Vous n’avez pas envie de vous encombrer avec un appareil photo trop lourd ? Le Fujifilm X-T30 va vous intéresser ! Avec son capteur de 26 mégapixels, son autofocus ultra rapide et ses fonctionnalités vidéos complètes, il a tout pour plaire. Y a-t-il vraiment des compromis sur ce boîtier nouvelle génération ? Voici le test du Fujifilm X-T30 pour tout savoir avant de l’acheter !

xt30 capteur

xt30 capteur

Le test du Fujifilm X-T30 en vidéo

 

 

Caractéristiques techniques du Fujifilm X-T30

Une ergonomie grand public 

Si vous avez aimé l’ergonomie du X-T20, celle du Fujifilm X-T30 va forcément vous plaire ! En effet, ils se ressemblent comme deux gouttes d’eau et peu de modifications ont été apportées. Vous retrouvez toujours les molettes spécifiques de chez Fujifilm : 

  • La molette de correction d’exposition ; 
  • La molette pour changer la vitesse d’obturation ; 
  • La molette des modes (automatique, priorité à l’ouverture, priorité à la vitesse…). 

 

De plus, cet appareil dispose d’un flash intégré, d’un joystick qui vient remplacer les boutons de direction et d’un écran orientable sur deux axes (très pratique pour prendre des photos au ras du sol ou au-dessus d’une foule). 

 

Ergonomie du Fujifilm X-T30

 

Un capteur de 26 Mpx 

Le Fujifilm X-T30 possède le même capteur que son grand-frère, le X-T3 : un capteur de 26 Mpx en X-Trans IV. Considéré comme l’une des meilleures technologies de capteur chez Fujifilm, vous n’aurez pas de mauvaises surprises : on connaît déjà la dynamique et la montée en ISO. Pour l’instant, c’est difficile de faire mieux, surtout dans un boîtier aussi petit. 

Peu de changements au niveau de la connectique 

Voici tout ce que vous pouvez retrouver sur le Fuji X-T30 : 

  • Un port micro qui nécessite un adaptateur ; 
  • Une prise USB-C avec possibilité d’y brancher un casque ; 
  • Câble USB-C fourni pour recharger l’appareil photo ; 
  • Mini port HDMI ; 
  • Port de la carte SD à côté de la prise trépied (pas toujours très pratique) ; 
  • Port de carte SD en USH-I (moins rapide que du USH-II).
xt30 ports

xt30 ports

Test du Fujifilm X-T30 : de nombreux atouts 

Un autofocus dernière génération 

Grâce à la dernière génération d’autofocus, vous profiterez d’un capteur rétroéclairé et d’un autofocus sur toute la surface du capteur. C’est très pratique pour le collimateur : vous pouvez le mettre absolument partout !

Vous retrouverez également une fonction de détection des visages et des yeux qui fonctionne très bien. Si vous faites de l’animalier ou de la photo de sport, l’algorithme de suivi va vous être d’une grande aide : les performances de mise au point en basse luminosité sont excellentes ! 

En plus, le Fujifilm X-T30 est l’un des seuls appareils photo à disposer d’un mode automatique à reconnaissance de scène. 

Détection des yeux sur le Fuji X-T30

Fonction détection des yeux sur le Fujifilm X-T30

 

Test de l'autofocus du Fuji X-T30

Autofocus avec suivi

Un viseur compact et lumineux 

Comme sur tous les hybrides relativement compacts, le viseur est toujours un peu petit. Par contre, il est beaucoup plus lumineux que sur le X-T20 et le rafraîchissement est lui aussi bien meilleur. Pour moi, il s’agit donc d’un bon viseur, qui s’adaptera très bien à de la photo d’action. 

Son seul inconvénient, c’est sa petite taille. Si vous portez des lunettes, je vous conseille de d’abord le tester en magasin pour voir si ça vous convient. 

Test Fujifilm X-T30 avec le viseur

Taille du viseur sur le Fuji X-T30

Des vidéos de qualité 

Le Fujifilm X-T30 a un énorme potentiel pour la vidéo. Vous avez notamment la possibilité de faire des vidéos 4K, 30 FPS 4:2:0 8 bits sur la carte SD, et 4:2:2 10 bits sur le port HDMI. Vous pouvez également faire du 1080p en 60 FPS et des ralentis de 120 images par seconde. 

Vous avez également le format F-Log et la simulation de film Eterna pour plus de créativité. 

Test du Fujifilm X-T30 : les petits défauts 

Disparition du directionnel pad 

Sur cet appareil, je déplore vraiment la disparition des quatre boutons de la touche menu. En perdant ces boutons-là, on peut oublier les capacités de personnalisation. Ils sont remplacés par des gestes tactiles, mais au moment de personnaliser votre appareil, vous allez devoir faire beaucoup plus de choix qu’avant. 

Défaut ergonomie du Fujifilm X-T30

Disparition des quatre touches à droite

Un joystick trop petit 

Pendant mon test du Fuji X-T30, j’ai trouvé que le joystick n’était vraiment pas pratique. Il faut être très minutieux pour éviter de changer de direction sans le vouloir, ou de sélectionner un menu. 

En plus, il est assez mal placé : il est un peu trop bas et ce n’est pas forcément évident de l’utiliser intuitivement. 

Pour la touche « Q », c’est la même chose. Désormais, elle se trouve sur le repose-pouce et vous risquez d’appuyer souvent dessus par erreur.

