Fujifilm vient enfin de sortir une focale fixe grand-angle avec une ouverture lumineuse, le tout dans un corps compact et léger. Cette gamme d’objectifs n’avait pas connu de nouveautés depuis très longtemps, mais c’est chose faite ! Que vaut ce nouvel objectif ? Est-ce qu’il est vraiment meilleur que le 16mm f1.4 ? Je vous dis tout dans ce test du XF 18mm f1.4 LM WR. 

Le test du Fujifilm XF 18mm F1.4 LM WR en vidéo

 

Les caractéristiques du XF 18mm f1.4 LM WR 

Pour commencer, voici une présentation complète de cette focale fixe. 

Fiche technique 

  • Type de monture : Fujifilm X 
  • Dimensions : 68 x 75 mm
  • Poids : 370 g 
  • Ouverture maximale : f/1.4
  • Ouverture minimale : f/16
  • Construction optique : 15 éléments répartis en 9 groupes 
  • Diaphragme : 9 lamelles circulaires 
  • Rapport de reproduction : 0,15 x 
  • Distance de mise au point minimale : 11 cm 
  • Diamètre du filtre : 62 mm 
  • Tropicalisation : oui
  • Stabilisation : non 
  • Pare-soleil : inclus dans la boîte
  • Prix : 999 € 

Présentation physique et design 

Avec cette focale fixe, Fujifilm voulait proposer le format le plus compact et léger possible. À l’avant, la lentille est légèrement bombée comme sur les ultra grand-angle. Mais évidemment, ça n’empêche pas d’ajouter des filtres ! 

Pour le reste, l’objectif est on ne peut plus simple (peut-être même un peu trop à mon goût). Il n’y a que deux bagues : 

  • Bague d’ouverture avec la position A qui est débrayable via un bouton 
  • Bague de mise au point 

Fini la bague graduée et le mécanisme de clutch (débrayage) qui permet de passer l’optique en manuel ! En plus, les bagues sont aussi très souples, sans aucune résistance. Elles peuvent donc être déplacées par erreur. Finalement, je trouve que la construction globale fait moins qualitative que sur les anciennes focales fixes Fujifilm. 

Comment utiliser une focale 18 mm ? 

Équivalente d’un 27 mm en plein format, la focale de 18 mm se situe entre deux focales classiques : le grand-angle 35 mm et le 27mm. Pour ma part, j’aime de plus en plus ce compromis hyper polyvalent. Ce n’est pas pour rien que le 18mm est devenu la focale standard sur les smartphones ! Avec 18 mm, rien n’est interdit : paysage, ville, photo de rue, portrait, architecture, VLOG… Tout est possible. 

Attention simplement au portrait ! Vous ne pouvez pas faire des portraits en vous rapprochant trop près de votre sujet, au risque de déformer les traits du visage. Il vaut mieux s’éloigner un peu. 

Les performances optiques du XF 18mm f1.4 

Mesure du piqué 

Dès la pleine ouverture, le piqué est déjà excellent. Pour l’instant, c’est probablement ce que j’ai vu du mieux chez Fujifilm. Mais il y a tout de même une belle différence entre f1.4 et f2. Pour atteindre le meilleur piqué, il faut plutôt fermer à f2.8, même si le niveau est déjà très bon au centre dès f1.4. 

Concernant l’homogénéité, il faut atteindre f2.8 et f4 pour avoir une résolution parfaite, avec tous les pixels remplis à 100 %. Sur ces images, vous noterez aussi la présence du vignettage à f1.4. Pour s’en débarrasser, il faut attendre f4. 

En bref, le niveau de piqué est très bien réussi. Le centre est toujours qualitatif et les côtés ne sont jamais mauvais. 

