Comparatif XF 10-24 F4, le XF 14 F2.8 et le SAMYANG 12mm ? Si vous cherchez un super grand angle, vous aurez le choix entre

  • XF 10-24 F4
  • XF 14 F2.8
  • SAMYANG 12mm

Futur XF 8-16 F2.8 WR

Le piqué de tous ces objectifs est bon !

Je pense que le choix Autofocus manuel VS Automatique n’est pas si important que ça vu que la profondeur de champs est énorme et l’hyperfocale arrive très vite vers 2m.

Ce qui est important, c’est de regarder les déformations optiques, vignettage, etc.

L’autre point important est de prendre conscience de la différence qu’il y a entre les focales, 10mm, 14mm ou 12mm, c’est VRAIMENT différent ! On perd jusqu’à 25% de l’image !

Votre choix doit être guidé par la focale et le prix. Le reste est accessoire.

Vous me demandez régulièrement ce que je prendrais, du coup, j’ai fait une vidéo 🙂

La vidéo « Comparatif XF 10-24 F4 vs XF 14 F2.8 vs Samyang 12mm F2 »

→ Cliquez ci-dessous pour démarrer la lecture de la vidéo :

Le script de la vidéo « XF10-24 vs XF 14 vs Samyang 12mm »

→ Attention, je vous aide en vidéo et le texte ci-dessous n’a pas vocation a être lu car il a été généré automatiquement. Intéressez-vous plutôt à la vidéo ci-dessus donc 🙂

 

Aujourd’hui, je vais revenir avec vous sur un sujet où on pose vraiment beaucoup de questions. J’ai eu beaucoup de mails. Je viens d’avoir un commentaire encore. Mais cela revient vraiment beaucoup. J’en ai eu au moins une vingtaine, je pense, sur six mois. Ce sont donc des questions qui reviennent sur les super grands angles.

Donc les super grands angles, ce sont toutes les focales qui sont en dessous du 24 mm en équivalent. C’est tout ce qui est en dessous du 16 mm en gros, pour les Fujifilm. C’est donc une gamme d’objectifs où Fujifilm, aujourd’hui vous propose trois solutions et bientôt quatre.

Guide d’achat ultra grand angle

Les trois solutions que vous avez pour l’instant, c’est le XF-10-24 à F4. Il fait à peu près, un peu plus de 1 000 €. Vous avez le X-14 2.8 qui lui aussi fait dans les 900-1 000 €. Et vous avez le Samyang qui lui fait 12 mm et il ouvre à F2, qui lui fait 350 €.

Forcément, vous voyez, il y a une grosse différence de prix puisqu’on parle presque du simple au triple entre ces trois objectifs. Et Fujifilm a annoncé, enfin on n’a pas annoncé, mais toutes les rumeurs disent que Fujifilm sortira un quatrième objectif au mois de janvier 2018, alors au début de l’année 2018 qui risque d’être un XF8-16 2.8.

Tous ces objectifs-là, déjà on va mettre les choses au clair, ils ont tous un bon piqué. Il n’y a pas parmi toute cette gamme d’objectifs, un objectif où on peut dire : « surtout, celui-là ne l’utilise pas, il n’est pas bon. » On parle d’objectifs qui disposent d’une grande profondeur de champ. Ce n’est donc pas des objectifs sur lequel l’autofocus est primordial. Ce sont des objectifs quand même qui, quand on fait le focus à un mètre, sont déjà presque à l’hyperfocale. Donc autant dire que pour se planter sur l’autofocus ou pour chercher un autofocus manuel, ce n’est donc quand même pas très compliqué.

Mise au point

Là, on parle des dizaines de mètres de profondeur de champ. Donc, sauf à avoir faire de la macro ou vouloir faire de la street photography directement avec, où là effectivement, cela peut être galère par exemple d’opter pour du Samyang qui n’a pas d’autofocus. En général, ce n’est pas sur l’autofocus qu’on gère ce genre d’optiques. Ce genre d’optiques, en général, elles sont évaluées sur leurs vignettages ; sur les aberrations chromatiques, des choses comme cela ; sur l’homogénéité de l’image au niveau du piqué, du centre et des bords.

