Quelles sont les différences entre le Fuji XF80 et le XF90 ?

Et si on comparait les Fuji XF 80 et le XF 90 ? Optique de Macro VS optique de portrait. La comparaison pourrait même porter à rire … mais avec seulement 10mm d’écart de focale, la question se pose !

Qui a le meilleur piqué ? Qui a le meilleur AF ? Qui a le meilleur bokeh ? On répond à tout ça !

 

 

Comparatif XF 80 vs XF90 from Fujifilm 🙂

Bonjour et bienvenue dans ce comparatif du XF80 vs XF90. Alors, ce sont deux des optiques les plus en vue chez Fujifilm. Ce XF90, il est sorti il y a des années et il est toujours considéré aujourd’hui comme le meilleur objectif de toute la gamme Fujifilm. C’est donc dire à quel point c’est une légende. Aujourd’hui arrive un nouveau XF80 qui lui aussi est quand même très particulier puisque c’est le premier objectif à avoir une stabilisation, objet focale fixe bien sûr. C’est le premier objectif à avoir un mode macro, donc quand même un objectif qui est très particulier.

 

Différences physiques

L’idée, c’est de les confronter aujourd’hui pour voir quelles sont les différences, que je vous aide un peu à comprendre si c’est plutôt l’un ou plutôt l’autre qui va vous correspondre. Alors la première des différences, cela va être évidemment leur taille. Il faut bien voir que le XF80 va être plus long et plus large ainsi que plus lourd, puisque le XF90 fait 550 g et le XF80 fait environ 750 g. Donc environ un différentiel de 200 g et une taille vous le voyez.

En termes de construction, les deux sont construits exactement avec les mêmes matériaux. Il n’y a aucune différence au niveau de la construction. Alors est-ce que cela fait une différence au niveau du poids déjà ? Pour avoir testé avec mon X-T20 et avec mon X-T2, ce n’est sincèrement pas le poids, cela ne va pas changer grand-chose. Je ne vois pas de vraies différences. Une fois qu’ils sont sur le boîtier, ce sont des objectifs qui malgré tout se font quand même assez vite oublier.

Sur le X-T20, c’est un ensemble qui est déséquilibré que vous preniez l’un où que vous preniez l’autre. Dans les deux cas, je vais vous conseiller de mettre un hand grip sur votre X-T20 pour avoir une bonne prise en main. Une fois que le hand grip est mis, franchement l’un ou l’autre, cela ne va pas changer grand-chose. Sur le X-T2, les deux constituent un ensemble cohérent.

Alors, la première des différences entre ces deux objectifs est la stabilisation. La stabilisation, elle va vous permettre par exemple de prendre une photo, sur le XF90, quand vous prenez une photo, sans stabilisation, vous êtes obligé d’être à peu près à 1/130e de seconde. Vous voyez quand même, une vitesse assez rapide. Ce XF80 est capable de prendre des photos à 1/15e de seconde.

Cela va faire quand même une grosse différence sur des sujets qui ne bougent pas beaucoup. La stabilisation va vous permettre vraiment de descendre en vitesse et d’obtenir des photos qui sont de meilleure qualité puisque les ISO seront beaucoup plus bas. Il va y avoir à peu près deux stops d’écart entre les deux puisque ce XF90 ouvre à F2 et ce XF80 ouvre à F2.8. Donc lui, il permet de gagner trois stops. Bref, il y a un écart de deux stops.

Donc, une photo qui va être prise d’un côté à ISO 1500 va être prise de l’autre côté à ISO 6400. Vous voyez quand même, une belle différence en termes d’ISO. On sait très bien que la photo ne sera pas de la même qualité à ISO 1500 qu’à ISO 6400. Malgré tout, la stabilisation ne fait pas tout. Si votre sujet bouge beaucoup, la stabilisation ne sert à rien.

Alors en termes de piqué, je sais que c’est une des questions qui va vous importer le plus. Sincèrement pour les avoir comparés vraiment beaucoup, j’ai testé beaucoup de choses, il n’y a pas différente. Écoutez, on verra bien ce qu’en disent les tests en laboratoire, des gens qui ont des outils et, etc. Personnellement, je ne vois pas vraiment de différence.

Si je devais donner un vainqueur, j’aurais plutôt tendance à donner le XF90, mais sincèrement, je ne suis pas certain à 100 % de moi. Me concernant, même en faisant du pixel piping, je n’arrive pas à dire lequel des deux est vraiment supérieur. J’ai la sensation que le XF90 est peut-être à un poil supérieur. Ce qui est certain, c’est qu’il n’y a pas un qui va dominer l’autre dramaticalement, et que grosso modo, ils feront les mêmes photos.

Focale de portrait VS focale de macro ?

Je vous propose de faire la suite de ce comparatif sur l’ordinateur. Alors, la première des choses qu’on va voir c’est la différence de focale. C’est-à-dire qu’il y a 10 mm d’écart entre les deux. Donc du coup, vous voyez à peu près 10 mm ce que cela fait, quand je vous affiche les photos comme cela, peut-être même que vous ne le voyez pas. Du coup, je vais vous le mettre en grand. Là, vous le voyez mieux. Vous voyez, il y en a une qui coupe ici au niveau du poteau et au niveau du… et l’autre… Voilà à peu près l’écart que cela fait.

