Après un premier test du VILTROX 85 1.8 par mes soins, j’ai proposé .à Julien ROY de lui prêter l’objectif pour qu’il en fasse un test longue durée. Il a donc eu le temps de se forger une opinion sur l’objectif et de se forger un avis. Il le partage avec vous dans cette vidéo.

Alors ce Viltrox 85 1.8 super affaire ou objectif bas de gamme ?

Lien vers l’objectif : https://amzn.to/2NTrVUw

Chaine de Julien : https://www.youtube.com/channel/UCCgcK7frxLPbsrdsR3MVqyA

Il passe en revu :

  • Autofocus
  • Piqué
  • Flare
  • Aberration chromatique
  • Distortion

Bonne vidéo et merci à Julien.

 

La vidéo « Test long du Viltrox 85mm 1.8 par Julien ROY »

→ Cliquez ci-dessous pour démarrer la lecture de la vidéo :

 

Le script de la vidéo « Viltrox 85 1.8 : essai longue durée »

→ Attention, je vous aide en vidéo et le texte ci-dessous n’a pas vocation a être lu car il a été généré automatiquement. Intéressez-vous plutôt à la vidéo ci-dessus donc 🙂

 

Bonjour à tous !

Aujourd’hui, je vous retrouve, alors je n’ai plus mon bureau habituel parce que je suis en vacances et il sert actuellement de chambre. Mais, je voulais faire une petite introduction aujourd’hui pour Julien qui nous fait l’amitié de participer de temps en temps à la chaîne. Il y a quelque temps, j’ai testé le viltrox 1.8 pour Fuji que j’ai trouvé vraiment pas mal, avec certes quelques défauts.

Alors, mon petit test que j’ai fait en une semaine m’a permis de voir qu’effectivement, il y avait peut-être des sujets à creuser et je n’avais pas forcément le temps de le faire. C’est pourquoi j’ai proposé à Julien de lui prêter l’objectif pour que lui puisse en faire un test un peu plus longue durée. Ce qu’il va vous proposer là dans la suite de cette vidéo. Donc, ça va être quelque part un reteste du viltrox avec en plus, en mettant l’accent sur les points où moi personnellement j’avais quelques réserves.

Julien va donc vous donner son avis complet sur ce super outil. Allez, je vous laisse avec la vidéo de Julien. N’hésitez pas à aller le retrouver sur sa chaîne Julien Roy Photography. Il fait vraiment des choses sympas avec des vidéos qui sont très intéressantes. Il en a fait une notamment sur les iso invariants que je n’ai pas encore eu le temps de faire. Donc, n’hésitez pas à aller le voir. Tous les capteurs Fuji sont iso invariants. Si vous ne savez pas ce que c’est, allez sur sa chaîne pour découvrir ça.

Avis de Julien

Salut à tous ! Aujourd’hui, on se retrouve pour le test du 85mm f1.8 de chez viltrox qui est plutôt finalement un 85mm f2 et je vous explique pourquoi dans ce test. Je ne vais pas faire le test de Damien qui le comparait en grande partie au 90mm f2de Fuji. C’est assez simple, le 90mm est meilleur à tous les niveaux et c’est quand même plutôt rassurant pour un objectif qui coûte presque trois fois plus cher.

Par contre, je vais vous montrer aujourd’hui à quelle utilisation ce 85mm f1.8 convient et à quelle utilisation, il ne convient pas. Vous allez voir que dans 95% des cas, vous ne ferez pas de meilleures photos avec le 90mm qu’avec le 85. Alors avant d’attaquer la qualité optique, on commence rapidement par la prise en main.

Le premier truc à dire, c’est qu’il est un peu lourd, il fait 650g. C’est parce qu’il est tout en métal plutôt qu’alu, mais c’est aussi parce que c’est un objectif plein format, sachant qu’il a été conçu pour du plein format. À part ça, il est top. La bague de mise au point est vraiment très agréable à utiliser. Alors, il n’y a pas de bague d’ouverture, mais l’appareil, Fuji s’adapte automatiquement et passe l’ouverture sur la molette avant. C’est très agréable. On n’y pense pas. Ça se prend facilement.

