Fujifilm XF 18-55 ou XF 16-55 ? On aime souvent comparer les différents produits pour savoir lequel est le meilleur. Mais parfois, en matière d’objectifs, il n’y a pas lieu de les mettre en concurrence, étant donné que le choix d’un certain modèle va dépendre de vos besoins et de votre stratégie d’acquisition. Dans cet article, je teste le Fujinon 18-55 et le Fujifilm 16-55. Comme attendu, le Fuji 16-55 2.8 dispose d’un meilleur piqué que le Fuji 18-55, mais il ne parvient pas à égaler une focale fixe telle que le Fujifilm XF 23 1.4. Malgré tout, le test démontre que l’objectif Fuji 18-55 dispose quand même d’un excellent piqué, le plaçant comme un excellent objectif et non une simple optique de kit. De plus, il accompagne à merveille les boîtiers 24 mpx.

 

 

Choisir le XF 18-55 2.8-4 ou le XF 16-55 2.8 ?

Bonjour à tous !

C’est Damien. Aujourd’hui, dans cette vidéo, je voulais vous parler du XF 18 55 et du XF 16 55. C’est quelque chose qui alimente beaucoup le débat et c’est un sujet sur lequel je reçois quand même beaucoup de mails.

Ce XF 18-55 je vous l’ai déjà dit, je le trouve excellent. Pour moi, ce n’est pas un objectif de kit, que fait Fujifilm, mais plutôt un bundle en mettant leur boîtier avec cet objectif-là. Ce n’est pas un objectif de kit, c’est un objectif qui est génial, qui a un encombrement vraiment réduit, ainsi qu’une ouverture qui n’est pas non plus l’ouverture d’un objectif de kit puisqu’on est sur du f/2.8-4.

Un objectif de kit, c’est en général du f/3.5-5.6. Donc ici, avec l’objectif fuji 18-55, on peut considérer qu’on est plutôt sur un vrai objectif. L’autofocus n’a pas de problèmes et les paramètres principaux qui font les caractéristiques d’un objectif sont tous bons.

En parallèle, vous avez Fujifilm, qui vend cette optique-là, le Fujifilm 16-55. Vous voyez, ce n’est pas la même taille. Je vais vous la mettre comme cela, vous verrez peut-être mieux. Ce n’est pas du tout la même taille, ni le même gabarit. Le 16-55 2.8 Fuji est bien plus imposant. Ce n’est pas du tout pareil.

Différences XF 18-55 et XF 16-55

Le XF 16-55 est à ouverture constante f/2.8. Ces objectifs-là, vous vous demandez régulièrement : est-ce que je dois prendre l’un ou est-ce que je dois prendre l’autre ? En fait, il faut comprendre qu’il n’y a pas un objectif qui est meilleur que l’autre. Ce sont deux objectifs qui ont des philosophies complètement différentes et qui répondent à un besoin et à une stratégie d’acquisition des objectifs différente. Et cette vidéo-là, est vraiment faite pour vous donner ma philosophie concernant les bases sur lesquelles vous devez choisir.

La stabilisation

Premièrement, le XF 18-55 Fuji est stabilisé. Le XF 16-55 f/2.8, lui, ne l’est pas. La stabilisation va vous aider par exemple, si vous prenez des photos de paysages ou de choses qui ne bougent pas. Fujifilm parle d’une stabilisation quatre au stop, on peut compter trois stops. Mais trois stops, c’est énorme en termes de gain. Au niveau de la vitesse d’obturation, vous allez pouvoir descendre très bas.

Il a donc un stop ici de plus que ce f/2.8, mais il peut gagner jusqu’à trois stops grâce à la stabilisation. Il est capable de faire des choses étonnantes avec cette stabilisation. À l’inverse, cette optique-là en f/2.8 va être capable de figer le mouvement beaucoup mieux. Donc si vous voulez faire de la photo de sport avec un peu d’action, la stabilisation ne vous servira à rien. Vous serez beaucoup plus à l’aise avec un f/2.8 qu’avec celui-là.

Tropicalisation

Donc cela va vraiment dépendre de ce que vous voulez. Si vous avez besoin d’une optique tropicalisée, il n’y a que le gros qui est tropicalisé. C’est à dire que la finition de son boîtier résiste à des conditions climatiques difficiles (eau, sable, poussières…). Le Fujifilm 18-55 n’est pas tropicalisé. Il va falloir choisir selon ces critères-là pour les départager.

