Bienvenue sur Les Guides Fujifilm ! Comme ce n'est pas la 1ère fois que vous venez ici, vous voudrez sans doute regarder les 12 conseils 100% FUJI pour débuter sans stress 🙂 Cliquez ici (gratuit) !

Allez aussi voir du coté des Masterclass Fuji X : ICI


Suite de la vidéo sur mon sac photo, le Peak design Backpack 20L

Sac photo : http://amzn.to/2D3fATf

Comment transporter un trépied avec un sac photo ? Comment ranger ses batteries vides et ses cartes SD plein dans le sac ?

 

Transporter un trépieds dans un sac photo : comment faire ?

Bonjour à tous !

Hier, j’ai publié une vidéo, je vous ai présenté mon sac. En fait, j’ai eu pas mal de retours sur cette vidéo-là, pas mal de questions, que ce soit sur Facebook, sur YouTube, en mail et en message privé ; donc vraiment merci pour cela. Cela semble être une vidéo qui vous a plu.

Alors, je souhaite la compléter avec tout ce qui s’est dit depuis hier. On m’a posé la question de comment je transportais les trépieds, on m’a demandé de le montrer parce que ce n’était pas évident à comprendre.

On m’a parlé aussi effectivement hier quand j’ai parlé du sac, on a vu que sur la partie haute, j’avais un séparateur que je vous montre ici. Ce séparateur-là clairement, il n’est pas de base. En fait, c’est quelque chose que j’ai acheté, enfin que j’ai récupéré d’un sac et que vous pourriez acheter si cela vous intéresse.

Mais c’est vrai que de base les objectifs ici du dernier étage sont à nu, en fait. Ils peuvent se balader dans le sac, ce qui ne me plaisait pas. J’ai donc rajouté un scratch que j’ai piqué d’un autre sac. C’est du truc qui vaille 2 ou 3 € qui est juste scratché, puisque de toute façon, toute la surface du sac est scratchable.

C’est scratché sur le côté. Cela me permet de le relever si je voulais accéder quand même par le haut à mes objectifs. Mais surtout cela tient mes objectifs comme cela, il y a un plafond pour le dernier étage et ensuite, je peux mettre mes effets personnels qui sont séparés des objectifs. Donc, c’est vrai que cela de base, cela n’y est pas dans le sac. C’est moi qui l’ai rajouté.

On m’a posé la question des batteries et des cartes SD. Comment je gère les cartes SD qui sont plein, les batteries qui sont vides, des choses comme cela ? Alors, vous avez vu que j’ai deux poches qui sont symétriques à gauche et à droite. En fait, je vais tout simplement me servir de ces poches symétriques-là. Il y a une poche, vous avez dû remarquer hier qui est beaucoup plus plein que l’autre tout simplement parce qu’en fait c’est la poche dans laquelle j’ai absolument tout le matériel qui est prêt à l’usage.

Dans l’autre poche, je n’ai quasiment rien tout simplement parce que quand que je sens qu’une carte SD a déjà été utilisé, elle est pleine de photos, ou quand une batterie est vide, je viens la mettre directement dans l’autre poche. Donc comme cela, les batteries et les cartes SD qui sont plein et qui sont non utilisées, elles ne communiquent jamais. En fait, elles ne sont jamais dans les mêmes poches.

Mais si j’avais voulu les mettre dans les mêmes poches, sachez qu’encore une fois Peak Design vous propose quelque chose, c’est-à-dire que vous avez des coutures sur les poches, des coutures noires ou des coutures rouges. En fait, vous pouvez utiliser ce code couleur-là pour séparer ce qui a été utilisé de ce qui n’a pas été utilisé. Donc cela, c’est parfaitement possible.

Trépieds sur le coté

On va maintenant revenir sur les trépieds. Ce sac-là, on n’a pas l’impression quand on le regarde comme cela, mais je peux vous jurer qu’il y a vraiment beaucoup d’astuce. En l’occurrence, vous avez la possibilité de transporter les trépieds à la fois sur le côté ici ou en bas du sac.

Moi personnellement, j’utilise en bas du sac, mais je sais qu’il y en a certain qui préfèrent en haut du sac. En fait, vous avez de petites accroches comme cela partout, mais absolument partout. Vous en avez une là, vous en avez une là et vous en avez là.

Si par exemple, vous voulez accrocher un drone, c’est parfaitement possible. Regardez, vous en avez une là et une là et en fait, vous allez venir croiser avec une lanière qui va sortir d’ici. Cela va croiser ici, cela va croiser ici et vous pouvez mettre le drone sur la face avant. C’est aussi quelque chose qui est faisable.

On va parler du trépied parce que sinon on ne s’en sort pas. En fait les lanières, elles sont tout simplement cachées dans les poches. Ici si je sors de cette poche-là, je vais trouver, à voir ici par exemple pour accrocher des clés et pour pouvoir sortir les clés, cela n’a rien à voir avec cela, mais surtout je vais trouver une lanière. Une lanière, c’est tout simplement cela avec un petit crochet. Et en fait, ce petit crochet-là, je vais venir l’attacher où est-ce que cela m’intéresse.

