Avant le Test du Fujifilm X-H1, petit déballage pour voir le contenu de la boite et premières impressions à chaud à la découverte du nouvel hybride de chez Fuji.  C’est le premier hybride à avoir un capteur stabilisé et il inaugure un écran sur l’épaule de l’appareil .. voyons ensemble les premières sensations.

 

 

Fujifilm X-H1 : Contenu de la boite

J’ai reçu le X-H1. Je ne l’ai pas ouvert, on va l’ouvrir ensemble. On va regarder quelles sont les premières impressions. Alors comme d’habitude, on va y trouver les notices ; le CD. Une notice qui encore une fois va faire des pages et des pages. Une deuxième notice, j’imagine, dans d’autres langues. L’appareil photo. Ah oui, effectivement qui est sensiblement plus lourd. On va regarder cela et au fond les accessoires.

Donc, si vous êtes habitué à Fujifilm, pas de surprise dans cette boîte, c’est exactement le même packaging qu’on retrouve dans tous les appareils photo. En l’occurrence, ici on va avoir le câble d’alimentation du chargeur. Le chargeur, c’est le même que d’habitude. La batterie, c’est exactement la même. C’est le modèle S qu’on a habituellement. Donc, ici aussi pas de surprise.

On retrouve un petit accessoire pour venir tenir les câbles. C’est utile surtout quand on fait de la vidéo et qu’on a le câble HDMI, qu’on a le câble pour le micro, qu’on a le câble machin et qu’on n’a pas envie qu’à chaque fois qu’on bouge l’appareil photo. Le vieux flash dont Fuji devrait commencer à avoir honte de fournir toujours le même flash pourri. Une courroie standard en plastique. Et les accessoires, pareil pour mettre la courroie. Tout le classique dont on a l’habitude vraiment, aucune surprise ici.

On va regarder l’appareil photo rapidement. Alors l’appareil photo, effectivement, on sent tout de suite le poids, il n’y a vraiment pas photo. On a effectivement ce viseur ici là, qui vient vraiment débordé, qui rappelle un peu le GFX. En GFX, c’est beaucoup plus prononcé que cela, mais quand même on voit bien dans le profilé que le viseur est bien différent par rapport à avant. Donc, on retrouve effectivement l’écran.

X-H1 : premières impressions

Alors, on a ce bouton-là que Fuji a complètement changé. Si vous avez un X-T2, etc., vous avez vraiment un trou en général dans le déclencheur ici. Maintenant, Fuji a pris ce déclencheur-là. J’ai hâte de le tester parce que sincèrement, je n’aime pas du tout par exemple les déclencheurs des Sony. J’ai lu pas mal de choses plutôt négatives finalement sur ce bouton-là, comme quoi on a du mal à la sentir à mi-course. Je trouvais l’ancien bouton parfait, vraiment je ne sais pas du tout pourquoi Fuji l’a changé. Mais, je trouvais que l’ancien bouton était vraiment très bien conçu.

Alors, on se retrouve maintenant ici avec un peu comme sur les reflex, le bouton pour la correction d’exposition là, on l’utilisera. Ensuite la molette. Cela tombe quand même plutôt bien quand on met le pouce, on n’appuie pas du coup sur la touche Q qui est bien différente. On a le même joystick à peu près que sur le T2. Il est peut-être un tout petit peu plus différent, il ressort un tout petit peu, je pense.

Donc ces touches-là, elles sont comme avant. Elles sont peut-être un tout petit peu plus en relief. On retrouve en fait les boutons AF-ON qui n’existaient. Le bouton AF-L a été supprimé. On a toujours le bouton lecture qui est sur la gauche, chose que beaucoup de gens n’aiment pas. Et aimeraient le retrouver vraiment sur la droite pour que ce soit accessible, comme cela en le tenant à une main. Alors que là, on a toujours besoin de la deuxième main pour venir ici appuyer sur le bouton lecture.

L’écran classique, comme sur le X-T2, je pense. On retrouve maintenant un CM ici qui vient s’intercaler entre CH et CL. Je ne sais pas trop si c’était vraiment utile. J’ai l’impression que les petits bitoniaux là, pour revenir rechercher les molettes sont plus prononcés qu’avant. Ils m’ont l’air plus utilisable qu’avant. C’est plutôt une bonne chose.

Ici un bouton pour venir éclairer l’écran. Cela aussi, c’est plutôt pas mal. Alors, on ne peut pas le louper la poignée. C’est sûr que la poignée, il tient vraiment bien, il a vraiment une bonne prise en main cet appareil photo.

On retrouve le bouton ici comme d’habitude, la prise synchro flash. On a toujours nos S, C et M ici pour l’autofocus. Donc vraiment a priori, si on connaît Fuji, on ne sera vraiment pas dépaysé avec cet appareil photo là. On a nos deux ports ici. Pour moi, c’est parti pour une nouvelle aventure. Effectivement, le fait que le viseur sorte un peu plus, on a le nez qui écrase beaucoup moins. C’est vraiment sensible au niveau du nez. C’est plutôt agréable. Après, c’est sûr qu’on ne se retrouve pas tellement avec le même gabarit, vu que cela va dépasser à la fois à l’avant qu’à l’arrière.

Donc là, prise flash, avec là aussi la dioptrie. Il ne reste plus qu’à tester tout cela et faire des tests. La batterie, c’est comme d’habitude. Le port trépied ; et le grip ici qui va venir se loger ici. Bon écoutez, c’est parti. Les mollettes n’ont pas changé, elles sont toujours cliquables.

Bon voilà. Moi, je vais tester ce X-H1, on verra bien ce que cela donne. Allez, comme d’habitude, le pouce levé vers le haut. Si vous voulez, vous pouvez en complément de cette vidéo recevoir le guide de démarrage du fujiste débutant en cliquant sur les douze conseils qui sont juste là. Cliquez sur mon visage pour vous abonner à la chaîne. Cliquez sur la cloche pour être prévenu des prochaines vidéos.

Et vous, dites-moi en commentaire si vous avez acheté ce X-H1. Est-ce que vous l’avez reçu ? Est-ce que vous attendez ? Et quelles questions à la limite vous vous posez ? Puisque je risque de faire quelques vidéos pour vous montrer un peu les nouveautés du X-H1 au fur et à mesure que je les découvre. Allez à bientôt sur la chaîne !