C’est l’heure du test du Fujifilm X-T30, le compact expert X-Trans de chez Fuji. Remplaçant du génial X-T20, le X-T30 reprends les technologies inaugurés avec le X-T3. Au menu, capteur 26 Mpx X-Trans V, Autofocus ultra rapide, fonctionnalités vidéos ultra complète mais toujours des compromis d’ergonomie.

Le X-T30 bénéficie d’un guide dédié pour vous aider à le découvrir.

La vidéo « Test Fujifilm X-T30 »

→ Cliquez ci-dessous pour démarrer la lecture de la vidéo :

Le script de la vidéo « Mon avis sur le Fuji X-T30 »

→ Attention, je vous aide en vidéo et le texte ci-dessous n’a pas vocation a être lu car il a été généré automatiquement. Intéressez-vous plutôt à la vidéo ci-dessus donc 🙂

Bonjour et bienvenue dans cette vidéo du test du X-T30. LE X-T30, c’est le mini compact expert de chez Fuji. Il nous arrive dans une nouvelle génération. Le X-T30, on l’appelle tout simplement le mini X-T3 parce qu’il incorpore un maximum des fonctionnalités de son grand frère, le X-T3.

Présentation des caractéristiques

On a exactement le même capteur ici sur ce petit compact que le capteur du X-T3. C’est-à-dire un capteur de 26 millions de pixels en X-Trans IV. C’est la technologie de capteur de chez Fuji. On a un capteur qui est éprouvé, dont on connaît très bien la dynamique, dont on connaît très bien la bonne montée en iso, vraiment un capteur aujourd’hui qui est dans l’air du temps et il n’y a pas grand-chose sur le marché qui va arriver à faire mieux que cela, notamment dans un corps aussi petit.

détection yeux

détection yeux

On a un autofocus aussi de toute dernière génération, donc un autofocus qui profite du capteur rétroéclairé. Donc, on a un autofocus sur toute la surface du capteur. On peut mettre le collimateur absolument partout. On a une fonctionnalité de détection des visages, des yeux, qui marche extrêmement bien. Un algorithme de suivi si vous faites de l’animalier ou du sport qui va vous rendre de bons services et surtout des performances de mise au point en basse luminosité qui sont excellentes.

autofocus X-T30

autofocus X-T30

Mais, c’est un appareil photo qui est aussi capable de faire de grandes choses en vidéo. En vidéo, vous avez la possibilité de faire des vidéos 4k 30fps 1080p en 60fps, des ralentis cinq fois à 120 images par seconde. Vous avez l’enregistrement de vidéos en 4.2.0 8 bits, si vous êtes sur la carte SD, 4.2.2 10 bits sur le port HDMI. Vous avez le format F-Log si vous voulez faire du color grading. Et Fujifilm a, pour la première fois, incorporé la simulation de film Eterna dans son petit compact, donc ici on a même Eterna.

X-T30 : Un appareil pour tous

On a toujours dans ce X-T30 le mode automatique. C’est un des seuls appareils photo à disposer d’un mode automatique à reconnaissance de scène, donc vraiment quelque chose qui forme un ensemble qui me semble excellent pour un compact expert.

Comme vous l’avez pu voir, j’arrête là pour les caractéristiques techniques, mais on est sur un appareil photo qui est aussi costaud en photo qu’en vidéo et on est vraiment sur les dernières technologies aujourd’hui du monde de la photo. On est aussi bien capable de faire de la photo de portrait, que de la photo d’animalier, que de la photo de sport, que des vidéos où on peut passer d’un mode à un autre. C’est extrêmement polyvalent. Il n’y a pas grand-chose d’autre que vos propres compétences à les utiliser qui vont vous limiter, je pense, avec ce X-T30.

Une ergonomie grand public

Malgré tout, si vous connaissez le X-T20, on va s’apercevoir que le X-T30 ressemble comme deux gouttes d’eau au X-T20, il n’y a pas grand-chose qui a changé. On peut voir que sur le dessus, on retrouve les molettes qui sont spécifiques à Fuji. On a une molette de correction d’exposition. On a une molette pour changer la vitesse, une molette des modes. On peut voir qu’on a un petit locked pour activer le mode automatique et un bouton personnalisable.

