Entre les différents types d’appareils photo sortis ces dernières années (compact, reflex, hybrides…) et leur caractéristiques toujours en pleine évolution, il n’est pas toujours évident de s’y retrouver lors de l’achat d’un boîtier. Je vous donne aujourd’hui mon avis sur les appareils hybrides Fuji, afin de vous aider à choisir un appareil photo hybride de qualité. Et je vous explique pourquoi, à travers les nombreux points positifs que j’ai pu observer chez la marque, un appareil photo hybride Fujifilm est un excellent choix.

 

Vidéo sur les appareils photo hybrides Fujifilm

Bonjour ! C’est Damien. Je vous retrouve aujourd’hui pour une nouvelle vidéo. Aujourd’hui, j’ai décidé de vous expliquer pourquoi j’ai choisi Fujifilm plutôt qu’une autre marque telle que Panasonic, Olympus ou Sony.  Dans cette vidéo, on va surtout parler de Fujifilm. Je vais vous expliquer pourquoi j’aime cette marque. Et on parlera dans une autre vidéo de pourquoi je n’ai pas plutôt choisi un micro 4/3 de chez Panasonic (pour rappel, j’ai un GX80) ou un Olympus, ou enfin pourquoi pas un Sony ? On a vu ce matin un Sony A9 exceptionnel que présentait Sony qui démarre vraiment une nouvelle génération d’hybrides. Mais cela c’est dans une autre vidéo, je vous laisse chercher.

Ma période appareils photo reflex

Alors, pourquoi Fujifilm ? Tout simplement parce moi, il faut rappeler mon histoire. Moi à la base, j’ai toujours eu des Canon. Moi, j’ai eu un Canon 450D. Ensuite, j’ai eu une longue période Nikon. Donc, j’ai toujours le Nikon D750, j’ai eu le 810, enfin, j’en ai eu beaucoup.

Donc, j’étais assez fan de Nikon au moment où ils innovaient. Ils avaient pour moi les meilleurs appareils. J’ai été impressionné par le D810 avec ses 36 mégapixels, etc.

Bref, tout cela pour dire que je suis un amateur des gros reflex qui produisent des supers images, et qui envoient du pixel. Mais pour autant, je me suis retrouvé au bout d’un moment à ne plus amener mes reflex aussi souvent que j’aurais aimé et à me retrouver à me dire « ah, si j’avais eu mon reflex, j’aurais pu faire telle ou telle photo ! ». Photos qu’au final, je ne faisais pas. Donc, c’est ce qui m’a amené à m’intéresser aux hybrides.

Mon passage aux appareils photo hybrides

Effectivement, dans le monde des hybrides, il n’y a pas tant de constructeurs que cela. Il y a toute une constellation de constructeurs qui sont de petits constructeurs, j’ai envie de dire, tertiaires, plus petits. Les gros se cantonnent aux marchés principaux qui sont les reflex. Et les plus petits essaient d’innover et d’arriver à percer, à prendre des petites parts de marché sur le marché des appareils photo. Cela a été le cas de Fujifilm. Et c’est pour moi la marque qui m’a le plus marqué.

Effectivement  Fujifilm… moi je suis un grand fan d’Apple (Je travaille pour eux d’ailleurs, mais ça, c’est le monde de l’informatique), et je retrouve dans Fujifilm un peu d’Apple. C’est une marque qui, pour moi, est quand même marquante, qui innove, qui fait des produits qui ne ressemblent pas aux autres.

Donc, on voit toute cette ergonomie Fujifilm qui est quand même vraiment unique à Fujifilm. On voit tout ce système X-trans qui, encore une fois, ne respecte pas la matrice de Bayer et compagnie. Vraiment c’est une conception qui est fondamentalement différente des autres. Et Fujifilm fait son petit bonhomme de chemin de son côté. C’est quelque chose qui m’a vraiment attiré. C’est une marque qui est innovante, qui est sans cesse dans la recherche du meilleur.

Avantages des Fuji hybrides

Qualité d’image

En plus de cela, en plus d’être innovante, c’est une marque qui a une qualité d’image qui est, je trouve, à couper le souffle.

On est sur un capteur APS-C, ce n’est pas du full frame, mais la qualité d’image m’a toujours ébloui. Et on arrive même dans la montée d’ISO avec une montée d’IOS qui est tout à fait respectable. Et ce n’est pas moi qui le dis, quand on lit les différents tests un peu partout : Fujifilm est vraiment la référence en termes de montée d’IOS dans le monde des hybrides. C’est vraiment une gamme qui s’en sort très bien, tout en ayant un capteur APS-C. Qui dit capteur APS-C, dit la capacité à pouvoir faire des boîtiers beaucoup plus petits.

C’est le cas par exemple donc de ce X-T20. On a un objectif dessus, mais comme cela, c’est un objectif d’à peu près la taille d’un compact. Voilà ! C’est quelque chose qui m’a globalement séduit.

On a un service après-vente chez Fujifilm et un support qui est aussi au top. C’est vraiment quelque chose sur lequel ils investissent. On peut compter sur eux.

Qualité de construction

C’est pareil. Je suis énormément de blogueurs qui dissèquent, qui cassent les appareils photo, qui regardent vraiment à l’intérieur comment c’est fait, etc. J’en ai regardé encore un la semaine dernière qui comparait la qualité des montures. Donc, la monture, c’est vraiment tout ce bloc-là qui supporte le poids de l’objectif. Et donc, qui démontait des Canon, qui démontait des Nikon, qui démontait les Fuji, etc. et qui constatait que la meilleure qualité de construction, celui qui a la plus solide, qui utilise des matériels nobles, c’est Fujifilm.

