nouveau guide : "La vérité sur les belles photos" (gratuit)

Test Fujifilm XF 150-600mm F5.6-8 : l’objectif idéal pour l’animalier ?

Table des matières

Carte d'identité de l'objectif

Nom : XF 150-600 mm f5.6-8 R LM OIS WR

Type de monture : Fujifilm X

Diaphragme : 9 lamelles

AF : moteur LM

Stabilisation : oui

Construction : 24 éléments répartis en 17 groupes

Tropical : oui

Diamètre du filtre : 80

Dimensions : 99 x 314,5 mm

Poids : 1605g

Distance de mise au point la plus proche : 2.4m

Agrandissement max : 0.24x

Compatible TC : oui

Prix : 2199€

Sorti en même temps que le Fujifilm X-H2s, le XF 150-600 mm f5.6-8 est l’objectif idéal pour de l’animalier. Les attentes sont nombreuses : autofocus parfait, piqué capable d’assumer le futur capteur 40 Mpx du X-H2, écart avec le XF 100-400 mm… Qu’en est-il vraiment ? C’est ce qu’on va voir dans ce test du Fujifilm XF 150-600 mm f5.6-8. 

Une construction de qualité 

Cet objectif est absolument magnifique ! Tout est bien pensé, du collier de trépied jusqu’à l’emplacement des boutons et des bagues. Par exemple, le collier de pied se détache et peut s’enlever rapidement. Cerise sur le gâteau, il est compatible Arca-Swiss. 

Niveau boutons et bagues, on retrouve tout ce qu’il faut : 

  • limitateur de plage focale ;
  • possibilité de mettre l’ouverture en mode automatique ou manuel ; 
  • preset AF-L AF afin d’enregistrer une distance de mise au point (très pratique !) ; 
  • bague d’ouverture non graduée ; 
  • bague de zoom interne ; 
  • bague de mise au point (un peu trop souple à mon goût) ; 
  • boutons de fonction tout autour de l’objectif. 

À noter : on est sur un zoom interne (l’objectif ne s’étend pas lorsque vous zoomez). En animalier, c’est une tuerie ! L’équilibre reste bien stable et la tropicalisation est meilleure. 

Fujifilm coche toutes les cases ! Ma seule déception, c’est le pare-soleil… Sa conception en plastique ultra light ne m’inspire pas confiance, on a presque l’impression d’avoir un truc imprimé en 3D. Il se déforme à la moindre pression, c’est vraiment pas terrible ! Il a tout de même une trappe afin d’ajouter un polarisant si besoin. 

Au final, c’est un objectif très bien construit (excepté le pare-soleil, mais c’est anecdotique). Les bagues sont dans le bon ordre, la prise en main est très agréable, la bague de mise au point tombe bien sous les doigts… Une réussite ! 

L’amplitude focale d’un objectif 150-600 mm 

L’avantage d’un zoom comme celui-ci, c’est que vous avez une énorme amplitude focale ! En animalier, vous pouvez vous rapprocher très près de votre sujet, c’est ultra pratique. 

Test des performances optiques du 150-600 mm 

Passons aux choses sérieuses ! Piqué, autofocus, montée en ISO, stabilisation… Tout est passé au crible. 

Piqué

Avec cet objectif, sachez que c’est assez rare de prendre des photos en dessous d’ISO 400 ou ISO 500. Concernant le piqué, il n’y a rien à dire, c’est sublime ! Quelle que soit la focale, la sensation de netteté est impressionnante (même sur un guêpier pris de très loin). Le niveau de détails est incroyable, c’est tout ce dont on a besoin pour de l’animalier ! 

 

Pour vous faire votre propre avis, voici un pack de fichiers RAW à télécharger

De mon côté, je suis absolument ravi du piqué. De 150 mm à 600 mm, l’objectif exploite à merveille les 25 Mpx du capteur (ce qui n’était pas le cas du XF 100-400 mm). 

Bokeh 

Avec une ouverture peu lumineuse à f5.6-f8, la montée en ISO est plus élevée. Mais ce n’est pas tout ! La séparation des plans est aussi moins profonde. 

Le bokeh est quand même assez chargé et moins diffus qu’avec une ouverture à f5.6. L’arrière-plan est plutôt joli, mais c’est juste plus difficile de bien séparer le sujet. Comme ça vient de l’ouverture, Fujifilm ne pouvait rien y faire ! 

Finalement, ça fait partie des compromis à accepter.

Stabilisation 

La stabilisation est excellente, il n’y a rien à dire de plus. Je vous invite à regarder les plans vidéos pour mieux vous rendre compte. Sans stabilisation, l’image n’est pas du tout exploitable. Mais dès que la stabilisation est activée, ça fait toute la différence sur une scène qui bouge dans tous les sens.