On garde évidemment dans ce X-T30 le flash intégré, un flash pop-up qui sort comme cela. On a à l’arrière toujours à peu près les mêmes boutons, sauf qu’on a perdu ici les boutons de direction et qu’à la place on a gagné un joystick. On a un écran orientable sur deux axes, selon si vous voulez prendre des photos à ras du sol ou au-dessus d’une foule. On a le bouton Q pour le menu rapide qui vient se positionner maintenant ici sur le repose-pouce et on a toujours les mêmes boutons ici AEL et deux molettes : une molette à l’avant, une molette à l’arrière. Les deux sont cliquables.

ergonomie X-T30

ergonomie X-T30

En termes de port, pas énormément de changements. On a un port pour un micro. On est capable maintenant de mettre un casque sur la prise USB-C. C’est très intelligent de la part de Fuji. On a la possibilité aussi de recharger cet appareil photo avec un câble USB-C qui est fourni et on a le port ici mini HDMI si vous voulez mettre un enregistreur externe. Le port carte SD, batterie et le modèle de batterie sont toujours les mêmes par rapport au X-T20 et ils sont situés en dessous de l’appareil à côté de la prise trépied. On va en reparler dans deux secondes.

Des compromis a accepter

Ce X-T30, c’est un excellent appareil photo qui m’a beaucoup plu pour un compact. Eh oui ! Je le dis bien, pour un compact. C’est-à-dire que lorsqu’on prend un appareil photo compact, on ne s’attend pas non plus à l’ergonomie d’un gros reflex qu’on a bien en main et avec lequel on dispose d’un viseur gros avec un poids qui fait son poids. On le sent bien dans le sac à dos. Quand on prend un compact, on s’attend forcément à une ergonomie qui est un peu moindre du fait de la taille compacte de l’appareil.

Rafale limité par le buffer

On va commencer par ce qui ne change pas sur ce X-T30. Ce qui ne change pas sur ce X-T30, c’est qu’on est toujours sur un port de carte SD en uhs 1. L’uhs 1, c’est quelque chose qui va venir limiter quelque part la capacité de l’appareil photo à écrire très rapidement sur la carte SD. Donc, on est sur une génération de carte SD qui n’est pas la génération la plus rapide comme le X-T3 par exemple écrit sur du uhs 2.

On a toujours cette prise ici pour le trépied qui est mal placé, c’est-à-dire que si vous avez l’habitude de garder un plateau de trépied ici, dessous, ici c’est compliqué de faire cela parce qu’on va avoir ici la carte mémoire et la carte SD qui sont condamnés dès qu’on met un plateau. Donc, c’est vrai que si on fait du trépied un peu plus qu’occasionnellement qu’on a l’habitude de laisser son plateau en dessous de son appareil photo, c’est vrai que c’est quelque chose qui est rapidement gênant et cela n’a pas évolué depuis le X-T20.

Un viseur compact

On a un viseur qui, forcément on est sur un compact, il est un peu petit. Donc, on a un bon viseur, c’est-à-dire que si vous mettez votre œil dedans, vous verrez bien l’image. On voit l’image à 100 %. Le viseur en plus, c’est beaucoup plus lumineux que sur le X-T20. On a une luminosité de mémoire de 800 candelas. On a un rafraîchissement qui est meilleur que sur le X-T20, donc on va jusqu’à 100 images par seconde justement parce que ce X-T30, il est fait pour faire de la photo d’action, donc on a très peu de lag et on a un taux de rafraîchissement plus important. Donc, on a vraiment un bon viseur. Mais malgré tout, il reste de la même taille, grosso modo, que celui du X-T20 et c’est un petit bémol.

À mon sens, si on porte des lunettes, c’est un peu juste. Si vous ne portez pas des lunettes que vous pouvez bien coller votre œil, cela va. Si vous portez des lunettes, c’est un peu juste. Moi, j’irai le tester en magasin avant de choisir.

