nouveau guide : "La vérité sur les belles photos" (gratuit)

Test Fujifilm XF 56 mm f1.2 WR : meilleur objectif pour les portraits ?

test Fuji XF 56 v2

Table des matières

Carte d'identité de l'objectif

Nom : Fujinon XF 58mm f/1.2 R WR

Type de monture : Fujifilm X

Diaphragme : 11

Ouverture max (f/) : 1.2

AF : moteur DC

Stabilisation : non

Construction : 13 éléments répartis en 8 groupes (2 asphériques et 1 ED)

Tropical : oui

Diamètre du filtre : 67

Dimensions : 79,4 x 76 mm

Poids : 445g

Distance de mise au point la plus proche : 0.5m

Agrandissement max : 0.14x

Compatible TC : non

Prix : 1199€

Comment reconnaître l’ancien XF 56 mm f.1.2 du nouveau ? Avec le sigle WR (pour Weather Resistant) dans le nom de l’objectif. L’ancien n’était pas tropicalisé, le nouveau l’est ! C’est pour ça qu’il ne s’appelle pas MK2 comme on en a l’habitude chez Fujifilm. Bref, passons aux choses sérieuses : piqué, autofocus, mise au point plus proche, gestion des défauts optiques, spécifications techniques… C’est l’heure du test du XF 56 mm f1.2 WR. 

Quelles différences entre la première et la deuxième génération du XF 56 mm f/1.2 ? 

Voici toutes les évolutions apportées par la nouvelle génération du XF 56 mm f1.2 : 

  • 11 lamelles au lieu de 7 afin d’obtenir le bokeh le plus doux possible ; 
  • construction optique est passée à 13 lentilles dont 2 sphériques ; 
  • résistance aux intempéries ; 
  • objectif un peu plus lourd et un peu plus gros (diamètre de 67 mm au lieu de 62 mm) ;
  • mise au point à 0,5 mètre et plus 0,7 mètre (pratique pour faire des plans serrés et se rapprocher de son sujet). 

Que faire avec une focale de 56 mm ? 

Équivalent 85 mm en plein format, la focale de 56 mm est idéale pour détacher son sujet de l’arrière-plan. C’est vraiment une focale qu’on utilise pour jouer avec la profondeur de champ.

Sur ces deux exemples, on voit bien que le fond disparaît totalement, même sur un sujet en pied. 

Autre avantage : l’ouverture à f1.2 évite de trop monter dans les ISO en intérieur. 

Test des performances optiques du XF 56 mm f1.2 WR

Piqué

Quand on regarde le piqué à f1.2 sur le X-T4 (capteur de 26 Mpx), on voit tout de suite une belle différence de netteté entre les deux générations. Il y a beaucoup plus de détails sur la nouvelle génération et les tonalités sont plus chaudes. 

Cette différence en faveur de la nouvelle version se voit jusqu’à f2.8. À partir de f2.8, l’ancienne génération était déjà au top donc c’est plus difficile de les distinguer. 

Rendu unique ? 

La question qui revient souvent… Est-ce que ce nouveau XF 56 mm f1.2 a gardé son âme et sa petite touche bien à lui ? Ou est-ce qu’il est piqué à outrance avec un contraste de fou ? 

Personnellement, je trouve qu’il a gardé son âme et son rendu particulier. Si vous aimiez la première génération pour son rendu, vous aimerez probablement la seconde. 

Fujifilm a réussi à trouver un équilibre entre un piqué bien défini et l’âme propre au premier 56 mm f1.2. Ce n’est pas comme avec le nouveau XF 23 mm f1.4 R LM WR que certains ont trouvé trop différent de la première génération. 

Mise au point plus proche

La capacité à faire la mise au point à 0,5 m au lieu de 0,7 m est bien pratique ! 

