http://classe-fuji.com

Je vous livre mes premières impressions sur le Fuji X-E3 avec lequel j’ai shooté sans discontinué pendant plusieurs jours. Je vais vous donner mes premières impressions en version Fujiste.

C’est donc une vidéo plutot orienté pour les gens connaissant déja les Fuji. On va regarder les petites nouveautés sur lesquelles personnes s’attarderaient a part le geek que je suis.

On abordera evidemment :

– Ergonomie : prise en main avec son grip réduit
– Viseur : trop etroit ou suffisant?
– Ecran : les informations sont elles différentes ? Que penser de l’alerte haute lumière ?
– Bluetooth
– L’écran tactile avec le reconnaissance de gestes qui remplace le D-Pad
– Les menus qui changent
– L’autoFocus ultra rapide

http://www.dlp-bonus.com

 

 

Bonjour à tous !

Allez, j’ai sorti la chemise pour tester ce X-T20. Si vous ne me connaissez pas, je suis Damien BERNAL. Je suis coach photo. J’apprends aux amateurs comment servir de leur appareil photo. Donc, je fais de la formation photo. En parallèle le site Internet les-guides-fujifilm.com. J’ai une chaîne associée qui compte maintenant, pas loin de 200 vidéos, toutes dédiées à l’univers Fujifilm.

Donc, j’ai reçu ce X-E3 depuis quelques jours, et j’ai fait beaucoup de photos avec. Alors étant donné la parenté évidente qu’à l’appareil avec ses grands frères, le T20, le T2, etc., je pensais déjà être capable de vous faire un premier retour et de vous dire ce que j’en pense concrètement.

J’ai décidé de faire deux tests de cet appareil photo. Donc le second test prévu d’ici une semaine sera standard avec un rappel des caractéristiques, etc. Le premier, celui que vous êtes en train de regarder est une version purement fujiste qui est plutôt destinée aux gens qui connaissent déjà les Fuji.

C’est le genre de vidéo qu’on ne va pas forcément retrouver ailleurs qu’ici. Dans cette vidéo, je vais surtout m’attarder à ce qui m’a étonné sur cet appareil. Alors, je connais vraiment par cœur le X-T2, le X-T20, le X-Pro2 et le X-100F. Donc toute la gamme actuelle de ce que vend Fujifilm en X-Trans III.

Avant de commencer, sachez que j’ai lancé il y a quelques jours donc la Masterclass Fuji qui vous permet d’apprendre à utiliser à 100 % votre hybride Fujifilm. C’est donc quatre heures de vidéo pour vous aider à passer un cap ou à démarrer avec votre appareil photo. Je vous le lien juste en bas de cette vidéo.

On retourne au X-E3. Je vais vous dire qu’est-ce que j’en ai pensé ? La première chose qui frappe quand on l’ouvre, c’est son lien de parenté qui est vraiment évident avec le X-Pro2. L’ergonomie est vraiment très proche de celle de son grand frère. Les boutons sont placés exactement au même endroit. On a un viseur qui est décentré. Vraiment, c’est tout pareil.

La seule raison pour laquelle, il ne s’appelle pas X-Pro20, je pense, ce qu’il n’a pas de viseur optique. Et je pense que Fujifilm a voulu distinguer cela. Au déballage, la première remarque qui m’est venu à l’esprit, c’est que finalement, il n’est pas si petit que cela. Quand on lit les articles ici et là, on aurait presque l’impression que c’est une version miniature de ce que sait faire Fuji.

Finalement, c’est une taille assez identique au X-T20. Il est un peu moins haut, mais il est un peu plus large. Donc vraiment, en termes de volume, c’est quasiment identique. Son bouton de déclencheur m’a assez étonné. La matière est assez différente de celle du T-20 et du T-2. Le toucher est très agréable. Mais il est peut-être même plus confortable puisque plus grand.

Mais le bouton on/off est beaucoup plus large et il a moins de prise et je l’ai trouvé finalement moins confortable que l’ancien bouton on/off de la gamme Fuji. Et c’est vrai, là par exemple, j’essaye de l’activer et par moment cela ne vient pas. Alors, après avoir monté quelque objectif dessus, c’est son grip qui m’a interpellé.