On a un port micro qui nécessite toujours un adaptateur, c’est-à-dire qu’on a un port micro qui n’est pas standard, qui est de 2.5 mm, au lieu du port normal qui est en 3.5. Donc, il faudra toujours se trimballer avec un adaptateur et surtout ne pas l’oublier. Ce sont des choses qui avaient déjà le X-T20 et qui n’ont pas évolué depuis.

viseur X-T30

viseur X-T30

Les points qui fachent

Alors, on va en reparler, on a un compact qui globalement est incroyable en termes de performances. Malgré tout, j’ai quelques petits bémols à apporter, on est beaucoup sur l’ergonomie. Clairement, une des grosses différences entre le X-T20 ici, que je vous montre, on peut voir ici la touche menue avec quatre boutons autour et le X-T30, c’est justement la disparition de ces quatre boutons ici que je vous montre à l’écran.

Ces quatre boutons, on appelait cela le d-pad, le directionnel pad en fait. Clairement, le fait de perdre ces quatre boutons-là, on perd au moins trois boutons personnalisables et on vient quand même amputer un peu notre capacité à personnaliser les boutons. Ces boutons-là, ils sont remplacés par des gestes tactiles, mais gestes tactiles qui étaient déjà dans le X-T20, donc quelque part, on a vraiment perdu trois boutons et trois boutons, ce n’est pas rien quand même et c’est vrai qu’au moment de personnaliser, cela nous oblige à faire beaucoup plus de choix qu’avant.

Tactile & Joystick

On a un joystick qui est bien, mais qui est, je trouve, extrêmement, petit. Il ne faut vraiment pas avoir de gros doigts. On a un joystick qui maintenant donc va être utilisé pour naviguer dans les menus. Et clairement quand on navigue dans les menus, il est tellement petit que parfois on a un peu du mal à cliquer dessus pour valider et on se retrouve à rentrer dans un menu sans faire exprès ou à changer de direction sans faire exprès. Il ne faut vraiment pas avoir de gros doigts. Il faut être minutieux. Moi aujourd’hui, c’est vrai que j’ai de gros doigts et je ne suis pas forcément minutieux, donc j’ai galéré un peu à utiliser ce joystick.

À mon sens, il est assez mal placé aussi ce joystick. Il est un peu bas. C’est-à-dire que quand vous tenez l’appareil photo, vous avez le pouce qui colle ici assez facilement, ici à la limite, mais ici c’est un peu compliqué. Moi, j’ai trouvé que la position de ce joystick, elle n’était pas idéale et que le placer plus haut, cela aurait été beaucoup plus sympa.

Q sur le pouce

De même pour la touche Q. Comme on peut voir, la touche Q qui justement était à la place de ce joystick avant. Elle a été mise maintenant sur le repose-pouce. Et sur le repose-pouce, on a tendance à y mettre son pouce. Même si on a quand même une forme ici qui normalement va venir garder le pouce, on a tendance quand même à ripper et ici en plus elle est vraiment à fleurs cette touche Q. Je vais être honnête avec vous, j’ai appuyé énormément par erreur sur cette touche Q. Donc, je l’ai trouvé globalement assez mal placé cette touche Q.

Tout cela, ce sont des défauts qui ne sont pas rédhibitoires, ce sont des petits défauts d’ergonomie qui sont principalement due au fait que ce soit sur un compact. Mais quand même, je pense que Fujifilm aurait pu faire mieux.

Pas de chargeur externe

Clairement, il y a l’absence d’un chargeur. Dans la boîte, avant, sur le X-T20, on avait un vrai chargeur de batterie, maintenant on se retrouve avec un câble USB-C qu’on peut mettre sur le secteur. On a un petit adaptateur secteur, enfin on est obligé d’utiliser son appareil photo comme chargeur et c’est un peu nouveau quand même. Cela veut dire que si vous êtes et vous allez être probablement condamné à acheter une ou deux batteries supplémentaires, vous êtes obligé d’utiliser votre appareil photo comme chargeur de batterie et c’est une petite pingrerie, je trouve, de Fuji.

On a une autonomie qui est en légère baisse, à mon goût. Cela dépend un peu. Vous avez deux modes, vous savez sur les Fuji. On a un mode normal et on a un mode haute performance. De base, l’appareil photo n’est pas dans le mode haute performance. Si vous êtes en mode normal, l’autonomie est à peu près équivalente à celle d’un X-T20. Si vous vous mettez en mode performance, j’estime personnellement que c’est une autonomie en baisse de 15 à 20 % par rapport à un X-T20.

