Test du Fuji XT1 : Ce Qu’il Faut en Retenir

Aujourd’hui c’est le Fuji X-T1 que je passe au crible. Ne vous fiez pas aux apparences, ce joli boitier qui ressemble à un reflex avec son prisme en toit n’en est pas un ! Il fait partie d’une nouvelle gamme de produits chez Fujifilm qui promet beaucoup après les limites rencontrées sur leur précédent modèle, le X-E2 : de la réactivité, un autofocus de qualité et une visée centrale électronique de haut niveau qui vient remplacer la visée de côté, façon télémétrique. Alors, que penser de cet hybride nouvelle génération ? Je vous détaille de suite ma rencontre avec le XT1 et ses caractéristiques ergonomiques, techniques et technologiques. Test Fujifilm X-T1 : c’est parti !

L’ergonomie et la prise en main du Fujifilm X-T1

Les appareils Fujifilm ont toujours ce petit quelque chose en plus au niveau du design qui leur donne du charme. Si vous me suivez régulièrement, vous savez que je n’y suis pas insensible ! Le côté vintage pleinement assumé se retrouve, en plus léger, dans le Fuji XT1. Ca tombe plutôt bien, on ne se lasse pas du look vintage des années 70/80. Alors je vous préviens de suite, il n’y a pas de flash intégré sur le X-T1 : il y en a un standard livré avec le boitier. Je vous ai fait un article pour vous apprendre à paramétrer le flash. Il est un peu volumineux à mon goût mais il se relève assez haut et vous n’aurez normalement pas son ombre sur vos photos. L’avantage est qu’il est alimenté directement par le boitier, vous n’avez pas besoin de vous préoccuper des piles. Si vous hésitez encore avec d’autres hybrides, jetez un oeil sur mon comparatif.

Au sujet de l’ergonomie : très bonne surprise ! La poignée est bien dessinée et la saisie est rassurante grâce à un repose-pouce placé intelligemment. Le revêtement en caoutchouc rend la prise en main agréable et on sent que le boitier est efficacement protégé des intempéries et des poussières avec sa finition “tout-temps” de belle facture.

Les caractéristiques physiques du Fujifilm XT1

Pour la suite du test du Fujifilm XT1, je vais parler des boutons et des fonctionnalités qui se trouvent sur l’appareil.

Commençons avec le dessus du boitier assez dense : 3 molettes, 3 couronnes et 4 touches. Vous pouvez bien sûr passer le X-T1 en mode automatique, mais si vous aimez jouer avec les réglages, vous apprécierez ce tableau de bord pratique qui permet de contrôler facilement les éléments de base comme l’ouverture avec une molette du boitier, la vitesse avec le barillet ou encore les sensibilités ISO.

Parmi les autres paramètres accessibles en direct, vous avez la motorisation, quelques filtres photos, la modulation du mode d’exposition et le mode panoramique par balayage. Si vous aimez personnaliser votre appareil, vous pouvez mettre différentes fonctionnalités sur 6 touches différentes, dont la touche Fn.

J’examine maintenant le dos de l’appareil. Comme je vous le disais au début, vous pouvez prendre le XT1 pour un reflex à cause du design et de la présence d’un oeilleton rond. Mais il s’agit bien d’un viseur électronique, une dalle Oled avec 2 360 000 points, qui impressionne par son effet grossissant et sa large visée.

Je termine avec l’écran LCD. Attention, ce n’est pas un écran tactile. Il peut s’incliner dans les deux sens. Contrairement au Fujifilm X100 et X-E1 ou X-E2, on ne peut pas simplement appuyer sur les molettes pour faire des réglages. Vous pouvez cependant lancer un menu sur l’écran pour régler de nombreux paramètres en cliquant simplement sur la touche Q.  

J’en ai terminé avec les caractéristiques physiques du test fujifilm XT1. Pour devenir un pro du XT1, rendez-vous sur ce lien. Voyons maintenant plus en détail les caractéristiques techniques.

Quelle qualité d’image avec le X-T1 ?

Pour les images JPEG, le X-T1 peut aller jusqu’à une sensibilité de 12 800 ISO sans difficulté. Il existe un nouveau palier sur cette gamme qui atteint les 51 200 ISO mais, vous vous en doutez, ce n’est pas fantastique car les images découlent d’une extrapolation logicielle à ce niveau là.

En RAW, la limite est de 6 400 ISO avec un moutonnement qui reste très satisfaisant.

Le capteur du XT1 est performant et similaire à celui du X-E2. Le bruit d’image est quasiment imperceptible jusqu’à 1600 ISO.

L’objectif livré avec le kit du Fuji XT1 est le 18-55 mm f/2,8-4. Il a une très belle qualité d’image dès la pleine ouverture. Si vous souhaitez un objectif plus caractérisé, je vous conseille de regarder du côté de la gamme Fujinon qui a des focales fixes extrêmement précises et lumineuses.

Le XT1 gagne en réactivité !

Fujifilm a été assez critiqué sur la lenteur de son autofocus sur les précédents appareils. Avec le XT1, le travail a été fait et l’autofocus, de jour ou de nuit, est bien plus efficace et réussit à gagner plusieurs dixièmes de seconde sur ses prédécesseurs.

Critiqué sur la lenteur de l’autofocus depuis l’avènement de la série X-Premium, Fujifilm se devait de réagir avec des optimisations à la fois du côté des optiques et du côté des boîtiers. Au cours du test du fujifilm X-T1, j’ai tout de même ressenti un petit délai lors de la mise sous tension et durant le temps d’enregistrement.

Comment s’en sort le X-T1 pour la vidéo ?

Alors pour le coup, sur la vidéo, le X-T1 n’est pas vraiment génial. Il n’y a pas de mode cinéma en 24 pouces. L’autofocus n’est pas assez rapide et il faut vraiment du contraste pour pouvoir l’utiliser.

L’appareil passe en mode automatique et ce n’est pas possible de modifier les paramètres pendant la prise de vue. J’ai tout de même découvert un petit détail sympa pendant mon test Fuji XT1 : on peut brancher un micro stéréo externe pour avoir un son de qualité.

Les conclusions du test du Fujifilm XT1

Le bilan du test Fujifilm XT1 est très bon : belle qualité d’image, bonne réactivité, ergonomie agréable et bien pensée… Cette nouvelle gamme du constructeur nippon tient déjà ses promesses et va certainement devenir une gamme de référence.

 

Envie d’en savoir plus et de découvrir les petits secrets des Fujifilm ? Venez participer à ma masterclass en cliquant ici, je vous dirai tout !