Si vous devez faire des photos pour la vente ou la mise en location d’un appartement ou d’une maison, vous vous demandez peut-être comment réussir les meilleures photos. Je vous donne une série de conseils sur les réglages à adopter pour obtenir le meilleur résultat :

– Quel mode utiliser ?
– Quel objectif pour l’immobilier ? XF 10-24 F4 ou XF 16 F1.4 ?
– Ou faire la mise au point ?
– Quel mode de mesure de la lumière ?
– Quelques conseils de composition
– Comment gérer l’extérieur ? Faut-il faire une photo HDR ?
– Comment donner la sensation d’une pièce lumineuse ?

 

La vidéo « Fujifilm en photo immobilière »

→ Cliquez ci-dessous pour démarrer la lecture de la vidéo :

 

Le script « Conseils pour photo immobilière »

→ Attention, je vous aide en vidéo et le texte ci-dessous n’a pas vocation a être lu car il a été généré automatiquement. Intéressez-vous plutôt à la vidéo ci-dessus donc 🙂

 

Bonjour !

Aujourd’hui, j’avais envie de faire une vidéo un peu particulière et je réponds à Paul et Laura qui m’ont contacté parce qu’ils ont des photos immobilières à faire et qui m’ont demandé des conseils. Donc, je me suis dit que cela pouvait être l’occasion finalement d’essayer de faire une vidéo un peu originale avec quelques conseils si on a besoin de faire des photos en immobiliers.

Quels sont les réglages à adopter ? Quelle est la mesure de la lumière ? Où est-ce qu’il faut faire la mise au point ? Est-ce que l’extérieur est important ? Je vous donne mon avis à peu près sur toutes ces questions-là. Allez, on y va ! On va dans la cuisine.

Allez ! Petit exemple dans la cuisine. Ici évidemment, quand vous faites des photos en immobilier, il faut ranger, mais là ce n’est pas bien important. L’idée, c’est juste de vous donner les réglages de base que personnellement, j’applique lorsque j’ai eu à faire sur ce genre de photos. Et finalement, je l’ai fait plutôt souvent.

Quel objectif choisir ?

Donc la première des choses, c’est d’avoir un objectif grand-angle. Alors ici moi, j’ai un 10-24 de chez Fuji f4. Si vous n’avez pas les moyens de vous payer le 10-24 de chez Fuji qui est un peu pour l’instant le meilleur objectif pour faire ce travail-là ; vous avez une solution économique qui est le Samyang 12 mm f2 qui fera extrêmement bien le travail. Attention, vous êtes sur des objectifs qui sont ultra grand-angle. Qui dit ultra-grand-angle dit déformation des perspectives.

Une question de perspective

Donc regardez, si je me penche comme cela un peu en contre-plongée, regardez la fenêtre, elle est complètement penchée. Si je me mets bien droit, la fenêtre est bien droite. Et si je me mets en contre-plongée, regardez la fenêtre, elle va pencher. Regardez à quel point la fenêtre bouge en fonction de l’angle.

En immobilier, on essaye de rester le plus droit possible. De toute façon, vous allez le voir très vite. Regardez les lignes, vous allez vous rendre compte que les lignes vont devenir à la fois soit fuyante, soit le contraire, soit rentrante. Mais de toute façon, vous allez voir que les lignes sont déformées.

Bien choisir sa hauteur

Donc cela, c’est un des conseils. Ensuite en terme de position de hauteur de prise de vue ; un mètre soixante en général en immobilier, c’est l’idéal. Mettez-vous sur trépieds, comme cela, vous vous en foutez s’il n’y a pas beaucoup de lumière souvent, etc. Ce n’est pas important. Vous sortez vite fait votre trépied. Vous mettez vos iso à 200, comme cela, c’est lui qui va gérer le temps de pause dont il a besoin pour faire entrer suffisamment de lumière.

