Bienvenue sur Les Guides Fujifilm ! Comme ce n'est pas la 1ère fois que vous venez ici, vous voudrez sans doute regarder les 12 conseils 100% FUJI pour débuter sans stress 🙂 Cliquez ici (gratuit) !

Allez aussi voir du coté des Masterclass Fuji X : ICI


Je vous explique comment je choisi mon logiciel de post traitement pour mes photos. http://www.dlp-bonus.com PLUS D’INFOS ▻ Rejoignez gratuitement …

 

 

Bonjour les amis !

J’espère que vous allez bien. Alors aujourd’hui, j’ai décidé de vous parler d’un mail que j’ai reçu de Cynthia qui me demande quel logiciel de post-traitement j’utilise pour mes photos et pourquoi. Alors, pour faire simple, j’utilise Lightroom d’Adobe. Est-ce que Lightroom est le meilleur ? Non, clairement pas ! Lightroom est très loin d’être le meilleur et même souvent c’est peut-être un des moins bons. C’est dit.

Sachez qu’il existe des solutions comme Capture One et dernièrement One-One qui sont a priori excellentes. J’ai vu beaucoup de vidéos, je ne les ai pas spécialement utilisées moi-même parce que ce sont des logiciels qui me prennent vraiment beaucoup de temps pour se faire la main dessus et pour faire les comparatives, etc. Mais c’est vrai que j’ai vu pas mal de choses bien sur One-One, j’ai vu pas mal de choses bien sur Capture One. Alors, pourquoi je reste avec Lightroom ?

Tout simplement parce que j’ai Lightroom depuis des années et des années. J’ai toute ma vie photographique dans Lightroom, donc toutes mes anciennes photos, tous mes mots clés, tous mes visages, enfin tout. La cour d’apprentissage d’un logiciel de posttraitement et quand même assez long. Donc, quand on change de logiciel comme cela, il faut tout réapprendre. On a des subtilités, etc.

Ce n’est quand même pas un choix anodin quand on choisit une solution pour gérer ses photos, on y reste, je pense. On ne change pas comme cela au grès du vent tous les quinze jours, etc. Donc moi, j’ai choisi Lightroom, je reste à Lightroom. Lightroom est une version, aujourd’hui, qui date de 2015. J’ai donc l’espoir qu’Adobe va sortir une version Adobe Lightroom 2017 ou 2018 qui sera mise à niveau avec tout ce qu’on connaît aujourd’hui chez la concurrence. Je pense que ce n’est que partie remise et que Lightroom va rapidement être remis à niveau par rapport  à ses concurrents et que même peut-être ils feront beaucoup mieux.

Il ne faut pas oublier que vous mettez toute votre vie, toutes vos photos dans ces logiciels-là. Et par exemple, un des logiciels les plus connus jusqu’alors, c’était Apple Aperture et du jour au lendemain, Apple a dit : « on arrête. » Et là, c’est une catastrophe parce qu’on se retrouve à devoir migrer une vie de photos, d’un logiciel à un autre et ce n’est pas toujours très simple. Vous pouvez perdre vos paramètres de développement. Vous pouvez perdre en qualité. Vous pouvez ne pas arriver à exporter votre bibliothèque, à l’importer dans un autre logiciel.

Donc, cela  peut être quand même très embêtant. Donc, c’est pour cela que moi je reste sur Adobe, c’est quand même aujourd’hui le leader sur le secteur. Donc, je vous le dis qu’Adobe n’est pas le meilleur, mais pour autant il fait un très bon travail. On est quand même dans la moyenne. On a des fonctions qui sont effectivement un peu moins bonnes que certains autres concurrents sur certains aspects. Pour autant, on parle là de chouïa. On est vraiment dans ce niveau de détail là, on n’est pas dramaticalement pire qu’un autre. On est effectivement un peu moins bon sur certains aspects que d’autres.

Alors, c’est le cas par exemple, je trouve que la dérawtisation de Lightroom n’est pas terrible, c’est confirmé dans plus en plus de vidéos que je vois. Donc, Lightroom a cet avantage de pouvoir s’ouvrir à d’autres logiciels. Si d’autres logiciels ont des fonctions que n’a pas Lightroom, on a la possibilité via un système de plug-in de l’enrichir et de le faire communiquer avec d’autres logiciels.

Donc, c’est une fonction que j’utilise beaucoup. Par exemple, j’utilise Iridient X-Transformer pour dérawtiser mes RAW. Je m’aperçois que le résultat est largement meilleur que si je fais dérawtiser mes RAW directement dans Lightroom. Pour du HDR, j’utilise un autre logiciel, HDR soft, je crois. Pour un débruitage, quand je prends des photos, par exemple à un ISO 12 000, à un ISO 6 000, quand il y a vraiment beaucoup de bruits, la différence est énorme selon que vous fassiez le débruitage par un logiciel comme DxO Optics ou par un logiciel comme Lightroom. Donc par exemple, j’utilise DxO pour le débruitage.

J’ai donc quelques logiciels comme cela qui communiquent très avec Lightroom et qui ne me font pas spécialement perdre de temps, où les performances restent très bonnes. C’est une solution qui me convient très bien. Pour autant, évidemment, je ne cracherais pas sur un nouveau Lightroom quand il sortira, et je serai même très content de pouvoir avoir ses nouvelles fonctions.

Mais voilà, je vous engage vraiment à faire un choix, ne pas choisir un nouveau logiciel parce qu’il vient de sortir et qu’aujourd’hui il est tout beau, tout frais. On est sur des choix qui vous engagent sur du long terme. Rien ne vous indique qu’un logiciel X ou Y existera dans trois ans. Moi, je suis sûr et certain à 2 000 % que Lightroom existera dans deux ou trois ans. Le couple Photoshop-Lightroom est un couple aujourd’hui qui paraît absolument indéboulonnable et c’est un peu comme dire que Windows n’existerait plus dans trois ans.

Dans le domaine de la photo, Lightroom, c’est à peu près cette proportion-là. Moi, je mets tout sur Lightroom, je sais que c’est pareil quand vous achetez un nouveau boîtier, je sais qu’il va forcément y avoir une collaboration entre votre constructeur de votre boîtier et Adobe pourra intégrer votre boîtier au mieux dans Lightroom. Ce ne sera pas forcément le cas d’un autre logiciel plus exotique. Voilà !

J’espère que j’ai répondu à la question : pourquoi j’utilise Lightroom et pas un autre ? Si vous avez appris un truc dans cette vidéo, écoutez, lâchez-moi un pouce levé vers le haut. Si vous découvrez la chaîne, abonnez-vous. Vous avez la petite cloche en bas, cliquez sur mon visage. La petite cloche, cela vous sert à être prévenu tous les matins de la  nouvelle vidéo, vous n’avez même pas besoin d’aller venir sur Youtube. Directement, dans vos mails, Youtube vous dit de quoi je parle aujourd’hui. Et si vous avez des  commentaires ou des questions sur ce que je viens de vous dire, cela se passe dans les commentaires ci-dessous. Sinon moi, je vous retrouve dans la prochaine.

Salut !