Autonomie

Une des choses qui est frappante sur ce X-T30, c’est la capacité du buffer qui est un peu limité. Concrètement, je vais vous donner les vrais chiffres, par rapport au X-T3 on est plus de deux fois inférieure en termes de buffer. Donc ici, si je me mets là pour vous montrer, on est dans le menu. Donc ici, on peut voir que si je fais une rafale de 8 images par seconde, on a une capacité de jpg qui est globalement bonne. On a 90 des images en jpg. Donc clairement, si vous faites du jpg, c’est suffisant. C’est-à-dire que vous êtes capable de faire une rafale d’un peu plus de 10 secondes. Donc, c’est très bien.

 

autofocus X-T30

autofocus X-T30

Rafale rapide (en durée)

Par contre là où cela se gâte vraiment, c’est si vous faites du fichier raw avec ce X-T30 et que vous voulez faire des rafales, là par exemple on n’a que 18 images pour une rafale à 8 images par seconde, cela fait 2 secondes. Et cela, c’est si vous prenez la rafale la plus lente que propose ce X-T30 parce que ce X-T30, il a une capacité de faire par exemple une rafale jusqu’à 20 images par seconde.

Le problème, c’est que lorsque vous faites 20 images par secondes, vous avez une capacité de 32 jpg, donc cela fait en gros une seconde et demie. Et si vous faites du fichier raw, 17 fiches raw, donc cela ne fait même pas une seconde. Si vous voulez profiter de la rafale à 30 images par seconde, sachez que vous êtes capable de faire 26 jpg. Cela ne fait même pas une seconde. C’est-à-dire que vous n’avez même pas commencé à appuyer que la rafale, elle est terminée. Donc si vous utilisez la rafale pour avoir le bon moment, quelque part, c’est un peu loupé parce que vous n’avez même pas une seconde de photos. Donc, c’est extrêmement court, je trouve, en terme de buffer. C’est-à-dire que Fuji a clairement augmenté sa rafale, mais derrière n’a pas augmenté le buffer en conséquence, et cela clairement, c’est un peu dommage.

J’avais lu que l’écran tactile était amélioré, il était devenu plus réactif. Moi, je vais être honnête avec vous, je n’ai pas vu de vraies différences par rapport au X-T3 ou par rapport au X-T20. Donc cela, c’étaient les petits bémols que j’avais apportés. Il ne faut pas que ces petits bémols viennent complètement gâcher le tableau.

On est sur un appareil photo compact qui est vendu à un prix qui défie toute concurrence aujourd’hui sur le marché la photo. Si vous essayez d’obtenir ce genre de performance là pour un prix inférieur à 1000 €, je pense que c’est le seul appareil photo qui va vous donner ces performances-là et cette polyvalence-là. Il est capable de faire aussi bien de la photo que la vidéo, de la basse lumière, du sport, enfin vraiment.

Un appareil dans l’air du temps

Il ne faut pas non plus bouder son plaisir, les petits défauts que je viens d’énoncer ne doivent pas, vraiment je tiens à le dire, il ne faut pas que cela vienne complètement noircir le tableau et qu’on passe de : ah ! C’est un appareil photo génial à c’est un appareil photo pourri. Cela reste un appareil photo génial, malgré tout je pense qu’effectivement Fuji a encore mieux découpé sa gamme qu’avant et on est vraiment ici sur un moyen de gamme avec une utilisation qui va être plutôt…

Mais, il ne faut pas que tous les petits bémols-là que je viens d’apporter noircissent complètement le tableau. On est sur un excellent appareil photo. Et si vous cherchez un appareil photo compact qui a une polyvalence hors norme sur le marché de la photo en 2019, qui incorpore les toutes dernières technologies, clairement, je pense qu’à ce niveau de prix-là, il n’existe absolument rien d’équivalent sur le marché, vraiment. En plus, vous avez la chance chez Fuji d’avoir une gamme d’objectifs ultra complète qui ne coûte pas extrêmement cher. On est sur des prix pour le monde de la photo qui sont relativement peu élevés, entre 350 et 500 €.

