Présentation du firmware 2.0 pour le Fujifilm X-T3. Ce nouveau Firmware vient ajouter quelques nouvelles fonctionnalités :

Enregistrement vidéo 4K HDR en hybride Log Gamma (HLG)

Prend en charge l’enregistrement vidéo 4K HDR dans l’hybrid Log Gamma (HLG), l’un des formats définis dans les normes internationales ITU-R BT.2100 *. Il permet de capturer des images riches et réalistes dans une scène où il existe un écart énorme entre les hautes lumières et les ombres, ou avec des sujets très saturés en couleurs.

Sortie simultanée de séquences Film Simulation et F-Log **

Prend en charge la sortie simultanée des séquences Film Simulation et F-Log. Il vous permet d’enregistrer dans F-Log tout en vérifiant l’image Film Simulation sur un moniteur externe.

Affichage de la température de couleur (Kelvin) sur EVF / LCD

La température de couleur (Kelvin) peut être affichée sur EVF / LCD.

Prend en charge des vitesses d’obturation plus lentes avec DCI4K / 4K 29.97P / 25P / 24P / 23.98P ***

Vous pouvez sélectionner des vitesses d’obturation plus faibles que le nombre d’images par seconde avec 4K 29.97P / 25P / 24P / 23.98P. Le paramètre ne peut pas être appliqué lorsque vous sélectionnez Long GOP avec DCI4K / 4K ou FHD. Veuillez vous reporter au tableau «Mode d’enregistrement vidéo» ci-dessous pour plus de détails.

Mode d’enregistrement vidéo

Compatible avec ALL-Intra et à un débit maximal de 400 Mbits / s avec H.264

En utilisant la compression H.264, vous pourrez maintenant sélectionner ALL-Intra à un débit maximum de 400 Mbps.

 

Icône d’affichage d’alimentation

L’icône d’alimentation s’affiche sur le viseur / écran LCD lors de l’utilisation d’un adaptateur secteur (AC-9VS) ou d’Anker PowerCore + 26800 PD * 4 et d’Anker PowerCore Speed ​​20000 PD * 5.

La vidéo « X-T3 : Mise à jour Fw 2.0 »

→ Cliquez ci-dessous pour démarrer la lecture de la vidéo :

Le script de la vidéo « X-T3 : Mise à jour Fw 2.0 »

→ Attention, je vous aide en vidéo et le texte ci-dessous n’a pas vocation a être lu car il a été généré automatiquement. Intéressez-vous plutôt à la vidéo ci-dessus donc 🙂

 

À la fin du mois de décembre, Fujifilm a sorti un firmware 2.0 pour les X-T3. On va en profiter dans cette vidéo pour passer en revue les nouveautés. Alors ce firmware, il est principalement axé sur des nouvelles fonctions en vidéo. Les seules fonctions qui s’appliquent à la photo, c’est l’affichage de la température de la balance des blancs si vous décidez de fixer manuellement la balance des blancs.

Regardez, si je vais dans IQ, je vais vérifier qu’on voit à peu près ce que je fais quand même, qu’ici je vais dans balance des blancs et que je choisis une balance des blancs, que je me mets sur le cas et que je choisis par exemple dix milles, maintenant on va retrouver ce dix mille ici et on va le retrouver aussi dans le viseur. Alors qu’avant on avait simplement un cas. Donc, cela c’est la première nouveauté, petite nouveauté.

Une nouvelle icone

La deuxième nouveauté, c’est le fait que si vous branchez votre X-T3 par exemple via un grip ou via un adaptateur secteur qui vous permet d’alimenter votre X-T3, vous allez avoir maintenant cette prise-là qui va apparaître dans le menu, pas dans le menu sur l’écran ou dans le viseur. Donc cela, c’est dans le viseur et cela c’est sur l’écran. Elle apparaît à cet endroit-là et tout simplement vous savez que votre X-T3, il est branché au courant. Chose qu’avant c’était impossible à savoir. Il fallait un peu le deviner.

Donc cela, c’est vrai que même moi c’est quelque chose qui me manquait. Mon X-T2 là que je vais bientôt remplacer par le X-T3, il est branché au courant, mais je ne le sais pas, je n’ai pas de voyant qui me dit oui c’est branché. Donc maintenant, Fuji a ajouté ce petit voyant-là qui va être bien pratique pour savoir exactement où est ce qu’on en est. Toutes les autres fonctions dont je vais vous parler concernent principalement la vidéo.

