Le Fujifilm X-T2 vient de recevoir le firmware 4.0 avec beaucoup de nouveautés. Je vous les présente :

– Focus bracketing
– Informations en grand
– Création de dossiers
– Nouvel autofocus
– Réduction du scintillement
– Réduction du vignettage en vidéo
– F-Log sur carte SD
– Et plein d’autres….

Comment mettre à jour son Fujifilm X-T20

Fujifilm X Raw Studio et X Acquire

 

 

X-T2 v4

Bonjour à tous !

Aujourd’hui, on va revenir sur la dernière mise à jour du X-T2 qui vient de passer en firmware 4.0. Alors, ce firmware est un firmware majeur qui apporte pas mal de nouveautés et donc, on va passer en revue un peu toutes les nouveautés.

Bracketing de mise au point

La première nouveauté, c’est l’addition du focus bracketing ici. Alors pour cette fonction-là, je vais faire une vidéo dédiée. Donc, on ne va pas en parler ici en détail. En tout cas, sachez simplement qu’on parle bien d’un bracketing.

Qui dit bracketing dit qu’elle est liée à la position BKT de votre molette des modes, vous allez donc la retrouver ensuite configurable. Alors là, j’ai appuyé sur le bouton qui est devant, qui normalement configure le mode qui est là. Si vous ne savez pas le retrouver, c’est ici dans le menu configuration prise de vue < drive < réglages des prises de vues < réglage de bracketing et vous allez le retrouver ici : bracketing de mise au point.

Évidemment, vous allez retrouver le réglage associé ici bracketing de mise au point. Donc sélection du bracketing, vous sélectionnez le mode du bracketing. Vous mettez bracketing de mise au point et ensuite vous pouvez le configurer dans un deuxième menu à part qui vous permet de configurer le nombre d’images que vous voulez prendre.

Dans ce mode-là, il va faire avancer petit à petit la mise au point. On voit cela dans la vidéo qui va suivre sur la chaîne, donc probablement dès demain et vous saurez tout parce que sinon cela va faire une vidéo d’un quart d’heure et ce n’est pas le but. Donc, on fera une vidéo dédiée sur cela.

Vous pouvez sélectionner le nombre d’images que vous voulez en résultat. Sachez juste que vous lui donnez un maximum. Le minimum, c’est lui qui le détermine. Lui, il décide qu’il s’arrête lorsqu’il a atteint la mise au point. Donc, si vous lui demandez 999 images et qu’au bout de 50 images, il a détecté qu’il a été arrivé aux mises au point à l’infini, il s’arrête. Donc, ce n’est qu’un maximum.

Le nombre d’étapes est, est-ce qu’il va beaucoup bouger ou ne pas beaucoup bouger la mise au point, on en reparle dans l’autre vidéo. Et l’intervalle, par exemple 999 photos, est-ce qu’il doit les prendre toutes les une seconde, toutes les dix secondes, on en reparle aussi lors de la vidéo complète. Donc, cela permet notamment de faire des photos de paysages et des photos de macro. Donc, cela va être un outil exceptionnel.

Par contre, vous allez générer un nombre de photos dont l’objectif à la fin va être de les fusionner. Vous allez fusionner les parties nettes de chacune des photos et cela se fait forcément sur l’ordinateur. Donc, c’est une opération qui va vous demander un logiciel dédié que ce soit Photoshop ou un autre. On en reparle demain. Donc cela, c’est la première grosse nouveauté de ce firmware.

La deuxième nouveauté, c’est la compatibilité avec les objectifs cinémas qui je pense, elle ne va pas concerner grand monde. Ce sont des objectifs qui valent presque 10000 €, je crois si les comptes sont bons.

Affichage plus grand

Le suivant, c’est le fait d’avoir un affichage plus grand. Alors, cet affichage plus grand, je vous l’ai montré pour le X-T20, il y a deux jours. Donc, on va le revoir rapidement. Vous avez ici des informations que certains considèrent comme trop petites, à la fois sur l’écran ou alors dans le viseur. Fujifilm vous donne maintenant la possibilité de venir agrandir, grossir ces informations-là. Alors, vous pouvez le mettre directement sur un bouton de fonction. Par exemple ici, je vais le mettre ici, voilà. Vous avez mode grands indicateurs.

Maintenant, quand j’appuie sur le bouton-là, regardez, j’ai les informations qui sont affichées en plus gros. Qui dit informations affichées en plus gros dit on est obligé d’afficher moins d’informations sur l’écran. Donc, il va falloir choisir qu’est-ce que vous voulez afficher. Par exemple, la distance ici de mise au point ne sera jamais affichée lorsque vous serez en mode grand.