Une question de stratégie d’acquisition

En termes de stratégies, pour moi quand on investit 1 200 € dans ce XF 16-55 f/2.8, c’est qu’on privilégie le zoom par rapport aux focales fixes. C’est-à-dire : oui j’investis 1 200 € dans une focale qui est assez chère, donc, je vais payer quand même 1 200 € pour avoir une focale f/2.8, mais je le fais parce que ça va être la focale qui va être toujours montée sur mon boîtier et que cela va m’éviter de me trimballer, par exemple, trois focales fixes.

Imaginons que vous faites du paysage, vous allez avoir besoin d’avoir une focale à 16 mm. Peut-être un 50 mm pour faire du portrait et peut-être un 23 mm pour faire de la photo de reportage. Cela va vous faire économiser deux ou trois focales. Certes la focale fixe va être à f/2, mais disons, comme toujours en photo, que c’est un compromis. Cela dépend purement de ce dont vous avez envie.

Mais en général, je trouve qu’avoir cette focale, ce zoom à f/2.8 à 1 200 €, si derrière vous allez acheter par exemple des optiques à f/2, quelque part, ce n’est pas très complémentaire. C’est-à-dire que la différence d’un stop est vraiment trop minime pour justifier un achat à mon goût et se trimballer ce gros zoom plus des focales, etc., c’est quand même assez encombrant. Du coup pour moi, ce n’est pas très complémentaire.

Cela dépend purement d’une stratégie. Vous pouvez vous dire : mon zoom de tout les jours, celui que j’embarque partout, il est peu encombrant, il est de très bonne qualité, mais je suis conscient qu’il n’est pas très lumineux, mais ce n’est pas grave. Au lieu de mettre 500 € pour avoir en plus un XF 16-55, je vais mettre 500 € pour avoir une focale fixe, type f/2 ou f/1.4. Il faut un peu plus pour le f/1.4. À moins que vous trouviez un xf 16 55 d’occasion, là, pourquoi pas. Sinon, je peux me balader avec mon XF 18-55, et à côté, des focales fixes qui vont venir répondre à mes besoins (avoir un peu plus de lumière, etc.).

Le piqué

En termes de piqué, cela va être exactement la même chose. Je vais vous le montrer, avec cette photo à l’appui. Je fais vraiment un test complet pour cette vidéo-là. Vous allez avoir le piqué du XF 18-55 qui est très bon, mais qui est moins bon que le piqué de ce XF 16-55. Si vous mettez à côté une focale fixe, la focale fixe est encore meilleure, même que le XF 16-55. Donc la hiérarchie est respectée. C’est-à-dire que le meilleur des zooms est moins bon qu’une focale fixe. C’est normal. Ce zoom-là, qui est vendu plus cher que ce zoom-là, forcément il pique un peu plus.

Mais après, c’est à vous, chez vous, d’arriver à joindre les paramètres et de vous dire en termes de prix, d’encombrement : est-ce qu’il me faut la stabilisation ? Est-ce qu’il me faut la tropicalisation ? Est-ce que j’ai prévu d’acheter d’autre objectif ? Est-ce que ce sera mon seul objectif ? C’est vraiment sur ces critères-là que vous devez sélectionner votre optique.

Voilà ce que je voulais vous dire en termes de stratégie d’acquisition. On va passer sur l’ordinateur. J’ai pris les mêmes photos avec le XF16-55 et avec le XF18-55. Je crois que j’ai testé le 16 mm, le 23 mm et le 55 mm. J’ai zappé le 35 mm pour que cela ne soit pas trop long. J’ai fait un test à chaque fois à la plus grande ouverture et à l’ouverture f/5.6 qui est grosso modo en général, là où on a le meilleur piqué, l’image la plus homogène. Ensuite, je les ai comparés avec une focale fixe 23 mm f/1.4 et une focale fixe 50 mm f/2.

Démonstration pratique sur l’ordinateur

Comme vous voyez, voici une série d’images. Vous allez trouver le nom de l’objectif ici. En rouge le XF18-55, en vert le XF16-55 ensuite les focales fixes, le 50 mm f/2 en vert, le 23 mm f/1.4 en violet. Ce sont des images que je n’ai pas trop regardé avant, justement pour ne pas avoir d’a priori, etc.

