Alternative au couteux Fujifilm XF 90mm F2, le Viltrox 85mm F1.8 II est une solution à cout plus modeste. Même si la version 1 n’était pas fantastique, j’ai quand même voulu tester le petit nouveau. Est-ce que le Mark II a corrigé les défauts ? Comment se positionne-t-il face au fameux Fujifilm 90mm f2 ? La réponse dans ce test ! 

Le comparatif du Viltrox AF 85mm F1.8 II vs Fujifilm XF 90mm F2 en vidéo

 

Les caractéristiques du Viltrox 85mm f1.8 II 

  • Type de monture : Sony FE 
  • Dimensions : 80 x 92 (diamètre x longueur) 
  • Poids : 484 g 
  • Ouverture maximale : f/1.8
  • Ouverture minimale : f/16
  • Construction optique : 10 éléments répartis en 7 groupes 
  • Rapport de reproduction : 0,13 x 
  • Distance de mise au point minimale : 0,8 m 
  • Diamètre du filtre : 72 mm
  • Tropicalisation : oui 
  • Stabilisation : non 
  • Prix : 379 € 

Quand on compare les caractéristiques du Viltrox à celle du Fuji XF 90mm f2, on se rend compte qu’ils ne sont pas si différents que ça. Bien au contraire ! Ils disposent tous deux d’un moteur AF, ils ne sont pas stabilisés, leur poids est presque le même… Ils se ressemblent énormément. 

La plus grosse différence, c’est le prix : 379 € pour le Viltrox, alors qu’il faut débourser 999 € pour la focale fixe haut de gamme de chez Fujifilm. 


Test des performances optiques

Le piqué 

Dès la grande ouverture, le piqué du Viltrox est déjà très bon. Il y a simplement un peu de vignettage et l’homogénéité n’est pas forcément exceptionnelle à f1.8 (mais elle s’améliore en fermant d’un tiers de stop). 

En zoomant à 200 %, on voit quand même une belle différence de contraste, de résolution et d’homogénéité en faveur du XF 90 mm f2. 

Quand on regarde sur les côtés, c’est un peu la même chose : le Fujifilm reste supérieur au Viltrox, quelle que soit l’ouverture. Même à f5.6 (souvent la meilleure ouverture sur des APS-C), le XF 90mm f2 garde une longueur d’avance. 

Malgré tout, le piqué reste assez proche sur ces deux objectifs. 

La colorimétrie 

Je voulais voir s’il y avait une véritable différence de contraste. C’est quelque chose que j’avais remarqué avec la version 1 du Viltrox, mais qui a été corrigé sur ce Mark II. 

Par exemple, sur cette scène où il y a un fort contraste avec les teintes de jaunes, les arbres sont bien sombres et il y a un beau contraste sur les deux objectifs. Viltrox est en nette amélioration ! 

Le mode portrait 

Le rendu des couleurs et le bokeh sont assez similaire, beaucoup plus que ça ne l’était avec le Viltrox Mark I. Et même en zoomant à 200 % dans l’image, le Viltrox s’en sort très bien ! 

L’autofocus  

Je ne m’attendais pas à ce qu’il fasse aussi bien que le Fujifilm XF 90mm f2, mais j’ai été étonné. Ce Viltrox est devenu plus que correct ! Les taux de réussite sont à environ 80 % contre 90 % pour le Fujifilm, un beau score. 

Mais attention, souvenez-vous que le XF 90mm f2 fait la mise au point avec une distance minimale inférieure à celle du Viltrox. C’est sûrement plus difficile pour le Viltrox de faire la mise au point quand il est loin de son sujet alors que le Fujifilm n’a aucune difficulté qu’il soit loin ou près. De plus, la détection des yeux et des visages marche mieux avec le Fujifilm : il trouve l’œil plus facilement et le résultat est plus fiable.

Le mode vidéo

En vidéo, vous aurez un meilleur contrôle de l’autofocus avec le XF 90mm f2 (surtout si vous voulez faire des plans cinématographiques). Quant au focus-breathing, il n’y a aucune différence sur ces deux objectifs. 

Le rapport de grossissement 

Fujifilm XF 90mm f2

Viltrox 85mm f1.8 II

Avec deux rapports de grossissement différents, la mise au point n’est pas la même sur le Fujifilm ou le Viltrox.

Le problème des défauts optiques est-il résolu ?

Sur le XF 90mm f2 et le Viltrox 85mm f1.8 I, je déplorais un peu la présence de flare qui peut être assez gênante. Quand le soleil est trop proche du cadre, la perte de contraste est vraiment significative. Sur le Viltrox, le problème est encore plus prononcé (avec des aberrations chromatiques en plus !). 

Viltrox à f5.6

Fujifilm à f5.6

Viltrox à f16

À f5.6 ou f16 avec le Viltrox, la photo est quasiment inutilisable à cause du flare. C’est un peu plus propre sur le XF 90mm f2, mais il y a tout de même du flare assez marqué. 

Pour le vignettage, c’est le Viltrox qui en produit plus que le Fujifilm. Même chose avec les aberrations chromatiques : je m’attendais à en avoir énormément comme sur la plupart des objectifs Viltrox que j’ai pu tester jusqu’à présent, mais c’était finalement plutôt correct. 

Il faut vraiment les chercher pour les trouver, même sur des scènes sujettes aux aberrations chromatiques. Une bonne surprise ! 

Le Viltrox est-il avantagé grâce à sa grande ouverture ? 

Quelles que soient les photos, je n’ai pas trouvé de réelles différences. Un tiers de stop d’écart, c’est très peu. Si jamais vous vous posez la question, sachez que ce n’est pas ça qui doit guider votre choix. 

Ce qu’il faut retenir du test du Viltrox 85 mm f1.8 II

Pour vous aider à y voir plus clair, résumons tout ça en quelques points : 

  • Le Viltrox m’a agréablement surpris ; 
  • Tous les défauts constatés sur la première version (flare, perte de contraste, rendu des couleurs…) ont disparu ; 
  • Le Fujifilm XF 90 mm f2 est un merveilleux objectif qui mérite de gagner ce comparatif (c’est la solution la plus haut de gamme de ces deux objectifs) ;
  • Le Viltrox 85 mm f2 II vous garantit le meilleur rapport qualité-prix pour un rendu quasiment similaire à ce que peut offrir le Fujifilm.

Difficile de choisir, je vous l’accorde !

Et vous, est-ce que vous avez déjà testé ce Viltrox 85mm f1.8 Mark II ?