La première grosse nouveauté, c’est l’introduction du hybride log gamma dit avec l’acronyme HLG qui est en fait un mode HDR. Si vous faites de la vidéo, vous savez que si vous voulez faire de la vidéo HDR, HDR c’est un terme technique, grosso modo, pour dire que vous avez tout simplement une meilleure image puisque vous allez avoir une plage dynamique plus large. Et une plage dynamique plus large, cela va vous permettre d’avoir un dégradé beaucoup plus fins de couleur qui va vous permettre de passer d’un noir très noir un blanc très blanc.

Hybrid Log Gamme

Donc, on va regarder une vidéo pour que vous compreniez concrètement qu’est-ce que cela change, mais la première chose à comprendre c’est qu’il vous faut une télévision compatible avec cette norme-là, donc une télévision récente en général pour voir vraiment la différence. C’est-à-dire que si vous le mettez sur un écran d’ordinateur ou si vous le mettez sur une télévision standard, vous ne verrez absolument aucune différence en termes de qualité d’image.

Donc, si vous avez une télé compatible avec ce format-là, ce format hybride log gamma qui est un standard vraiment, grosso modo, aujourd’hui on considère qu’on filme en SDR, c’est-à-dire en plage dynamique standard et maintenant on passe en HDR en plage dynamique étendue, si vous voulez ou en haute plage dynamique. On va regarder la vidéo qu’a sortie Fuji, cela va vous parler tout de suite. Vous allez le voir, on va principalement voir des scènes très contrastées, donc des scènes dans la forêt où il y a des noirs très noirs.

Vous voyez là ici, on prend à la fois les arbres et le ciel et on voit tout de suite que regardez la différence entre du SDR, donc SDR c’est le format classique que nos appareils photo sortaient avant et du HDR. Encore une fois, si vous mettez votre vidéo HDR sur un téléviseur qui n’est pas compatible avec cette norme-là, vous verrez l’image du SDR.  Donc, on voit qu’il y a vraiment un gain.

Si vous n’avez pas envie forcément par exemple de passer par du Flog et d’essayer de gérer cela vous-même, vous pouvez passer directement en HLG. Vous n’avez absolument rien à faire et l’image qui va sortir va être grandement améliorée lorsque vous avez des contrastes qui sont assez élevés. On le voit une chemise blanche avec le modèle, là maintenant on voit une scène de coucher du soleil. C’est clair qu’on a un gain. On a un vrai gain. Regardez ici la différence, ce n’est pas du tout la même histoire.

Pour les TV HDR

La plupart des télés avant avaient une plage dynamique d’environ 6 IL et on est en train de passer là en ce moment entre 10 et 11 IL sur les télés les plus récentes. Donc, c’est sûr que le problème c’est qu’il leur faut du contenu à ces télés-là qui soient compatibles avec leurs possibilités d’afficher plus de couleurs. Donc, c’est ce que vient de rajouter Fuji dans les appareils photo.

La deuxième fonction qu’ajoutait Fuji, c’est vous savez, maintenant on a le format est Flog qui est bien implémentée dans nos Fuji. Pour faire de la vidéo au format et Flog, c’est un format qui est très désaturé où on a une image qui est très grisonnante parce que le but de ce format, c’est ensuite d’être étalonné sur l’ordinateur. C’est sur l’ordinateur qu’on va fixer vraiment les couleurs.

Le problème, c’est que quand on filme comme cela, on a beaucoup de mal à se rendre compte de quoi, qu’est-ce qu’on filme exactement. Alors, si vous êtes sur un écran externe, vous avez toujours la possibilité sur certains écrans externes de lui appliquer des luttes. Je suis désolé si vous ne connaissez rien aux vidéos, je dois probablement vous paraître incompréhensible, mais il faudrait deux heures pour reprendre tous les concepts.

Donc, tout cela pour dire que vous êtes en train de filmer quelque chose qui est complètement gris en fait. Avec la nouvelle fonction que Fuji ajoute maintenant, vous avez la possibilité d’enregistrer ce format Flog tout gris par exemple sur un enregistreur HDMI, mais vous pouvez continuer à prévisualiser ce que vous êtes en train de filmer avec une simulation de film sur votre écran, par exemple quelque chose qui va être enregistré sur la carte SD. Comme cela, cela va vous permettre de prévisualiser de beaucoup mieux en fait finalement que ce que vous pouviez faire avant.

