Bienvenue sur Les Guides Fujifilm ! Comme ce n'est pas la 1ère fois que vous venez ici, vous voudrez sans doute regarder les 12 conseils 100% FUJI pour débuter sans stress 🙂 Cliquez ici (gratuit) !

Allez aussi voir du coté des Masterclass Fuji X : ICI


Test du XF 2X sans complaisance aucune !

Six mois après la sortie de son Fujinon XF1.4X TC WR en novembre 2015, Fuji nous propose la version 2.0 de son multiplicateur de focale avec le téléconvertisseur XF 2X TC WR. Comme son petit frère, celui-ci est compatible avec les objectifs XF 50-140 mm et XF 100-400 mm. C’est donc sur ces deux optiques que j’ai essayé le fuji X2. Voici donc aujourd’hui le test du XF 2X, et ce, sans faire de langue de bois !

Qualité de fabrication

La conception du Fujinon XF2X TC WR est du même niveau que celle du XF 1.4X, c’est-à-dire excellente. Composé de 9 éléments repartis en 5 groupes, il pèse 170 grammes et mesure 30 mm de long sur 58 mm de large. Son gabarit avoisine donc le double de son petit frère, le 1.4X, mais ce n’est pas gênant lorsqu’il est placé entre l’appareil et l’objectif.

Tout comme son prédécesseur, ce multiplicateur de focale Fuji est « tous temps », résistant à l’humidité, la pluie, la poussière, ainsi qu’à des températures descendant jusqu’à -10 degrés. Concernant la qualité de fabrication, rien à redire donc, Fuji continue de proposer du très haut de gamme.

Impact sur la focale et l’ouverture du diaphragme

Ce que l’on recherche avant tout dans un téléconvertisseur, c’est qu’il conserve le piqué et la netteté, tout en octroyant de la portée en plus. Là, où l’on perdait 1 stop de lumière avec le XF 1.4X (ce qui n’était encore pas trop pénalisant), ici, on perd 2 stops de lumière. Cela commence à faire beaucoup selon la configuration et le type de photo pour lesquels on va opter.

De ce fait, pour avoir de bonnes performances, on va souvent avoir besoin d’augmenter la sensibilité ISO, d’utiliser des trépieds ou de réduire la vitesse d’obturation dans le cas de sujets immobiles par exemple.

Avec ce doubleur de focale XF 2X, le 50-140 mm f/2.8 devient donc un 100-280 mm f/5.6, et le XF 100-400 mm f/4.5-5.6, un 200-800 mm f/9-11. Sur le papier, ces caractéristiques peuvent faire rêver, mais attendons d’observer les résultats sur du concret.

Performances avec le XF 50-140 mm

J’ai testé le téléconvertisseur Fuji XF 2X, couplé au XF 50-140 mm et à un boîtier X-Pro 2, et cette configuration est tout à fait viable et surprenante. La gamme focale ainsi octroyée devient très pratique pour photographier une grande variété de sujets. L’image garde une très bonne qualité de piqué et de netteté, je dirais peut-être au même niveau qu’avec un XF 1.4X couplé avec le XF 100-400.

En ce qui concerne l’autofocus, je pense que c’est l’aspect le plus impressionnant de cette configuration. En général, lorsque l’on essaye de prendre des sujets à grande vitesse avec un doubleur de focale, le résultat est souvent catastrophique. Ici, avec mon X-Pro 2, j’ai pu obtenir d’assez bon clichés de photos animalières, comme un chien courant à toute vitesse ou des oiseaux en plein vol.

Le choix de la configuration du XF 2X avec un XF 50-140 mm est donc un excellent choix pour ceux qui ne souhaitent pas acheter l’imposant XF 100-400 et garder un kit léger et polyvalent. Vous obtiendrez des résultats d’une qualité tout à fait stable et satisfaisante.

Performance avec le XF 100-400 mm

Avec cette configuration, les choses deviennent plus difficiles. La perte de deux diaphragmes se fait clairement ressentir sur la qualité d’image et les problèmes de diffraction commencent à apparaître. De plus, bien que la longueur focale équivalente à 800 mm fasse rêver, il est possible que des effets de distorsions apparaissent sur des sujets distants se manifestant par un voile de chaleur. Mais cet effet de flou est plus dû à la distorsion atmosphérique qu’aux performances de l’équipement.

Pour ce qui est de l’autofocus, tandis qu’il arrivait très bien à suivre avec le XF 50-140, ici avec le XF 100-400, le résultat n’est pas très satisfaisant. À partir de f/9 à f/11 notamment, j’ai senti une réelle chute des performances de la mise au point. Ainsi, vous pourrez très bien prendre des photos de sujets immobiles ou peu véloces, mais pour les sujets plus rapides, il faudra oublier.

Pour autant, il est tout à fait possible de prendre de très bonnes photos avec cette configuration dans certaines situations, mais pas toutes les situations. Et si vous êtes photographe professionnel par exemple, et que vous avez besoin d’avoir fréquemment pour vos clients et dans un délai imparti un certain nombre d’images de haute qualité, ce kit ne se montrera pas assez stable dans ses performances pour vous donner toute confiance.

Verdict du test XF 2X TC WR

En définitive, je tiens à dire quand même que le téléconvertisseur XF 2X TX WR est un produit de qualité. Si vous possédez déjà un XF 50-140 mm, alors vous pouvez vous l’offrir sans craintes. Cette combinaison est vraiment impressionnante, et malgré une très légère perte de qualité d’image à pleine ouverture, les résultats sont très satisfaisants. Ce kit s’avérera être à la fois polyvalent et très performant pour de la photographie de sport ou animalière notamment.

Pour la configuration avec le XF 100-400 par contre, je suis un peu plus mitigé. Bien qu’elle soit capable d’obtenir de très bonnes photos sous certaines conditions, cette configuration, montre également vite ses limites. Si vous possédez un XF 100-400 mm, demandez-vous si c’est vraiment nécessaire d’avoir un zoom capable d’aller jusqu’à 800 mm/1200 mm. D’autant plus qu’à cette distance, des facteurs externes de distorsions, indépendantes de la qualité de l’appareil, vont apparaître. 

Vous souhaitez apprendre à bien maîtriser votre appareil ? N’hésitez pas à vous inscrire à mes masterclass ! Cela se passe ici : https://masterclass.les-guides-fujifilm.com/