L’arrivée du Fujifilm X-T30 inaugure une nouvelle version de l’autofocus de chez Fujifilm avec une meilleure détection des visages et une évolue de l’algorithme de tracking. Vous voulez voir un test en condition réelle des nouvelles fonctions de mise au point automatique sur les yeux ou du suivi d’un oiseau en plein vol ? Après cette vidéo ,vous aurez une bonne idée des capacités et des limites de l’AF.

Dans cette vidéo, nous voyons l’évolution entre un X-T3 actuel et le nouveau X-T30 muni de la mise à jour. Nous verrons que malgré une évolution bienvenue, il n’y a pas de révolution. Pour parler d’autre chose que l’autofocus, vous avez le test du Fujifilm X-T30.

La vidéo « Test autofocus du X-T30 »

→ Cliquez ci-dessous pour démarrer la lecture de la vidéo :

Le script de la vidéo « Détection des yeux / Tracking X-T30 et X-T3 »

→ Attention, je vous aide en vidéo et le texte ci-dessous n’a pas vocation a être lu car il a été généré automatiquement. Intéressez-vous plutôt à la vidéo ci-dessus donc 🙂

Bienvenue dans cette vidéo. Alors, on n’est pas encore au test du X-T30, mais je vais commencer à évaluer. Donc là, cela fait trois jours que je teste intensivement le X-T30, que je me l’approprie et j’ai commencé à filmer énormément de choses. Tout ce que je fais est filmé et j’ai monté une petite séquence pour vous montrer l’évolution de l’autofocus Fujifilm qui est inaugurée par cet appareil photo là.

Donc, c’est une évolution qui va rapidement arriver à l’intérieur du X-T3 et qui globalement va marquer l’autofocus de cette nouvelle génération. Cette évolution-là, elle est censée amené une meilleure détection des visages et des yeux, notamment lorsque le sujet est plus loin ou plus près de l’objectif. Plus près quand en fait on a le visage qui dépasse finalement de notre photo. C’est-à-dire qu’on a juste une portion du visage. Fuji est censé maintenant, à détecter mieux l’œil que c’était le cas avant.

Nouvel AF

De même, j’ai vu certains vidéastes dire que le tracking de ce Fuji était absolument étonnant et que c’était vraiment une révolution. Donc, j’ai voulu le mettre à l’épreuve. On va voir que j’ai peut-être poussé certains tests un peu trop loin, on a une belle évolution de l’autofocus, mais on n’a pas forcément non plus une révolution et cela ne va pas tout changer sur l’autofocus actuel des Fuji.

La première des choses que j’ai testées, c’était sur cette scène-là, une scène anodine que je n’avais pas du tout prévu de tester, mais finalement, elle révélait des choses que j’ai trouvées intéressantes. On va voir la première séquence qui est faite avec un X-T3. On va s’apercevoir que si j’essaye de suivre le Mickey avec le X-T3, il va se produire un phénomène qui est très régulier avec le X-T3, c’est-à-dire qu’il voit des visages là où il n’y en a absolument pas et cela arrive très souvent. Ici, il voit par exemple un visage dans une madeleine. Donc cela, c’est le cas aujourd’hui sur le X-T3. C’est quelque chose qui va arriver très souvent.

Suivi autofocus excellent

Si j’essaye de suivre Mickey sur mon X-T3, on peut voir que j’aurai beaucoup de difficultés à suivre mon Mickey et qu’une fois sur deux, cela ne fonctionne pas. La première fois, on a vu que cela n’a pas marché. Là, c’est la deuxième fois, il l’a perdu très vite. Alors, on peut y arriver par moment, mais enfin, c’est quelque chose qui globalement ne va pas fonctionner très bien. Là, je crois que le troisième test, cela fonctionne un peu mieux. Mais enfin au bout de quelques secondes, il va le perdre assez rapidement. Là maintenant, cela y est, il l’a perdu. Je suis allé un peu trop fort et il l’a perdu.

Sur le X-T30, on va s’apercevoir qu’il y a beaucoup moins de faux positifs et qu’il va le suivre de manière beaucoup plus consistante. Je vais beau faire tout ce que je veux, il garde mon Mickey en position. Il va y avoir un faux positif qui va arriver là sur la fin. Enfin, il va durer extrêmement peu de temps et il ne perd pas mon sujet. On voit que j’ai mon Mickey et de a à z. Donc sur ce test-là, en statique, on peut voir qu’il y a une vraie évolution du tracking, une vraie évolution de l’algorithme, de détection du visage qui a moins de faux positifs. Donc, on voit qu’il y a une belle évolution quand même.

