Bienvenue sur Les Guides Fujifilm ! Comme ce n'est pas la 1ère fois que vous venez ici, vous voudrez sans doute regarder les 12 conseils 100% FUJI pour débuter sans stress 🙂 Cliquez ici (gratuit) !

Allez aussi voir du coté des Masterclass Fuji X : ICI


Les flash Godox pour Fujifilm X ne bénéficient pas d’un manuel d’utilisation en francais malheureusement.  Vous avez été nombreux à vous en plaindre de ne pas trouver la notice godox et j’ai décidé de vous montrer un peu le fonctionnement. Suivez le guide des flash Godox !

Cette vidéo s’applique quelque soit le modèle que vous possédez : Flash godox V860II-F ou TT685-F et mêmes les plus petits TT350F et le transmetteur Godox X1T-F

La vidéo « Notice pour Flash GODOX »

→ Cliquez ci-dessous pour démarrer la lecture de la vidéo :

 

Le script de cette vidéo manuel d’utilisation pour flash Godox

=> Attention, je vous aide en vidéo et le texte ci-dessous n’a pas vocation a être lu car il a été généré automatiquement. Intéressez-vous plutôt à la vidéo ci-dessus donc 🙂

 

Aujourd’hui une petite vidéo, on va faire le manuel d’utilisation des flashs godox. En effet, il y a quelque temps, je vous ai dit que les flashs que je conseillais c’était les flashs godox et depuis on m’a reproché un paquet de fois que je conseillais des flashs pour lesquels il n’y avait pas de manuel utilisateur.

Et c’est vrai qu’il n’y a pas de manuel d’utilisateur en français. Du coup, on va le faire ensemble. Vous allez voir que c’est plutôt simple. C’est vrai qu’au moment où je fais cette recommandation-là, je n’ai pas pensé à préciser qu’il n’avait pas de manuel utilisateur. Moi-même ne les utilisant pas, cela ne m’apas sauté aux yeux. Je suis désolé.

Tour d’un flash Godox

Donc, on va commencer par allumer le flash. On le met sur on. Et on va s’apercevoir que comme tout, comme dans tous les flashs, vous allez avoir deux modes de fonctionnement. Vous allez avoir un mode où le flash va fonctionner directement sur le boîtier. Donc, vous branchez ici sur la griffe du flash et ensuite, vous allez avoir un mode, ce qu’on appelle offline. C’est-à-dire qui va être déporté sur un trépied par exemple. Je ne l’ai plus, mais vous pouvez mettre le flash sur un trépied.

Les modes

Donc, vous avez ces deux modes de fonctionnement-là. Vous allez être capable ici de changer entre ces modes-là par ce bouton ici. Donc avec cette flèche-là justement, si j’appuie une fois, il devient orange et on voit le mot esclave. Donc sous-entendu, il va recevoir des ordres depuis un flash maître. Si je rappuie, il est en mode connecté à l’appareil photo. Et, si je rappuie une troisième fois donc ici, il est en mode maître. Donc, il est en mode je suis le flash maître, c’est moi qui vais décider de comment on règle les autres. Donc, on peut s’en rendre compte puisqu’on voit des noms groupe ici : A, B, C, etc. Donc, c’est vraiment les flashs maîtres.

Alors, si je rappuie une fois de plus, on va commencer par le mode normal. Donc cela, c’est le mode normal. C’est le mode où le flash est sur l’appareil photo. On a ici un deuxième bouton de mode. Donc ici, c’est pour vraiment dire si c’est flash, si c’est en flash, en maître, en esclave, ou en normal. Et ici, c’est le mode de fonctionnement du flash. Alors, le mode de fonctionnement du flash, il apparaît ici. Donc M, c’est pour manuel, Multi c’est pour multi, TTL, c’est pour automatique. Donc, c’est le réglage automatique du flash.

Mode Manuel

Donc M, cela veut dire que vous allez venir sélectionner la puissance manuellement. Donc, vous pouvez ici faire tourner la roue comme cela et vous avez votre flash qui va se régler en termes de puissance. Donc 1/1, cela veut dire qu’il est à 100 % de sa puissance. Si je mets multi, multi c’est tout simplement en fait ; je ne veux pas, là on ne va pas refaire un cours de flash, mais multi c’est quand vous avez fait le noir avec votre flash et que vous faites une espèce de poses longues et que vous alliez faire par exemple quatre déclenchements de flash pour voir l’objet qui est en mouvement à quatre positions différentes sur votre photo.

Dans ce cas-là, vous avez la possibilité de régler la fréquence du flash. Combien de flash vous voulez ? Est-ce que vous voulez quatre flashs ? Et la fréquence se règle en hertz. Donc, cela va permettre d’indiquer à l’appareil photo tous les combiens, il doit déclencher le flash. Et enfin, vous avez le mode TTL où vous n’avez absolument rien à régler puisque c’est un mode automatique.

Sur l’appareil photo, vous allez aller dans menu et vous allez dans le menu du flash. Donc par exemple ici on voit TTL, cela veut dire qu’en fait ici si je viens régler, que je me mets en manuel, automatiquement, c’est reporté sur un appareil photo. Si je viens me mettre en multi, automatiquement, c’est reporté sur l’appareil photo. Donc, les deux évidemment communiquent ensemble. Si vous modifiez un paramètre sur l’un, il est modifié sur l’autre. Ils sont synchronisés. Donc voilà pour le reste, qu’est-ce que vous voulez que je vous dise de plus. Donc, si je tourne la roue, cela va venir faire une correction d’exposition en plus ou en moins.

