Je vous montre la stabilisation OIS de chez fujifilm concrètement (valable pour n’importe quel marque) et vous explique ce qu’elle fait pour vous mais aussi ce qu’elle ne fait pas !

Valable pour n’importe quel objectif FUJINON. Pour rappel, tous les objectifs de type Zoom ont la stabilisation OIS sauf le XF16-55 F2.8. Pour l’instant, aucune focale fixe n’a de stabilisation intégré. Mais ça va bientot changer avec la sortie du XF80mm F2.8 R LM OIS WR Macro !

Pour info, mes tests confirment qu’on gagne 4 stop grace au moteur de stabilisation.
Valable pour n’importe quel Fuji X : x-t2, x-t20, x-pro2, x100f, x-t1, x-t10, xt2, xt20, xpro2

 

La vidéo « Comprendre la stabilisation des objectifs par l’exemple »

→ Cliquez ci-dessous pour démarrer la lecture de la vidéo :

Le script de la vidéo « OIS : Stabilisation de l’objectif »

→ Attention, je vous aide en vidéo et le texte ci-dessous n’a pas vocation a être lu car il a été généré automatiquement. Intéressez-vous plutôt à la vidéo ci-dessus donc 🙂

C’est Damien pour hybridephoto.com. Aujourd’hui, je vous retrouve, je vais vous parler stabilisation. Comme vous savez, Fujifilm emploie un mécanisme de stabilisation qui s’appelle OIS. C’est une technologie qui est un peu différente d’IBIS qui est proposée par d’autres constructeurs. Donc moi, j’ai voulu vous faire une démonstration et je ne suis pas sûr que ce soit très clair pour vous, ce que c’est la stabilisation.

Dans cette vidéo, on va comprendre ensemble qu’est-ce que c’est la stabilisation ? À quoi cela sert ? À quel point c’est efficace ? Je suis allé dans le jardin. C’est le XF50-140 mm de chez Fujifilm en ouverture constante à F2.8. C’est un beau petit bébé comme vous le voyez. Il possède un bouton de stabilisation. Il possède un bouton de stabilisation que je vous montre ici.

A quoi sert la stabilisation ?

J’ai donc fait des photos à, à peu près, toutes les vitesses. Je me suis mis à la focale 140 mm. En gros, c’est du 200 mm en équivalent full frame. Normalement quand on fait comme cela, du 200 mm, on est obligé de prendre des photos au moins à 1/200. C’est la règle.

Donc moi, je me suis mis à des vitesses beaucoup plus basses, jusqu’à 1/8, donc 1/8ede seconde, c’est très lent. C’est presque impossible de faire une photo. J’ai fait des photos. J’ai fait deux séries de photos. Une série de photos avec stabilisation, une série de photos sans stabilisation et on va regarder les résultats ensemble pour comprendre quel est l’intérêt de cette stabilisation.

Alors voilà deux séries de photos. La première sur un espèce de drap qui couvre les spots, donc avec un écriteau en grand qui permet tout de suite de voir si les lignes, c’est net ou ce n’est pas net. Ensuite, une sur des boîtes Fujifilm, pareil avec plein d’écritures, on voit tout de suite si c’est net ou si ce n’est pas net. On va regarder les résultats ensemble.

Démonstration de la stabilisation

D’abord, j’ai commencé sans stabilisation. À 1/160, on voit que c’est net ; 1/125 c’est net ; 1/60 c’est net. Il faut savoir que, grosso modo, je suis quand même assez stable. J’ai l’habitude de prendre des photos, et là où pas mal de gens ne seraient pas nets, je reste net même sans stabilisation. Ce n’est pas forcément le cas de tout le monde.

1/30, je reste net. On est quand même à la limite de l’exercice à 1/30 net. 1/15, effectivement, je n’arrive plus à être net, donc impossible d’être net à 1/15. 1/8 encore moins ; et 1/4, je n’en parle même pas. Donc grosso modo, on voit que je suis quand même très stable. Normalement la plupart des gens à 1/60 n’y arriveraient pas, je pense. Il faut vraiment être très stable.

Alors ensuite, j’ai activé la stabilisation et je refais les mêmes photos. Donc à 1/125, aucun problème, forcément ; 1/60 aucun problème ; 1/30 aucun problème, et 1/15 là où tout à l’heure je n’avais pas réussi à prendre la photo ou même avec une rafale de 10 photos, on voit la photo que j’avais sur 1/15 tout à l’heure. Ici à 1/15 avec la stabilisation, la photo est nette. Donc, la stabilisation déjà nous a fait gagner un stop.

Qu’est-ce que OIS ?

À 1/8, la photo est toujours nette. Elle est un peu surexposée parce que je fais rentrer trop de lumière. Je ne peux pas faire autrement. Je n’ai pas de filtre ND, etc. Mais dans un cadre où justement il n’y a pas assez de lumière, la photo serait bien exposée au contraire. Ce n’est pas cela l’intérêt. Là, on regarde juste est-ce que la photo est nette ou est-ce que la photo est floue. En l’occurrence, la photo est nette à 1/8e. Donc, on a déjà gagné deux stops.

