Bienvenue sur Les Guides Fujifilm ! Comme ce n'est pas la 1ère fois que vous venez ici, vous voudrez sans doute regarder les 12 conseils 100% FUJI pour débuter sans stress 🙂 Cliquez ici (gratuit) !

Allez aussi voir du coté des Masterclass Fuji X : ICI


Quelle est la différence entre le bokeh d’un capteur reflex type APS-C et celui d’un capteur plein format (Full frame) ? La profondeur de champs n’est pas la même évidemment, je vous propose de vous le montrer en image avec trois cadrages différents : Gros plan / Plan ceinture et Plan d’ensemble en pieds.

Vous pourrez comparer les bokeh obtenu en APS-C et le bokeh du capteur plein format. La différence existe mais n’est pas aussi différente qu’on l’imagine régulièrement.

 

 

Bokeh APS-C vs Plein format (full frame)

Bonjour à tous !

Depuis la sortie de l’A7R III, cela avait commencé à ce moment-là. Mais encore pire depuis la sortie de la A7III, c’est vrai je reçois quotidiennement des emails qui me parlent de Sony. Déjà dans la FAQ des un an, il y avait des gens qui m’avaient posé pas mal de questions sur Sony et finalement c’étaient des questions qui revenaient énormément.

Mais depuis sincèrement, c’est quotidien. J’ai des interrogations de fujistes qui hésitent à passer chez Sony et j’ai des gens qui sont ni fujiste ni Sony qui hésitent à aller chez l’un ou chez l’autre.

Du coup, j’ai décidé d’apporter ma pierre à l’édifice et j’entends ici, donner des billes de façon à pouvoir choisir. Alors, si vous attendez de cette série de vidéos où j’ai préparé que je vous dise Fujifilm, c’est beaucoup mieux que Sony, sincèrement vous allez être déçu. De même que si vous attendez à Sony, c’est beaucoup mieux que Fujifilm, vous allez être vraiment déçu.

J’entends faire quelque chose de beaucoup plus timoré et de beaucoup plus de balancé que cela. Donc désolé ! Moi ici, ce que j’entends beaucoup et ce qui m’énerve par moment, c’est quand j’entends parler des bokeh que peuvent avoir les Full frame. Donc, j’ai toujours l’impression que quand on a un APS-C, on va venir rêver du bokeh qu’aurait pu donner un full frame. On a tendance à dire : « ouais, cela aurait été beaucoup mieux avec un full frame. Cela aurait été comme cela et comme cela. »

Bokeh Sony VS Fujifilm

Je trouve que sincèrement, souvent, on estime que c’est beaucoup trop. L’écart de bokeh entre un full frame et un APS-C, il est beaucoup moindre que ce que vous imaginez. Donc, j’ai envie de mettre des images sur cela. Donc dans la première vidéo, on va comparer le bokeh d’un APS-C et le bokeh d’un full frame. Comme cela, j’ai fait trois photos. La première, c’est tout simplement un gros plan, donc tête que j’ai coupé ici à l’épaule. Le deuxième plan, c’est un plan poitrine où j’ai coupé à la ceinture. Et la troisième photo, c’est un plan d’ensemble, donc vraiment un plan en pied.

Et à chaque fois avec différents objectifs, je vous montre quel est le bokeh que vous pouvez obtenir avec un APS-C et quel est le bokeh que vous pouvez obtenir avec un full frame. Je ne veux pas vous dire lequel est le meilleur. Je pense sincèrement qu’il n’y en a aucun des deux qui est le meilleur. Ce que je veux montrer, c’est quelle est la différence réelle entre ces deux photos.

Dans la seconde vidéo, donc là on va parler simplement de Fujifilm. Il y a une question qui revient beaucoup et à laquelle je n’ai jamais répondu qui est entre le XF56 mm, donc l’équivalent 85 mm et le XF90 mm f2. Lequel des deux permet d’avoir le meilleur bokeh et la meilleure séparation des plans ?

Comparatif Bokeh objectifs

Ici aussi dans la vidéo de demain, enfin d’après-demain en l’occurrence, on va faire une courte vidéo dans laquelle je vais vous montrer lequel des deux a le meilleur bokeh. Si vous êtes absolument allergique au fait qu’on parle de bokeh, ne regardez pas ces vidéos. Je sais qu’il y en a certains d’entre vous qui dès qu’on parle de bokeh, cela hérisse les poils, etc.