Pour configurer ce mode-là, vous allez aller dans le menu paramétrage, vous allez aller dans config de l’écran et vous allez aller tout en bas mode grands indicateurs EVF, égal viseur. Est-ce que vous voulez les informations en grand dans le viseur, est-ce que vous voulez les informations en grand sur l’écran LCD ? Donc, vous pouvez le paramétrer de manière distincte et ensuite vous pouvez configurer quelles sont les informations qui doivent être affichés sur l’écran.

Vous avez trois zones, une zone lignes en bas, une zone quatre icônes à gauche, quatre icônes à droite. Tout est configurable. Donc, vous sélectionnez par exemple la ligne en bas, vous pouvez sélectionner qu’est-ce que vous voulez mettre dans la ligne en bas, L1, L2, L3, L4, pareil à chaque fois, vous avez une liste de deux pages de toutes les icônes que vous pouvez mettre. Donc cela, vous pouvez configurer cela, si c’est quelque chose qui vous intéresse. C’est une nouvelle possibilité donc offerte par fujifilm.

Vidéo : F-Log SD

Alors ensuite, on a en quatre l’addition du F-Log en carte lorsque vous enregistrez sur la carte. Le F-Log si vous ne savez pas ce que c’est, c’est grosso modo le RAW du pauvre quand on fait de la vidéo. Donc, les caméras qui aujourd’hui permettent de faire du RAW en vidéo coûtent une fortune. Donc, il y a un format intermédiaire entre juste le format vidéo qui empile les JPG et un format qui permet de faire de la post-production avec vos vidéos qui est le F-Log.

C’est un format neutre dans lequel tout va être très décontracté de façon ensuite à pouvoir venir justement faire un peu le posttraitement exactement de la même manière qu’on fait sur les photos. On va pouvoir changer la balance des blancs, changer les couleurs, mettre un peu de vert, mettre un peu de bleu, faire à peu près ce qu’on veut sur les couleurs. Chose qui est difficile à faire une fois qu’on a déjà pris la photo avec déjà beaucoup de couleurs.

Ralenti 120fps

Alors, ce paramètre-là évidemment, vous allez le retrouver dans vidéo et vous allez le retrouver ici. Fujifilm a fait le choix bizarre de venir faire deux menus selon que vous soyez en 4k ou en 1080p. Le menu 4k, il s’applique quand vous avez sélectionné que vous faites des vidéos 4k, et le menu full HD, il s’applique lorsque vous avez sélectionné que vous faites de 1080p. Quand vous rentrez dans ce menu-là, vous avez la possibilité de déterminer qu’est-ce que vous enregistrez sur la carte SD et qu’est-ce que vous enregistrez via le port HDMI si vous avez un enregistreur.

La nouveauté c’est qu’ici maintenant, vous voyez, vous avez F-Log en carte SD. Par exemple, vous pouvez choisir d’envoyer le flux en 4k sur la carte SD au format F-Log. Dans ce cas-là par contre, il vous précise que dans le port HDMI, il n’y aura rien qui va sortir. Bon, vous avez cela pour le 4k et vous avez cela pour le 1080p. Donc F-Log directement sur la carte SD avant en fait pour pouvoir faire du F-Log.

Fujifilm a mis cela parce qu’avant on était obligé de passer par un écran enregistreur. On est obligé ici de toujours se trimballer avec un grand écran qui était connecté au HDMI et c’était la seule manière de faire de la vidéo sérieusement quand on voulait vraiment faire du color grading. Maintenant, c’est possible sans avoir besoin de cet écran externe directement depuis la carte SD.

La nouveauté numéro cinq, c’est l’addition du 1080p 120 images/seconde à haute vitesse en vidéo. Alors, je vais vous montrer ce que c’est. On va le retrouver encore une fois dans le menu vidéo et on va le retrouver ici enregistrement grande vitesse full HD. Dans ce mode-là, vous allez tout simplement faire un ralenti. Vous allez avoir le choix entre faire un ralenti, je crois, 3x, 4x, 5x. Donc, si vous prenez par exemple du 5x, vous allez ralentir l’action 5x par rapport à la vitesse réelle.

Faites cela sur un gamin qui court, sur un gamin qui saute, sur un ballon qu’on remplit d’eau sur de l’eau qui coule par le robinet. Je vous mets une petite vidéo d’exemple, mais cela va vous donner des effets qui sont vraiment superbes à intégrer sur vos vidéos.