Personnellement, je pense que la focale ne va pas changer grand-chose. C’est-à-dire que si vous reculez de 10, 20, 30 cm, vous aurez exactement la même vue, donc ce n’est pas quelque chose qui va faire un critère d’achat, je pense. Alors autre exemple, sur ces deux photos-là, je n’ai pas changé de position, contrairement aux autres photos qu’on va voir après, je n’ai pas essayé de recréer le même cadre.

Encore une fois, c’est pour vous donner un peu la différence par rapport à la focale. Comme vous voyez, il y en a un qui va zoomer un peu plus que l’autre. Sur ces photos-là, on peut voir à peu près le bokeh. Si on reste à la même position qu’on met l’un ou qu’on met l’autre, on a une différence de bokeh qu’on peut voir, qui est nette puisque l’un ouvre à F2 et l’autre ouvre à F2.8.

Bokeh

Alors en termes de bokeh, le XF90 est clairement devant comme on peut s’y attendre. C’est normal. Encore une fois, c’est à cause de son ouverture. Ici, si je vous le présente comme cela, on peut voir que le XF90 qui est à gauche a clairement un bokeh qui est un peu plus joli que le XF80. Alors après, je ne sais pas si c’est suffisant pour dire qu’il faut acheter l’un ou il faut acheter l’autre, c’est à vous de le dire.

Mais en tout cas, c’est sûr qu’on voit que ce XF90 a des débits de lumière qui sont vraiment parfaitement ronds, etc. C’est vraiment magnifique. Là où le XF80 me semble avoir des billes un peu moins rondes, un peu moins homogènes entre les coins et les centres. Donc encore une fois, je pense que c’est une victoire à ce niveau-là du XF90. Bon, c’était attendu puisque le XF90 a l’avantage de l’ouverture.

En termes de piqué franchement, on ne va pas y passer des heures. Je vous le montre juste pour vous montrer que je l’ai fait. Encore une fois, il n’y a pas de différence. Donc là, j’ai une photo prise à 90 mm, 80 mm, vous voyez, un même cadrage, le piqué pour moi c’est le même. C’est le même et si ce n’est pas le même, je donne l’avantage plutôt au XF90 qu’au XF80.

Alors, j’ai fait plein de scènes de mire comme cela, j’en ai fait cinq et sur les cinq franchement, c’est toujours à peu près les mêmes différences. Il y a très peu de différence, à F2.8 le XF90 est devant puisqu’il est déjà ouvert d’un stop alors que c’est le premier stop du XF80. Dès F4 franchement, ils sont ex aequo. Ils sont vraiment ex aequo, il n’y a pas beaucoup de différence entre les deux.

Du coup, on ne va pas s’attarder sur le piqué. On va terminer par le contraste. J’ai l’impression que le contraste sur les deux objectifs n’est pas tout à fait le même. Le XF90 a un contraste qui me semble plus doux que le XF80. Puisque je pense que vraiment que ce XF90 a été pensé pour Fujifilm pour être la focale ultime du portrait. Je pense que je ne sais pas comment, mais en termes de lentilles, tout a été fait pour que les noirs paraissent un peu moins noirs et que les blancs paraissent un peu moins blancs aussi.

Différence de constraste

En termes de contraste, je trouve vraiment que le 90 mm est beaucoup plus doux comme objectif que le 80 mm. Là par exemple, vous pouvez le voir ici dans les bambous, dans les roseaux qui sont en bout de route ici. On voit que le contraste n’est pas tout à fait le même. Je vais vous le mettre en grand juste pour vous le montrer. Le contrat n’est pas le même, il y en a qui va être plus foncé que l’autre. Quand on fait des photos comme cela et en cherchant justement ces différences de contrat, on s’aperçoit vraiment que c’est déjà ce qu’on apercevait quand on compare le 56 mm avec le 90 mm.

Une des caractéristiques du 90 mm est d’être un objectif qui est particulièrement doux et ce qui est très flatteur au niveau du portrait. À ce stade du comparatif, c’est clair que XF90 a l’air d’être devant puisqu’il a aussi des atouts, malgré le fait qu’il n’a pas de stabilisation. Malgré tout, il ne faut quand même pas oublier tous les atouts du XF80.

Le XF80, son premier atout, c’est la stabilisation ; son deuxième atout, c’est le fait d’être un objectif macro. Qui dit macro, dit beaucoup plus polyvalent. Puisque là où le XF90 va être quand même cantonné la plupart du temps à du portrait, ce XF80 va vous permettre de faire beaucoup de choses en macro que vous n’auriez pas pu faire du tout avec le XF90 dont la distance de mise au point minimale est de 60 cm.