Je trouvais la poignée du X-T20 parfois un peu limite, mais alors le grip du X-E3 est encore moins prononcé. Je trouve que même ce X-18-55 s’accorde juste limite en termes d’équilibre des fois et de prise en main, surtout lorsqu’on le tient à une main. Les doigts en fait, ils n’ont quasiment pas de prise sur lesquels s’accrocher. On comprend mieux pourquoi Fuji a prévu à l’arrière de quoi bien poser son pouce en fait pour tenir l’appareil photo.

L’offre de lancement qui vous offre la poignée qui est normalement vendue 79 € a vraiment de succès. Je peux vraiment que vouloir recommander parce que la prise en main n’est pas exceptionnelle. Alors, j’ai découvert pas mal de micros nouveautés dans les menus et sur l’écran, je vous propose de les regarder ensemble.

D’abord, c’est le menu configuration pixel qui est devenu clonage de pixelement. C’est beaucoup plus clair puisque les traductions ont été un peu approximatives. Il y a le mode évidement AF ALL qui est présent sur tous les réglages. Pour rappel, il permet de passer du mode single, au mode zone, au mode tracking en changeant juste la taille du collimateur. C’est simple, mais vraiment très efficace en termes d’ergonomie.

On dispose maintenant dans les menus autofocus d’un menu stop, mode autofocus par orientation qui permet d’avoir un mode autofocus. Par exemple single si je suis en paysage, mais zone si je suis en portrait. L’appareil va changer automatiquement en fonction de son orientation.

Alors, certainement, contrairement au T-20, on va disposer d’un menu de bracketing au réglage beaucoup plus avancé qui permet d’aller jusqu’à neuf images et d’organiser les séquences. Et on peut notamment aller jusqu’à plus ou moins trois stops. Donc c’est bien mieux de ce que fait le X-T20.

Fuji a ajouté des nouveaux lots ISO intermédiaires puisque maintenant on a les L-125 et L-160 qui font leur apparition. Ce n’est pas sûr que ce soit vraiment très utile, mais en tout cas, c’est là. Alors le menu n’est toujours pas tactile et on doit utiliser le joystick pour le parcourir. Ce qui est assez confortable malgré tout.

L’ancien menu, autorotation EFV devient autorotation-écran. En effet, contrairement au X-T20 qui n’adaptait pas son affichage au mode portrait sur l’écran, le X-E3 en est capable. Et c’est plutôt cool. On retrouve l’alerte lumière vue en direct dans les options disponibles qu’on peut incruster à l’écran. Et c’est une nouveauté qui a été très attendue.

Le mode double SI qui est une incrustation possible à l’écran va maintenant devenir le mode Info stabilisation on/off qui est carrément mieux, je trouve. Un nouveau menu est venu s’insérer dans les configurations touche/molette, qui est maintenant nommé règle/panneau de Com ISO. En fait, il permet d’utiliser la molette avant pour régler les ISO.

C’est vraiment très astucieux puisque si  vous avez un objectif avec une bague pour régler l’ouverture, la molette avant n’a aucun rôle. Maintenant la molette arrière permet toujours d’affiner la vitesse et la molette avant permet de jouer avec les ISO. Cela rend une ergonomie vraiment très sympa.

Pour finir, on a la possibilité d’utiliser l’écran tactile en mode reconnaissance des touches. C’est la fameuse fonction qui remplace l’ancien d-pad sur toute sa surface. Donc on a le choix entre utiliser toute la surface de l’écran pour les gestes que la partie droite ou que la partie gauche. Voilà pour les nouveautés des menus.

Regardons maintenant l’écran. Alors au niveau de l’écran, il n’y a rien d’extrêmement révolutionnaire, même si Fuji a essayé de continuer à améliorer les choses. Alors, j’ai noté quelques petits détails. Au lieu de CL ou CH sur le coin, on a maintenant directement sur l’écran le nombre d’images sélectionnées. Les ISO ont maintenant le symbole de la molette avant pour rappeler qu’on peut les changer facilement. Donc, le fait de ne pas avoir de molette pour les ISO finalement est compensé grâce à cette fonction avec la molette.

L’icône du bluetooth est venue s’ajouter avec le nombre de photos qui sont en attente de transfert. L’alerte de haute lumière, elle est vraiment très sympa, même si personnellement j’aurais préféré des zébras, cela aurait été plus clair. Cela reste un outil génial et vraiment indispensable à tous les fujistes.