Ce nouveau XF 56 mm f1.2 permet de cadrer beaucoup plus serré, tout en conservant un piqué de qualité sur la zone de netteté. Tous les détails sont là, même sur un capteur de 40 Mpx

Tons de peaux

L’une des grosses améliorations de cet objectif, c’est les tons de peaux. J’ai la même balance des blancs sur les deux objectifs, la même teinte de magenta, et pourtant, le rendu est complètement différent ! 

Bokeh

Les billes de bokeh sont beaucoup plus travaillées sur la nouvelle génération du XF 56 mm f1.2. Elles bavent moins, il y a moins d’aberrations chromatiques… C’est le plus gros changement apporté par cette nouvelle version. 

Autofocus 

Pas facile de voir une différence, mais on ne peut pas dire non plus qu’il n’y a aucune amélioration : 

  • Sur un X-H2s (le meilleur système AF de chez Fujifilm), le XF 56 mm f1.2 première génération se comportait déjà très bien (autour de 70 à 75 % de photos réussies). 
  • Sur un X-T4 ou un X-H2, on passe de 37 % de photos bonnes avec la V1 à 51 % avec la V2. 
  • Avec une course, je suis passé de 15 % sur la V1 à 43 % sur la V2. 

C’est moins pire qu’avant, mais ce n’est pas non plus la grande révolution ! Il y a quand même une légère évolution, je trouve que ce nouveau XF 56 mm f1.2 semble moins perdu, il court moins derrière les algorithmes de détection. 

Globalement, on obtient de meilleurs résultats qu’avant ! 

Mode vidéo

En vidéo, j’ai fait quelques tests et la V1 décroche un peu alors que la V2 semble suivre un peu mieux. Mais j’ai eu l’inverse sur un autre test… C’est kif-kif, il n’y a pas de vraies différences entre les deux. Aucun des deux n’est parfait ! 

Sachez aussi qu’on est sur un objectif assez bruyant et qui reste un peu lent. En bref, ce n’est clairement pas un objectif pour de la vidéo, mais on peut y arriver en y allant doucement !

👍 Point positif : le XF 56 mm f1.2 WR n’a pas de focus-breathing. Quand on passe d’un sujet à l’autre, il n’y a pas de changement de cadre. 

Défauts optiques

Vignettage 

Il y a un léger vignettage à f1.2 et f1.4, mais on aime bien cet effet en portrait ! Il disparaît à partir de f2. 

Flare 

La gestion du contre-jour a bien évolué sur cette nouvelle version. On n’a plus autant de flare ni de perte de contraste comme sur l’ancienne génération. La différence est flagrante entre les deux versions ! 

Aberrations chromatiques 

Même chose pour les aberrations chromatiques, c’est le jour et la nuit entre les deux objectifs. Fujfilm a vraiment travaillé sur ce point, il y a un vrai fossé entre la V1 et la V2. 

Distorsion 

Cet objectif est dénué de distorsion. 

En conclusion

Ce XF 56 mm f1.2 WR a bien évolué depuis la première version : gestion des défauts optiques, bokeh, piqué… Le contrat est rempli ! Fujifilm a même réussi à respecter l’âme de la première génération tout en améliorant le piqué. La seule chose qui pêche un peu, c’est le choix du moteur autofocus qui reste trop proche de ce qui se faisait avant. À quand un moteur LM ?

7.5/10

  • Bokeh doux
  • Gestion des défauts optiques améliorée
  • Pas de stabilisation
  • Moteur AF un peu lent

Navigation

Naviguez par catégorie

Le guide Fujifilm

tuto fujifilm

À propos

Damien BERNAL

Je m’appelle Damien BERNAL et j’ai créé ce blog pour partager ma passion avec vous.  Sony avec sa gamme Alpha a créé un univers très riche et nous allons l’explorer ensemble. Les articles sont la pour répondre à vos questions.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Tout (ou presque) ce que vous avez toujours voulu savoir sur les appareils et les objectifs Fuji. 

Catégories populaires
Damien Bernal © - Tous droits réservés