Je vous décrypte un terme qu’on voit partout : Equivalent 24×36, Equivalent plein format, Equivalent Full Frame, Equivalent 35mm, crop sensor, ils veulent tous dire la même chose !

Je vous explique ce que ça veut dire et quel impact ça a sur vos objectifs !

Transcript

Bonjour !

C’est Damien BERNAL. Aujourd’hui, je vous retrouve pour une nouvelle vidéo où je vais vous parler d’une formule qu’on rencontre souvent quand on lit les spécifications des appareils photo ou d’un objectif qui est équivalent full frame ou équivalent 35mm. Ou encore, on voit souvent parler de crop sensor ou crop tout court.

Full frame sensor – 35mm – FX – DX, beaucoup de termes qui parlent tous de la même chose, mais c’est le plus souvent appelé : équivalent 35 mm ou équivalent full frame.

On parle beaucoup de conversions dans les fiches techniques. Je viens de parcourir un peu le site de NIKON, CANON et FUJIFILM pour regarder comment ils appelaient cela, et ils parlent tous de conversions et ce n’est pas bien clair pour les gens. J’ai une question sur ce sujet-là, justement. Donc, je me suis dit que cela pourrait faire le sujet d’une petite vidéo.

Tout cela pour vous dire qu’à la base, quand on a commencé les photos, on partait tous d’un format qui était le 35 mm. Le 35 millimètres est ce qu’on appelle aujourd’hui tous le full frame, « plein cadre », sous-entendu l’image entière.

C’est l’image de référence. C’est une taille de référence, tout simplement. On estime que dans la photo aujourd’hui, il y a une référence qui est le full frame. Donc le full frame, c’est cette taille-là grosso modo sur un plein format. Je ne sais pas s’il existe de plus grand, mais c’est la référence.

Il y a des choses plus grandes donc, on parle d’une taille plus grande qui est le moyen format. C’est une gamme d’appareils photo qui est en train d’éclore peu à peu. On a vu, il y a le FUJIFILM qui vient de lancer un GFX qui a l’air étonnant, je n’ai pas les moyens de l’acheter, malheureusement. Mais cela a l’air vraiment très bon. Bref !

Et on a ensuite ce qu’on appelle des crop sensor ; c’est-à-dire des capteurs à taille inférieure au full frame. Ce sont des capteurs qui ne couvrent qu’une partie de la taille du capteur du full frame. Ce sont donc des capteurs de tailles inférieures.

Comme on a beaucoup de tailles différentes de capteur, il a été utile pour qu’on puisse se comprendre et qu’on puisse parler, quelle que soit la taille du capteur de notre appareil photo, de prendre une référence et de convertir toutes les mesures dont on parle, quel que soit l’appareil photo, par rapport à cette échelle de référence là.

Ce qui fait qu’aujourd’hui, effectivement, par exemple, je vais acheter chez FUJIFILM un 23 mm sauf qu’on va vous dire que c’est un équivalent 35 millimètres. Quand vous achetez l’objectif, il y a bien marqué 23 mm, etc., mais pour autant, c’est par rapport à l’échelle de références qui est le full frame, un 35 mm.

C’est un peu confus, ce n’est pas facile au début de s’y retrouver. D’autant que ce qu’on appelle le facteur de crop n’est pas partout le même. Par exemple, chez FUJIFILM, il est de 1,5. Quand vous prenez un 23 mm, vous le multipliez par 1,5 et vous obtenez 35 mm ou un équivalent proche de 35 mm. On n’est pas à 1 ou 2 millimètres de près.

Je vais essayer de vous montrer des images. Par exemple sur cette image-là, on voit que déjà l’image est ronde. L’objectif, vous l’aurez noté, il n’est pas rectangulaire, il est bien rond. Mais notre capteur et nos formats d’image sont rectangulaires. On ne va donc prendre qu’une portion de l’image et cela va être notre image, ce qui va déterminer notre image finale.

Ensuite, vous voyez l’image plein format, c’est l’image qui prend bien tout le cercle. Et ensuite, on a ce qu’on appelle le crop. C’est donc une petite partie de l’image qui est prise. Par exemple dans le cadre d’APS C, le format qu’on a notamment chez FUJIFILM, on ne prend que 50 % de l’image. Rappelez-vous que le facteur est de 1,5.

Mais tout simplement, on va prendre, c’est comme si vous découpiez. Vous avez une image de base. Prenez un ciseau. Vous découpez cette image à peu près de 50 % sur les bords et vous ne gardez que la partie qui reste au milieu. Vous n’avez gardé que 50 % de votre image. C’est pour cela qu’on parle d’équivalent puisque là, vous êtes parti de la grande image et vous n’avez gardé que 50 % de l’image.

C’est là où cela devient un peu plus confus puisque pour garder quelque chose de cohérent, comme vous voyez sur les images de droite, l’image n’est pas la même. Vous avez en bas, l’image d’origine et vous avez juste au-dessus, l’image une fois qu’on a coupée, vous voyez bien que l’image d’en haut paraît plus proche donc plus zoomé, plus gros que l’image d’en bas, qui elle paraît plus distante, paraît plus large.

