Si vous cherchez un objectif Macro pour votre fujifilm, vous avez deux options dans les optiques de la marque. Le XF 80mm F2.8 ou XF 60mm F2.4. David contre Goliath tant ces deux optiques sont différentes en poids, encombrement et prix.

Pourtant, elles se ressemblent fortement.

On étudie ce qui les différencie dans ce comparatif.

– Ergonomie
– Stabilisation
– Piqué
– Autofocus
– Bokeh
– Portrait

Que choisir ?

La vidéo « Comparatif XF60 2.4 vs XF80 2.7 »

→ Cliquez ci-dessous pour démarrer la lecture de la vidéo :

Le script de la vidéo « Quel objectif Macro ? »

→ Attention, je vous aide en vidéo et le texte ci-dessous n’a pas vocation a être lu car il a été généré automatiquement. Intéressez-vous plutôt à la vidéo ci-dessus donc 🙂

 

Bienvenue dans cette nouvelle vidéo. Aujourd’hui, on va parler des deux objectifs Macro disponibles dans la gamme Fujifilm. En effet, vous avez le XF60 Macro, donc 2.4, qui n’arrive pas au rapport de reproduction 100 %. On s’arrête 1:2. Et vous avez le XF80 qui lui a la particularité d’être beaucoup plus récent puisqu’il y a 6 ans qui séparent les deux appareils photo. Donc le XF80, vous allez obtenir un rapport de reproduction, un vrai rapport de reproduction Macro de 1:1.

Macro VS Proxy

L’idée de cette vidéo, c’est de ne pas être spécialement très technique, mais de vous donner globalement mon avis et les différences à connaître entre ces deux objectifs, si vous vous posez la question.

La première des différences, c’est leur prix. On va trouver celui-ci pour 589 € et on va trouver celui-ci plutôt pour 1200 €. Le XF80 va coûter deux fois plus cher que le XF60. L’autre différence, c’est leur focale. Il y en a un qui est un équivalent 90mm et il y a l’autre qui est un équivalent 120mm. Donc, on est sur deux focales globalement assez large. Les deux peuvent faire de la Macro. Les deux peuvent faire évidemment du portrait vu la focale.

Différence d’ouverture

Il y en a un qui ouvre à 2.4. L’autre qui ouvre à 2.8. Globalement, cela ne va pas changer grand-chose, 2.4 ou 2.8. Cela va donner un léger avantage supplémentaire sur le bokeh, mais l’autre le gagne avec le XF80. Donc, on va dire globalement qu’on sera à peu près sur quelque chose d’équivalent.

Le XF80 est un objectif dont la construction est moderne. Donc, on sent effectivement qu’en termes de construction, c’est un peu plus maîtrisé que ce que cela pouvait l’être lors des tout premiers objectifs. On a en plus surtout la stabilisation dans ce XF80, dont est complètement dépourvu le XF60. Donc, la stabilisation va nous permettre de gagner 3 à 3,5 stops. Cela va être plutôt pas mal.

Stabilisation ou pas

On a ici la possibilité de venir aider l’autofocus en lui indiquant la plage de mise au point. Donc cela aussi, cela va être intéressant, option qu’on n’a pas sur le XF60. Malgré tout, si on les compare ces objectifs-là, qu’on parle de piqué, qu’on parle de bokeh, qu’on parle d’aberration, de vignettage, de distorsion, on va faire simple, grosso modo, je pense que vous ne verrez pas vraiment la différence entre les deux.

Piqué

Et si je devais donner un gagnant sur le piqué, ce serait peut-être le XF60. Mais bon, ce serait vraiment pour donner un gagnant et cela ne va pas changer grand-chose. Et à moins d’avoir les deux côtes à côtes, vous ne verrez pas vraiment de différences. Ce sont deux optiques qui sont extrêmement définies et pour lesquels il n’y aura a priori aucun regret.

En termes d’autofocus, le XF80 aura un meilleur autofocus, même si aucun des deux ne sera très bon en Macro. Et en Macro, je vous conseillerais surtout de faire la mise au point en manuel.

Mise au point : Qualité AutoFocus

Malgré tout sur le XF80, vous pouvez parfaitement envisager de faire de la photo de sport ou des choses comme cela ou des portraits qui vont bouger énormément, là où ce sera probablement un tout petit peu plus compliqué avec le XF60, sauf à l’utiliser avec l’autofocus à partir du X-T3 qui a un autofocus amélioré.

