Avoir un Fuji X avec X-Trans I, II ou III, quels sont les avantages et les inconvénients ? Cette vidéo est la suite de la vidéo de présentation du XTrans qui vous expliquait tout le fonctionnement du capteur fujifilm.

 

Transcript 

 

Salut !

C’est Damien pour hybridephoto.com. Je vous retrouve aujourd’hui pour une nouvelle vidéo où on va parler ensemble de X-TRANS. Est-ce que c’est bien ou pas bien ? Est-ce qu’il y a des avantages et des inconvénients ? Je vais vous donner mon avis sur le système X-TRANS.

D’abord, sachez que si vous venez d’arriver, j’ai fait une première vidéo qui expliquait exactement un peu ce qu’est- le X-TRANS ? Comment cela marche ? Et pourquoi c’est différent des autres ? J’ai essayé d’être simple. J’espère que cela a été le cas. Cette vidéo est la suite de la vidéo que j’ai faite il y a quelques jours.

X-TRANS, est-ce qu’il y a des avantages ? FUJIFILM dit que les avantages de X-TRANS sont une réduction des défauts optiques. Pour rappel, le fait de classer les pixels d’une manière différente permet à l’image d’avoir moins de défauts optiques. Et puisqu’il y a moins de défauts optiques, FUJIFILM se passe d’un filtre passe-bas, qui permet d’avoir une meilleure résolution d’images. Sous-entendu, plus de détails et qui permet aujourd’hui de produire des images de 24 mégapixels. Ce qui est quand même des normes images par rapport à ce qui se faisait il y a quelques années.

Pour autant, on a vu apparaître des inconvénients. Les inconvénients qu’on reproche au X-TRANS, c’est déjà qu’il y a une dérawtisation qui est assez complexe. C’est une dérawtisation, sous-entendu que le boîtier fait, produit des RAW, donc enregistre toutes les informations qui sont captées par le capteur dans un fichier qu’on appelle le RAW.

L’interprétation des informations des RAW de chez FUJIFILM est beaucoup plus complexe à faire que l’interprétation des RAW des capteurs qui utilisent la matrice de BAYER. Je ne sais pas exactement, pourquoi. D’après ce que je lis en gros, ce n’est pas si facile que cela à interpréter avec la matrice qui a été faite. Et surtout comme FUJIFILM est le seul à utiliser des RAW, comme cela, il y a probablement une R & D des coûts de fabrication des algorithmes qui sont moindres peut-être aussi chez FUJIFILM que forcément, chez les autres qui sont utilisés par absolument tout le monde. Il faut savoir qu’un des premiers « inconvénients » est que la dérawtisation est plus complexe.

Le deuxième argument, c’est qu’on lui reproche assez fréquemment de galérer pour des photos avec des feuillages. Sous-entendu, des photos où vous êtes en train de prendre forêts, des plantes ou des choses comme cela. On reproche aux FUJIFILM de faire comme des à plat de couleurs verts, etc.

La disposition des couleurs un peu de cette manière, justement, avec de gros carrés verts et compagnie, apparemment, engendre un effet de bord qui fait que quand il y a trop de verts, cela se perd un  peu et l’algorithme a un peu du mal à avoir le même détail que peuvent avoir les capteurs avec la matrice de BAYER.

Ensuite, on reproche parfois, un effet un peu cire au visage, notamment. C’est vrai que le visage s’est dégradé de roses, d’orange ou des choses comme cela. Et des fois, on reproche aux FUJIFILM, lorsqu’on fait une photo, de donner un peu ce côté cire. C’est-à-dire, une peau qui est vraiment très lisse où il n’y a pas beaucoup de dégradés, pas beaucoup de contrastes.

Ce sont des arguments qui reviennent assez souvent, pour reprocher au X-TRANS aussi d’avoir des défauts en plus en parallèle de ses qualités. On est dans une chaîne ici qui est libre. Je ne suis pas du tout affilié à FUJIFILM. Je voulais donc le mentionner. Je vais vous donner mon avis aussi. Mon avis c’est que ce sont des effets que moi, personnellement, je n’ai jamais ressentis.

Si demain, vous êtes en train de vous demander s’il faut acheter un FUJIFILM et que le sujet primordial que vous allez photographier, ce sont par exemple des plantes, peut-être qu’effectivement, les FUJIFILMS ne sont pas les meilleurs.