On va les regarder ensemble et on va découvrir ça. Alors, on va sélectionner au 18 mm à l’ouverture la plus grande donc f/2.8 dans les deux cas. Comme d’habitude, on va zoomer. Je vais même zoomer à 2.1, comme ça les différences sont claires. À la plus grande ouverture, évidemment en plus, cela vous permet de comparer. Qu’est-ce que cela représente le fait qu’il y ait 2 mm de moins sur le 18 mm plutôt que sur le 16 mm ?

Vous voyez ici, cela représente un tout petit peu l’image. On va zoomer. On est à la plus grande ouverture f/2.8 dans les deux cas et on va comparer bêtement. Donc là, ici, à la plus grande ouverture, j’ai envie de vous dire que le 18 mm, le Fujifilm 18-55 me semble plus piqué. Je vais me mettre comme cela, de cette manière je peux naviguer dans l’image.

Au centre, c’est le XF 16-55. Très clairement le XF  16-55 au centre est largement meilleur. Même avec la compression Youtube, vous devez le voir nettement. C’est uniquement sur les bords finalement où le XF 18-55 est plus homogène et le XF 16-55 va être vraiment assez mou sur les bords. Puisque là encore sur le bord droit, le XF 18-55 qui est largement meilleur, il n’y a qu’au centre où le piqué est en large victoire pour le XF 16-55.

À f/5.6 alors là, cette fois-ci au centre, je ne vois pas énormément de différence, le XF 16-55 qui est un peu meilleur, mais c’est très léger. Sur les côtés, cette fois le XF 16-55 s’est largement amélioré. Là où le XF 18-55 qui est resté mou, le XF 16-55 est devenu plus précis.

On le voit bien ici le XF 16-55, là, une fois qu’on a fermé un peu le diaphragme, est devenu largement meilleur. Il n’y a pas de doutes possibles. Si vous faites du paysage et que vous voulez une image homogène, c’est sûr que ce XF 16-55 fera de meilleures images. On le voit bien ici.

Maintenant, on va passer au 23 mm. Donc au 23 mm à la plus grande ouverture, on est f/3.2 sur le XF 18-55 et f/2.8 sur le XF 16-55. On va comparer tout de suite le piqué. Évidemment même en ouvrant plus à f/2.8 le XF 16-55, vous voyez, le piqué est légèrement meilleur. Sur le côté, alors là sur le XF 18-55, c’est carrément de la bouillie. Là, vous voyez que le XF 16-55 est un peu moins de la bouillie. Et sur le côté droit, on est à peu près aux mêmes choses.

Encore une fois, le XF 16-55 est plus piqué, mais peut-être un tout petit peu moins homogène, je trouve. Le XF 18-55 à f/5.6, toujours au 23 mm, là aussi encore une fois, c’est clair. Même en fermant un peu le diaphragme à f/5.6, vous voyez que le piqué du XF 16-55 est meilleur.

Au centre, c’est plutôt ex aequo par contre. C’est vraiment sur les bords que cela va jouer. Là, pourtant, c’est une image qui n’est pas floue. Regardez les branches, c’est uniquement du piqué. L’image, elle n’a pas bougé au centre. Regardez la bordure au centre, elle est piquée ici et la bordure au centre ici, elle est carrément floue. Donc, quand on vous parle de piqué, quand on vous parle de  « à quelle focale l’objectif est le meilleur » etc., c’est ce genre de choses que j’essaie de vous transmettre.

Enfin, en extrémité, donc 50 mm f/4 sur le XF 18-55 et 55 mm f/2.8 sur le XF 16-55, juste pour voir, pour vous mettre vraiment des images, vous voyez même à f/2.8, le XF 16-55 est meilleur quasiment que le XF 18-55.

Cela montre bien à quel point ce XF 16-55 est très bon. Regardez en plus même sur les côtés. Les côtés du XF 16-55 même à f/2.8 sont meilleurs… Pas entièrement, finalement. Il n’y a pas de miracle. Côté droit, ce n’est pas tout à fait pareil.

Le XF 18-55 à f/4 est meilleur quand même. Du coup, on va les comparer à ouverture constante f/4 contre f/4. Ici à f/4 cette fois, le XF 16-55 est meilleur. Mais cela ne se joue vraiment pas beaucoup, contrairement aux autres ouvertures où c’était net. Au 50 mm, c’est quand même un peu moins net. Je trouve que c’est presque ex aequo sur les deux.

