clair, etc.

Il faut vraiment comprendre que l’obturateur électronique, c’est comme un panoramique et que l’appareil photo va prendre différentes photos qu’il va assembler. Si votre scène, elle a bougé entre temps, au moment de l’assemblement, cela ne marche pas bien. Voilà, comment j’explique l’obturateur électronique. J’espère que pour certains d’entre vous qui peut-être ne savez pas, ou n’avez pas compris ce qu’était cet obturateur électronique, c’est maintenant beaucoup plus clair.

J’espère que cette vidéo vous a aidé. Lâchez-moi un pouce levé vers le haut, si c’est le cas. Si vous avez des questions ou des commentaires, cela se passe juste en dessous de cette vidéo, comme d’habitude je vous réponds. Si vous découvrez la chaîne, abonnez-vous. Cliquez sur mon visage, vous avez le bouton s’abonner qui apparaît. Juste en bas de la vidéo, vous avez une petite cloche, cliquez sur la petite cloche pour être prévenu des prochaines vidéos sinon YouTube ne vous préviendra pas. Moi, il ne me reste plus qu’à vous souhaiter une excellente journée et à bientôt.

Salut !