Bienvenue sur Les Guides Fujifilm ! Comme ce n'est pas la 1ère fois que vous venez ici, vous voudrez sans doute regarder les 12 conseils 100% FUJI pour débuter sans stress 🙂 Cliquez ici (gratuit) !

Allez aussi voir du coté des Masterclass Fuji X : ICI


Test du XF 27 mm f/2.8 pancake : un objectif surprenant

Avec le XF 27mm 2.8, Fujifilm continuent d’étoffer sa collection d’objectifs haut de gamme en sortant son deuxième Fujinon pancake. Avec son petit gabarit, sa qualité d’image hallucinante et son prix très abordable, le Fujifilm XF 27mm risque de beaucoup vous surprendre ! C’est la raison pour laquelle j’ai décidé de vous faire le test du XF 27 f2.8 !

Prise en main

Comme tous les objectifs de type pancake, c’est-à-dire ultra plat (en forme de crêpe), le Fujifilm 27mm 2.8 combine une simplicité de construction et d’utilisation avec un faible encombrement et un poids plume. En effet, avec ses 78 g et ses 23 mm de long, le XF 27mm s’avère être le compagnon idéal pour de la photographie de rue, de voyage ou lors de randonnée.

S’accordant très bien avec des appareils de la série X de Fujifilm, le XF 27 mm est en fait l’équivalent d’un objectif de 41 mm sur un appareil photo 35 mm. Monté sur un X-T20 par exemple, il est une excellente alternative au X100F, qui possède un très bon objectif fixe, mais qui est très cher !

En matière de construction, le Fujinon XF 27 dispose d’un assemblage épuré, de bonne facture, avec une combinaison de plastiques de qualité assemblés sur une monture métallique. Le design est simple, avec peu de pièces métalliques, et a été pensé pour un objectif de type « pancake ». On note ainsi une absence de bague d’ouverture. La valeur du diaphragme se règle à l’aide d’une petite molette située à l’avant. La construction est donc globalement de bonne qualité et simple d’utilisation.

Qualité d’image

On en arrive à une caractéristique de la plus haute importance : le piqué du Fuji 27mm est éblouissant ! Au niveau des performances, on est pas loin du XF 90mm, qui est ce qui se fait de mieux chez Fujifilm en matière de piqué. D’ailleurs, j’ai voulu faire un test XF 27 f2.8 contre XF 16-55, et, si il n’y a pas de grande différence de piqué au centre, sur les bords, le Fuji 27 mm bat le XF 16 55 à plates coutures.

Pour résumer, avec une ouverture de diaphragme de f/2.8 à f/8, nous avons un centre d’image tout à fait exceptionnel. Lorsque l’on observe les bords de f/2.8 à f/4, la qualité est déjà très bonne, mais c’est de f/5.6 à f/8 que l’on arrive à une résolution vraiment incroyable. C’est quasiment du jamais-vu ! Alors, je vous le redis et j’insiste sur ce fait : ce XF 27mm a un piqué phénoménal.

Concernant la distorsion, elle est très faible, et de plus, entièrement corrigée par l’appareil. Le vignettage est un peu présent. À pleine ouverture, l’assombrissement est de 2EV. Il passe à 1EV lorsque l’on ferme d’un stop, puis disparaît complètement au bout de deux stops. Cela est à la limite de l’acceptable, mais la correction de l’appareil rattrape bien ces défauts. Pour ce qui est des aberrations chromatiques, elles sont tout à fait négligeables. Les effets de flare et de bokeh sont quant à eux facilement maîtrisables.

Mise au point

Le seul défaut que je reprocherais au Fuji XF 27 mm, c’est son autofocus qui est plutôt lent. Sans pour autant dire qu’il est mauvais, le fait qu’il ne soit pas assez rapide et qu’il soit souvent en train de patiner ne le met pas à son avantage. Faire des photos sportives avec ce type d’objectif n’est donc pas une bonne idée. Attention, la différence n’est pas énorme non plus. On parle peut-être d’une demi-seconde ou d’une seconde à la place d’un dixième de seconde dans le cas d’un autofocus plus rapide. La mise au point se fera quand même très bien. Pour de la photographie de rue ou de voyage, cela ne pose aucun problème.

Comme dit plus haut, nous n’avons pas de bague de diaphragme sur ce modèle. Nous avons quand même bien évidemment une bague de mise au point et une petite molette qui se situe à l’avant de l’optique.

Un autre élément notable, c’est qu’il n’a pas hérité d’un moteur silencieux comme on peut en voir sur le XF 14 mm par exemple. Donc, pour de la vidéo, cet objectif n’est pas conseillé non plus. Il faut le savoir.

Test XF 27 F2.8 : le verdict

Mise à part cette petite faiblesse concernant son autofocus, le Fuji XF 27mm est un excellent objectif si on le choisit pour un usage adapté à nos besoins. En effet, il dispose de très bonnes caractéristiques :

  • un piqué impressionnant et une netteté exceptionnelle, particulièrement entre f/3.2 et f/6.3 ;
  • une simplicité de construction et un petit gabarit appréciables lors de photographie de rue ou de voyage ;
  • une construction globalement de bonne qualité ;
  • une faible quantité de distorsions, de vignettage et d’aberrations chromatiques, sans compter les effets de flare et de bokeh, facilement maîtrisable ;
  • un rapport qualité/prix vraiment intéressant au vu des performances observées.

Pour conclure, le XF 27 F2.8 est un produit que je vous recommande. Proposé aux alentours de 300 euros, la qualité d’image en vaut vraiment la chandelle. Excepté peut-être si vous êtes la recherche d’un objectif avec un autofocus rapide pour faire de la photographie de sport ou sur des sujets animalier rapides, là, l’autofocus du XF 27 va être un peu juste. Mais pour les autres cas de figure, vous pouvez investir dans cette optique sans problèmes, vous aurez de très bons résultats.

Vous souhaitez en apprendre davantage sur votre appareil ? Je vous invite à vous inscrire à mes masterclass ! Cela se passe ici : https://masterclass.les-guides-fujifilm.com/