Petit bémol pour le pare-soleil, plastique qui clique assez mal. D’ailleurs, je n’y arrive pas. Mais comme il est tout à fait cylindrique, bon, ce n’est pas très grave. Niveau piqué, il est excellent. Franchement, il n’y a pas grand-chose à redire. Il faut vraiment être à pleine ouverture et en zoomant à 100% sur les bords qu’on peut voir une perte de piqué et un léger flou. Mais à moins de grouper fortement les images, il n’y a vraiment rien à redire sur le piqué.

test viltrox 85 1.8

test viltrox 85 1.8

Sur le bokeh, il est vraiment très doux, bien ronde et jolie bille de bokeh, bien agréable. Personnellement, quelle que soit l’ouverture, je n’ai jamais eu de bille ovale, ni même dans les coins. Donc pas d’yeux de chat, pas ce genre de choses.

La distance minimale de mise au point, c’est 80cm. Ce n’est clairement pas un objectif macro. Par contre, on pourra tout à fait faire des portraits bien serrés avec. Je vous montre ce que ça donne comme grossissement maximal avec ce magnifique portrait de mon plus fidèle modèle, moi.

Donc, l’objectif est sensible aux aberrations chromatiques, surtout à f1.8. Donc, il va produire de petites franges magenta dans certains cas. Cela dit, rien de bien trop méchant. Ça se corrige facilement au post traitement. Enfermant un peu le diaphragme, ça va diminuer, mais ça va toujours rester présent aux grandes ouvertures.

 

Autofocus

Niveau autofocus, il est vraiment bon, aucun souci. J’ai testé sur mes enfants qui courent, sur des voitures qui bougent, sur des métros qui bougent en AF-C à pleine ouverture, j’ai eu assez peu de déchet et ça fonctionne bien. Évidemment en situation plus posée, portrait, etc. aucun souci.

Niveau qualité optique, j’ai gardé le gros sujet pour la fin, le flare. Alors après avoir vu le test de Damien, j’ai vraiment voulu creuser le sujet. Il faut bien avoir en tête que pour tout ce qui va suivre, j’ai volontairement cherché à avoir du flare pour bien comprendre son impact sur ce 85mm de viltrox.

Le flare, il a trois effets. La première, la pire, ça va être des espèces de lumière moche, donc des cercles de lumière ou des arcs de cercle de lumière qui vont gâcher la photo. La deuxième, c’est une perte de contraste, du coup un autofocus qui galère. La perte de contraste, pour moi, ce n’est pas gênant pour du portrait. C’est même plutôt un avantage à mon sens, moi qui aime bien retravailler en détaille contraste et toutes les couleurs en post-prod, ce n’est pas un souci.

Par contre, quand c’est vraiment trop fort et que ça détériore l’image ou que ça perturbe l’autofocus, là ça devient gênant. Cela dit, ça m’est arrivé une seule fois pendant tous mes tests sur le flare. Donc, cette perte de contraste, ce n’est pas trop un problème. Par contre, les grosses taches de lumière, c’est un vrai problème. Donc là grosse bonne nouvelle, c’est que les problèmes de flare disparaissent en très grande partie à f2. Donc, on ferme un tout petit peu d’un quart de stop et le flare disparaît en grande partie.

viltrox 85mm 1.8

viltrox 85mm 1.8

Je vous montre quelques exemples. Ici, je vous ai pris plusieurs séries de photos avec à chaque fois une première photo à f1.8 et une photo à f2. Donc, on va les comparer. On voit clairement sur la photo à f1.8, on a deux vilaines bandes de flare ici et des petites bandes un peu par ici. Sur celle prise à f2, on a toujours un léger effet de flare en haut à droite, mais on n’a plus de problème et l’image est globalement exploitable.

Sur la suivante, là pareil, à gauche, on est à f1.8, donc on a un espèce d’anneau blanc ici, un autre anneau jaune et des traits comme ça qui marquaient un certain voile dû au flare. Sur celle de droite, on a toujours un léger voile, mais qui à mon sens est acceptable et on n’a plus de franges impossibles à corriger.