C’est ce genre de chose qu’on garde en paysage. On veut une image qui soit sans aberration chromatique. On veut une image qui ne soit pas plus sombre sur les coins qu’aux bords. On veut une image qui ait les mêmes nombres de détails au centre qu’au bord. C’est donc ce qu’on va regarder sur des optiques qui sont grands angles ou ultra grands angles. Qu’est-ce qu’on peut dire pour vous aider à choisir ? C’était à peu près ce que je répondais à tout le monde, ce ne sont que de bonnes optiques.

Différence de focale

Ce qu’il faut regarder et qui moi n’arrive pas trop quand même dans les commentaires, c’est ce n’est pas la même focale. Donc on peut, il faut bien prendre conscience que les focales, on parle en millimètres, la différence entre un 8 mm et un 10 mm ou un 10 mm et 14 mm ou un 14 mm et un 18 mm, elle est énorme. Donc ça, on passe sur l’ordinateur, je vais vous le montrer. Allez !

Le futur XF-8 mm, on ne peut même pas le simuler, tellement c’est large. Ce sera donc un équivalent 12 mm. Donc 12 mm, là je ne l’ai même pas sur le simulateur. Donc la gamme qu’on a actuellement, elle commence avec le XF-10-24, c’est donc un équivalent de 15 mm. Donc 15 mm, je vais vous le montrer sur la photo ; 15 mm c’est cela. Donc voilà ! Si on prend des repères par exemple, on voit bien le rocher ici, etc. Le Samyang qui fait 12 mm, c’est un 18 mm. On passe donc de 15 à 18 mm.

On va regarder par exemple le rocher ici ou le rocher ici sur le côté-là, à droite. On va passer donc à 18, on va rajouter trois petits millimètres. Voilà ! Le rocher là, il a quasiment disparu. Je ne sais pas si vous l’avez bien vu. Je vais retourner là où on était donc à 14 mm, on voit le rocher là. Donc voilà, à 14 mm, on voit le rocher entièrement. On a même du sable là, sur la droite.

Quand on passe à 18 mm, comme on a avec le Samyang, le rocher, il a quasiment disparu. Donc, vous voyez, on a quand même coupé une bonne partie de l’image. Ce n’est vraiment pas… Je repasse.

Exemples

Donc là, regardez bien le mouvement de la souris, on coupe toute cette bande-là, on la coupe. On coupe quand même une grosse partie de l’image. Et maintenant, quand on passe au 14 mm, alors là on est carrément, en équivalent à 21 mm. C’est un monde à part, quoi. Là, 21 mm, on va voir où on arrive, mais c’est énorme. Donc 21 mm, voilà ce qu’on voit. On va regarder par rapport à ce qu’on voyait avec le XF-10-24. On va par exemple regarder la pierre ici, sur la droite où on ne voit qu’un tout petit bout. Au début, on voyait cela. Donc là, on a carrément coupé un tiers de l’image, presque.

Pourtant, on a l’impression que c’est un XF-14 alors que j’avais un XF-12 ou un XF-10, c’est à peu près pareil, etc. Non pas du tout ! Ce n’est pas du tout pareil. Vous avez une différence d’angle qui est vraiment phénoménale. Faites bien attention à cela. Soyez bien conscient que ce n’est pas du tout la même chose : 10 mm, 12 mm et 14 mm. Cela paraît très proche, pourtant, ce n’est vraiment pas si proche que cela. Voilà !

J’espère que vous avez compris que vraiment le premier choix, il y a le prix évidemment, mais le premier choix de caractéristique sur lequel vous devez vous baser, c’est quand même la focale. Cela ne vous donnera pas du tout la même photo. Donc voilà !