Moi, je n’ai jamais constaté ce problème-là, mais je sais que c’est un problème qui revient depuis des années, de manière assez récurrente avec des gens qui posent des questions, etc. quand ils comparent leurs photos avec les anciennes photos et qu’ils sont surpris.

L’histoire de l’effet cire, je pense que comme je vous ai dit tout à l’heure, quand je dis là que la dérawtisation est complexe. Sous-entendu que les logiciels sont moins optimisés et Lightroom a fait partie de ces logiciels-là et c’est vrai. Là, on est dans la troisième itération d’à-peu-près Lightroom au niveau des FUJI et il s’est largement amélioré. Mais c’est vrai qu’au début, ce n’était pas la panacée. Et les fichiers interprétés par Lightroom n’étaient vraiment pas très sensibles et c’est vrai amené à un effet un peu cire.

Moi, je trouve que c’est globalement du passé et que si vous utilisez les bons logiciels, vous n’avez pas ces problèmes-là. Vous avez vraiment tous les détails qu’il vous faut, vous avez les bonnes tonalités, vous n’avez pas un effet cire et compagnie, ce n’est pas vrai.

Après, pour autant, il faut vraiment que vous intéressiez au sujet et utilisez les bons logiciels. Je vais en parler sur la chaîne, j’ai une vidéo qui est prévue justement pour vous montrer un logiciel qui fait une vraie différence, par rapport à Lightroom qui s’appelle « Iridient Developer ». Faites une recherche sur la chaîne, si vous arrivez un peu plus tard. Mais aujourd’hui, c’est un problème qui est du passé.

Pour autant en conclusion, j’ai envie de vous dire que je pense qu’on est à la fin du X-TRANS. Le X-TRANS, cela a été une véritable marque de fabrique de chez FUJIFILM, mais je pense que peu à peu, on va s’en détacher. Alors là, rien ne me fait dire cela, mais c’est mon ressenti. Je pense qu’aujourd’hui, on voit que la plupart des constructeurs, NIKON, CANON et compagnie ont supprimé ce filtre passe-bas qui était vraiment l’objectif de chez FUJIFILM à la base.

Donc, il a été supprimé par les autres. Ils n’ont pas eu pour autant, besoin d’utiliser la fameuse matrice X-TRANS. Ils sont restés avec la matrice d’avant qu’ils ont réussi à améliorer et à corriger les défauts pour plus qu’ils apparaissent beaucoup moins qu’avant, tout en pouvant se passer de ce filtre passe-bas, qui permet d’augmenter la qualité des images.

On voit que FUJIFILM vient de sortir un appareil moyen format qui est le GFX. Dans cet appareil moyen format, FUJIFILM a fait le choix de ne pas utiliser le système X-TRANS. De là, à dire que c’est le futur des FUJIFILMS, je n’en sais rien. Je dis juste que FUJIFILM a dit : « on n’a pas utilisé le système X-TRANS pour notre appareil haut de gamme à 8 000 € qu’on vient juste de sortir parce qu’il aurait été très compliqué de pouvoir interpréter les RAW et cela aurait été vraiment très lent donc on ne l’a pas fait. »

Quand même, c’est un petit désaveu, je trouve pour le X-TRANS. C’est mon point de vue. Mais j’imagine que si FUJIFILM avait trouvé le X-TRANS si génial, il l’aurait mis dans l’appareil à 8.000 € qu’il vient de sortir et qui devient le fleuron de ce que sait faire FUJIFILM.

Je ne suis pas sûr qu’on verra un X-TRANS 4, basé sur la matrice X-TRANS telle qu’on a connu aujourd’hui. Après, peut-être que je peux me tromper. En tous les cas, je pense que cela ne doit pas forcément être un argument d’achat. Vous ne devez pas acheter un FUJIFILM parce qu’il y a la matrice X-TRANS et vous ne devez pas ne pas acheter un FUJIFILM parce qu’il y a la matrice X-TRANS.

Je pense qu’il faut arriver à les comparer sans prendre cet argument-là, qui est aujourd’hui un peu dépassé. Puisque grosso modo, ils sont à égalité. Il n’y a pas de vraies différences ou d’éléments discriminants avec X-TRANS ou pas X-TRANS.

J’espère que cette vidéo vous a été utile. Si c’est le cas, lâchez-moi un petit pouce vers le haut. Et abonnez-vous à la chaîne si vous venez de la découvrir. Moi, je vous parle hybride. Je vous aide à comprendre la technologie hybride. Je vous parle des FUJIFILMS en général et de cours photo.

À bientôt dans une nouvelle vidéo. Salut !