Après mon test du Viltrox 85 mm f/1.8, j’ai prêté l’objectif à Julien Roy afin qu’il nous donne son avis suite à une utilisation prolongée. Alors, d’après Julien Roy, ce Viltrox 85 mm f/1.8, est-il une super affaire ou un objectif bas de gamme ? Dans son test, il passe en revue les classiques : autofocus, piqué, flare, aberrations chromatiques, distorsion, etc.
Bonne vidéo, et bonne lecture !

Lien vers l’objectif : https://amzn.to/2NTrVUw

La vidéo « Test long du Viltrox 85mm f/1.8 par Julien ROY »

→ Cliquez ci-dessous pour démarrer la lecture de la vidéo :

 

Caractéristiques du Viltrox 85 mm f/1.8

Voici la fiche technique et les spécificités de cet objectif :

  • Type de monture : Fujifilm X
  • Dimensions : 80 x 92 mm
  • Poids : 636 g
  • Ouverture maximale : f/1.8
  • Ouverture minimale : f/16
  • Rapport de reproduction : 0.125 x
  • Distance de mise au point minimale : 80 cm
  • Diamètre du filtre : 72 mm
  • Tropicalisation : non
  • Stabilisation : non
  • Pare-soleil : oui
  • Prix : environ 400 €

 

Présentation et qualités du Viltrox 85 mm f/1.8

Contrairement à Damien, je ne m’attarderai pas sur une comparaison du Viltrox avec le Fujinon XF 90 mm f/2, qui s’avère être bien meilleur, ce qui est plutôt rassurant étant donné son prix (presque trois fois plus cher que le Viltrox).

Je vais plutôt concentrer mon avis dans une autre direction, et vous expliquer en quoi le Viltrox 85 mm f/1.8 est assez similaire à un 85 mm f/2. Vous remarquerez d’ailleurs que dans 95 % des cas, vous ne ferez pas de meilleures photos avec le 90 mm qu’avec le 85 mm !

Prise en main du Viltrox 85 mm f/1.8

Tout d’abord, on ne peut pas passer à côté de son poids : il est lourd ! Deux raisons expliquent ses presque 650 g : il est tout en métal (plutôt qualitatif), et il est conçu pour du plein format.

En dehors de ce léger inconvénient de poids, il est très ergonomique. Il ne possède pas de bague d’ouverture, mais l’appareil Fujifilm s’adapte automatiquement et passe l’ouverture sur la molette avant. Ça se fait tout seul et c’est très agréable à utiliser.

La bague de mise au point du Viltrox 85 mm f/1.8 est très agréable à utiliser

La bague de mise au point du Viltrox 85 mm f/1.8 est très agréable à utiliser.

Léger bémol pour le pare-soleil en plastique, qui s’installe assez difficilement. Heureusement, il est cylindrique, donc ce n’est pas bien grave.

Un piqué excellent

Le piqué est tout simplement excellent. Il faudrait vraiment être à pleine ouverture, et zoomer à 100 % sur les bords pour se rendre compte qu’on a une perte de piqué et un léger flou. Donc je n’ai pas grand-chose à redire sur le piqué, il est très bon !

Un bokeh doux et crémeux

Le bokeh est vraiment très doux et agréable. Quelle que soit l’ouverture, je n’ai que de jolies billes bien rondes. Je n’ai jamais eu de billes ovales, pas même dans les coins.

Pas un objectif macro, mais de jolis portraits possibles

La distance minimale de mise au point est de 80 cm. Ce n’est donc clairement pas un objectif macro. Cependant, on peut tout à fait faire des portraits très serrés. Ci-dessous, un exemple de mon propre portrait.

Portrait effectué au grossissement maximal avec le Viltrox 85 mm f1.8

Portrait effectué au grossissement maximal avec le Viltrox 85 mm f1.8

Un autofocus très satisfaisant

L’autofocus fonctionne très bien. Je l’ai testé sur de nombreux sujets : mes enfants qui courent, des voitures en mouvement, des métros qui bougent, etc. En mode AFC, à pleine ouverture, j’ai eu assez peu de déchets. Évidemment, dans des situations plus calmes (en portrait notamment), il n’y a aucun souci d’autofocus.

Défauts optiques du Viltrox 85 mm f/1.8

Quelques aberrations chromatiques

Le Viltrox 85 mm f/1.8 est sensible aux aberrations chromatiques, notamment à f/1.8. Dans certains cas, il produit de petites franges magentas. Ce n’est rien de bien méchant et ça se corrige facilement en post-traitement. En fermant un peu le diaphragme, le défaut diminue. Malgré tout, il reste toujours présent aux grandes ouvertures.

De petites franges magentas apparaissent à f/1.8

De petites franges magentas apparaissent à f/1.8

Zoom à 200 % sur les petites franges magentas que l’on remarque à f/1.8

Zoom à 200 % sur les petites franges magentas que l’on remarque à f/1.8

Un objectif sujet au flare

Le vrai défaut optique abordé par Damien, c’était le flare. C’est donc le sujet sur lequel je me suis penché le plus attentivement !