Comparaison XF 100-400 mm vs XF 150-600 mm 

Ce Fujifilm XF 150-600 mm f5.6-8 vient compléter l’ancien XF 100-400 mm. Vous allez voir, l’écart entre les deux est flagrant !

Rien qu’au niveau du prix, je trouvais le XF 100-400 un peu trop cher à mon goût. Ce 150-600 mm est beaucoup plus intéressant, avec un excellent rapport qualité/prix (2 199 €). Avec la sortie prochaine du X-H2 et son capteur 40 Mpx, je trouve que l’achat d’un XF 150-600 est plus judicieux. Il sera capable de tenir les 40 Mpx, ce qui est moins sûr avec le XF 100-400 qui avait déjà du mal à exploiter pleinement 26 Mpx… 

Piqué 

Quand on compare le piqué du XF 150-600 mm avec celui du XF 100-400 mm, il n’y a pas photo ! Le piqué du 150-600 est vraiment supérieur. En revanche, la séparation des plans est meilleure sur le 100-400 grâce à son ouverture plus lumineuse. 

Mais finalement, quel intérêt d’avoir un 600 mm si vous avez déjà un 400 mm ? La réponse est simple : vous allez pouvoir vous rapprocher beaucoup plus de votre sujet, et vous gagnez 2 mpx ! La différence entre 400 mm et 600 mm existe réellement. 

Autofocus 

J’ai comparé la réactivité des moteurs AF sur une rafale où mon fils courait vers moi, à 400 mm sur les deux objectifs. Résultats ? 

  • 35 % de déchets avec le XF 100-400 mm. Le moteur AF atteint ses limites plus rapidement. 
  • 15 % de déchets avec le XF 150-600, et environ 3 % de photos supplémentaires (la rafale est un chouïa plus rapide). 

Niveau autofocus, le XF 150-600 mm est nettement supérieur au XF 100-400 mm. Alors attention, ce dernier fait très bien l’affaire ! Les deux objectifs ont évidemment une majorité de photos nettes, vous aurez simplement moins de déchets avec le 150-600 mm.

Un objectif compatible avec un téléconvertisseur 1,4x 

Avec un téléconvertisseur 1,4x, votre XF150-600 mm se transforme en un zoom 1200 mm. C’est énorme ! Mais comme toujours avec les téléconvertisseurs, il faut que l’objectif soit suffisamment performant pour ne pas gâcher tout le piqué. 

Et avec ce XF 100-400, c’était compliqué de mettre un téléconvertisseur. Il avait déjà du mal à exploiter pleinement 26 Mpx, autant ne pas tenter le diable avec un TC 1,4x. Mais avec le XF 150-600 mm, je suis beaucoup plus confiant : il a ce qu’il faut pour rester qualitatif avec un téléconvertisseur. 

Piqué à 150 mm
Piqué à 840 mm avec téléconvertisseur (équivalent 1250 mm)

Bingo, le piqué est toujours satisfaisant. Et pourtant, on est à 840 mm. Même avec le téléconvertisseur, l’objectif est capable de remplir un capteur de 26 Mpx. Un gros point fort ! 

En conclusion

Un objectif animalier qui fait très bien son boulot, je l’adore ! Les photos sont superbes, l’autofocus est réactif, le zoom est ultra pratique en animalier… Ce Fujifilm XF 150-600 mm f5.6-8 coche toutes les cases. On profite à fond des petits capteurs APS-C et des bénéfices de crop offerts par ce type d’objectif. Foncez, je ne peux que vous le conseiller !

8/10

  • Piqué excellent à toutes les focales
  • Grande amplitude focale
  • Autofocus réactif
  • Compatible téléconvertisseur
  • Belle évolution face au XF 100-400mm
  • Ouverture peu lumineuse
  • Bokeh peu profond
  • Pare-soleil fragile

Navigation

Naviguez par catégorie

Le guide Fujifilm

tuto fujifilm

À propos

Damien BERNAL

Je m’appelle Damien BERNAL et j’ai créé ce blog pour partager ma passion avec vous.  Sony avec sa gamme Alpha a créé un univers très riche et nous allons l’explorer ensemble. Les articles sont la pour répondre à vos questions.

Partager

Une réponse

  1. Bonjour Damien , j’ai regardé le test sur ce nouvel objectif qui pourrait m’intéresser – Comme je pratique également la vidéo et vu l’ouverture peu lumineuse , ce zoom est il aussi performant pour du tournage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Tout (ou presque) ce que vous avez toujours voulu savoir sur les appareils et les objectifs Fuji. 

Catégories populaires
Damien Bernal © - Tous droits réservés