Comparatif piqué

Certes, on parle de super grand-angle, mais plus ou moins quand même. On ne peut pas comparer un 10 mm avec un 14 mm. On n’est pas du tout dans le même monde. De même qu’entre un 10 et un 12, ce n’est quand même pas pareil. Donc oui, effectivement, le Samyang vient se placer entre le 10 et le 14 que propose Fujifilm. C’est donc un peu le meilleur des demandes.

Mais le Samyang, pour vous dire ce que j’en pense, je n’ai pas fait de test sur le Samyang, mais je l’ai déjà eu. Après, j’ai eu le 10-24, bref. Le Samyang est très bien. Le focus manuel n’est pas dérangeant. Sur le Samyang, vous n’avez pas d’échelle. On aurait donc pu penser quand même qu’en étant en focale fixe et en ne disposant pas d’autofocus, vous pourriez avoir directement sur le boîtier, une échelle.

Vous savez, comme on trouve sur l’objectif où on règle la base, on voit à peu près l’échelle, on sait où on a mis le focus. Là, il n’y en a pas. C’est donc dommage. C’est un truc qui leur coûterait, mais 0 €, de mettre juste un filet de peinture pour nous dire comment positionner. Donc c’est à chaque fois, il faut un peu rechercher où on est sur l’autofocus, etc.

Mais la profondeur de champ est tellement grande que ce n’est quand même pas un problème à partir du moment où on a pris le coup de main. Le Samyang a par contre un vignettage un peu fort, à des aberrations chromatiques, même si Lightroom va les gommer assez facilement si vous cochez la bonne case. Et vous avez sur le Samyang, l’homogénéité entre le centre et les bords sont géniaux.

Différences de prix

Pour autant, vous avez un objectif qui vous coûte 330 €. Donc, il ne faut pas non plus demander la lune. C’est un objectif qui est très bien construit. Ce n’est donc pas du plastique bas de gamme où vous avez l’impression que tout va se défaire et tout craque. C’est un objectif qui est plutôt haut de gamme quand même, sur la construction.

Le piqué est très bon. Je viens encore de vérifier les tests là, qui sont fait en laboratoire. On est dans du super piqué. Les bords sont un peu en deçà de ce qu’on trouve au centre, mais encore une fois, on parle d’un objectif qui vous est donné à 330 €. Aujourd’hui, regardez quels objectifs vous trouvez pour 330 €, il n’y en a pas. Donc autant dire qu’il faut aussi accepter qu’il y ait un contre parti à ce prix qui n’est pas très élevé.

Choix

Si vous voulez une image qui soit absolument impeccable, je recommande le XF-10-24 que j’ai vraiment trouvé génial. Après, il est un peu encombrant, il est très cher, il est vraiment très cher. Pour autant, c’est vraiment ce qu’on fait de mieux. Le XF-8-16, on ne sait pas ce qu’il va nous réserver. C’est probablement un objectif qu’à mon avis, on va trouver dans les 1 500 à 1 600 €. Il sera tropicalisé. Il est super grand-angle en commençant à 8 mm. Donc à mon avis, de toute façon, en termes de tarif, il ne va pas très bien se positionner.

Donc voilà, à peu près tout ce que je peux vous dire. Ensuite, vous n’avez pas les mêmes ouvertures. Le Samyang va ouvrir à 2, même si le meilleur piqué du Samyang atteint plutôt à 2.8. Le XF-10-24, lui n’ouvre qu’à quatre même si le piqué à 4 est déjà excellent. Et le XF-14, il fait 2.8. Vous voyez donc que les ouvertures ne sont pas les mêmes. Il y en a un qui est à 2, il y en a un qui est à 2.8 et il y en a un qui est à quatre.

Encore une fois, vous voyez, le Samyang en nous permettant une ouverture à 2 se positionne pas mal. Cela dépend des types de photo que vous voulez faire. Si vous faites de l’astronomique et que vous voulez faire des photos de voie lactée, etc., vous avez besoin d’une ouverture la plus petite possible. Donc, avoir un objectif qui est à F2, c’est plutôt un avantage pour vous.