Les défauts optiques

Sur la suivante par contre, je vous ai mis cet exemple-là parce qu’on voit que l’image à gauche, on a un gros voile à f1.8 et le voile est quand même toujours présent à f2. Et là, ça rend l’image limite exploitable, surtout qu’elle a été prise à 12800 iso. Donc pour ajouter du contraste en post traitements, ça ne va pas rendre quelque chose de très joli.

Sur cette photo-là, donc il y a vraiment un gros spot que j’ai fait exprès de faire rentrer dans le champ, donc ça générait vraiment beaucoup de flare. Donc sur l’image de gauche, on voit un cercle de flare assez visible ici et en mettant à f2 sur l’image de droite, là encore, il y a des tas de petites bandes de flares ici. Mais globalement le chanteur on le voit bien, ce n’est pas gênant.

Dernier exemple, donc là par hasard en baladant avec l’objectif, j’ai vu du flare. Donc, j’ai vu qu’il y avait peut-être une source lumineuse super ponctuelle ici, donc ça générait effectivement un anneau de flare. Là encore une fois sur l’image de droite, en mettant à f2, il n’y avait plus rien. Donc sur la dernière série, c’était vraiment la catastrophe. Donc, j’avais un spot vraiment dans l’objectif, deux spots ici qui étaient un peu sur le côté, une lumière jaune ici, un autre lampadaire, le jaune ici.

Donc là, c’était la catastrophe, je suis à f1.8. Il y a un arc-en-ciel ici, deux énormes cercles rouges, du bleu ici. C’est la catastrophe. Et là, lorsque là même à f2, ça reste exploitable. À f2.2, les anneaux de flare commencent un peu à disparaître. À f2.5, c’est encore présent. Àf2.8, ça diminue. Donc, on voit clairement qu’on atteint la limite de l’objectif. Même enfermant à 2.8, on n’arrive pas à avoir une image sans flare.

Conclusion du test de l’objectif

Donc finalement, on passe d’un objectif qui a un problème de flare, un vrai souci à f1.8, à un objectif qui est sujet au flare à f2. Bon, c’est pour ça que je le disais en introduction que pour moi c’est presque un 85mm f2. J’ai quand même fait un shooting complet au coucher du soleil àf1.8, sans problème. Donc vraiment, ça va dépendre des situations.

Dans des situations, ce sera un 85mm f1.8. Dans d’autres, ce serait un 85mm f2. Bon à f2, on ne peut pas non plus faire n’importe quoi avec les sources de lumière directe, mais on devrait pouvoir dans la plupart des cas, en décalant légèrement le cadrage, s’arranger et trouver une solution. La sensibilité au flare diminue encore à f2.8, mais là ça perd un peu l’intérêt de ce genre d’objectif.

Alors au final quel usage pour ce 85mm ? Pour moi, ce genre de focales c’est un peu court pour du sport, pareil pour de l’animalier. Même avec des rats et les pigeons parisiens, c’est un peu trop court. Il manque de polyvalence pour du paysage. Clairement, là où il excellera, c’est pour du portrait, en extérieur ou en studio. Pour ça, il offre un excellent rapport qualité-prix. Pour ce prix-là, ça donne vraiment un très bon piqué et des bokehs magnifiques. C’est vraiment parfait.

Il reste la question d’un usage en spectacle, en concert, au genre de choses, à cause de sa sensibilité au flare. Une fois qu’on sait qu’il faut être à f2, il devrait s’en sortir dans la plupart des cas. Si c’est pour un usage professionnel, je ne prendrai quand même pas le risque d’avoir de gros problèmes de flares sur mes photos.

Voilà, j’espère que ce test vous aura intéressé. Un grand merci à Damien pour le prêt de l’objectif. N’hésitez pas à me poser les questions dans les commentaires. J’ai vraiment testé l’objectif de fond en comble, je pourrais répondre à vos questions. Puis, je vous dis à bientôt et bonne photo.