Faites cela, je ne sais pas avec un gamin sur un trampoline, avec un gamin qui fait la roue, vous allez voir que cela va vous permettre de voir beaucoup plus lentement toute l’action et cela vous permet de voir beaucoup plus de détails que ce que vous voyez avant. Alors, vous avez le choix entre de la 2x, de la 4x et de la 5x.

Sachez aussi que le nombre qui est à gauche, c’est le format de vidéo résultante. Si vous avez besoin de filmer une vidéo 25 images/seconde, c’est ce mode-là que vous pouvez prendre puisque si vous prenez du ralenti 5x, vous ne serez qu’en 24 images/seconde ou 23,98.

Autofocus du X-H1

Si vous ne savez pas de quoi on parle, ce n’est pas bien grave cela. Cela ne fait pas une grosse différence pour vous. Si vous faites une vidéo sérieuse où tous les plans sont filmés à 25 images/secondes, vous ne pouvez pas venir insérer du 23,98 images/seconde au milieu. Ce ne serait pas très sérieux. Ce ne serait pas très bien.

Donc voilà, ce que je peux vous dire à ce niveau-là, au niveau des ralentis. De base évidemment, c’est sur non et ensuite, il n’y a rien d’autre à faire. Vous sélectionnez juste le niveau de ralenti, vous mettez par exemple sur 5x et vous appuyez. Vous mettez en mode vidéo et vous appuyez sur l’obturateur. Automatiquement, cela fait une vidéo au ralenti.

Le suivant, c’est une mise à jour de l’autofocus. Si vous avez suivi la sortie du X-H1, le X-H1 est arrivé avec une mise à jour énorme de l’autofocus, notamment en basse lumière. C’est-à-dire qu’en fait votre appareil photo, il est équipé aujourd’hui de deux mécanismes autofocus. Il a un mécanisme rapide d’autofocus qui est la détection de phase. Et à l’inverse, il a aussi un deuxième mécanisme qui est un peu plus lent qui est la détection de contraste.

L’idée, c’est que la détection de phase, le problème est qu’elle marche uniquement quand il y a vraiment beaucoup de lumière. Par exemple quand vous êtes dans des situations de basses lumières, vous basculez automatiquement sur le mécanisme d’autofocus le plus lent. De même lorsque vous passez par exemple à f8 ou à f11 sur votre objectif, là aussi automatiquement, cela désactive le mécanisme autofocus le plus rapide et cela active le mécanisme autofocus le plus lent. C’est fini !

Fujifilm avec cette mise à jour-là a réussi à utiliser le mécanisme le plus rapide, même quand il n’y a pas beaucoup de lumière et même quand vous allez jusqu’à f11 sur votre objectif. Au début, on ne s’en rend pas compte, vous allez voir que sur des objectifs qui étaient un peu lents avant, notamment le 56 mm 1.2, vous allez vous rendre compte que maintenant, effectivement, il est beaucoup plus rapide parce que le mécanisme autofocus qui est utilisé, c’est le plus rapide alors qu’avant il utilisait le plus long. Donc cela, je ne peux pas vous faire une démonstration, mais sachez que c’est beaucoup plus rapide.

Réduction du scintillement

En numéro sept, on a la réduction du scintillement. La réduction du scintillement, c’est un mode qui vient d’être ajouté. Vous allez le retrouver dans les menus prises de vues ici et vous allez retrouver ici : réduction du scintillement. Il faut savoir que lorsque vous êtes par exemple dans un gymnase, cela va surtout concerner les gens qui font de la vidéo en intérieur avec des néons.

Les néons, ils ont une propriété qui fait qu’ils ne vont pas sans arrêt éclairer. Donc, ils scintillent. Alors à l’œil nous, on ne voit pas la différence, mais l’appareil photo qui prend une photo des fois très rapides, par exemple je ne sais pas moi 1/500eou 1/1000ede seconde, il suffit qu’il prenne la photo au moment où le néon n’est pas allumé dans le scintillement et vous allez avoir une photo toute noire.

Vous faites des rafales, vous allez avoir des photos à la fois blanches, des photos noires et pour peu que vous n’ayez pas de chance et que vous soyez synchronisé avec le néon, vous pouvez prendre des photos quasiment toutes noires. Toute la série est noire. Donc l’appareil photo, quand vous mettez la réduction du scintillement à OUI va prendre un moment, cela va lui demander un petit délai de réaction.

Donc, vous allez vous apercevoir qu’il est un peu plus lent que d’habitude et il va prendre ce moment-là pour détecter si l’éclairage scintille. Et s’il détecte que l’éclairage scintille, il va se synchroniser avec le moment où le néon est clair, le néon est allumé.