À aucun moment, personne n’a jamais dit qu’il fallait un bokeh pour avoir une bonne photo. Personne n’a jamais dit que si on avait le meilleur bokeh, on avait la meilleure photo, etc. Mais, il est légitime à mon sens quand on choisit un appareil photo d’essayer de regarder où est-ce qu’on met les pieds.

Je ne trouve pas idiot de se poser la question : quel est le bokeh qu’on a avec un full frame et quel est le bokeh qu’on a avec un APS-C ? Et même quand on compare le 56 mm de chez Fujifilm et le 90 mm de chez Fujifilm, je ne trouve pas cela non plus idiot de se demander : lequel permet d’avoir un meilleur bokeh. Donc, si cela vous hérisse les poils, ne regardez pas les vidéos. Mais sincèrement, je trouve la question légitime. Donc, j’ai décidé de la traiter.

Enfin, on finira par la dernière des vidéos, donc qui devrait être publié vendredi, qui sera tout simplement un comparatif en fait entre l’A7III et le X-H1. Alors, ce sera un comparatif un peu général. On parlera de l’A7III et du X-H1 en général, mais on parlera aussi de l’écosystème Fujifilm et de l’écosystème Sony.

Je vous donnerai d’après moi quels sont les avantages du Sony, quels sont les avantages du Fujifilm, qu’est-ce que j’aime chez l’un, qu’est-ce que j’aime chez l’autre ? Je vais vous proposer aussi de pouvoir télécharger des images, donc des JPG sortis du boîtier X-H1 et des JPG sortis du boîtier Sony, les mêmes photos.

Différence de 1 stop entre les bokeh

Donc, je vais vous mettre un zip à disposition, dans lequel vous pourrez télécharger les photos et vous pourrez faire votre propre opinion sur la qualité des images. On va analyser le bokeh. On va analyser le prix. On va analyser les équipements, l’encombrement. L’idée, c’est d’avoir un comparatif global que quelqu’un qui se pose la question, je puisse le rediriger vers cette vidéo-là. Ce sera donc la vidéo de vendredi, bref.

Aujourd’hui, vidéo sur le bokeh ; mercredi vidéo sur le bokeh du 56 mm Fujifilm vs le 90 mm Fujifilm ; et vendredi une vidéo sur l’A7III contre le X-H1 avec des images comparatives, si cela vous intéresse de voir qu’est-ce que cela donne.

Voilà, j’espère que cela va vous plaire. On va attaquer. C’était une longue introduction, je suis désolé pour cela. On va attaquer donc avec les bokeh, full frame contre APS-C. On va sur l’ordinateur.

Full frame contre APS-C. Alors comme d’habitude, j’ai fait des tonnes de photos. Il n’y a rien qui a changé et je vais vous en montrer quelques-unes. Alors ici, j’ai fait un duel pour un peu comparer les bokeh avec un 85 mm 1.4 sur un full frame vs un 56 mm 1.2 sur un APS-C. C’est donc 85 mm contre 85 mm. Et pour mon petit plaisir, j’ai voulu rajouter le 90 mm f2 de chez Fujifilm.

Si on compare les trois, déjà il faut comprendre que oui on peut obtenir un bokeh fabuleux avec un APS-C, notamment à 1.4 sur un gros plan. Vous voyez, c’est parfaitement faisable. Mais vous allez avoir toute votre image quasiment qui est floue. Dire qu’ici même, bon là la mise au point est ratée. Elle aurait dû être sur l’œil, elle est sur le nez. Mais regardez, la profondeur de champ a fait deux ou trois centimètres. Donc de toute façon, ce n’est pas utilisable, en fait.

Donc, on est obligé de fermer un peu. Donc, j’ai fermé à 5.6. C’est dommage. J’aurais aimé avoir une photo à 2.8, mais je ne l’ai pas faite. C’est comme cela. Donc ici, je vais venir le comparer par exemple avec un 1.2 et un 90 mm. Qu’est-ce qu’on peut voir ici ? On peut voir que sur les trois photos, le visage est entièrement net. Sur les trois photos, on a les oreilles qui sont légèrement floues. Donc ici, sur cette photo-là, donc en vert plus que sur les autres, le vert cela correspond au 56 mm de chez Fujifilm. Et ici, on a un 90 mm. On peut voir que sur les trois photos, on arrive à obtenir un joli bokeh.

Alors, je pense sincèrement qu’il faut être honnête. Sur le full frame, j’ai eu l’erreur de ne pas faire la photo à 2.8, sinon c’est le full frame qui aurait eu probablement le meilleur bokeh. Mais tout cela pour vous montrer que si vous faites ce type de photo en gros plan, regardez ici, le 90 mm f2 sur la droite, il vous donne un bokeh absolument parfait. Pourtant, on est sur un arrière-plan qui est situé à environ 1,50 m, 2 m. Donc, ce n’est pas non plus un arrière-plan qui est situé à 10 m et un APS-C peut parfaitement vous offrir un joli bokeh.