Est-ce que la photo est nette à 1/4 ? Bah oui, la photo est nette à 1/4 On a gagné 3 stops. Est-ce que la photo est nette à 0.5, donc une demi-seconde ? Bah oui, elle est nette et on a gagné 4 stops avec la stabilisation. Je n’ai pas la photo d’après, mais la photo d’après était floue.

Moi grosso modo, par rapport à ma pratique de la photo, j’avais gagné 4 stops. Et on voit bien qu’on ne peut pas dire à quelle vitesse on va être puisque cela dépend parfaitement de, à la base, comment vous tremblez. Est-ce qu’à la base vous avez la stabilité d’un sniper ou est-ce qu’à la base vous êtes tremblant, etc. ? Donc, cela dépend de cela. Vous allez gagner 4 stops par rapport à la vitesse que vous auriez eue sans stabilisation.

OIS signifie Optical Image Stabilization

Deuxième test, pareil, sans stabilisation au début. Forcément au début, c’est net là où vous voyez sur cette série de photos là à 1/60 j’ai eu des loupés. Donc, toutes les photos n’étaient pas nettes à 1/60. À 1/30, j’ai été incapable de prendre la photo ; 1/15 non plus ; 1/8 non plus ; 1/4 encore moins. La dernière photo nette était 1/60 sur cette série-là.

On va passer avec la stabilisation, 1/60 aucun problème ; 1/30 aucun problème, 2 stops de gagner ; 1/15 aucun problème, 3 stops de gagner ; 1/8 on voit que ce n’est pas entièrement flou, mais cela passe quand même. On arrive à lire parfaitement le texte. On ne peut pas dire que ce soit très flou. Le piqué n’est pas génial, mais on avait déjà gagné 4 stops. Et au cinquième stop encore une fois, c’est flou.

Je crois que sur cinq photos, j’en avais une qui était nette. Donc celle-là, je vous la montre où effectivement j’avais gagné 5 stops. Pour autant, c’est une vitesse où j’avais à peu près 25 % de réussite. Donc pour autant, vous vous mettez en rafale, vous faites dix photos, vous êtes sûr d’en avoir une ou deux de bonnes et votre photo, elle est prise.

Utile jusqu’a quelles vitesses d’obturation ?

Cela vous permet de descendre dans les iso si vous manquez de lumière notamment, ou d’arriver à flouter par exemple si vous essayez de faire un flou, un peu d’eau, etc. Cela vous permet de descendre à des vitesses très basses. Là, on est quand même à un quart de seconde. C’est tout petit.

J’espère que ce test en image a été parlant pour vous. Voilà l’objectif de cette vidéo, c’était de vous démontrer la stabilisation. Comme vous avez pu le voir ensemble, la stabilisation chez Fujifilm, c’est donc le mécanisme OIS. OIS vous permet de gagner à peu près 4 stops sur à peu près tous les objectifs où elle est disponible sauf le XF100-400mm où on est plutôt sur 5 stops puisque c’est une nouvelle génération, je pense, de stabilisation.

Donc moi sur mon XF50-140 mm, c’est 4 stops, on l’a vu ensemble. C’est très clair quand on regarde les images. J’espère que vous avez compris ce qu’est la stabilisation. Donc, si ce n’est toujours pas net, je vous refais un rappel. La stabilisation vous permet de compenser vos mouvements à vous. C’est-à-dire que de base, un être humain a tendance à faire bouger son appareil photo. Vous pouvez essayer de mieux aximiser votre stabilité pour autant votre appareil photo va toujours bouger.

Quelles sont les limites de la stabilisation ?

Et quand on va descendre en basse vitesse, on ne va pas arriver à avoir une photo nette puisque dans l’intervalle de temps où l’appareil photo a pris la vitesse, on a fait ne serait-ce qu’un tout petit mouvement et cela suffit à flouter votre image. Donc, la stabilisation vous aide uniquement quand vous essayez de prendre en photo un sujet qui est fixe, plutôt dans du paysage ou dans des choses comme cela.

Si vous êtes dans le cadre d’une photo où votre sujet est en mouvement, la stabilisation ne sert à rien puisqu’elle ne fait que stabiliser l’appareil photo, donc le capteur qui est à l’intérieur ou l’objectif, mais elle ne va pas aider à stabiliser un enfant. Ce n’est pas parce que vous activez la stabilisation que l’enfant devient une statue d’un coup de baguette magique et permet d’être photographié.

Cela ne permet pas de figer le mouvement, seule une vitesse très haute permet de figer le mouvement et une vitesse très basse avec de la stabilisation permet d’avoir une image que vous n’auriez pas eue dans un iso très bas. La stabilisation sert à cela.

J’espère que j’ai été clair sur la stabilisation que je vous ai montré à quoi cela sert. Si c’est le cas, lâchez-moi un pouce levé vers le haut pour m’encourager. Moi, je vous retrouve dès demain dans une nouvelle vidéo. Si vous découvrez la chaîne, abonnez-vous. Vous devez avoir ma tête ici ou ici. Cliquez sur la tête et cliquez sur le bouton s’abonner. Vous avez la cloche juste en bas pour pouvoir être prévenu des nouvelles vidéos.