Détection de petit visage

Ici, mon fils va avancer et reculer. Il va le faire deux fois pour voir à quel point il détecte le visage plus rapidement ou non. On va s’apercevoir qu’effectivement, le visage est détecté un tout petit peu plus tôt sur le X-T30. Là, je suis à l’instant où les visages sont détectés. On voit que sur le X-T3 mon fils est plus proche que sur le X-T30 et ils l’ont détecté en même temps. Le X-T30 l’a détecté une seconde avant, on va dire.

Donc voilà, cela fonctionne bien dans les deux cas. Lorsqu’on se retourne, forcément le visage n’est pas détecté et là on va voir que pour l’instant le X-T3 n’a pas le visage et là à ce moment-là, on voit que le X-T30 lui a déjà le visage. Donc encore une fois, une détection confirmée du visage quand il est beaucoup plus petit à l’intérieur de la photo. Donc cela, cela fonctionne réellement bien. Par contre, on va voir que lorsque le visage est en gros plan, la détection, elle reste un peu aléatoire à mon goût. Bon là, on peut voir que sur le X-T3, là il est quand même dans un plan rapproché, cela marche, mais on va le voir juste après. En gros, gros plan, ce n’est toujours pas vraiment cela.

Suivi oiseau ou animalier pas mal

Alors ensuite ici, c’est une détection sur de l’animalier, juste pour voir si de base, malgré le contraste il arrivait à suivre l’animal. Bon ici, il n’y a rien de très difficile. On voit qu’il fait le boulot. Le nouvel algorithme fait le boulot. Il y arrive bien. Ce n’est pas non plus un challenge énorme, mais il y arrive.

Alors ici, l’animal justement met sa tête sous l’eau et remonte la tête. L’idée, c’était de voir si Fuji était capable de le récupérer. On s’aperçoit que globalement, cela lui fait perdre le focus. Ici là, c’est quand je l’ai coupé un peu vite. Mais là, il a le focus et il a le tracking. L’animal, non ce n’est pas ici. C’est là, l’animal va plonger la tête et on voit ici que le tracking, il est perdu et quand il revient le tracking ne revient pas.

Donc ici, c’est un animal qui fait un demi-tour. On voit que l’algorithme de tracking n’est pas perdu par ce demi-tour-là. Donc, cela fonctionne bien aussi ; pas de problème. Là par contre, un cas beaucoup plus dur, on a un pélican qui arrive à fond la caisse, qui va faire un demi-tour, qui va atterrir avec une trajectoire difficile à prévoir. En plus, on a un pélican qui est très blanc ici.

Pas parfait non plus !

Donc, il est limite surexposé ce pélican et on va voir que l’algorithme de tracking, là  j’ai le tracking, donc on peut voir que le tracking est validé. Mais, on va voir que malheureusement, il n’arrivera pas à le suivre. Cela va vraiment extrêmement vite. On voit que le tracking ici, il est complètement dans les choux. On a l’animal qui est out, qui est hors focus. Ici, la mise au point a déjà été perdue, on a une mise au point qui a été fait sur l’arrière-plan et il ne le récupérera jamais. Il ne le récupérera jamais.

Pour faire de l’animalier, sur des deux choses un peu punchy, on n’y est toujours pas. Il faudra attendre encore une autre évolution. Ici, je suis sur un cas plus facile avec un oiseau qui est sur fond de ciel bleu. Donc, on va voir que l’algorithme de tracking, il y arrive suffisamment bien. On aurait la majorité des photos qui sont correctes dans ce genre de cas. Là, voilà, on peut voir que c’est quelque chose, je dois être à 600mm là, de mémoire. Je suis avec un XF 100-400mm, avec un téléconvertisseur. Je suis extrêmement loin, mais là on peut voir que pour le coup, le tracking le suit bien. On est sur un cas beaucoup plus facile.

Des loupés sur la détection des yeux

On termine sur une détection des visages. Je voulais vous montrer les limites actuelles de l’algorithme de Fuji sur de la détection du visage. Ici, ce que je veux souligner, c’est que si vous êtes avec un chapeau ou avec des lunettes, cela perturbe l’algorithme. Ici avec des lunettes, l’algorithme ne détecte jamais les visages. Enfin en tout cas moi dans tous mes tests, l’algorithme en ce moment, il fait très chaud, il y a beaucoup de chapeaux, beaucoup de lunettes, les visages ne sont pas détectés.  Ici, on peut le voir, le Fuji ne détecte absolument pas le visage.