Les boutons

Donc ici, ces quatre boutons qui sont là, il faut regarder en fait le petit carré ici qui vous dit quelle fonction est attribuée à cette fonction-là. Donc ici, c’est la fonction de zoom ou changement des fonctionnalités. Ici, c’est pour la correction d’exposition. Donc, si j’appuie et que je tourne la molette, il va venir faire une correction d’exposition. Et ici, ce n’est pas utilisé par exemple. Si je passe en mode manuel, j’ai à peu près les mêmes fonctions.

En mode multi, je vais pouvoir régler la fréquence, la fréquence et le nombre de flashs qui vont être faits. Et voilà et on revient en TTL. Pas plus compliqué que cela. Le mode suivant, c’est le mode esclave. Donc, c’est quand vous voulez faire communiquer plusieurs flashs ensemble ou que vous voulez déporter un flash. Alors, imaginons le premier cas où ce flash-là va servir de flash maître et vous avez un deuxième flash donc que j’ai ici qui va servir de flash esclave. Donc lui, il n’est pas du tout sur l’appareil photo.

Pour faire cela, c’est vraiment très simple. Ici, j’utilise ce bouton-là pour passer mon flash en mode maître. Donc voilà, là je suis en mode maître, écran vert et j’ai mes différents groupes. Ici, j’ai terminé. Je vois que je suis sur la chaîne numéro 1 et je vais pouvoir contrôler par exemple le groupe A. Je prends mon deuxième flash qui est ici. Donc, il n’y a plus de batterie, j’espère qu’il ne va pas me lâcher.

Flash distant

Donc lui, je viens utiliser toujours le même bouton pour le mettre en esclave. Donc lui, c’était le maître, lui maintenant cela va être l’esclave et je vois qu’il est dans le groupe A. Donc, si je veux changer le groupe, j’appuie ici sur le groupe. Et à chaque fois que j’appuie sur le bouton, il change de groupe. Donc, je me mets dans le groupe A. Je vérifie la chaîne. Donc, je peux changer la chaîne comme cela avec la molette toujours. Donc là, je me mets sur la chaîne numéro 1 comme cela et c’est terminé. Il est sur la chaîne numéro 1 du groupe A et il est en esclave. Cela veut dire que maintenant, il va tout simplement venir écouter les ordres produits par lui.

Donc ici regardez par exemple, je suis en TTL ici. Alors, je suis désolé, il ne reste pas éclairé. Voilà, il est en TTL ici et donc il est en TTL ici aussi. Si ici je décide de changer les réglages, donc par exemple je vais changer un groupe. Pardon pas la chaîne, je vais changer le groupe. Je sélectionne le groupe A et j’appuie sur mode par exemple. Vous voyez qu’ici, il y a un M qui est apparu. Et si je regarde le deuxième flash, j’ai un M qui est apparu. Tout simplement parce que c’est le maître qui vient contrôler l’esclave.

Donc, si je viens changer ici le mode du groupe, la puissance du groupe, tous les paramètres viennent de changer en même temps. Et ce n’est pas plus compliqué que cela, les flashs sont déjà prêts à fonctionner. Donc si maintenant, je décide de venir prendre une photo et voilà, il a déclenché les deux flashs en même temps. C’est comme cela que cela fonctionne. Maintenant, imaginons le cas où vous n’avez pas de flash. Donc dans ce cas-là, si vous voulez déporter le flash à un autre endroit. Donc, j’enlève le flash de l’appareil photo, je le mets par exemple ici, on va le poser comme cela. Donc, je suis obligé d’utiliser ce qu’on appelle un commandeur.

Télé-transmetteur

Donc, je vais mettre mon commandeur sur l’appareil photo. Et le commandeur va fonctionner comme maître finalement. C’est-à-dire que le flash qui est ici, je vais le basculer en esclave, chaîne numéro 1, groupe A. Je le pose ici. Il est prêt à fonctionner. Et moi, je vais venir juste allumer mon commandeur. Donc, je le mets sur on. Et ici, c’est exactement pareil que ce que je viens de faire. Je sélectionne un groupe. Donc ici, j’ai une petite molette pour changer mes groupes. Je sélectionne une chaîne. Donc ici, je sélectionne un groupe, le groupe numéro A.  J’appuie sur OK.

Maintenant, je veux sélectionner la chaîne, donc voilà. Je sélectionne la chaîne numéro A. J’appuie sur OK. Et maintenant quand je tourne, pardon groupe numéro A, je peux changer le mode. Donc ici, je peux sélectionner par exemple la puissance en manuel comme cela et si je fais un test et voilà.

Quand j’appuie sur test sur le commandeur, l’esclave vient s’allumer. Ce n’est vraiment pas plus compliqué que cela de connecter des flashs. Il n’y a pas de, je sais que certains m’ont parlé d’appairage un peu comme du Bluetooth ou comme du Wi-Fi où il faut enregistrer les uns avec les autres. Ici, ce n’est pas du tout comme cela que cela fonctionne. Vous vous contentez de les mettre dans le même groupe et le mettre sur la même chaîne, cela va fonctionner tout de suite sans aucune difficulté.

Voilà pour le reste, écoutez, je pense que je n’ai rien oublié. Je pense que normalement avec ce tuto-là, cela devrait le faire. J’espère vraiment que cela va vous aider et que cela va vous permettre d’utiliser ces flashs-là de manière naturelle. Sachez que les flashs godox ont un menu. Donc, si vous laissez appuyer ici sur le bouton à gauche, vous allez rentrer dans le menu des flashs qui va vous permettre de changer par exemple la distance, qui va vous permettre de changer, bref pas mal de choses, les rétroéclairages, le zoom si c’est un zoom APC ou un zoom full frame, sa capacité à faire des bips ou pas. Voilà, tout cela va venir se faire ici.

Bref, ce sont des flashs que je trouve extrêmement faciles à utiliser, mais peut-être qu’il faut un peu d’habitude.