Sachez donc que l’autofocus est un peu plus lent, que l’appareil photo est un peu plus lent et que ce n’est pas compatible avec l’obturateur électronique. Donc, c’est un mode qui est plutôt bien à utiliser si vous avez des problèmes lorsque vous êtes en intérieur, en général plutôt dans des salles, des gymnases, des choses comme cela qui sont éclairées avec des néons.

Gestion de dossiers

Le numéro huit vous permet de créer des dossiers et de choisir un dossier directement sur la carte SD. Jusqu’à maintenant, vous n’aviez pas la possibilité. Donc, vous allez aller dans le menu, vous pouvez aller sur la petite clé : enregistrement des réglages, et ici vous avez un nouveau menu qui s’appelle sélectionner dossier.

Imaginons, je ne sais pas moi, que vous vouliez faire par exemple un focus stacking justement. Je pense que ce n’est pas un hasard que les deux soient liés dans la même mise à jour. Vous allez par exemple faire, je ne sais pas moi, 900 photos pour un focus stacking. C’est sûr que les avoir dans un seul et même dossier, cela va permettre ensuite lorsque vous arrivez sur l’ordinateur de faire les choses plus simplement.

Vous allez pouvoir venir ici, dans sélectionner dossier, vous venez créer un dossier. Donc ici par exemple vous l’appelez, je ne sais pas moi, focus stacking et OK. Vous pouvez ensuite sélectionner par exemple les dossiers. Par exemple moi ici, voilà, j’ai deux dossiers actuellement sur la carte SD et l’appareil photo va venir mettre les photos sur ce dossier-là. Donc, cela va être pratique pour venir organiser votre carte SD.

Certes, cela demande de venir dans le menu, de créer un dossier, en plus le X-T2 n’a pas d’écran tactile, donc c’est un peu fastidieux de venir sélectionner les lettres qu’on veut pour le dossier. Mais en tout cas, c’est une possibilité qui manquait clairement.

Logiciels Fujifilm

Vous avez ensuite une dernière nouveauté qui est ici, en fait une mise à jour avec FUJIFILM X Acquire. En fait avant, il y avait certaines données qui n’étaient pas enregistrées lorsque vous sauvegardiez les configurations de votre appareil photo. C’est notamment tout ce qui est des CUSTOM REGISTRATION/EDIT, bref.

Moi, je ne sais pas trop de quoi on parle sincèrement, mais en tout cas sachez qu’il y a une mise à jour. Donc, si vous sauvegardez vos paramètres, il peut être utile maintenant de les resauvegarder une fois que vous avez fait la mise à jour parce que comme cela, il va pouvoir sauvegarder plus de choses et lorsque vous allez les restaurer, tout va être restauré alors qu’avant une seule partie seulement des paramètres, l’était.

Alors, il n’y est pas sur la liste, mais pourtant j’ai remarqué qu’il y avait un autre changement, c’est dans vidéo, vous avez la correction de la lumière périphérique en vidéo qui a été modifiée. Alors c’est simplement que l’appareil photo que lorsque vous faites une vidéo va venir détecter que s’il y a du vignettage sur votre objectif. S’il détecte que les coins sont plus sombres, automatiquement il va venir en fait éclaircir les coins de façon à ce que vous ayez une vidéo sans vignetage. Par défaut, il est à OUI. A priori, il n’y a pas de raisons de venir le mettre à NON, vous pouvez le laisser à OUI.

Mais si vous avez des bandes qui apparaissent sur votre vidéo et que ce n’était pas attendu que vous avez des choses un peu bizarres sur vos vidéos, vous venez le mettre sur NON parce que c’est lui qui doit se tromper en détectant le vignetage et qui au contraire vient détecter quelque chose qui n’existait pas et corriger un truc qui n’existait pas. Donc, cela fait un résultat qui n’est pas bon. C’est une fonction qui était déjà sur le X-H1 et il n’y a pas de problème avec. A priori, vous pouvez donc venir le laisser sur OUI.

Voilà ! Toutes ces modifications, cela fait quand même un paquet de modifications dans une seule mise à jour. Sachez qu’on est vraiment des privilégiés parce que cela n’existe chez aucun autre constructeur d’avoir ce genre de mise à jour.

On se retrouve demain. Je vais venir faire une vidéo sur le focus bracketing pour vous montrer à la fois la prise de vue, mais aussi le montage sur l’ordinateur et on se retrouve donc demain pour cela.