Comment utiliser et configurer l’autofocus (AF) de son fujifilm X ? Je partage avec vous la facon de faire la mise au point sur mes Fuji (X-T2, X-T20, X-E3, X-Pro2, X100f) ! On discute notamment de comment faire la mise au point dans des situations de portrait, paysage, sport, enfants … je partage avec vous ma pratique de la mise au point automatique…

Je vous donne mon avis sur la détection des visages ! Utilisation de AF-S ou AF-C ? Point unique ou zone ?

Bref, vous saurez tout de mon utilisation de l’autofocus !

 

L’auto-focus chez Fujifim

Salut à tous !

C’est Damien. Aujourd’hui dans la vidéo du jour, on va parler autofocus. Donc, je veux vous faire un peu un récapitulatif global de comment j’utilise personnellement l’appareil photo. Donc, les Fuji sachant que vraiment ils marchent tous de la même façon. Donc, quel que soit le Fuji que vous avez a priori cela va s’appliquer à vous. Je voulais vous faire vraiment un récapitulatif de quelle est ma façon de penser, quel est mon utilisation.

AF-C plutot que AF-S

Alors ici, dans cette vidéo, je ne vais pas vous expliquer ce que c’est la AFS, AFC, single, zone, etc. J’estime que c’est déjà acquis. Si ce n’est pas acquis, j’ai fait des vidéos sur tous ces sujets-là, vous cherchez sur la chaîne. Et si c’est acquis, on va aller direct au but. Alors moi, sachez que personnellement, je sais que ce n’est pas du tout la pratique qu’il y avait notamment sur les anciennes générations. Mais moi, j’utilise beaucoup de l’AFC.

Le mode dans lequel je suis en standard, c’est AFC. En fait, je vais utiliser AFS uniquement dans des cas où l’autofocus est un peu difficile. Et si vous êtes en basse lumière, si vous êtes à travers un grillage, même à travers un grillage peut-être que vous avez besoin d’un focus manuel, mais tous ces cas-là où l’AFC vous ne rend pas un service parce que la mise au point est assez difficile et une fois que vous l’avez accrochée, vous voulez la garder. Donc dans ce cas-là, j’utilise la AFS, mais sinon je suis en AFC.

J’estime qu’on est arrivé à un certain point où la technologie est suffisamment mature pour que cela devienne notre mode principal. On va maintenant passer les différents cas d’utilisation. Si je fais des photos de portraits ou de sujets qui ne bougent pas trop, je vais en général quand même être en AFC parce que j’estime que les résultats sont meilleurs en AFC et je vais me mettre plutôt en point unique.

Au niveau de la taille du point unique, je vais me mettre à la taille en dessous de la taille standard. Donc la taille standard, c’est quand vous appuyez sur la molette arrière. Moi, j’appuie sur la molette arrière et j’ai un coup vers la gauche, j’ai cette taille-là. Donc cela, c’est en général pour les portraits ou des choses comme cela. Je trouve que c’est là où on a les meilleurs résultats. Pourquoi AFC plutôt qu’AFS ? C’est vrai que cela pourrait paraître étonnant.

En fait, j’ai l’impression que l’autofocus est meilleur en AFC dans le sens où en AFS, il fait l’autofocus en une microseconde et ensuite la mise au point est verrouillée. Et j’ai quand même l’impression en AFC que la mise au point, elle est un peu affinée et que finalement la mise au point qu’on obtient en bout d’une ou deux secondes, elle est meilleure que la mise au point sur laquelle il s’était brouillé du premier coup.

Détection des visages / reconnaissance des yeux

Alors cela aussi, le risque, on avait une mise au point au moment où vous déclenchez, il a rechangé la mise au point. Mais, je trouve que j’ai des meilleurs résultats en tout cas en AFC. Donc, c’est pour cela que je me mets vraiment en AFC. Est-ce que j’utilise la reconnaissance des visages ? La réponse est non. Je trouve que la fonction est plutôt gadget et ne marche pas suffisamment bien pour être utilisé.

À ma connaissance le seul appareil qui est capable vraiment d’avoir une vraie reconnaissance des visages, qui est bonne, c’est l’A9 de chez Sony. Tous les autres pour l’instant, c’est une technologie qui est très prometteuse. Je pense que c’est l’avenir, mais pour l’instant, c’est pareil.

Mise au point en photo de sport ou avec les enfants ?

