Un peu à la manière de la Keynote d’Apple, Fujifilm organise tous les ans un événement attendu par tous les fans : le X Summit. Cette année encore, la marque japonaise a annoncé de beaux projets photo à venir. Futur X-H2, rumeurs, roadmaps, nouvelle gamme de focales fixes lumineuses… Retour sur toutes les nouveautés Fujifilm.

Ce qu’on sait sur le Fujifilm X-H2 : la vidéo

 

Lancement du GFX 50S II

Depuis 2017, Fujifilm est engagé dans le moyen format avec ses capteurs APS-C. Ce qui a le plus changé ces derniers mois, c’est que les corps des boîtiers ressemblent désormais à ce qu’on peut trouver sur du plein format. Les boîtiers sont donc assez classiques, sauf qu’on retrouve à l’intérieur un capteur moyen format de 50 Mpx. 

Autre changement de ces derniers mois : la tarification du moyen format. Avec le GFX 100S, Fujifilm s’était positionné sur un prix très agressif. Ce tarif a donc bien évidemment été repris pour le GFX 50S II, qui sera vendu aux alentours des 4 000 €. Et c’est plus qu’intéressant ! Le moyen format de chez Fujifilm se retrouve à des prix quasiment inférieurs à ce qu’on retrouve en haute résolution sur des boîtiers plein format chez d’autres constructeurs. Fujifilm a enfin décidé de démocratiser son plein format, et c’est une très bonne nouvelle !

Les nouveautés introduites par ce GFX 50S II 

Fujifilm a axé tout son discours marketing autour du plein format. Le message ? Vous aurez une meilleure qualité ! Et oui, qui dit pixels plus grands dit : 

  • plus de dynamique, 
  • meilleure montée en ISO, 
  • excellente qualité optique. 

C’est sûr qu’un capteur plus grand aura forcément des avantages. Mais la différence n’est pas non plus si évidente que ça ! 

Fujifilm a également oublié de préciser que ce boîtier pèse seulement 900 grammes. Vous vous retrouvez donc avec un capteur moyen format, dans un petit boîtier léger, le tout proposé à un prix abordable. C’est vraiment une très belle offre de la part de Fujifilm ! Sans compter qu’il s’agit d’un appareil stabilisé (exactement comme le GFX 100S) de 6,5 stops. 

Les défauts qui ne sont pas annoncés 

Malgré tout, le marketing a omis de vous préciser 3 choses : 

  • L’autofocus sera moins rapide que sur le X-T4 ou le GFX 100S : il s’agit en effet d’un autofocus de contraste et non de phase. La mise au point se fait donc mécaniquement, et c’est plus lent ! 
  • La vitesse de rafale sera très lente puisqu’elle est limitée à 3 i/s. Ce boîtier ne sera pas adapté pour des photographes de sport ou d’action. 
  • Les capacités vidéos ne sont pas exceptionnelles : vous n’avez pas de 4K 30 FPS, mais du 1080p 30 FPS. 

Alors évidemment, Fujifilm ne pouvait pas tout mettre à seulement 4 000 €, mais c’est important de garder ces petits défauts en tête. 

Que vaut l’objectif de kit du GFX ? 

Ce qui manque au GFX 50S II, c’est un objectif de kit compact. Fujifilm a introduit le GFX 35-70 mm f4.5-5.6. La résolution sera quand même au rendez-vous puisque cette focale est capable de tenir les 50 Mpx, mais l’amplitude est assez réduite pour un objectif de kit. 

Niveau prix, il faut compter 500 € en kit, et environ 1 000 € pour l’objectif nu. Normalement, ce GFX 50S II et son objectif de kit devraient sortir d’ici la fin du mois de septembre. 

Les objectifs de la gamme X : enfin de nouvelles focales fixes lumineuses 

Évidemment, Fujifilm a aussi parlé de sa gamme X. Le dernier objectif de cette gamme que je vous ai testé, c’est le XF 18 mm f1.4, soit le premier objectif Fujifilm à grande ouverture avec un super autofocus. Bonne nouvelle, cette famille va s’agrandir avec les : 

  • XF 23 mm f1.4 (949 €, sortie prévue en novembre 2021) 
  • XF 33 mm f1.4 (899 €, annoncé pour fin septembre 2021) 

Tous deux disposent d’une nouvelle formule optique, d’un moteur autofocus ultra rapide et d’une tropicalisation. Au niveau de la construction, on est sur du Fujifilm classique : 

  • bague de diaphragme, 
  • bague de mise au point, 
  • switch AF/MF. 

 

Le XF 33 mm f1.4 offre en plus une capacité de reproduction intéressante pour de la proxy-macro. Il sera aussi très orienté vidéo, avec un niveau de focus-breathing minimal. Bref, Fujifilm commence enfin à faire évoluer sa gamme d’objectifs f1.4 à l’excellente résolution, et ça, je valide ! 

Pour la petite anecdote : il est précisé dans les communiqués de presse que ces 2 objectifs seront capables de tenir une résolution de 40 Mpx. Pourquoi 40 mégapixels ? On ne sait pas encore, mais on peut imaginer que Fujifilm a prévu de faire des capteurs haute résolution. Rien n’a été annoncé dans le sommet de septembre 2021, mais ce n’est pas impossible pour le prochain ! 