Sur d’autres cas, on va s’apercevoir ici que, je vais activer l’algorithme, l’œil est bien détecté, pas de problème. Cela fonctionne bien. Mon fils va changer de position. Il met la main sous le menton. Il fait le modèle, il pose. En fait, le fait de mettre la main sous le menton, l’algorithme de Fuji ne détecte plus du tout le visage, probablement qu’il essaye de détecter le bas du menton. Je ne sais pas. Comme il ne voit pas le bas du menton et qu’en plus on est sur un fort contraste, on voit les zébras ici qui clignotent, qui m’indiquent que l’arrière-plan est surexposé et là le visage n’est pas détecté. Pourtant, ce n’est pas très difficile. On a quand même les deux yeux qui sont très nettement apparents. On a le nez et la bouche. On peut voir quand même que c’est très facile de détecter le visage dans cette image-là.

Une belle évolution de l’AF

Mais le Fuji est complètement perdu et on va le voir. Il essaye de détecter un visage au milieu sur l’arrière-plan derrière. Donc, la photo, elle est quasiment complètement loupée. Là, on voit, il a détecté des visages sur la chèvre ici. Donc, on a toujours ces faux positifs qui existent quand même. Ce n’est pas quelque chose qui a été à 100 % éradiqué. Ici, on est sur un cas où on est sur un visage en biais. On peut voir qu’il est très bien détecté. Alors ici, j’étais au 16mm 2.8. Je regardais le piqué. C’est pour cela que j’avais fait cela. Le piqué était quand même globalement très bon. Ici, je suis à 2.8. Je trouve que c’était une photo qui était satisfaisante. Mais on en reparlera du 16mm 2.8 en temps voulu, dès que j’aurais eu le temps de compiler tout ce que j’en ai pensé et de regarder les centaines de photos que j’ai pu faire avec.

Donc ici, on peut voir que le visage n’est pas très bien détecté. On est en extrême bordure. Le visage est tout petit. Il a une casquette. En plus ici, je suis dans le titre. Mais globalement, j’estime que je m’attends à ce qu’il détecte le visage. On peut voir que le visage, il n’est pas du tout au centre. Il est tout petit. Ici, il est en biais, il n’est à aucun moment détecté sur cette scène-là. Cela montre un peu les limites. C’est-à-dire que si on détecte un visage de face où on peut voir, on peut voir bien les yeux, il n’y a pas de lunettes, il n’y a pas de choses qui vont empêcher de déterminer le menton, il n’y a pas de casquette, on est plutôt au centre de l’image, le visage va être globalement très bien détecté et cela va bien plutôt suivre.

Un excellent système autofocus

Après, si on est un peu sur les bords de l’image, sur des sujets en biais, avec des forts contrastes, etc., il reste encore une belle marge d’évolution pour détecter correctement les visages et les yeux. Mais enfin, on est sur une nouvelle génération d’autofocus qui a apporté son lot d’améliorations. On l’a vu. On détecte le visage bien avant. On a un meilleur tracking que ce qu’on avait avant qui ne marchait quasiment pas. En tout cas ce moi, c’était mon opinion. Même si je sais que certains d’entre vous arrivaient à avoir des choses satisfaisantes, ici on a une belle évolution. Malgré tout, on n’est pas sur une révolution et Fuji a encore une belle marge de manœuvre pour progresser. Et tant mieux, comme cela, on aura de nouvelle mise à jour à commenter.

Voilà ce que j’avais à vous dire sur ce premier test du nouvel algorithme. C’était pour moi le truc le plus excitant à tester sur ce nouveau X-T30 parce qu’après on a un X-T3 en définitive. Je vais continuer de tester cela, notamment j’ai besoin d’un peu plus de temps pour tester la surchauffe en vidéo et l’autonomie. C’est quelques choses qui sont un peu difficile à apprécier dans un premier temps. Mais je vais continuer mes tests. Pour l’instant, je donne la priorité à la masterclass du X-T30 sur lequel je suis en train de travailler là actuellement. Elle est juste derrière. J’ai commencé à la tourner.

On se retrouve rapidement, le plus rapidement possible, même si je suis débordée de travail pour ces vidéos sur le X-T30. Donc, je ferai un test du X-T30. Je ferai probablement un comparatif X-T20/X-T30, un comparatif X-T3/X-T30. Il y aura un test du mixte XF 16mm 2.8. Vous m’avez demandé des comparatifs XF 16mm 1.4 et XF 16-55mm, contre le 2.8. Enfin bref, il y a beaucoup de choses qui sont à faire. Mais bon, il faudra du temps pour faire tout cela. Cela viendra en temps voulu.