Quand on ferme un peu à f/5.6, on va regarder. À f/5.6 au milieu pour moi, c’est ex aequo. Sur les côtés, le XF 16-55 est meilleur. Le XF 16-55 sur le côté est meilleur, mais au centre, il n’y a pas de différences. Cela se joue vraiment souvent au centre, vous voyez.

Donc oui, le XF 16-55 est quasiment toujours meilleur que le XF 18-55. Après c’est vous qui voyez si la différence de piqué vaut la différence de prix. Par rapport à la stratégie, je vous disais tout à l’heure qu’on peut les comparer à des focales fixes. Vous pouvez dire : oui, mais je  garde le XF 18-55, mais ce n’est pas grave parce que j’ai les focales fixes qui derrière vont combler le trou qu’avait le XF 16-55. Ou à l’inverse, vous pouvez dire : je garde le XF 16-55 parce que je ne prends pas de focale fixe.

On fait un passage avec les focales. Je ne vais même pas vous montrer le 50 mm, on va regarder que le 23 mm : 23 mm en f/2.8 vs 23 mm en f/2.8 aussi sur la focale fixe. Et là, on va se rendre compte que la focale fixe elle aussi, elle est à un cran supérieur au zoom f/2.8 qui pourtant était à un cran supérieur au XF 18-55.

Donc là, on le voit bien. Sur le bord, les feuilles à droite sont plus nettes que les feuilles à gauche. On va de l’autre côté, pareil pour les bambous. C’est un peu de la bouillie à gauche alors qu’à droit, c’est beaucoup mieux. Même au centre aussi la focale fixe, on voit bien l’intérêt des focales fixes qui est d’avoir la meilleure qualité possible à une focale donnée. Donc là, on le voit bien.

Mon verdict sur les Fujifilm XF 18-55 2.8-4 et XF 16-55 2.8

Donc voilà, normalement, vous devriez maintenant avoir une meilleure idée des qualités des uns et des autres. Ce XF 18-55, encore une fois, a un excellent piqué par rapport à beaucoup d’objectifs où il est largement meilleur. Ce XF 16-55 certes, a presque partout toujours un meilleur piqué. Mais c’est normal, il est plus cher. Enfin, la hiérarchie est respectée. Quand vous prenez une focale fixe, elle a encore un meilleur piqué que n’importe quel zoom.

Donc dans tout cela, j’ai l’impression d’enfoncer des portes ouvertes, mais l’idée, c’était vraiment de venir vous apporter des images sur tous ces concepts et sur toutes ces choses qu’on lit. Libre à vous, chez vous de faire le choix en fonction de ce que vous voulez.

Encore une fois j’insiste, tout cela découle vraiment d’une stratégie d’achat d’objectifs selon laquelle vous voulez ou non des focales fixes. Prendre un XF 16-55 pour derrière prendre des focales fixes à f/2, pour moi cela n’a pas de sens. Donc si vous prenez un XF 16-55 derrière, j’imagine que vous allez plutôt taper dans du f/1.4 pour vraiment avoir un gap de deux stops entre les objectifs.

Mais sinon, il n’y a pas vraiment de sens sauf vraiment pour vous faire plaisir, ou après vous avez des sous peut-être. À ce moment-là, c’est encore autre chose, mais sinon en stratégie d’achat, ce n’est pas cohérent.

Ce XF 18-55, prenez-le pour ce que c’est, c’est un excellent objectif. Il accompagne de manière excellente et sublime, absolument tous les boîtiers Fujifilm et il sied parfaitement au 24 mm.

J’espère que cette vidéo vous a été utile. Lâchez-moi un pouce levé vers le haut si vous avez aimé la vidéo. Si vous avez des questions ou des commentaires, cela se passe juste en dessous de cette vidéo, je vous réponds.

Si vous découvrez la chaîne avec cette vidéo, cliquez sur mon visage, cliquez sur le bouton « s’abonner ». Vous avez juste en dessous de cette vidéo une cloche, cliquez sur la cloche pour être prévenu des prochaines vidéos sinon Youtube ne vous préviendra pas. Je vous souhaite une excellente journée et à bientôt.

Salut !