La roadmap des objectifs GFX 

Roadmap des objectifs Fujifilm

Comme à chaque X Summit, Fujifilm dévoile ses roadmaps. Voici ce qui vous attend pour la gamme GFX : 

  • Un 55 mm f1.7, avec un meilleur bokeh que sur du full frame (ou du moins, c’est comme ça qu’ils le présentent). 
  • Un 20-35 mm (un grand-angle équivalent 16-35 mm). 

Le but, c’est d’avoir toutes les focales possibles sur du GFX. La marque est également en train de travailler sur du Tilt/Shift. L’idéal, ça serait que ça arrive aussi sur la gamme X ! 

Les objectifs prévus en 2022-2023  

Fujifilm nous en a dit plus sur les objectifs qui allaient arriver en 2022, mais toujours pas de 56 mm f1.2 à l’horizon (il pourrait donc faire son apparition en 2023). 

En effet, Fujifilm est en train de travailler sur un 150-600 mm pour une sortie en 2022. Excellente nouvelle ! Mais ça risque d’être une belle bête, surtout quand on voit la taille du 100-400 mm qui est déjà bien imposante. Un étrange XF 18-20 mm sortira également en 2022. Pour l’instant, les ouvertures restent inconnues !

Pour la suite, j’espère que Fujifilm va se lancer dans la rénovation du XF 56 mm f1.2. Il commence à faire vraiment vieillot et il aurait bien besoin d’un petit coup de neuf (surtout face à la nouvelle génération d’objectifs). 

Quoi de prévu pour l’anniversaire des 10 ans de Fujifilm ?

En 2022, ça fera 10 ans que Fujifilm s’est lancé dans les hybrides. Et ils vont marquer le coup ! Ils ont annoncé un nouveau flagship, ce qui laisse évidemment penser au prochain X-H2. En plus, Fuji a précisé que ce flagship aurait un capteur empilé. 

Un capteur empilé, c’est quoi ? 

C’est tout simplement un capteur beaucoup plus rapide. Tout est optimisé : autofocus, rafale, rolling shutter… Une toute nouvelle génération de capteur qui n’existe pas encore chez Fujifilm, mais qui a toute sa place sur le prochain X-H2. 

Et si on rejoint toutes ces infos avec le fait que Fujifilm a parlé d’objectifs capables de tenir une résolution de 40 Mpx, ce X-H2 n’a rien d’improbable. 

Les rumeurs qui circulent 

Selon certaines rumeurs, lorsque Fujifilm va introduire le X-H2, il y aura 2 versions : 

  • L’une orientée sport avec un autofocus ultra rapide (type Sony A9). 
  • L’autre avec une très haute résolution (comme sur le Sony A7R). 

Ce ne sont que de pures suppositions pour le moment, mais ça peut faire sens ! À suivre. 🧐

L’annonce du X-T30 II 

L’annonce n’a pas été faite en grande pompe, mais un X-T30 II va bel et bien sortir. En amont, ce boîtier a fait débat. Ce qu’on lui reproche ? Ce X-T30 II aurait en fait exactement les mêmes composants que le X-T30, mais il serait mis à jour avec le X-T4. 

Apparemment, ça ne serait pas vraiment le cas : 

  • L’écran LCD est passé de 1 million de points à 1,6 million, et le tactile est plus réactif. 
  • La mémoire est plus conséquente. 

Des mises à jour qui passent à la trappe 

Mais avec tout ça, Fujifilm a oublié l’histoire des firmwares. Sur le X-T30, il n’y a eu quasiment aucune mise à jour, alors que c’est pourtant la philosophie de Fuji. Et sur le X-T3 et le X-T4, ça fait bien longtemps qu’on n’a pas entendu parler de firmware. Un peu dommage ! 

Une nouveauté pas si intéressante que ça 

Ce X-T30 II, c’est finalement un X-T30 avec une mise à jour qui n’a pas été faite sur le X-T30 d’origine. On va donc retrouver tout ce qu’on connait sur le X-T4 : 

  • les simulations de film, 
  • ISO 160, 
  • le paramètre de clarté, 
  • autofocus plus rapide (même en basse luminosité avec détection des visages et suivi des objets). 

Notez d’ailleurs que les simulations de film du X-T4 ne sont jamais arrivées sur le X-T30. Et ce n’est pas la mémoire du boîtier qui les en empêche, ils font juste de la rétention. C’est flagrant ! 

C’est pour toutes ces raisons que ce X-T30 II n’a pas fait beaucoup de bruit pendant le X Summit. Il ne fait rêver personne, et ça se comprend ! Finalement, ce boîtier va surtout permettre de remettre en vente le X-T30 avec d’énormes réductions. 

Résumé des nouveautés Fujifilm de 2021 

Pendant ce sommet Fujifilm, il y a eu plein de bonnes nouvelles : 

  • Le 23 mm f1.4, 
  • Le 33 mm f1.4, 
  • L’annonce d’un 150-600 mm pour l’année prochaine, 
  • Le X-H2 et son autofocus ultra rapide, 
  • Les rumeurs autour d’un capteur de 40 Mpx. 

Mais il y a aussi quelques points décevants : 

  • Le GFX 50S II qui n’a pas d’autofocus de phase, faisant de lui un appareil beaucoup moins polyvalent que le GFX 100S. 
  • Le manque de mise à jour. 
  • Le X-T30 II qui n’apporte pas vraiment de nouveautés. 

Et vous, quelle annonce vous intéresse le plus ? Qu’est-ce qui vous a déçu ? Je suis curieux d’avoir vos avis !