Donc, encore une fois, cela vient renforcer l’idée que c’est vraiment des boîtiers qui sont faits dans la qualité.

Des mises à jour fréquentes pour les appareils Fujifilm hybrides

Contrairement par exemple à Sony, qui se contente en général de lancer un boîtier et qui ensuite l’oublie un peu, Fujifilm est réputé pour ces mises à jour. Et c’est vrai qu’on peut compter sur eux, ils le font vraiment. Ils viennent de le faire récemment pour le XT-2, ils sortent un firmware, auquel ils rajoutent 40 nouvelles fonctions, des améliorations vraiment sur l’autofocus, sur des choses importantes.

Au lieu de dire « non, on va créer un X-T2S » par exemple, comme pourraient le faire d’autres constructeurs, « non », eux, ils mettent à jour des boîtiers qui ont des fois, un an, deux ans. Pareil pour les optiques, et cela, c’est vraiment tout à leur honneur.

Il y a très peu de constructeurs qui investissent du temps à faire des firmwares pour des boîtiers qui sont déjà vendus finalement.

Une large gamme d’optiques

Enfin, Fujifilm c’est une gamme d’optiques de très haut de gamme. Mais voilà, Fujifilm est réputée. C’est aussi une limite puisque c’est le seul à faire des optiques pour leur boîtier. Mais ils le font tellement bien que c’est devenu un avantage, puisqu’aujourd’hui quand vous regardez la gamme des optiques Fujifilm, ils couvrent absolument tous les champs, avec le dernier objectif qui couvre un champ jusqu’à 600 mm. Donc, on va quand même suffisamment loin pour dire que même la photographie animalière est couverte.

Fujifilm vous propose toutes les gammes possibles et imaginables. Vous avez des objectifs qui sont compacts, vous avez des objectifs qui sont gros, vous avez des objectifs qui sont lumineux, vous avez des objectifs jusqu’à 1.2. Vous n’avez pas encore à mon sens d’objectif vraiment macro. C’est peut-être la seule limite.

Quand je dis macro, c’est dans un rapport 1/1. On va voir, Fujifilm va sortir un boîtier dans quelques mois, le XF 80 mm. À priori, il va s’appeler comme ça et cela va être une optique macro parce qu’aujourd’hui la seule optique macro est un peu vieillissant, moi je ne la conseille pas.

Mais voilà, vous avez vraiment chez Fujifilm une gamme de focales fixes, une gamme de zooms, et qui répond vraiment à toutes les attentes. En plus de cela, les prix sont globalement bien placés chez Fujifilm. C’est des rapports qualité/prix qui me semblent très intéressants.

Par exemple, un X-T20 comme cela qui fait des photos, il n’y a pas grand-chose à dire avec un écran tactile, etc. C’est un boîtier qui va se négocier aux alentours de 800, 1 000 € selon les kits que vous prenez.

Mon verdict sur les boîtiers hybrides Fujifilm

Voilà ! Toutes ces raisons font qu’aujourd’hui, je conseille à tout le monde d’investir dans un boîtier Fujifilm. Puisque ce sont des boîtiers qui je pense, vont rester populaires, vont garder leur cote sur le marché d’occasion, au moment de la revente, etc. et vous proposent aujourd’hui à peu près ce qui se fait mieux dans un encombrement minimal. Puisqu’après tout, quand on choisit un hybride, c’est vraiment ce qu’on cherche, un prix. On va chercher un encombrement minimal, une qualité de photo maximale. Et Fujifilm allie tout cela en ayant en plus plein d’objectifs qui vont contenter tout le monde.

Voilà pourquoi aujourd’hui j’ai choisi Fujifilm, et voilà pourquoi aujourd’hui, peu à peu, j’abandonne mon Nikon, puisque je trouve qu’il a de moins en moins de qualités, et je vois de plus en plus ses défauts. Chaque fois que je le prends, j’entends tous ses défauts et je vois tous ses défauts. Quand je dis « j’entends », c’est le bruit qu’il fait quand on prend une photo.

Le poids que fait l’encombrement, les maux au dos, etc. qui fait qu’aujourd’hui, mon Nikon, je n’utilise plus. De toute façon, Nikon ne fait quasiment plus de boîtiers. On se demande ce qu’ils font. Ils seront en crise.

Tout cela pour dire qu’aujourd’hui, j’utilise Fuji.

Voilà ! J’espère que cette vidéo vous a éclairé sur les raisons pour lesquelles je fais confiance à Fujifilm aujourd’hui, et pourquoi je leur suis assez fidèle. Grosso modo, quand j’ai choisi une marque, j’essaie d’y rester fidèle, puisque c’est un investissement sur de l’optique, c’est un investissement sur des boîtiers. Moi j’ai plusieurs boîtiers, etc., donc on ne peut pas changer de marque tous les jours, c’est impossible.

Voilà ! Cette vidéo est terminée. J’espère qu’elle vous a plu. Si vous découvrez la chaîne, bienvenue. Cliquez sur ma tête pour vous abonner et rejoindre la chaîne. Je vous explique pourquoi j’aime les hybrides, quelles sont leurs qualités, je vous apprends à utiliser les Fujifilm, et je vous montre un peu tous les jours comment en tirer le meilleur parti.

Hybridephoto.com, pour venir me voir. Laissez-moi votre e-mail pour que je puisse vous contacter, et que vous puissiez me contacter. Et moi, je vous dis à demain dans une nouvelle vidéo.

Salut !