Comment faire de la macro pour 30€ ? Les bagues allonge vous permettent de transformer n’importe quel objectif Fujifilm en objectif Macro.

Les bagues allonge supprime la distance minimale de mise au point. Vous conservez la qualité de votre objectif (le piqué), vous conservez tous les automatismes, y compris l’autofocus. C’est pas cher, c’est facile a mettre en oeuvre, tout le monde devrait connaitre cette solution !

Les bagues allonges permettent d’atteindre des rapports de grossissement importants permettant même de dépasser le 1:1.

Les bagues allonge que j’utilise dans la vidéo : http://amzn.to/2y0lmn5

http://www.dlp-bonus.com

 

Dans l’épisode d’aujourd’hui, je vais vous parler de macro. Comme vous savez pour l’instant, avant la sortie du XF-80, Fuji n’a pas forcément d’objectif macro. On a le XF-60 qui a un faux macro puisqu’il a un rapport de grossissement seulement de 50 %, de 0.5. Le XF-80 va sortir, mais à des prix astronomiques. J’imagine que beaucoup d’entre vous de toute façon ne pourront pas l’acheter.

Donc moi, je voulais vous parler de la solution où j’utilisais jusqu’à maintenant, certains d’entre vous semblent complètement l’ignorer, donc une solution qui coûte 28 €, qui utilise tout simplement des bagues d’allonge. Donc, si vous ne saviez pas ce que sont des bagues d’allonges, tout simplement c’est une espèce de tube comme cela, que vous allez intercaler entre l’objectif et le capteur, je vais vous le montrer tout à l’heure, mais on va venir le mettre là. Et ce tube-là va vous permettre de faire la mise au point de beaucoup plus près que ce que normalement vous permet l’objectif donc, d’avoir un rapport de grossissement beaucoup plus gros.

Donc, je ne vais pas vous faire les calculs, mais grosso modo, par exemple moi, pour mes deux objectifs là, sur le 16-55, j’arrive à un rapport de grossissement, je l’ai noté, qui doit être environ de 0.90 et sur celui-là, j’arrive à un rapport de grossissement qui doit être de 0.6. Alors qu’à la base, ils sont environ à 0.15 et 0.20. Donc comme vous le voyez, on a quand même un gros gain. De toute façon, cela va se voir tout de suite sur les photos.

Donc cela, cela vaut seulement 28 €. Le rôle de cela, il n’y a pas de lentille. Regardez, je peux mettre mon doigt à travers, il n’y a pas absolument de lentille. Du coup, quand vous voulez faire de la macro, il y a plein de solutions. Vous pouvez mettre des bonnettes. Vous pouvez inverser carrément l’objectif. Il y a différentes solutions. La solution que je vous conseille, ce sont les bagues d’allonges, celles que je préfère puisque vous n’avez pas de lentille, donc pas de perte de qualité. Vous avez à peu près la même qualité alors que si vous mettez des bonnettes et compagnie, des filtres, des machins, ou vous allez mettre des lentilles en plus, vous allez altérer la qualité de votre objectif.

Vous n’avez pas de perte de mécanisme si vous inversez l’objectif. Par exemple, vous n’avez pas d’autofocus, donc là vous gardez l’autofocus et cela ne coûte pas cher, donc là 28 € en l’occurrence et votre objectif devient une semi-macro. Alors, il faut savoir que d’après ce que j’ai testé et compagnie, grosso modo, cela ne va pas marcher forcément sur les grands-angles et compagnie, même au 35 mm, je n’arrive pas à faire la mise au point. Je pense qu’il faut se rapprocher trop près, je ne sais pas.

Quand vous avez mis ces tubes d’allonge, la mise au point, vous ne pouvez la faire que sur 5 cm, 10 cm. Donc, le zoom, où vous faites la mise au point, là vous pouvez faire la mise au point, 5 cm plus tard, vous ne pouvez plus, 5 cm plus tôt, vous ne pouvez plus non plus.  Donc, il faut trouver la plage où la mise au point se fait et il faut se rapprocher vraiment très près. On va le voir avec le 16-55, mais quand on pourra arriver à faire la mise au point quand je suis au 55 mm, il faut quasiment que ma lentille soit collée à la pièce.

On va faire un test par exemple avec une pièce de 1 € que j’ai là, qui est toute petite, mais vous allez voir, il faut quasiment que je colle la lentille. Je pense que pour faire la mise au point, si j’avais des focales par exemple au 35 mm ou au 24 mm, il faudrait que je m’approche encore plus, qui à mon avis, je vais finir par rayer ma lentille, cela ne m’intéresse pas.

Donc moi-même, même si le rapport de grossissement est moindre, je préfère l’utiliser carrément avec des zooms. Donc là, par exemple, c’est un 50-140, comme cela, cela me permet de rester un peu plus loin de la pièce et de ne pas avoir besoin de coller mon objectif. J’ai essayé avec des insectes. Alors, pour la fleur, cela ne pose pas forcément de problème. Mais je l’ai essayé avec des insectes et compagnie, même si évidemment vous allez me dire que ce n’est pas fait pour cela. Mais avec du 50-140, j’arrive à faire des insectes, c’est marrant, je peux m’amuser. Avec celui-là, il faut que la lentille, elle soit à 5 cm de l’insecte. L’insecte, il a tout de suite peur, ce n’est même pas la peine, sur piqué… Ce n’est pas une bonne idée.