Donc du coup, on est obligé de convertir pour dire que l’image d’en bas, c’est un 35 mm ; l’image d’en haut, elle est coupée depuis l’image du 35 millimètres. Mais pour autant, maintenant, qu’on l’a coupée, qu’on la regarde et qu’on compare les deux images, on se rend bien compte que ce n’est plus une image de 35 mm, c’est une image de 50 millimètres.

On a du coup en bas, une image d’un 35 millimètres et en haut, une image d’un équivalent 50 mm. Sous-entendu équivalent puisque c’est une image qui a été coupée, on n’a pris qu’une petite partie.

Pourquoi fait-on cela ? On a fait cela tout simplement parce que cela nous permet de diminuer la taille des capteurs, cela nous permet de diminuer la taille des appareils photo et de diminuer la taille des lentilles. Puisque par définition, comme on le voit sur cette image-là, pour pouvoir remplir une image du rectangle full frame, il faut un objectif qui ait une grosseur de rond suffisamment grande pour faire rentrer le rectangle. On ne peut donc pas miniaturiser plus. Et à l’inverse, plus on miniaturise, plus on ne prend qu’une petite partie du capteur, plus on peut miniaturiser l’objectif.

On a toute une diversité de taille de capteurs donc cela parle du full frame. J’ai donc mis le moyen format aussi, c’est une image prise de Wikipédia. Le moyen format étant tout le cadre blanc, tout simplement. Le full frame, on le voit, est beaucoup plus petit que le moyen format, mais c’est la taille de référence. Ensuite, vous avez toute une gamme de capteurs qui ont été créés.

Les principaux étant l’APS C utilisé par FUJIFILM et par tous les réflexes du marché, quasiment. Le micro 4/3 qu’on voit un peu plus petit que l’APS C. On passe à un crop de 2. C’est donc deux fois plus petit que la taille de référence du full frame. Ensuite, on a le 1 pouce et plus petit qu’on va trouver dans les smartphones, les compacts ou les bridges.

En résumé, si je vous prends cette image-là, une image en 35 millimètres, à chaque fois, on va découper notre image pour avoir l’image qu’on verra en fonction de la taille de votre capteur. En APS C, vous voyez, on découpe l’image de 50 %. En micro 4/3, on la découpe encore presque de 50 %. Et en 1 pouce, vous voyez, on la découpe de beaucoup plus. On ne garde vraiment qu’une toute petite partie au milieu.

C’est donc un équivalent. À chaque fois, on va convertir la longueur focale, pour se rendre compte de la vue qu’on aura. On parle d’équivalent à chaque fois 35 millimètres, équivalent 50, équivalent 70, équivalent de plus de 100 millimètres, etc.

Par contre, chose qu’il faut comprendre, c’est que la profondeur de champ ; sous-entendue la zone de netteté, quand vous prenez une photo, n’est pas modifiée. Il n’y a pas d’équivalent pour cela. Comprenez bien que vous prenez une photo de 35 millimètres, regardez bien la photo-là par exemple, vous avez une plage de netteté sur votre photo après votre mise au point, vous imprimez votre photo, vous découpez votre photo ; la zone de netteté n’a pas été modifiée du fait que vous avez découpé votre photo. Vous avez toujours la même zone de netteté. C’est exactement la même chose là.

Imaginons chez FUJIFILM, on est à 1,5. Comme je prends toujours mon 23 millimètres, je suis en équivalent 35 millimètres. Pour autant, ma profondeur de champ, ma zone de netteté, équivaut à une zone de netteté d’un 23 millimètres. Puisque la zone de netteté, elle n’a pas été bougée. On parle d’équivalent, uniquement pour vous dire quelle vue vous allez avoir puisque vous avez découpé l’image et que votre image maintenant paraît plutôt réduite.

Ce sont des notions qui ne sont pas faciles à comprendre et qui sont un peu quand vous débarquez, comme cela, sur une fiche d’appareils photo, que vous essayez de choisir un appareil photo où vous vous demandiez ou vous vous posez des questions comme cela : « qu’est-ce que cela veut dire équivalent 35 millimètres. Je n’y comprends rien. J’achète un 23, on me dit que c’est un 35. Mais en fait, c’est un 35 ou un 23 ? »

Cette vidéo est là pour vous expliquer que ce n’est pas si compliqué que cela. Il faut juste comprendre la convention de nommage et la nomenclature après, les choses sont vraiment très simples.

Une autre question que je traiterai dans une autre vidéo c’est, comment peut-on mettre 24 millions de pixels sur un capteur qui est aussi grand que l’image entière ici ? Comment pourrais-je mettre 24 millions de pixels sur une image qui fait deux fois moins sur un micro 4/3 ? Et quel impact cela va avoir ? Mais ce sera pour une prochaine vidéo.

Voilà ! Cette vidéo est terminée. Si vous l’avez aimée, lâchez-moi un pouce levé vers le haut pour m’encourager. Abonnez-vous à la chaîne, si vous venez de débarquer. Je vous parle photos. En ce moment, on fait un peu la gamme FUJIFILM et on va de plus en plus ouvrir de manière générale à la photo en général, avec des cours photo sur les notions. Je vous partage ma passion, si cela vous intéresse. Abonnez-vous. Je vous dis à bientôt dans une nouvelle vidéo.

Salut !