Malgré tout, ces petits défauts d’ergonomie ne sont pas rédhibitoires, surtout pour un compact. Mais Fujifilm aurait tout de même pu faire un peu mieux sur ce point-là. 

joystick et menu q

joystick et menu q

Absence d’un chargeur externe 

Avec le Fujifilm X-T30, vous n’aurez plus de vrai chargeur de batterie comme sur le X-T20. Il y a seulement un câble USB-C que vous pouvez mettre sur secteur. Vous êtes donc obligé d’utiliser votre appareil photo comme chargeur, et je trouve ça un peu dommage ! 

Une autonomie légèrement en baisse 

Tout dépendra du mode sur lequel vous allez vous mettre. Avec le mode normal, l’autonomie est à peu près équivalente à celle d’un X-T20.

Par contre, en mode performance, j’ai observé pendant le test du Fujifilm X-T30 une autonomie en baisse de 15 à 20 % par rapport au X-T20. 

autonomie

autonomie

Capacité limitée du buffer 

Par rapport au X-T3, la capacité du buffer est beaucoup moins bonne. Si vous êtes en JPEG, vous n’aurez pas de problème : j’ai réussi à faire une rafale de 8 images par seconde avec 90 images. Vous pouvez donc faire des rafales d’un peu plus de 10 secondes, et c’est vraiment suffisant ! 

Le seul bémol, c’est si vous faites du fichier RAW et que vous voulez faire des rafales. Par exemple, avec la rafale la plus lente, je n’ai eu que 18 images pour une rafale à 8 i/s. 

Mais le Fujifilm X-T30 a aussi la capacité de faire une rafale jusqu’à 20 i/s : en fichier RAW, vous aurez seulement 17 images, soit même pas une seconde ! 

Pour moi, c’est beaucoup trop court, surtout si vous voulez utiliser la rafale pour avoir pile le bon moment d’une photo. 

Test du Fujifilm X-T30 et de l'autofocus en rafale

Autofocus du Fuji X-T30 en mode rafale

Malgré tout, on arrive à avoir très peu de photos ratées sur une rafale. Par exemple, ce pélican a surgi alors que je n’étais pas forcément prêt et j’ai tout de même réussi mes photos en rafale.
La qualité est irréprochable, même en zoomant à 100 %. 

Les objectifs à choisir avec le Fujifilm X-T30 

Avec ce Fujifilm X-T30, vous avez deux possibilités pour le choix du kit : soit le XC 15-45 mm, soit le XF 18-55 mm. Ces deux objectifs de gamme différente n’ont pas du tout la même philosophie : le premier est en plastique, sans bague d’ouverture, alors que le second a une construction en métal avec des boutons pour activer la stabilisation. Pour moi, ces deux objectifs délivrent la même qualité d’image, sauf en basse luminosité.

1 – Le XF 18-55 F2.8-4 

Ce qui doit vous aider à opter pour un objectif ou l’autre, c’est la plage focale. Si vous préférez faire uniquement du portrait, le XF 18-55 est beaucoup plus approprié. Il sera aussi très bien pour de la photo de paysage, mais à 18 mm, le grand-angle n’est pas forcément terrible. 

L’ergonomie est également plus experte sur celui-ci, grâce à sa bague de réglage de l’ouverture, et du bouton pour activer ou non la stabilisation.

Si les deux objectifs ont une qualité et une stabilisation similaires, le XF 18-55 est bien plus avantagé en basse luminosité. Sa plus grande ouverture permet de moins monter les ISO et donc d’avoir un meilleur autofocus en basse lumière : la qualité des images sera bien meilleure. 

Objectifs pour le Fujifilm X-T30

Le Fujifilm XF 18-55 mm

2 – Le XC 15-45 F3.5-5.6

Si vous voulez faire en priorité du paysage, le XC 15-45 mm sera très bien. Sa plage focale de 15 mm va vous permettre d’avoir un vrai grand-angle. Par contre, il s’arrête à 45 mm et ça peut être insuffisant pour certains. Pour bien choisir, vous devez surtout savoir comment vous voulez vous en servir.

XC15-45

XC15-45

Il a une très bonne stabilisation et une belle qualité d’image, mais légèrement en dessous du XF 18-55 dès que la luminosité baisse.
Pour les petits budgets, c’est une bonne alternative : il faudra compter environ 50 € à rajouter au prix d’achat de l’appareil photo. Alors qu’avec le XF 18-55, ça sera plutôt aux alentours des 250 €. 

Mon avis sur le Fujifilm X-T30 : l’essentiel à retenir 

Si vous recherchez un appareil photo polyvalent et compact, c’est certainement le Fujifilm X-T30 qu’il vous faut ! Il incorpore les meilleures technologies disponibles en 2019 et pour des appareils photo d’un même prix, vous ne trouverez pas mieux sur le marché. Que ce soit en photo ou en vidéo, vous allez pouvoir tout faire : portrait, animalier, photo de sport…
En plus, Fujifilm propose une gamme d’objectifs très complète qui ne coûte pas extrêmement cher.

Même s’il a quelques petits défauts, notamment d’ergonomie ou un buffer un peu limité, on les oublie vite sur un boîtier de cette taille avec de telles performances.

Si vous venez d’avoir votre Fujifilm X-T30, n’oubliez pas que j’ai créé une masterclass : en 6 heures, je vous aide à l’apprivoiser et à mieux vous en servir ! 

Pour les débutants chez Fujifilm, voici mes 12 conseils à connaître pour bien démarrer.