Un écosystème inégalé

C’est toute la gamme d’objectifs que j’ai réunis là, ce sont des objectifs qui sont compacts qui disposent tous d’une bonne ouverture, d’un excellent piqué, d’un excellent autofocus, vraiment vous avez absolument tout pour vous faire plaisir chez Fuji. On a des objectifs MACRO que vous pouvez mettre sur ce X-T30. On a des objectifs pour le portrait, comme ce XF 50mm f2. On a des objectifs pancakes, si vous voulez faire de la rue avec une qualité dingue comme ce XF 27mm.

On a aussi un 1.4. Regardez un XF 35mm 1.4 va se marier de manière géniale avec ce X-T30, en plus vous bénéficiez de performance autofocus en net gain sur ce XF 35mm 1.4 par rapport au X-T20 et on a évidemment le 35 et le 23mm f2 qui ont tous deux des performances géniales. Donc vraiment, on a un super choix, je trouve, un super écosystème qui est vraiment en faveur de ce X-T30. Il n’égale rien, à mon sens, dans la concurrence qui est capable de faire à peu près la même chose.

Exemple de photos

Je vais vous montrer juste quelques photos que j’ai pu faire lors des tests de ce X-T30. Vous allez vous apercevoir qu’il n’y a absolument rien à redire, comment vous voulez demander mieux. Donc ici, c’est une photo. On a pris les trottinettes, on est allé faire une balade en famille et on en a profité. Mais regardez ici, vous êtes capable de délivrer un niveau de détail qui est tout simplement ébouriffant. Ici, je voulais jouer avec les oiseaux, mais on voit que l’autofocus a été bon, la photo a été prise à une bonne vitesse. On a tout plein de détails dans cette photo. Là de même, vraiment cela marche extrêmement bien. La dynamique est top. On a des détails aussi bien dans les ombres que dans les hautes lumières. Vraiment, il n’y a pas grand-chose à lui reprocher.

Donc ici en paysage, toujours dans un cadre de tests de dynamique du noir et blanc. C’est une photo effectivement, là c’est avec un 8mm, donc l’objectif créait un ensemble très disproportionné, mais on est capable aussi de mettre n’importe quel objectif sur ce X-T30. Bon voilà ici, c’était le coin couché de soleil là où j’étais, de la photo de paysage. Et là que j’avais pris une rafale. J’avais pris une rafale ici d’un pélican qui a surgi, alors je n’étais pas forcément prêt à prendre ce pélican-là, mais j’ai tenté le coup et on va s’apercevoir que sur la rafale, il y a très peu de loupés. On voit que la première photo n’est pas terrible, mais vous voyez, dès la deuxième photo, j’ai une photo qui est 100 % net et regardez la qualité de cette photo. Vous voyez ici, c’est 100 % net. Je suis zoomé 100 %.

photos X-T30

photos X-T30

Une fois qu’il a trouvé son focus, vous avez les photos. On a du détail absolument partout. Vous voyez ici, il avait bougé, il avait perdu un peu le focus. Dès la photo suivante, on a de nouveau du détail absolument partout. Donc voilà, un appareil photo qui va pouvoir suivre quelle que soit la situation à laquelle vous allez le confronter, il va pouvoir suivre. Et cela, il n’y a pas beaucoup de compacts sur le marché qui peuvent prétendre à cela.

Alors maintenant, j’ai une des questions qu’on m’a beaucoup posées, c’est le kit. On a sur ce X-T30 la possibilité de le prendre avec le XC 15-45mm ou avec le XF 18-55mm. Donc, ce sont deux objectifs de gamme différente. Vous avez une construction sur le XC 15-45mm qui est plastique avec pas de bague d’ouverture. Sur le XF 18-55mm, on a l’inverse, on a une construction tout métal avec des boutons pour arrêter la stabilisation, passer en automatique, une bague de réglage de l’ouverture. Donc, on a vraiment deux philosophies différentes. Par contre, les prix ne sont pas du tout les mêmes. Je crois que le XC 15-45mm, vous pouvez l’avoir pour 50 € alors qu’il faut rajouter, de mémoire, 200 ou 250 € pour le XF 18-55mm.

Quel kit choisir avec le X-T30 ?

