Une version courte du test est disponible ici.

Le XF8-16mm f2.8 R LM WR est maintenant disponible, il complète les excellent Fujinon XF 16-55 f2.8 et XF 50-140 f2.8 pour former le trio de la gamme Pro Zoom à ouverture constante.

Nous allons notamment aborder le nouveau mécanisme d’auto correction de la distorsion mis en place par Fujifilm avec cet objectif.

On évoquera aussi la combinaison qu’il forme avec un X-T3 et X-T2/X-H1 et notamment l’équilibre.

Dans ce test du Fujifilm XF 8-16 2.8, nous verrons :

– A quoi sert un ultra ultra grand angle
– Qualité d’image
– Autofocus
– Défaut optique
– Astrophotographie
– Apercu comparatif avec le 10-24
– Exemple de photos
– Distorsion
– Vignettage
– Sa compatibilité avec les portes filtre

Un test complet du XF8-16 qui devrait vous permettre de mieux connaitre ce nouvel objectif qui propose beaucoup, à un certain prix et avec quelques compromis a accepter.

La vidéo « Avis Fuji XF 8-16mm f2.8 »

→ Cliquez ci-dessous pour démarrer la lecture de la vidéo :

Le script de la vidéo  » Test Fuji XF8-16″

→ Attention, je vous aide en vidéo et le texte ci-dessous n’a pas vocation a être lu car il a été généré automatiquement. Intéressez-vous plutôt à la vidéo ci-dessus donc 🙂

Présentation

Ce 8-16 mm comme vous pouvez voir, c’est un objectif massif qui se compose, enfin il est vraiment très massif. Il est plus grand qu’un 16-55 2.8. Donc, il est très lourd.

C’est un objectif qui est vraiment extrêmement particulier puisque c’est une première mondiale à ma connaissance. J’ai essayé de trouver le nombre d’objectifs qui concurrencent cet objectif-là, je peux vous assurer que je n’en ai pas trouvé beaucoup. J’en ai trouvé qu’un en fait, un stigma qui n’avait pas du tout cette ouverture-là ni cette qualité optique-là.

Donc, c’est un objectif particulier avec une lentille bombée à l’avant, un pare-soleil intégré, un bouchon massif. Bref, c’est un objectif qui est globalement très peu compact. C’est vraiment, cela ressemble finalement à un objectif plein format. C’est un objectif qui s’associe très bien avec le X-T3. Alors, certains diront que cela nécessite soit d’y mettre le grip, soit d’utiliser un hand grip.

Analyse du piqué

Attention, si vous l’utilisez sur un X-H1 et sur un X-T2, la mise à jour n’est pas toujours très précise, je trouve lorsqu’on utilise des ultras grand-angle et j’ai largement préféré les performances de mise au point du X-T3 qui était extrêmement précise.

En termes de qualité optique, cet objectif-là, il est excellent. On va faire très court. Il est excellent. Par contre, il a quelques défauts optiques. Le défaut principal optique, c’est un problème de distorsion, notamment à 8 mm. La distorsion, elle vient impacter principalement la plus grande focale. Donc à 8 mm, on a à peu près 8 % de distorsion. Ensuite, cela devient beaucoup plus acceptable dans les autres focales.

Question de distorsion

Le problème de la distorsion, c’est qu’elle est automatiquement corrigée par Fuji sans vous laisser votre avis, que cela soit en JPG ou au format RAW. Attention, je parle sur lightroom. Par exemple si vous êtes sur un autre logiciel comme capture one, vous avez la possibilité de la corriger ou non.

En corrigeant automatiquement la distorsion, vous avez une ??? Je vous montre la distorsion. Voilà une belle distorsion si vous ne l’avez pas corrigée. En corrigeant la distorsion, vous avez une perte de piqué dans les coins. Donc ici, je vous montre le piqué tel qu’il est à droite à 8 mm f 2.8 et le piqué tel qu’il est une fois que vous avez corrigé la distorsion, vous avez un piqué dans les bords qui est devenu quasiment inacceptables à 8 mm jusqu’à 5.6. Donc cela, c’est un choix.

Si vous décidez de ne pas corriger la distorsion, vous avez un joli piqué. Si vous décidez de corriger la distorsion, vous avez un piqué très abîmé. Le niveau de piqué a 10 mm, 12 mm, 16 mm, il est purement étonnant, notamment entre 12 mm et 16 mm où vous n’avez quasiment pas de distorsion. Vous obtenez un piqué qui était jusque-là inégalé que vous ne pouviez pas obtenir sur un Fuji. C’est-à-dire qu’il fait mieux qu’un XF16mm 1.4 ou qu’un XF10-24 f4.

Exemple de photos

Ensuite, j’ai envie de vous montrer à quoi cela sert un objectif comme cela. Un objectif comme cela, cela sert à faire du paysage quand vous êtes dans des grands espaces. Ici, je vous montre un cas de paysage où ici, c’est une photo qui était prise au 10 mm, clairement le 10 mm ne me suffisait pas. J’avais besoin de plus pour pouvoir notamment moins couper la montagne ici sur la droite.

C’est par exemple ici en Italie sur les Cinque Terre, la possibilité pour moi d’avoir plus de roche en bas. Vous avez la possibilité, lorsque vous êtes en forêt que vous avez peu de recul de pouvoir capturer l’ensemble de la hauteur des arbres. Vous avez la possibilité de faire des photos immobilières, des photos d’hôtel. Vous allez avoir plus de champ. Vous avez 120 degré d’angle de vue. Ce qui est absolument considérable.

Astrophotographie

Vous allez pouvoir faire de l’astrophotographie et avoir plus de voie lactée puisque vous allez pouvoir capturer plus de voie lactée. Vous avez la possibilité de créer des points de fuite avec ce genre d’objectif sur un ponton qui était parfaitement droit. En plus, cet objectif-là est optimisé pour créer des soleils en étoile, donc qui sont absolument incroyables ? Il y a vraiment très peu d’objectifs qui sont capables de faire ce genre de prestation-là.

Vous avez la possibilité d’être créatif en mettant un avant-plan puisque là vous allez profiter d’une profondeur de champ qui est quasiment infinie, donc vous pouvez lui coller un avant-plan devant et toujours rester net derrière. Donc bref, vous allez pouvoir vraiment vous amuser comme cela, à créer ces soleils en étoile, absolument partout. Mais par contre, attention aux déformations que peut procurer ce genre d’objectif-là.

Déformation

Vous voyez mon fils ici, il fait un mètre vingt. Regardez la taille des chaussures par rapport à la tête, la déformation est vraiment considérable sur ce genre d’objectif. Voilà à quoi cela sert cet objectif-là. Donc, je vous l’ai dit, en termes de piqué, c’est absolument étonnant. C’est ce que fait de mieux Fuji. C’est extrêmement bon. En termes de l’astrophotographie aussi, c’est un objectif qui est extrêmement performant et qui globalement fait mieux que tous les autres.

On va s’arrêter là pour la version courte. Je fais court. Si vous voulez plus de détails, vous allez dans la version longue. Ici, je vais juste vous donner un résumé de mon test pour les gens qui ne veulent pas regarder la version. Allez, lâchez-moi les pouces levés vers le haut. Je vous donne rendez-vous sur la version longue du test si vous voulez en savoir plus et moi je vous dis à bientôt sur la chaîne.