Dès que vous montez les ISO sur votre appareil photo, vous perdez en qualité ? Du bruit apparaît et vient gâcher vos souvenirs de vacances ? Pourtant, les ISO en photo ne sont pas toujours responsables ! Pour ne pas être déçu dès que vous augmentez la sensibilité ISO, voici 3 autres raisons qui vous font perdre en qualité.

La vidéo pour ne pas vous faire piéger par les ISO en photo

→ Cliquez ci-dessous pour démarrer la lecture de la vidéo :

Dans cette vidéo, on parle de la montée en ISO. L’épouvantail de la photo numérique, c’est bien lui… On hésite franchement à monter dans les ISO pour conserver la qualité maximale du piqué.

Et quand on les monte…. c’est horrible ! Mais j’ai remarqué que l’obsession pour les ISOs masque souvent une autre réalité, celle des vitesses d’obturation bien trop limites.

Et on méconnait bien trop les dégâts produits et sournois que peuvent causer ce flou de mouvement.

 

Quel ISO max pour une bonne qualité ? 

Vous pensez que la qualité est mauvaise dès un réglage à ISO 1600 ? Détrompez-vous ! Si vous prenez vos photos avec un Fujifilm, même avec un APS-C, la qualité est parfaitement acceptable. À ISO 1600, on est encore sur quelque chose de vraiment qualitatif qui correspond aux ISO natifs qu’on pouvait avoir il y a 10 ans. 

Ce n’est qu’à partir d’ISO 3200 que vous pouvez observer une légère diminution. Et encore, tout dépend de la tolérance de votre appareil photo au bruit ISO : ils ne sont pas tous égaux sur ce point. Par contre, à partir d’ISO 6400, il y a forcément une dégradation avec du bruit beaucoup plus présent. 

D’ailleurs, la problématique des ISO en photo ne concerne pas que Fujifilm. Même avec un plein format à ISO 1000, votre photo peut être complètement ratée : c’est par exemple le cas d’une personne déçue par le résultat de ses photos, alors qu’elle possède un Canon EOS 6D Mark II. 

Certains me contactent aussi pour me dire qu’ils ne sont pas satisfaits de la montée en ISO des appareils Fujifilm. Si vous trouvez que vos photos à ISO 800 et ISO 1600 sont de mauvaise qualité, je pense qu’il y a un autre problème. Des ISO élevés ne sont pas les seuls responsables d’une perte de qualité ! 


Photos floues ou ratées : 3 éléments qui gâchent la qualité de votre image 

Pour progresser en photo, sachez que le problème ne vient pas uniquement des ISO. On ne s’en rend pas toujours compte, mais il y a 3 choses qui peuvent dégrader la qualité de votre image. 

1 – Le flou de mouvement 

Il apparaît dès que la vitesse d’obturation que vous utilisez est trop longue par rapport au mouvement que vous essayez de figer. Résultat, vous avez une espèce de trainée plus ou moins importante qui va altérer la qualité de votre photo. Votre image perd donc en netteté à cause d’une vitesse trop lente, et non pas d’une sensibilité ISO trop élevée. 

2 – Le flou de bougé  

Ce flou se produit lorsque votre appareil photo bouge au moment de la prise de vue. La vitesse que vous avez utilisée pour prendre votre photo est insuffisante par rapport à vos tremblements. Comme vous n’êtes pas un robot, il est difficile de rester totalement immobile ! Si vous adoptez une vitesse d’obturation trop basse, vous pouvez donc créer vous-même un flou. 

3 – Des ISO trop élevés 

Plus vous montez dans les ISO, plus votre appareil photo va faire subir une amplification au signal numérique. Ce signal va alors se dégrader dès qu’il sera amplifié. Le seul problème, c’est de mettre toute la faute sur les ISO dès qu’on augmente la sensibilité. Souvent, on estime que si notre photo n’est pas de bonne qualité, c’est uniquement à cause des ISO. Pourtant, c’est loin d’être le cas ! 

Le réglage ISO en photo pour conserver une bonne qualité  

Voici un conseil que je donne aux membres de ma formation : « Montez vos ISO, et vous verrez que la qualité de votre photo sera quand même meilleure ! » C’est quelque chose qui peut vous sembler contre-intuitif, mais qui vous aidera à améliorer vos photos, même avec une sensibilité ISO élevée. 

Pour cela, vous devez utiliser une vitesse d’obturation confortable. Mais ne jouez pas forcément avec les limites et restez dans le raisonnable ! En plus, quand vous augmentez la vitesse d’obturation, vous devez obligatoirement monter un peu plus en ISO pour éviter les flous ou la sous-exposition. 

Grâce à ce petit exercice, vous allez vous rendre compte d’une chose : ce n’est pas la montée en ISO qui dégrade votre photo, c’est surtout le flou de mouvement. 

Souvent, vous utilisez des vitesses un peu justes par rapport à la scène que vous capturez. En regardant votre image, vous trouvez qu’elle manque de qualité et vous pensez que cela vient des ISO. Pourtant, ce qui la dégrade, c’est la vitesse d’obturation trop limite ! Le mouvement ne va plus simplement laisser une traînée sur la photo, il va au contraire altérer le piqué. 

Bien choisir sa vitesse d’obturation pour gérer la montée des ISO 

Vous êtes souvent déçu de vos photos pendant les fêtes de Noël ? C’est normal, car ces photos sont généralement prises en intérieur, avec des gens qui bougent beaucoup. Si vous êtes à 1/60ème de seconde ou à 1/100ème de seconde, c’est insuffisant si votre sujet bouge ! Par contre, si votre sujet est en train de poser pour vous, vous pouvez régler votre vitesse d’obturation à 1/60ème de seconde. 

Sinon, dès que vous essayez de capturer un mouvement à l’intérieur, une scène, ou quelqu’un qui danse, il vous faut une vitesse aux alentours de 1/250 s, voire 1/500 s quand le sujet bouge énormément. 

Pour trouver une vitesse confortable, faites des tests en début de soirée : 1/60 s ; 1/150 s ; 1/250 s ; 1/500 s… Prenez votre temps pour trouver la vitesse qu’il vous faudra et regardez la différence par rapport aux ISO qui augmentent.
Dès que vous avez trouvé la bonne vitesse par rapport aux mouvements que vous essayez de capturer, vous pourrez voir de quels ISO vous avez besoin. 

Dans tous les cas, vous allez devoir monter les ISO et vous verrez que vos photos vont quand même s’améliorer ! La seule erreur à ne pas faire, c’est de diminuer la vitesse d’obturation. C’est souvent comme ça que vous dégradez la qualité de votre photo, et pas avec les ISO.

quel ISO max pour la qualité ?

Voilà mon conseil qui vous aidera à progresser et à mieux comprendre votre appareil !

Et vous, est-ce que ça vous est déjà arrivé de tomber dans le piège et d’accuser les ISO ? Dites-moi si vous aussi vous utilisez des vitesses trop lentes, ou si vos photos sont parfois meilleures avec des ISO plus hauts.  

Pour ceux qui débutent chez Fujifilm, n’hésitez pas à consulter mon guide pour débutants avec 12 conseils pour vous améliorer.