Des normes de vidéos

Donc, cette nouvelle fonction-là, elle vient dans un nouveau menu qui a été ajouté dans le menu vidéo. Donc, vous allez le retrouver, on y va ici, enregistrement Flog HLG. Donc ici, c’est ici que vous allez pouvoir déterminer qu’est-ce que vous voulez exactement. Donc, vous voyez à chaque fois, vous déterminez qu’est-ce que vous avez sur la carte SD et qu’est-ce que vous avez sur l’enregistreur HDMI.

Et le dernier mode est évidemment le fait de mettre du HLG et vous pouvez envoyer le HLG sur la carte SD et sur l’enregistreur HDMI. À noter qu’on le voit ici, ce n’est que compatible qu’avec le dernier codec, le H265. Si vous vous mettez en H264, il n’est pas compatible avec les dernières normes. Ensuite, vous pouvez voir que vous pouvez mettre les simulations de films et le Flog indépendamment à droite ou à gauche. C’est vous qui choisissez.

À noter que lorsque vous décidez de combiner simulation de films et Flog, il y a plusieurs limitations. La première limitation, c’est que vous ne pouvez pas avoir des formats différents. Vous ne pouvez pas par exemple film et du 4k sur le HDMI et du 1080p sur la carte SD. En fait, grosso modo, comme le processeur doit déjà faire deux rendus, un rendu et Flog et un rendu avec simulation de film, il est au maximum de ce qu’il peut faire.

Donc, vous ne pouvez pas changer de taille entre les deux supports. Vous ne pouvez pas non plus être en 60fps. Vous ne pouvez pas non plus faire des ralentis. Vous ne pouvez pas non plus faire la réduction du bruit active que permet Fuji notamment en 4k. Voilà. Toutes les fonctions supplémentaires, elles sont désactivées. Donc, c’est uniquement compatible évidemment avec du 30fps et uniquement, si par exemple, vous faites du 4k sur les deux formats.

Ensuite, l’autre petite nouveauté, c’est le fait que vous êtes capable d’adopter maintenant des vitesses d’obturation plus lente que le frame rate que vous avez appliqué. Donc par exemple, si vous filmez en 30fps, vous pouvez très bien maintenant sélectionner 20fps. Sincèrement, je ne sais pas exactement à quoi cela sert, mais en tout cas Fuji maintenant le permet. À noter que le mode all intra est maintenant compatible donc en bit rate 400mbps même avec le H264. Ce qui n’était pas le cas avant. Voilà.

Fuji a retiré de cette mise à jour-là le fait qu’actuellement le format de fichier tel qu’il est fait sur le X-T3 impose à Fuji de faire des fichiers de 4 gigas maximum. C’est-à-dire que tous les 4 gigas, vous avez un fichier différent. Donc, si vous êtes en train de faire une vidéo qui fait 40 gigas, vous allez avoir dix fichiers de 4 gigas sur votre carte SD et il va falloir les rassembler sur votre ordinateur. Ce qui est parfois quand même un peu pénible, il ne faut pas se le cacher. Donc, Fuji est en train de changer cela.

Donc à partir de la prochaine mise à jour, vous n’aurez plus qu’un seul fichier de 40 gigas. À noter que cette nouvelle fonction ne s’appliquera que sur des cartes de plus de 32 gigas, donc a priori des cartes de 64 gigas. Si vous me mettez des cartes de 16 gigas ou des cartes de 32 gigas, Fuji continuera de découper vos fichiers en 4 gigas. Carte de 60 gigas obligatoire, cela va sortir rapidement au mois de janvier. C’est déjà actif sur le X-H1.

Voilà pour les nouveautés qui ont été introduites par Fuji sur le X-T3. C’est déjà pas mal, franchement, notamment en vidéo. Alors évidemment, il faut aussi connaître en vidéo. Il faut savoir utiliser toutes ces fonctions-là qui commencent à être très pointues. Mais pour les gens qui veulent faire de la vidéo, cela commence à être un appareil photo vidéo qui est ultra polyvalent et ultra qualitatif.