Donc, tout cela pour vous dire qu’on garde l’automatisme, on garde la qualité de l’image, par contre, la zone de mise au point à laquelle il faut se placer par rapport à l’objet, c’est vraiment du proxy, il faut être très près. Plus vous avez la focale plus longue, plus vous arrivez à vous éloigner, mais moins le rapport de grossissement est intéressant. Donc après, c’est un compromis qu’il faut arriver à faire. Voilà !

Allez, je vais vous faire un exemple. Là par exemple, j’ai une pièce de 1 € que j’ai mise là. Est-ce qu’on la voit ? Voilà, on la voit. Si je prends mon 5-55 et que je cherche le rapport de grossissement, le meilleur. Il est là. Je prends la photo donc, je vous la montre. Comme vous voyez, la pièce de 1 € est assez petite sur une image, en zoomant bien, on arrive à la voir, mais le rapport de grossissement n’est pas terrible.

Donc maintenant, on va faire le même exercice et on va rajouter la bague d’allonge. Donc, j’enlève mon objectif. La bague d’allonge, je la mets comme un objectif normal. Maintenant, j’ai ma bague d’allonge dessus. Je mets mon objectif dessus comme je fais d’habitude ; aucune différence. Comme vous voyez, j’ai un objectif un peu plus long avec les deux tubes ici qui s’y sont mis. Donc moi, j’ai deux tubes là, un 10 mm plus un 16 mm qui sont empilés donc en gros un tube de 26 mm.

Voilà, je refais exactement le même exercice. Donc, je vous le dis, je n’essaye pas avant, je me mets quasiment en butée à 50 mm. Donc là, cela ne marche pas. Alors parce que je suis un peu faignant, je me mets en AFC. Je laisse appuyer comme cela, cela me permet de trouver tout de suite la zone à laquelle je peux faire le point. Je ne sais pas si vous le voyez, mais là je suis déjà très près de la pièce. Le focus est à peine là.

Je ne sais pas si vous voyez, mais je suis à 2 cm peut-être de la pièce et je trouve enfin le focus. Donc là, par contre, je vous montre la photo. La pièce prend presque toute la photo. Donc, on a un rapport de grossissement qui est vraiment énorme puisque vous voyez qu’avec une pièce comme cela, je prends toute la photo. Donc à mon avis, on a un super euro.

Mais comme vous avez vu, j’ai dû me rapprocher vraiment très près. Si je fais le même exercice avec mon 50-140, je me mets à 140 pour bien marquer la différence. Alors, je cherche à quelle zone il faut que je fasse la mise au point. C’est là que l’écran orientable est sympa. Voilà, c’est là. La mise au point, vraiment, c’est là. Vous voyez que je peux m’éloigner beaucoup plus de la pièce, chose qui n’était pas possible avant. Et le rapport de grossissement, je vais vous montrer, n’est pas si dégueulasse que cela.

Alors certes, il est moindre quand on zoome, quand on échange les deux photos, mais il n’est pas si dégueulasse que cela et cela me permet quand même d’avoir un peu de marge. Là, j’ai 30 cm entre la pièce et mon objectif, ce qui est quand même plutôt sympa. J’ai franchement un proxy-là, d’avoir la lentille collée sur ce que vous voulez photographier, cela ne me plaît pas du tout.

Je voulais vous montrer cette possibilité-là, si vous ne la connaissez pas, sachez que cela existe. Cela ne coûte vraiment pas cher et cela vous offre un peu la possibilité de faire de la macro avec votre objectif à vous. Faites attention avec les focales les plus courtes, personnellement, je n’y suis pas arrivé. Je pense donc que ce n’est pas ce qu’il faut carrément presque rentrer dans la pièce pour faire la photo. Donc moi, cela marche à partir, à peu près de 40 mm au niveau de la focale. Donc 40 mm en APS, c’est un équivalent de 60 mm sur des full-frame.

Allez, juste un exemple concret avec des fourmis que je voulais vous montrer. Donc c’est la vue qu’on a sans bague d’allonge et dès que vous mettez la bague d’allonge, vous allez obtenir une chose comme cela. Une chose que je n’ai pas dite, mais qui est normale, c’est plus vous vous approchez de l’objet, plus le focus est difficile à faire et plus la profondeur de champ est petite.

Donc, vous avez une profondeur de champ en macro qui est extrêmement étroite et qui est très difficile à maîtriser, surtout sur des insectes qui bougent comme cela. Cela paraît quasiment impossible. C’est de la photo normale, on n’est quand même assez loin, à de la photo quand même, on est assez près et même le petit trou du béton marqué devient un canyon.

Voilà ce que j’avais à vous dire. Je vous mets le lien de ces bagues d’allonge. Je l’ai acheté sur Amazon à 28 €. Je vous le mets dans la description. Vous déroulez la description en appuyant sur plus le plus.

Cette vidéo est finie. Si vous l’avez aimée et que vous avez découvert la chaîne par cette vidéo, lâchez-moi un pouce levé vers le haut. Si vous avez des questions ou des commentaires, je vous réponds, cela se passe en dessous de la vidéo, n’hésitez pas. Appuyez sur la cloche aussi qui est juste en bas de la vidéo à côté du bouton Abonner, pour être prévenu des prochaines vidéos. Et en attendant, bonne photo et à demain !

Salut !