Je vous présente mon test et avis sur l’objectif Fujifilm Fujinon XF 16 mm F1.4 R WR. Au programme : analyse du piqué, des aberrations chromatiques, de l’autofocus, des couleurs, etc.

Faut-il craquer pour ce nouveau bijou ?

La vidéo « TEST XF 16mm 1.4 WR »

→ Cliquez ci-dessous pour démarrer la lecture de la vidéo :

 

Caractéristiques du Fujinon XF 16 mm F1.4 R WR

Voici la fiche technique et les spécificités de cet objectif :

  • Type de monture : Fujifilm X
  • Dimensions : 73 x 73.4 mm
  • Poids : 375 g
  • Ouverture maximale : f/1.4
  • Ouverture minimale : f/16
  • Rapport de reproduction : 0.21 ×
  • Distance de mise au point minimale : 15 cm
  • Diamètre du filtre : 67 mm
  • Tropicalisation : oui
  • Stabilisation : non
  • Pare-soleil : oui
  • Prix : environ 830 €

Présentation et prise en main du Fujinon XF 16 mm F1.4 R WR

Une focale polyvalente

Avec le XF 16 mm f1.4 R WR, Fujifilm nous propose une focale fixe grand-angle équivalente d’un 24 mm en plein format. C’est la focale idéale pour les photos de paysages, le portrait environnemental, la photo de rue et le documentaire. Elle est assez polyvalente grâce à son ouverture f1.4 qui en fait un objectif lumineux.

Ergonomie du XF 16 mm f1.4

Je vous présente cette optique sur mon X-T20. On remarque qu’elle est plutôt petite (après tout, elle ouvre à f1.4), mais pas si compacte que ça.

Fujinon XF 16 mm F1.4 R WR monté sur mon X-T20

Fujinon XF 16 mm F1.4 R WR monté sur mon X-T20

La bague d’ouverture ouvre jusqu’à f16 (pas de f22 sur cette focale-ci) et va jusqu’à f1.4. Il y a aussi une bague d’activation et de désactivation du zoom, sur laquelle on peut tirer selon l’usage que l’on souhaite en faire. Cela laisse la possibilité de faire manuellement des réglages par rapport aux indicateurs de profondeur de champ, ou de se positionner en autofocus (à ce moment-là, la bague ne bouge plus).

Comme souvent chez Fujifilm, les bagues sont très souples. La bague de mise au point l’est même un peu trop (on pourrait presque la bouger avec le petit doigt). Cependant, on remarque aussi que la construction et les finitions sont entièrement en métal : une belle marque de qualité !

Fujinon XF 16 mm F1.4 R WR : la bague du zoom se bloque ou se débloque manuellement

Fujinon XF 16 mm F1.4 R WR : la bague du zoom se bloque ou se débloque manuellement

Indicateurs de qualité

Les inscriptions “Nano Gl” et “WR” sont également un gage de qualité. Cela signifie que l’objectif est traité pour ne pas avoir de flare (résistant aux reflets) et qu’il est également tropicalisé. On a donc un produit réellement conçu pour réaliser des photos de paysages.

Fujinon XF 16 mm F1.4 R WR : indicateurs de performances “Nano-Gl” et “WR”

Fujinon XF 16 mm F1.4 R WR : indicateurs de performances “Nano-Gl” et “WR”

Les compétences du XF 16 mm F1.4

Un piqué très satisfaisant à partir de f/5.6

Fujinon XF 16 mm F1.4 R WR : piqué à f/1.4

Fujinon XF 16 mm F1.4 R WR : piqué à f/1.4

À f/1.4, le piqué n’est pas incroyable. On remarque qu’au centre, la qualité de l’image est un peu décevante. En même temps, rares sont les optiques qui proposent un piqué intéressant avec une telle ouverture.

D’ailleurs, je me demande dans quel cas on utilise vraiment les ouvertures à f/1.4 et f/2 avec cette optique. On risquerait une forte déformation des sujets si l’on fait des portraits, et c’est aussi un peu juste pour se lancer dans l’astrophotographie.

La qualité du piqué augmente très rapidement : dès f/2.8, le centre commence à être plus détaillé. Pour obtenir une qualité d’image vraiment satisfaisante au centre, il faut monter jusqu’à f/4. Quant aux bords de l’image, il faut plutôt privilégier une ouverture à f/8 pour avoir une belle homogénéité.