Pour le reste, pas grand-chose d’autre à dire, c’est vraiment un choix qui va se faire en fonction du prix, en fonction aussi probablement de la focale que vous souhaitez utiliser, la différence en termes de Macro. Donc en termes de rapport de reproduction, on passe de 1:1 à 1:2. Qu’est-ce que cela change sur les photos ? Cela change cela. Donc oui effectivement, le XF80 fournit un rapport de reproduction 1:1 meilleur que le XF60. C’est absolument indéniable.

Macro Vs Proxy

Malgré tout, la question que j’ai tendance à poser depuis que j’ai testé ce XF60 c’est : est-ce que le XF60 ne suffit pas, est-ce que cela ne suffit pas pour faire de la Macro, est-ce que vraiment on a intérêt et envie de s’approcher aussi près que ce que permet ce XF80. Parce qu’en s’approchant aussi près que le XF80, on va se rendre compte que la profondeur de champ est extrêmement petite.

Donc, on pourra ici en termes de piqué, bon là ce n’est pas forcément la bonne image parce qu’on n’est pas sur le focus du XF60, mais vous voyez par exemple ici si je compare à cet endroit-là de l’image, on n’est pas sur le focus du XF80 et on est sur le focus du XF60. Donc, ne vous fiez pas au rond, mais globalement on a deux images qui sont très définies.

Comparatif macro

Toujours en termes de piqué, juste pour vous montrer qu’on ne verra pas une grande différence. Ici les deux images sont à 5.6. Vous voyez, on a un cadrage globalement similaire qui est fait et on va se rendre compte qu’ici, je trouve que c’est le XF60 qui est un tout petit peu supérieur. Enfin, on est zoomé ici à 200 %. Cela ne va pas changer grand-chose. Vous ne verrez pas trop la différence, je pense, sur vos photos entre ces deux optiques.

Juste pour vous montrer maintenant sur le cœur d’une fleur, encore une fois, je trouve que c’est plutôt le XF60 qui s’en tire le mieux. Mais bon les deux sont au top et on est vraiment en train de pinailler sur du très haut de gamme en termes de piqué.

Voilà ce que j’avais à vous dire sur ces deux objectifs à votre disposition. Vous l’avez compris, je ne privilégie pas spécialement et je ne vous conseille pas plus que cela le XF80 qui n’est jamais un objectif que j’ai vraiment adoré. J’ai toujours trouvé que l’autofocus aurait dû être probablement un cran supérieur sur ce XF80. Le piqué n’est pas non plus ce qu’on connaît de mieux chez Fujifilm.

Une option Proxy interessante

Bref, tout cela pour vous dire que ce XF60, il n’a vraiment pas à rougir face à ce XF80 et que c’est une option en tout cas à considérer, qu’il ne faut pas du tout conclure qu’à partir du moment où il y a 6 ans d’écart entre les deux. Il va y avoir un écart absolument abyssal entre les deux et que ce XF60, finalement, il faut un peu le délaisser. Finalement, je m’en rends compte en ayant testé tout cela que probablement que son niveau de zoom est suffisant si vous voulez vous amuser avec du bokeh, si vous voulez vous amuser avec de la Macro. Même si vous voulez faire les fourmis, on arrive à des choses vraiment sympas.

Allez voir le test du XF60 que j’ai fait parce que vous allez voir que c’est vraiment une optique qui ne manque pas de qualités et que pour deux fois moins que le XF80, on est sur des focales qui sont globalement quand même assez proches, même si évidemment il y a une différence, mais ce n’est pas non plus le jour et la nuit. C’est plutôt pas mal.

La même photo

Bref, allez voir le XF60, intéressez-vous-y parce qu’il vaut le coup. Le XF80 aussi n’est pas un objectif que je vous déconseille. C’est ce qui se fait de mieux probablement chez Fujifilm en Macro, avec surtout un vrai rapport de reproduction 1:1, si vous voulez faire des choses extrêmement petites.

Ici, je vous le montre sur une pièce de 2 € parce que cela parle à tout le monde une pièce de 2 €. Mais si vous voulez faire des choses beaucoup plus petites qu’une pièce de 2 €, c’est sûr que peut-être qu’un rapport de reproduction 1:1 est obligatoire. Si vous voulez faire quelque chose comme vraiment des tout petits insectes, c’est sûr que vous allez le faire difficilement avec un rapport de reproduction 1:2. Pour la nature, je pense que la plupart du temps 1:2, cela suffit.