On ne mentionne pas la théorie des couleurs ici où je trouve toujours les couleurs de chez Sony un peu trop rouge. Je n’aime pas trop la science des couleurs de Sony, mais c’est un autre débat.

Si on s’éloigne un peu et qu’on fait un plan poitrine. On va comparer le 1.4 en 85 mm de chez Sony avec le f2 de chez Fujifilm en 90 mm, donc qui sera en jaune et en vert, le 1.2 en 56 mm. Voilà les trois photos. Sur ces trois photos, qu’est-ce qu’on peut voir ? On peut voir que le meilleur bokeh est probablement et évidemment celui du full frame qui est à 1.4, pour rappel. Le deuxième meilleur bokeh est celui en vert du 56 mm 1.2. Le troisième est le 90 mm de chez Fujifilm.

Mais quand même, si vous regardez les trois images, écoutez, je suis désolé, on va en virer une image, on va virer cela. Je vais passer en mode comparaison. Écoutez, je ne sais pas ce que vous en pensez, mais la différence, elle n’est pas si énorme que cela. Encore une fois, on est en 85 mm 1.4 d’un côté ; 56 mm 1.2 de l’autre. Et si je zoome, oui le bokeh du full frame est peut-être à un poil plus prononcé.

Enfin sincèrement à tous ceux qui pensent et qui imaginent qu’il y a une différence absolument abyssale entre les deux, sincèrement je ne suis pas d’accord. Je pense qu’elle est beaucoup plus ténue que ce que certains peuvent la rêver. Comme cela en tout cas, vous avez des images sur lesquelles mettre ce que vous imaginez.

Ensuite maintenant, si je passe en plan en pied, donc ici toujours le 85 mm ouvert à 1.4, un 90 mm ouvert à 2 et le 56 mm ouvert à 1.2. On les met ensemble. Ici, plus on s’éloigne, plus le full frame garde sa capacité à séparer les plans, donc avoir un bokeh derrière, et plus cela devient difficile pour l’APS-C. Malgré tout, on voit ici qu’au niveau de l’APS-C, celui de droite, j’enlève cela ; voilà la comparaison entre les deux images APS-C à droite, full frame à gauche. Sincèrement encore une fois, je ne trouve pas que la différence soit aussi énorme que cela.

Alors, je vous montre le coin, c’est sûr. Je vous ne dis pas qu’elle n’existe pas, elle l’existe. Regardez à droite, regardez à gauche. Clairement le full frame, plus on s’éloigne, plus il permet lui de conserver. C’est ce que j’ai dit, mais bon. Quand même, ce n’est pas non plus le jour et la nuit, je trouve.

J’espère que cela était utile. Libre à vous de déterminer si pour vous le bokeh du plein format est largement supérieur au bokeh de l’APS-C. Sincèrement, je trouve que c’est léger dans le sens. Moi, je vous donne mon ressenti personnel, je n’ai pas l’impression que le fait d’avoir ce supplément de bokeh-là vient radicalement changer la photo et radicalement l’améliorer.

Donc oui, je pense que si on est un professionnel et qu’on veut à tout prix le meilleur pour ses clients, clairement c’est le meilleur bokeh qui va l’emporter, donc c’est le full frame. Mais je ne suis pas certain que cela fasse vraiment autant de différences que certains peuvent l’imaginer et donc j’espère que maintenant en ayant vu les photos, vous pouvez mettre des photos sur ces mots-là et arrêter peut-être parfois de sur rêver en fait le bokeh qu’on aurait pu avoir avec un full frame.

Si cette vidéo vous a été utile, lâchez-moi les pouces levés vers le haut. N’oubliez pas de me laisser un commentaire pour me dire : qu’est-ce que vous en pensez de ces bokeh ? Est-ce que vous trouvez que la différence est énorme ? Est-ce que vraiment vous pensez que le passage avec un capteur plein format fait vraiment la différence ou pas ?

N’oubliez pas si vous êtes fujiste débutant de prendre votre guide de démarrage du fujiste débutant en cliquant sur les 12 conseils qui sont juste là. Abonnez-vous à la chaîne en cliquant sur mon visage pour suivre la suite de cette série de vidéos et je vous retrouve donc mercredi pour le comparatif 56 mm contre 90 mm. Ce sera une vidéo très courte.

Salut !