Fujinon XF 16 mm f1.4 R WR piqué à f/4 vs f/5.6 : la plante est beaucoup plus définie à droite à f/5.6

Fujinon XF 16 mm f1.4 R WR piqué à f/4 vs f/5.6 : la plante est beaucoup plus définie à droite à f/5.6

Fujinon XF 16 mm f1.4 R WR piqué à f/8 vs f/5.6

Fujinon XF 16 mm f1.4 R WR piqué à f/8 vs f/5.6

Pour conclure sur le piqué, on obtient généralement le meilleur résultat à partir de f/5.6 jusqu’à f/8, puis la qualité descend progressivement à partir de f/11. En photographie de paysage, le plus important, c’est l’homogénéité de l’image. On aura donc tendance à privilégier une ouverture à f/5.6 pour avoir un piqué de qualité au centre comme sur les bords. C’est aussi à cette ouverture-là que l’on peut faire des zooms agréables.

Cette optique propose donc un piqué très satisfaisant, même si je m’attendais à un meilleur résultat à f/4. J’apprécie que les focales fixes délivrent leur maximum de piqué à f/4. Dans le cas du XF 16 mm F1.4, il faut juste s’adapter différemment et ouvrir plutôt à f5.6.

Une lumière et des couleurs épatantes

Cette focale propose une qualité d’optique de haut niveau. Je ne remarque ni distorsion ni aberrations chromatiques.

Le traitement antireflet (NANO GL) est très efficace, les photos prises sans pare-soleil ne présentent pas de signes de flare.

Pour ceux qui regardent régulièrement mes vidéos, vous savez que je ne suis pas fan du pare-soleil. Je peux donc confirmer que dans le cas de cet objectif, il n’est pas d’une absolue nécessité. Pour se retrouver dérangé par une lumière parasite, il faut vraiment chercher loin ! Si je compare rapidement avec le Samyang 12 mm f2, où le pare-soleil était une évidence, ici il est superficiel. Le traitement antireflets est impeccable !

J’apprécie également beaucoup les couleurs qu’offre cette optique. Le contraste de saturation des couleurs est vraiment intéressant, très fidèle à la réalité. Je l’ai comparé avec d’autres optiques, et je trouve que c’est pour l’instant celle qui restitue le mieux les couleurs.

Un autofocus irréprochable

Il n’y a pas grand chose à dire sur l’autofocus : il est très silencieux et répond rapidement. Un sans faute !

Un manque de stabilisation… déstabilisant !

J’ai utilisé cette optique en majorité à l’ouverture f5.6, pour maximiser l’homogénéité du piqué (comme expliqué ci-dessus). Or, j’ai constaté que je manquais un peu de lumière. Un stabilisateur aurait été le bienvenu pour pouvoir descendre en vitesse d’obturation tout en maintenant un niveau de piqué intéressant.

De même, le fait d’avoir une option d’activation on/off pour l’autofocus directement sur la bague, ne permet pas d’utiliser l’assistance autofocus (le mode AF en plus du mode M). En temps normal, j’apprécie de laisser l’autofocus me proposer une mise au point idéale, pour ensuite venir la corriger. Dans le cas du XF 16 mm f1.4, cette option n’est pas envisageable. On est soit en mode autofocus, soit en mode manuel. Cela peut frustrer les habitués, qui, comme moi, combinent les deux modes.

Bilan du test et avis sur le Fujifilm Fujinon XF 16 mm F1.4 R WR

Cette focale fixe m’a beaucoup plu et je vous la conseille vivement !

Les plus :

  • Tropicalisation
  • Traitement antireflet
  • Lumière et couleurs magnifiques
  • Piqué très satisfaisant et bien homogène, surtout à partir de f5.6
  • Autofocus irréprochable

Son seul point négatif : le choix unique à faire entre le mode manuel et le mode autofocus, qui pourrait en déstabiliser certains.

Alors, tenté par ce XF 16mm f1.4 ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires.

Et si vous préférez une focale avec zoom plutôt qu’une focale fixe, je vous propose de voir comment le XF 16 mm F1.4 se positionne par rapport au XF 16-55 mm F2.8 dans cette vidéo !