En photographie, le flare a deux effets :

  • De vilaines lumières parasites : des cercles ou des arcs de cercle de lumière qui gâchent la photo.
  • Une perte de contraste, qui diminue les capacités de l’autofocus (en gros, il galère). À mon sens, ce n’est pas gênant pour du portrait, c’est même plutôt un avantage quand on aime bien retravailler les couleurs en post-production. Cela ne devient vraiment dérangeant que lorsque cela détériore l’image et perturbe l’autofocus.
Un des effets du flare : des cercles de lumière qui parasitent l’image

Un des effets du flare : des cercles de lumière qui parasitent l’image

Dans tous mes tests, ça ne m’est arrivé qu’une seule fois de perdre du contraste et d’avoir un AF un peu perturbé. Par contre, les grosses taches de lumière, c’est un vrai problème. La bonne nouvelle ? Les problèmes de flare disparaissent en très grande partie à f/2.

Test du flare sur le Viltrox 85 mm f/1.8

J’ai fait plusieurs photos à f/1.8 et à f/2 pour comparer les effets de flare.

Comparaison du flare à f/1.8 (à gauche) et à f/2 (à droite)

Comparaison du flare à f/1.8 (à gauche) et à f/2 (à droite)

On voit bien que sur la photo à f/1.8, deux demi-cercles de flare apparaissent, alors que sur la photo à f/2, il n’y a plus qu’un léger effet de flare en haut à droite. L’image à f/2 est globalement exploitable.

Comparaison du flare à f/1.8 (à gauche) et à f/2 (à droite)

Comparaison du flare à f/1.8 (à gauche) et à f/2 (à droite)

Autre exemple, même constat : à f/1.8, apparaît une espèce d’anneau blanc dans un autre anneau jaune, et un léger voile. Alors qu’à f/2, on a toujours un léger voile, mais qui est plus acceptable et facile à corriger.

Comparaison du flare à f/1.8 (à gauche) et à f/2 (à droite)

Comparaison du flare à f/1.8 (à gauche) et à f/2 (à droite)

Sur cette photo, on voit que l’image à f/1.8 présente un gros voile, qui ne disparaît pas à f/2. Donc même à f/2, l’image n’est plus très exploitable, surtout qu’elle a été prise à 12 800 ISO. Y ajouter du contraste en post-traitement risque de ne pas donner un résultat très joli.

Comparaison du flare à f/1.8 (à gauche) et à f/2 (à droite)

Comparaison du flare à f/1.8 (à gauche) et à f/2 (à droite)

Autre photo et autre style, on remarque encore la même chose : à f/1.8, un gros voile de flare apparaît au niveau du spot de lumière à droite. Globalement, cela s’améliore à f/2 et on voit tout de même assez bien le chanteur, donc je ne trouve pas cela si gênant.

Comparaison du flare à f/1.8 (à gauche) et à f/2 (à droite)

Comparaison du flare à f/1.8 (à gauche) et à f/2 (à droite)

Dernier exemple de comparaison : une source lumineuse ponctuelle crée un anneau de flare à f/1.8, qui disparaît à f/2.

J’ai fait une dernière série de photos, qui s’est avérée plutôt catastrophique.

Effet de flare à f/1.8

Effet de flare à f/1.8

Effet de flare à f/2.8

Effet de flare à f/2.8

Sur cette dernière série de photos, j’ai effectivement choisi un endroit avec plusieurs spots de lumière directement dans l’objectif. À f/1.8 il y a un arc-en-ciel, deux énormes cercles rouges et un petit voile bleu, c’est clairement catastrophique. Plus on ferme le diaphragme, plus cela s’améliore. Mais même en fermant à f/2.8, on n’arrive pas à obtenir une image dénuée de flare.

Bilan du Viltrox 85 mm f/1.8

Comme je le disais en introduction, le Viltrox 85 mm f/1.8 est en réalité plutôt un 85 mm f/2

Vous l’aurez compris en voyant mes tests du flare, les images à f/1.8 sont difficilement exploitables, alors qu’à f/2, elles s’améliorent bien. Évidemment, cela va dépendre des situations et de la lumière. De temps en temps, ce sera un bon 85 mm f/1.8, d’autres fois, on privilégiera l’ouverture à f/2 ou même à f/2.8. Par exemple, j’ai fait un shooting au coucher du soleil à f/1.8 et je n’ai eu aucun souci de flare. 

Forcément, cette sensibilité au flare à f/1.8 diminue un peu l’intérêt de ce genre d’objectif. Alors, quel usage fait-on de ce Viltrox 85 mm f/1.8 ?

C’est une focale trop courte pour du sport ou de l’animalier, et elle manque de polyvalence pour du paysage. Elle excellera par contre en portrait, en extérieur ou en studio. Pour cet usage, c’est un objectif qui offre tout de même un excellent rapport qualité/prix. Le piqué est très bon et le bokeh est magnifique. 

Pour un usage nocturne de type spectacles, concerts ou similaire, vous devriez vous en sortir à f/2. Par contre, je ne le recommande pas si vous comptez faire de la photo professionnelle, justement à cause de ces problèmes de flare.

J’ai vraiment testé cet objectif de fond en comble, alors n’hésitez pas à me poser vos questions en commentaires !

Pour voir d’autres avis de Julien Roy, je vous invite à découvrir sa chaîne YouTube, Julien Roy Photography. On y trouve des vidéos très intéressantes, notamment une sur les ISO invariants. Si vous ne savez pas encore de quoi il s’agit, allez y faire un tour, ça vaut le coup !