Le Fujifilm X-S10 vient d’être présenté et il est bien différent des autres boîtiers. La firme japonaise propose une nouvelle gamme qui allie capteur stabilisé et boîtier compact. Avec ce nouvel hybride, les débutants comme les experts pourront trouver leur bonheur. Grâce à ses performances, le X-S10 risque de s’imposer rapidement comme l’un des meilleurs appareils pour la photo et la vidéo. À quoi peut-on s’attendre ? Quelles sont les particularités du Fuji X-S10 ? Je vous présente le petit nouveau !

L’annonce du Fujifilm X-S10 en vidéo

 

Présentation du Fujifilm X-S10

Ce boîtier vient remplacer le X-T30 en incorporant la plupart des fonctionnalités du X-T4. On retrouve notamment le capteur X-Trans de 26 Mpx et la science des couleurs de Fujifilm qu’on aime tant, le tout dans un petit boîtier qui pèse seulement 465 grammes. En revanche, le X-S10 conserve l’ancien modèle de batterie donc l’autonomie risque d’être un peu plus limitée. À vérifier dans le test !

Quant à la connectique, elle est relativement complète :

  • port USB-C ;
  • port micro-HDMI ;
  • jack de 3.5 pour brancher un micro ou une télécommande ;
  • adaptateur pour avoir un port casque en utilisant l’adaptateur inclus dans la boîte (il se branche directement sur le port USB-C).

Les nouveautés tant attendues du X-S10

Si vous êtes un habitué de chez Fujifilm, le X-S10 va bouleverser toutes vos habitudes ! Mais il va aussi permettre de toucher un public bien plus large. Retour sur les changements et les évolutions de ce nouveau boîtier.

Une ergonomie standard avec la molette des modes

L’ergonomie qui fait l’ADN de Fujifilm a disparu du X-S10 pour laisser place aux modes P, A, S, M. On retrouve tout de même une molette pour changer la vitesse d’obturation. L’ouverture reste sur les objectifs. Autre nouveauté que j’étais ravi de voir sur cet appareil : l’ajout des modes C1, C2 et C3. J’attendais ces modes personnalisables depuis longtemps et ils sont enfin là ! On peut maintenant sauvegarder une configuration et la rappeler en un seul tour de molettes. Il n’y a rien de mieux pour gagner en réactivité sur le terrain. Avec une configuration action, paysage, portrait ou vidéo, vous êtes tranquille dans de nombreuses situations ! Le X-S10 dispose également d’un bouton record pour accéder au mode vidéo très rapidement depuis le mode photo. On retrouve aussi le bouton ISO et le bouton Q sur le dessus de l’appareil.

Cette nouvelle ergonomie va enfin satisfaire tous ceux qui viennent d’un reflex ou d’une autre marque. Ils n’auront pas besoin de s’adapter à l’ergonomie qu’on retrouve habituellement sur un X-T30 ou un X-T4. Fujifilm cherche à conquérir de nouveaux utilisateurs, et c’est une très bonne idée !

Un écran sur rotule

Le boîtier compact du Fujifilm X-S10 ne l’empêche pas d’intégrer un écran sur rotule. Beaucoup plus pratique pour varier les plans ou faire du VLOG, c’est toujours un vrai plus d’avoir ce type d’écran.

Une poignée de grip conséquente

Jusqu’à présent, lorsque vous preniez un X-T30, vous aviez un boîtier tout plat entre les mains. La poignée de grip faisait vraiment défaut aux appareils Fujifilm, mais ils ont corrigé le tir sur ce nouveau X-S10. Même en étant tout léger et compact, on retrouve un meilleur grip que sur le X-T4. La prise en main est donc beaucoup plus pratique.

Les performances en photo et vidéo du Fujifilm X-S10

Un boîtier pensé pour les débutants et les experts

En photo, le X-S10 possède d’excellentes caractéristiques :

  • Capteur stabilisé de 26 Mpx
  • Autofocus capable de faire la mise au point jusqu’à – 7 EV (dans le quasi noir)
  • Rafale de 30 i/s
  • 18 simulations de films, dont le Classic Negative que j’adore pour son rendu unique
  • Détection des yeux et des visages
  • Format RAW en mode auto
  • Mode auto optimisé
  • Flash incorporé

On est vraiment sur des performances haut de gamme, mais pour un prix très accessible de 999 $.

Le meilleur rapport qualité/prix pour les vidéastes

Si vous aimez la vidéo, ce X-S10 a tout ce qu’il vous faut : 4K 30 FPS, 240 i/s en 1080 p, écran sur rotule pour du VLOG, 4:2:2 10 bits en HDMI, stabilisation numérique avec un mode boost… Et pour le prix, ça vaut largement le coup !

Un boîtier qui s’attaque à Canon et Nikon ?

Après l’annonce de ce Fujifilm X-S10, les réactions ont été nombreuses. Certains ont trouvé que cet appareil venait concurrencer Nikon, Canon et Sony. Mais finalement, la cible du X-S10, c’est plutôt le Panasonic G9. Eh oui, les ressemblances sont marquantes entre ces deux-là ! Le G9 était jusqu’à présent l’appareil le plus recommandé pour faire de la vidéo. On imagine que Fujifilm veut dépasser le G9. Avec son capteur plus grand et son autofocus beaucoup plus réactif, le X-S10 a une longueur d’avance sur Panasonic.

Ce qu’il manque à ce X-S10

Bien évidemment, ce n’est pas un boîtier parfait ! Vous commencez à me connaître, j’essaie de toujours donner les avantages et les inconvénients d’un appareil. Pour ce X-S10, je peux lui reprocher plusieurs choses :

  • Pas de 4K 60 FPS
  • Pas de H265 ni de ALL INTRA (le BitRate maximum est à 200 Mbps)
  • Un viseur assez petit, qui risque d’être un peu juste si vous portez des lunettes
  • Un temps d’enregistrement limité à 30 minutes
  • L’absence de tropicalisation

En bref, j’aurais aimé tout avoir ! C’est dommage que les constructeurs se limitent pour éviter de cannibaliser leur gamme… Quoi qu’il en soit, le X-S10 va s’imposer comme l’un des meilleurs boîtiers pour faire de la photo et de la vidéo. Aucun constructeur n’est encore capable de proposer mieux pour un prix de seulement 1 000 €.

Vivement le test pour voir ce qu’il a dans le ventre ! Et vous, qu’est-ce que vous pensez de l’offre Fujifilm ? La nouvelle ergonomie vous plaît ?