Ici en l’occurrence, c’est sur le côté ici que cela m’intéresse, vous voyez. Je l’accroche ici et maintenant en fait, je vais pouvoir ; ici, j’ai un trépied de voyage, c’est un Manfrotto Advanced. C’est le trépied de voyage classique. À ma connaissance, c’est à peu près ce qui se fait de mieux. C’est un trépied qui monte quand même assez haut. Bref, ce n’est pas la question.

En fait, je vais juste prendre un bras comme cela du trépied et je vais venir le glisser tout simplement dans cette lanière ensuite dans la poche. Je serre avec le système Peak Design toujours qui serre très facilement, je referme le trépied et c’est fini. J’ai maintenant mon trépied qui est accroché à mon sac. Je ne sais pas si vous le voyez bien à la caméra. Je peux clairement le mettre sur mon sac à dos. J’ai mon trépied-là, aucun problème.

Après, je trouve que cela déséquilibre le sac. Personnellement, ce n’est pas là où je le mets, mais je voulais vous montrer que si vous avez envie de le mettre là, cela ne pose pas de problème.

Trépieds sur le bas du sac photo

Pour la deuxième démonstration, je vais utiliser mon gros trépied. Donc là pour le coup, ce n’est pas du tout un trépied de voyage, c’est le trépied que j’utilise. Je l’ai utilisé par exemple pour les cascades. C’est le trépied que j’utilise à la mer quand il y a beaucoup de vent lorsqu’il y avait les tempêtes. C’est le trépied qui m’accompagne quand même assez régulièrement quand je n’ai pas besoin de beaucoup marcher.

Malgré tout, là par exemple pour les cascades, on a eu marché, on a marché toute la journée, aller-retour. On a fait des bornes et des bornes et on a fait des randos avec, cela n’a posé aucun problème. Ce trépied-là est le Manfrotto, je ne sais pas quel modèle. Bref, ce n’est pas le débat.

En fait, je vais venir ici le mettre dans le bas du sac à dos et il va y avoir à peu près le même système que ce que je vous ai montré tout à l’heure avec des accroches. En fait ici, il y a un petit secret, cela s’ouvre et je vais pouvoir en sortir de lanières, exactement de la même façon que tout à l’heure. Regardez une lanière là, une lanière là. En fait, je vais venir accrocher les lanières sur les petits crochets qui sont ici.

Donc, je ne vais pas pouvoir le faire en vous tenant, mais je vais essayer de vous le montrer quand même. Je vais tout simplement venir mettre mon trépied ici. Bon là, ici le sac pour moi, il est un peu inversé. Je vais juste le faire dans le bon sens. Comme vous pouvez le voir maintenant, j’ai mes lanières qui sont sur le sol.

Je vais poser mon trépied, comme cela je n’ai pas besoin de le porter. Ensuite, je viens prendre ma lanière, j’espère que vous voyez bien et je l’accroche ici, à ce crochet-là très simplement, et je serre tout simplement. Il n’y a rien de plus facile.

Et là, je fais exactement la même chose, je viens accrocher mon crochet. Vous voyez maintenant, j’ai mon trépied ici qui est assez gros, qui est tout simplement accroché. Donc là, je peux clairement prendre mon sac, cela ne pose aucun problème. Il faut juste que je vérifie que je ne prenais rien.

Équilibrer le sac photo

Ici pour le coup, c’est parfaitement équilibré, je n’ai pas de problème. Je ne sais pas si vous le voyez dans mon dos. Il dépasse des deux côtés, mais ce n’est pas bien grave. Par contre franchement, il paraît presque moins lourd que le trépied de voyage que j’avais tout à l’heure qui était sur le côté parce qu’ici le poids est très bien équilibré, il ne va pas bouger. Il est serré comme il faut. Vous voyez là, cela ne bouge pas.

Donc là, par contre, on a un trépied qui fait 3 ou 4 kg. Ce n’est pas un trépied en carbone, c’est un trépied en alu et c’est du massif pour que justement il ne bouge pas et qu’il soit résistant à toutes les conditions.

Voilà ce que j’avais à vous dire. Vous avez vu maintenant comment on gère les batteries, comment je gère pour le trépied ? On a vu la séparation en haut. C’était les complètements que je voulais faire.

Demain, il y aura une vidéo sur le XH-1. Ce n’est pas encore un test ou un essai puisque je vais y passer encore la journée aujourd’hui, ce sera une vidéo sur les secrets de développement. Fujifilm a publié pas mal de données pour nous expliquer comment ils ont développé ce modèle et quel était leur objectif.

Demain, il y a une vidéo de 20 minutes qui va un peu revenir sur tout ce que Fujifilm a publié comme information. Je pense que vendredi ou samedi vous devriez avoir une vidéo sur la stabilisation du X-H1.

À bientôt dans une nouvelle vidéo. N’oubliez pas de vous abonner en cliquant sur mon visage. Vous avez le kit de démarrage du fujiste débutant en cliquant sur les 12 conseils qui doivent être justes là et je vous souhaite une excellente journée.

À bientôt !