Bokeh 

Sur un 18mm, c’est toujours très difficile d’obtenir un beau bokeh. Il faut vraiment vous coller à votre sujet pour réussir à le séparer de l’arrière-plan. Alors ne vous attendez pas à un bokeh de folie avec ce XF 18mm f1.4. Il n’est simplement pas fait pour ça 😉 

Réactivité de l’autofocus 

Grâce aux moteurs LM (les plus rapides chez Fujifilm), l’autofocus est censé être rapide. Malgré tout, j’ai réussi à le prendre au piège assez souvent ! 

Avec ma fille qui court vers moi, je n’ai pas eu 100 % de photos nettes. En marchant vers l’appareil, les résultats sont meilleurs. Mais dès qu’on se rapproche et que l’appareil doit affiner la mise au point, c’est plus compliqué. Il y a environ 50 % de photos ratées. 

Alors évidemment, tout dépend de l’algorithme autofocus du boîtier. Ce n’est pas toujours facile de savoir si le problème vient de l’objectif ou du boîtier. Ici, j’ai fait les tests avec le Fujifilm X-T4. Les performances seront probablement différentes avec un X-T5 ou un X-H2 ! 

Mode vidéo 

Le gros point fort de ce XF 18mm f1.4, c’est qu’il est exempt de focus-breathing en vidéo. La mise au point est assez rapide à acquérir et elle est compatible avec le choix de la vitesse des plans. Tout fonctionne très bien, vous n’avez aucun souci à vous faire ! En VLOG, les plans vidéos sont aussi très corrects. Pour moi, c’est ce que Fujifilm propose de mieux aujourd’hui en vidéo. 

Défauts optiques 

En ce qui concerne les défauts optiques, sachez que certains sont mieux maîtrisés que d’autres : 

  • Le vignettage est assez présent à grande ouverture, il faut fermer à f2 pour qu’il disparaisse. 
  • Le flare est d’un niveau moyen/supérieur, assez présent à toutes les ouvertures (f16 étant la pire). 
  • Les aberrations chromatiques sont visibles assez facilement. 
  • La distorsion est très bien gérée puisqu’il n’y en a pas du tout. 

Flare

Aberrations chromatiques

Sunstar

Et pour le sunstar, vous pouvez en avoir un beau à partir de f8. À f16, il sera encore mieux, mais attention au flare ! 

Comparatif avec le XF 16mm f1.4 et le XF 23mm f1.4 

Les deux objectifs qui l’encadrent, ce sont bien évidemment le XF 16mm f1.4 et le XF 23mm f1.4. Comment se comparent-ils ? Qui est le meilleur ? Préparez-vous à une claque monumentale ! 

f1.4

f5.6

Sur ces photos de mire, on voit bien à quel point le XF 18mm f1.4 atteint un niveau supérieur. Les deux autres paraissent presque flous par rapport à la résolution apportée par ce 18mm. Avec cet objectif, Fujifilm a clairement fait un bond en avant ! Et même en ouvrant à f5.6, la meilleure ouverture sur la plupart des objectifs, le XF 18mm garde l’avantage. 

Le bilan du test du Fujifilm XF 18mm f1.4 

Aujourd’hui, le XF 18mm f1.4 est sans aucun doute la focale fixe la plus qualitative chez Fujifilm : meilleur autofocus, à l’aise aussi bien en photo qu’en vidéo, moteurs LM, objectif compact et lumineux… Un grand bravo à Fujifilm ! Maintenant, il n’y a plus qu’à attendre que Fujifilm rénove tous les autres objectifs f1.4 en y ajoutant ces nouveaux éléments, et pourquoi pas un meilleur niveau autofocus. À suivre 😉 

Si vous décidez de craquer, je vous conseille toujours de passer par digit-photo.com. C’est là où j’achète mon matériel et je n’ai jamais été déçu. Et pour soutenir mon travail, c’est encore mieux en utilisant ce lien affilié. 

Vous débutez chez Fujifilm ? Je vous laisse jeter un œil aux 12 conseils pour se lancer avec son nouvel appareil Fujifilm !