Une petite ouverture

Cela vous permet en plus par exemple de vous mettre à f11 pour avoir une belle profondeur de champ et n’avoir absolument aucun problème de profondeur de champ. Mais cela évidemment, c’est valable uniquement si vous vous mettez sur trépieds sinon cela ne va pas marcher. En termes de photométrie, je vous conseille la mesure spot. C’est-à-dire que si vous vous mettez en mesure matrice ; la matrice va être influencée, par exemple comme ici, j’ai une fenêtre en face. Si vous avez une fenêtre en face, cela va vous assombrir l’intérieur. Ce n’est pas le but.

En immobilier ce qui nous intéresse, c’est l’intérieur. On veut que l’intérieur soit clair parce que si vous faites en sorte que l’intérieur soit clair, cela va renvoyer aux spectateurs, aux acheteurs que votre pièce est bien éclairée et cela va lui donner l’envie de visiter. Parce que vous voulez conserver l’extérieur, vous vous mettez un intérieur foncé comme cela ; cela ne va pas donner le bon sentiment à votre lecteur. Donc, mettez-vous en mesure spot comme je le fais ici.

Comment gérer les fenêtres ?

Alors oui, on me parle des fenêtres. Les fenêtres effectivement, c’est mieux si elles ne sont pas 100 % cramées, mais ce n’est pas non plus gravissime si elles sont cramées. Parce que quelque part cela renvoie encore une fois le message que votre pièce est lumineuse. Si vous voulez à tout prix conserver l’extérieur, à ce moment-là, il faut faire une photo HDR. Et vous avez à peu près deux solutions pour le faire. Les deux impliquent que vous alliez faire un post traitement sur votre ordinateur.

Vous pouvez mélanger un peu les deux en mettant une correction d’exposition de -1 comme je viens de faire ici. Mais encore une fois, vous êtes en train d’assombrir votre pièce et cela, ce n’est pas quelque chose que je vous conseille. Votre pièce, elle doit baigner dans la lumière. Et même, je vois des agents immobiliers qui font l’inverse. C’est-à-dire qu’ils vont mettre une correction d’exposition de +2/3 par exemple justement pour donner l’impression que cette pièce est très claire parce que c’est un des critères primordiaux des acheteurs.

Donc ici, je vais mettre à +1/3 et effectivement, cela rend une image qui est plutôt intéressante. Moi, je mets toujours le retardateur sur deux secondes. Vous voyez comme ici et en fait quand je vais prendre la photo, il attend deux secondes entre le moment où moi j’ai appuyé où j’ai pu faire trembler l’appareil photo et le moment où il a pris la photo. Je vous montre la photo résultante et on a une photo où on sent une pièce très claire. L’ultra grand-angle fait qu’on arrive à montrer beaucoup de choses alors même qu’on n’a pas beaucoup de recul.

Ou faire la mise au point ?

Ensuite, on m’a parlé de : où est-ce qu’il faut faire la mise au point ? Il n’y a pas vraiment de point plus important qu’un autre. Il faut avoir compris comment fonctionne la profondeur de champ en photo. Si vous n’avez pas compris, écoutez : l’idéal, c’est la moitié de la profondeur de champ. Donc ici par exemple, je prends la pièce entre cette photo et ici au fond les meubles. Je vais me mettre à peu près au milieu. Le milieu, c’est à peu près là où il y a l’évier.

Donc, je vais mettre un petit point unique, vous voyez et je vais me mettre là où il y a l’évier à peu près. Comme cela. Et cela fera l’affaire. À partir du moment où vous avez pu comme cela fermer l’objectif ; je suis ??? Je sais que je vais avoir de toute façon une grande profondeur de champ. Donc, je ne vais à pas avoir de problèmes. Ensuite en termes de composition, écoutez, essayez de regarder les lignes. Vous avez des lignes partout dans une maison. Ce sont des lignes qui sont formées par les meubles. Ce sont des lignes formées par les murs, qui sont formés par les angles, qui sont formés par les fenêtres.

Composer votre photo

Essayez d’utiliser les lignes. Ici par exemple, vous voyez, j’ai le cadre de la fenêtre qui me fait une ligne noire. J’ai ce retrait de lumière qui revient. Donc, j’ai des lignes par tout. Essayez de bien proportionner à la fois la proportion que prend le plafond et la proportion que prend le carrelage. L’idéal, c’est quand même de ne pas prendre une photo avec un plafond qui va prendre toute la surface.