Quand je fais des photos de sport ou d’enfants donc j’utilise la plus petite des zones. Donc, je reste en AFC évidemment. Cela bouge tout le temps. Là, c’est AFC, c’est clair et net. Et je me mets dans la plus petite des zones. Donc zone, vous cliquez sur votre joystick, vous appuyez votre grille un coup vers la gauche, pour avoir la plus petite des zones. Si je suis en situation de basse lumière, pareil la plus petite des zones. Par contre en basse lumière, il faut voir, cela dépend à quel point l’optique galère. Cela va beaucoup dépendre cette fois-ci de l’optique que vous avez devant. Si vous avez une optique qui n’est pas très lumineuse, etc., c’est sûr qu’être en AFC, cela ne va pas être possible. Il faudrait mieux se mettre en AFC. Mais si vous avez une optique qui est performante, qui est à 1.4 ou qui est à f2 vous pouvez peut-être, être que travailler confortablement même en étant en AFC.

Mise au point en Paysage

Donc en paysage, c’est plus difficile en paysage. En paysage, on  ne sait jamais où faire la mise au point. C’est toujours un éternel sujet de ce type de photos. Mon paysage, j’aime bien mettre plutôt en focus manuel. Je sais que j’entends beaucoup d’entre vous, j’ai des mails qui me disent que sur la mise au point fini en paysage et  tout, c’est difficile machin. En paysage, je ne vous conseillerais déjà pas du tout AFC.

Vous pouvez peut-être vous mettre en AFS pour du paysage, mais en vérifiant vraiment. Il faut avoir un œil si vous utilisez AFS, ayez vraiment un œil sur la barre témoin. Vous savez la barre témoin de distance autofocus. Puisque vous regardez sur cette barre autofocus, si la distance qu’il vous donne est compatible avec l’endroit où vous avez mis le collimateur. Vous devez quand même vous rendre compte si l’endroit où vous avez vu le collimateur, il est à 30 m, 50 m, et si la barre vous dit qu’il est à 10 m, vous voyez qu’il y a un problème.

Parce qu’il y a quand même beaucoup de gens, qui en paysage, après vient de se plaindre de dire : « ouais mon autofocus, il n’était pas bon. La mise au point, elle assez floue. À l’infini, cela ne marche pas bien. » Donc voilà, moi j’aime bien le focus peaking avec une mise au point manuelle ou de l’AFS, mais vraiment en étant vigilant et en regardant bien cette distance pour savoir si on ne fait pas n’importe quoi.

On peut utiliser aussi la vérification autofocus en paysages. Vous prenez quelque chose qui est un peu loin, vous cliquez sur la molette arrière. Si c’est l’endroit où vous avez mis la vérification autofocus a fait un zoom énorme sur la photo, vous vous rendez compte à peu près, si c’est bon ou si ce n’est pas bon. En plus, vous avez le focus peaking qui se met dessus donc, vous voyez si c’est bien teinté de la couleur de votre focus peaking ou pas.

 

Suivi autofocus

Ensuite pour les fonctions de tracking, moi sachez que je ne les utilise pas. Donc pour l’instant, je ne les estime pas assez performantes. Cela va peut-être changer au moment où je tourne cette vidéo, je n’ai pas les mises à jour. Donc probablement que quand vous regarderez cette vidéo-là, vous aurez les mises à jour.

Peut-être que cela aura changé. Avec un X-E3 oui, je peux commencer à utiliser vraiment le tracking. Avant le X-E3, c’était encore avec des résultats un peu limite et  je trouve que je m’en sors mieux finalement à la main, moi, comme cela à suivre l’objet. Voilà quelques recommandations d’autofocus, mon utilisation personnelle d’autofocus.

Cette vidéo est maintenant terminée, lâchez-moi un pouce levé vers le haut, si vous l’avez apprécié. Si vous avez des questions ou des commentaires à propos de cette vidéo, cela se passe juste en dessous de cette vidéo et je vous réponds. Si vous débarquez sur la chaîne avec cette vidéo, abonnez-vous, cliquez sur mon visage, cliquez sur le bouton s’abonner. Juste en bas de cette vidéo, vous avez la cloche pour être prévenu des prochaines vidéos sinon Youtube ne vous préviendra pas. Et il ne reste plus qu’à vous souhaiter une excellente journée et à bientôt.

Salut !