J’ai entendu beaucoup parler du viseur sur les forums. Alors moi, je suis désolé, je vais vous décevoir, mais je n’ai pas grand-chose à en dire. Il est pour moi strictement identique à celui du X-T20 et on peut voir toutes les informations avec l’œil sans devoir s’orienter un coup à gauche ou un coup à droit. Alors, c’est certes un peu limite. Mais personnellement, cela passe. Je n’ai vraiment pas plus à m’en plaindre que cela. Pour moi, ce n’est même pas un sujet. Si les forums n’en avaient pas parlé, je ne vous en parle pas.

Alors, parlons maintenant des fonctions tactiles qui remplacent l’ancien des panneaux. Alors, au début, je ne vais pas vous le cacher, cela a été assez difficile la première journée, elle a été compliquée. Le problème en fait, c’est que l’écran tactile à une double fonction. Si vous touchez à un point, vous déplacez le collimateur. Si vous faites un geste, vous appelez une fonction. Et ce n’a pas été une grande réussite.

Je voulais appeler une fonction et en fait, cela a changé le collimateur. Et inversement, je voulais appeler une fonction et je changeais le collimateur. C’est quand même très pénible. Au fil des jours, c’est aller de mieux en mieux et je pense que j’atteins maintenant à peu près 90 % de réussite. Cela ne vaut toujours pas un bouton physique, mais c’est utilisable. Il faut juste prendre, le coup de main en fait est vraiment de prendre l’habitude de faire des gestes qui sont assez fronts.

Pour moi, le gros échec depuis que je l’ai, c’est le bluetooth. J’étais absolument incapable de l’utiliser. Je dois être vraiment ultra-mauvais. L’appareillage, l’appairage se passent très bien, mais impossible de transférer des images. Je n’ai aucune idée de pourquoi. Dès que j’insiste, il me demande alors de passer en WiFi, en me montrant un message incompréhensible du type ordre impossible.

On passe maintenant au nouveau tracking autofocus. Alors, j’ai fait un paquet de tests, je suis assez déçu. C’est la fonction sur laquelle franchement je me suis le plus acharné et j’étais incapable de voir une différence entre l’ancien algorithme et le nouveau. Pour moi, le tracking des Fuji est déjà excellent. Alors, je fais confiance à Fuji. Je suis sûr qu’ils vont l’améliorer, mais je n’ai rien pu faire pour le voir. Je ne vais pas vous mentir.

Peut-être qu’en sachant exactement ce qui a été changé et en faisant le test bien précis qui va le démontrer, on y arriverait, mais moi, je ne suis pas arrivé. Fuji annonce que le nouvel autofocus peut suivre des objets qui sont deux fois plus petits qu’avant et deux fois plus rapidement qu’avant.

Alors moi, j’ai testé avec des micro-objets, aussi petits que ce petit adaptateur, mais rien à y faire. L’ancien suit déjà très bien et le nouveau aussi. Mais il n’y a pas vraiment de gagnant. Même si effectivement, j’ai l’impression que le X-E3 est un peu plus grand.

Voilà pour ce test version fujiste, ces sont mes premières impressions pour les fujistes par un fujiste. Je reconnais que pour quelqu’un de normalement constitué, ce test doit lui apparaître un peu technocrate. Je vais un test classique de l’appareil photo en peu plus tard qui va s’attarder un peu moins sur les menus qui changent de nom et un peu plus sur le rappel des fonctionnalités standards et la qualité de cet appareil photo.

Ce X-E3 a les mêmes qualités géniales que possède la gamme actuelle des Fuji, c’est que du bon et c’est impossible de se tromper en achetant ce genre d’appareil. N’oubliez pas la Masterclass Fuji. Je vous mets le lien juste en dessous.

Si vous avez aimé cette vidéo, lâchez-moi un pouce levé vers le haut. Si vous avez des questions ou des commentaires à propos de ce X-E3, sachez que cela se passe juste en dessous de cette vidéo et je réponds à tout le monde. Enfin si vous découvrez la chaîne, vous avez mon visage qui ne va pas tarder à apparaître, mettez votre souris sur mon visage, cliquez sur le bouton s’abonner.

Juste en bas de la vidéo, vous avez une petite cloche. La cloche vous permet d’être prévenu des nouvelles vidéos. Sinon Youtube, même si vous êtes abonné ne vous prévient pas. Je vous souhaite une excellente journée et de bonnes photos.

À bientôt !