Alors moi, je n’ai pas de conseils spécifiques sur le choix de l’optique avec lequel il faut prendre ce X-T30. Pour moi, les deux objectifs vont délivrer exactement la même qualité d’image, si vous avez de la lumière. Par contre en basse luminosité, il va y avoir clairement un avantage pour le XF 18-55mm, de par sa plus grande ouverture, tout simplement, qui va moins l’obliger à monter en iso. Donc, vous allez probablement avoir un meilleur autofocus en basse lumière et vous allez probablement avoir une meilleure qualité des images.

Objectif XF 18-55 F2.8-4

Les deux sont très bien stabilisés. Pour moi le choix, un des paramètres les plus importants pour choisir entre les deux, c’est aussi la plage focale qui n’est pas la même. J’entends beaucoup de gens dire que le XF 18-55mm 18 mm, pour faire du paysage, c’est parfois un peu pas assez grand-angle, alors que vous bénéficiez d’un super grand-angle avec le XC 15-45mm. À l’inverse, le XC 15-45mm s’arrête à 45mm, alors que le XF 18-55mm va jusqu’à 55mm.

Si vous voulez faire du portrait, c’est vrai que le XF 18-55mm fera des portraits plus sympa qu’un XC 15-45mm. Donc clairement, il y a un petit dilemme entre est-ce que je préfère mettre l’accent sur du paysage ou est-ce que je préfère mettre de l’accent du portrait. Donc, cela va dépendre.

L’ergonomie, elle est clairement plus experte sur le XF 18-55mm. Je vous l’ai montré. Vous avez une bague de réglage de l’ouverture. Vous avez un bouton pour arrêter et mettre la stabilisation, un bouton pour passer en ouverture automatique. Vous ne serez pas obligé d’utiliser la molette avant pour régler l’ouverture. Dont clairement, le XF 18-55mm bénéficie de tout mieux.

xf18-55

xf18-55

 

Objectif XC 15-45 F3.5-5.6

C’est l’heure de la conclusion. Vous l’avez compris, ce X-T30, c’est une petite bombe de compact qui incorpore les meilleures technologies disponibles aujourd’hui en 2019. Il bénéficie surtout d’un écosystème Fuji avec des objectifs vraiment compacts, qui vont aller très bien sur ce X-T30. Donc, si vous cherchez un appareil photo polyvalent et compact, c’est probablement lui qu’il vous faut. On a vu ensemble, ce n’est pas un appareil photo qui est parfait, on a des bémols d’ergonomie que j’ai notée tout à l’heure, on a des choses qui sont un peu frustrantes comme le port qui est mal placé, le port carte SD qui est à côté de la prise trépied, mais si vous n’utilisez pas de trépied, vous vous en foutez.

Par contre, effectivement, mon plus gros défaut, à la limite, ce serait probablement le fait que la carte SD soit restée en uhs1 et cela limite vraiment la capacité du buffer. J’aurais aimé que le buffer soit de la même taille que celui du X-T3 avec une carte uhs 2 qui puisse nous permettre de faire des rafales beaucoup plus longtemps. Après bon, tout le monde ne fait pas des rafales au format raw et c’est probablement là où Fujifilm veut mettre l’accent.

Conclusion du test du X-T30

Si vous faites beaucoup de formats raw et que vous voulez les meilleures performances, les rafales les plus longues, il faut aller sur son grand frère, le X-T3. Si vous êtes un utilisateur fervent du format jpg et que vous n’utilisez pas trop le format raw, le X-T30 va vous délivrer des performances qui sont largement suffisantes et je suis sûr qu’il n’y a pas beaucoup d’entre vous qui vont arriver à le pousser dans ses retranchements.

Voilà ce que j’avais à vous dire pour ce test du X-T30. Comme d’habitude, vous pouvez me lâcher les pouces levés vers le haut si vous aimez la chaîne. Vous avez le guide de démarrage du fujiste débutant en cliquant sur les douze conseils juste ici. N’oubliez pas que sur le X-T30, j’ai créé une masterclass de six heures pour vous aider à l’apprivoiser. Donc voilà, dites-moi en commentaire : qu’est-ce que vous avez pensé de ce test ? Et moi, je vous retrouve bientôt dans de nouvelles aventures.