Ici, vous avez une distance de mise au point de 25 cm et cela fait une énorme différence. L’autofocus continue de fonctionner jusqu’au rapport de grossissement 1/1. L’autre conséquence, c’est qu’avec le XF80, vous pouvez vous rapprocher beaucoup plus. En se rapprochant, vous aurez un meilleur bokeh. Alors certes à cadrage égal le XF90, il gagnera toujours, mais si vous acceptez de modifier un peu votre cadrage pour favoriser votre bokeh, vous allez obtenir sur ce XF80 des bokeh absolument hallucinantes qui sont impossibles d’obtenir avec cela.

Par contre, vous allez effectivement être obligé de vous rapprocher de votre cible, probablement que de couper le haut du crâne pour faire des portraits, ce qu’on appelle en tête entière, mais vous allez avoir exactement le même bokeh et même probablement un meilleur bokeh que ce que vous auriez eu avec ce XF90 puisqu’en vous rapprochant le bokeh est meilleur. L’autre avantage de ce XF80, c’est d’être compatible avec les téléconvertisseurs, compatible avec le téléconvertisseur 1.4, 2.0. Vous pouvez même obtenir un 160 mm F5.6. C’est quand même un téléobjectif qui va voir très loin et qui reste malgré tout sans doute lumineux.

Autofocus – Mise au point

En termes d’autofocus maintenant, est-ce qu’il y a une différence entre les deux ? J’ai envie de vous répondre non. Lorsque la lumière ne manque pas, il n’y a pas vraiment de différence entre les deux. Le XF90 aura un autofocus qui est entièrement silencieux alors que le XF80 a un autofocus que j’estime un peu bruyant. Malgré tout, je pense que le choix ne doit pas se faire sur l’autofocus. Les deux sont rapides, les deux sont précis.

Le XF80 fait un peu de bruit, mais cela ne va quand même pas ameuter la salle. Il y a que vous qui êtes collé vraiment très proches de l’objectif, qui allez l’entendre. Vous avez évidemment une petite différence lorsque vous êtes en basse lumière. En basse lumière, j’ai eu l’impression que ce XF90 était un peu meilleur que le XF80. J’ai l’impression que ce n’est pas tout à fait la spécialité, la haute lumière.

Le XF90, c’est aussi probablement aidé par le fait qu’en ouvrant plus grand, il a plus de lumière. Peut-être que c’est cela, je ne sais pas. Mais effectivement, au niveau de l’autofocus, si je devais donner un point, je ne donnerais pas spécialement de points. Pour moi, ce serait ex aequo puisque le XF80 a un autofocus qui fonctionne encore une fois jusqu’à 25 cm et c’est génial. Alors que ce XF90, il commence qu’à 60 cm. Du coup, pour moi, l’autofocus c’est ex aequo. Le choix de l’un ou de l’autre ne doit pas être décidé par rapport à l’autofocus.

Alors au final, en conclusion pour moi, le XF90 reste la focale de portrait ultime. Si vous voulez la meilleure focale de portrait sur un Fujifilm, pour moi c’est le XF90. Mais ce XF80 n’est pas très loin et il arrive avec beaucoup d’atouts dans sa manche : le mode macro, la stabilisation, la possibilité de shooter beaucoup à des vitesses beaucoup plus basses et donc d’obtenir des images avec des ISO beaucoup plus bas, le bokeh quand même, il l’a. Il y a une différence de bokeh, mais en se rapprochant, on arrive à peu près à compenser.

Donc pour moi, le XF80, il est un peu plus cher. Si vous voulez à tout prix une focale qui est portrait, foncez sur XF90. Il est moins cher, moins gros, peut-être un tout petit peu plus piqué. Ce XF80 va plutôt correspondre à des gens qui cherchent une focale polyvalente, qui veulent une focale avec laquelle ils peuvent aussi bien faire du macro, que du portrait. En plus, le fait d’avoir 10 mm en moins quelque part, vous avez besoin de moins vous reculez, donc si pour vous c’est un avantage d’avoir 10 mm en moins.

Bref pour moi, le choix doit se faire par rapport à ce que vous espérez faire comme photo. Ce XF90 ne pourra pas faire les photos faites avec ce XF80. Par contre, la plupart des photos du XF90 peuvent presque être faites avec le XF80. Du coup, c’est vraiment un choix entre l’extrême qualité vs la polyvalence avec de petits compromis. Voilà ce que j’avais à vous dire sur ce comparatif. J’espère que cela vous a aidé dans votre choix.

Si cette vidéo vous a été utile, lâchez-moi un pouce levé vers le haut. Si vous avez des questions ou des commentaires à propos de tout ce que je viens de dire, cela se passe juste en dessous de cette vidéo et je vous réponds. Si vous découvrez la chaîne avec cette vidéo, cliquez sur ma tête, cliquez sur le bouton s’abonner. Juste en bas de la vidéo, vous avez une cloche. Cliquez sur la cloche pour être prévenu des prochaines vidéos sinon YouTube ne vous préviendra pas. Il me reste plus qu’à vous souhaiter une excellente journée et à bientôt  sur la chaîne.

Salut !