Fujifilm fait sa rentrée avec un nouvel objectif en monture X : le Fujinon XF 33mm f1.4 R LM WR. Il vient remplacer l’ancien XF 35mm f1.4, devenu maintenant légendaire. Les défauts de la première génération ont-ils été corrigés ? Est-ce que cette nouvelle focale fixe vaut le coup ? Avec sa meilleure construction optique, son autofocus plus rapide et sa tropicalisation, il va vous surprendre ! Voyons tout ça dans ce test complet.

Le test du Fujifilm XF 33mm f1.4 LM WR en vidéo

Les caractéristiques du Fujifilm XF 33mm f1.4 LM WR 

Équivalent d’un 50 mm en plein format, cet objectif offre une formule optique beaucoup plus performante que l’ancien XF 35 mm f1.4. La preuve, voici sa fiche technique : 

  • Type de monture : Fujifilm X 
  • Dimensions : 67 mm x 73 mm
  • Poids : 360 g 
  • Ouverture maximale : f/1.4
  • Ouverture minimale : f/16
  • Construction optique : 15 éléments répartis en 10 groupes
  • Diaphragme : 9 lamelles 
  • Rapport de reproduction : 0,1 x 
  • Distance de mise au point minimale : 0,3 m 
  • Diamètre du filtre : 58 mm 
  • Tropicalisation : oui 
  • Stabilisation : non 
  • Pare-soleil : inclus dans la boîte
  • Prix : 799 €

Au niveau du design, on retrouve tout ce qu’il y a de plus standard chez Fujifilm : 

  • une construction métallique très simple, 
  • une bague d’ouverture avec une position auto verrouillable, 
  • une bague de mise au point électronique qui tourne à l’infini. 

Bref, il y a tout ce qu’il faut ! 

Test sur le terrain du Fujifilm XF 33mm f1.4 

La mission de ce nouveau XF 33 mm, c’est de venir combler les défauts de l’ancien XF 35 mm (notamment l’autofocus bruyant et assez lent ainsi que l’incompatibilité avec la vidéo). Faisons le point sur toutes ses nouvelles performances ! 

Les photos qu’il délivre 

Photo en intérieur

Position close-focus

Après quelques photos seulement, je me suis tout de suite rendu compte que c’était un objectif de haut niveau. Que ce soit en intérieur ou en extérieur, la qualité du piqué est incroyable. Le nombre de détails est juste impressionnant, c’est vraiment un objectif conçu pour de futurs boîtiers qui seront encore plus performants. L’ouverture à f/1.4 évite aussi de trop monter dans les ISO, c’est un vrai plus ! Pour moi, il fait partie des rares objectifs Fujifilm avec une telle résolution. 

Le piqué 

Inutile de faire des millions de tests, le piqué est quasiment irréprochable. Quand vous zoomez dans l’image, le piqué est excellent (même s’il n’est pas forcément maximal à f1.4). Il y a un réel gain de piqué en fermant à f2. 

Ce qu’on pouvait reprocher au XF 35 mm d’ancienne génération, c’était son manque d’homogénéité. Le centre de l’image était très bon, mais dès que le sujet était un peu trop dans les coins, le piqué perdait énormément en qualité. Sur ce XF 33 mm, ce n’est pas le cas du tout ! 

Vous allez pouvoir décaler votre sujet dans les coins (pour respecter la règle des tiers par exemple), tout en conservant beaucoup de détails. Cet objectif est donc capable de délivrer bien plus qu’une résolution de 26 Mpx. Fujifilm parle d’ailleurs de 40 Mpx, et comme je vous le disais dans les nouveautés Fujifilm de 2021, on sent qu’ils sont en train de préparer la prochaine génération de boîtiers et d’objectifs. 

Le bokeh 

Le bokeh est très doux et diffus, il n’y a pas grand-chose à signaler. Il y a quelques billes en œil-de-chat sur les côtés, mais elles deviennent de plus en plus rondes à mesure que vous fermez l’ouverture. À partir de f2.8, toutes les billes sont bien rondes. Le seul petit défaut, c’est la présence d’onion-ring. 

L’autofocus 

Ce nouveau XF 33 mm f1.4 était très attendu sur ce point. Pour ma part, j’étais un peu frustré à cause des boîtiers actuels qui ne suivent pas, alors que l’objectif semblait capable d’aller beaucoup plus loin ! 

Lorsque le boîtier arrive à suivre sa cible, tout va très bien. Mais j’ai aussi eu quelques photos loupées quand j’ai voulu aller trop vite. J’attribue ce problème plutôt au boîtier qu’à l’objectif, mais il faudra tester sur les prochaines générations d’autofocus pour se faire un deuxième avis. 

Le mode vidéo 

Bien évidemment, cet objectif est aussi conçu pour la vidéo, pas uniquement pour la photo. Il n’a pas de focus-breathing donc vous pouvez passer de l’infini au close-focus sans aucune difficulté. Rien ne bouge, c’est probablement ce que j’ai vu de mieux chez Fujifilm ! Sur un X-T4, ça va marcher encore mieux. 

Si vous faites du VLOG, sachez qu’un équivalent 50 mm n’est pas vraiment approprié. Le cadre est très serré et le visage ne se voit pas en entier. Pour autant, l’autofocus est silencieux, il suit très bien et il n’y a pas de pompage. 

Bref, c’est du très bon boulot ! Ce XF 33 mm f1.4 offre des performances aussi plaisantes en photo qu’en vidéo. Tous les anciens comportements un peu gênant du XF 35 mm f1.4 ont disparu, et c’est tant mieux. Il manque plus que le tracking en vidéo (il n’existe pas encore), mais j’imagine que le X-H2 nous fera ça. 

Les défauts optiques 

Bonne nouvelle, la plupart des défauts optiques sont bien gérés : 

  • Le vignettage est assez présent à f1.4, mais il se corrige très bien en post-traitement. Il faut attendre f5.6 pour s’en débarrasser complètement. 
  • Les aberrations chromatiques sont bien contrôlées, avec un niveau largement inférieur à ce qu’on avait sur l’ancien 35 mm f1.4. Elles sont présentes à f1.4, mais disparaissent à f4. 
  • La résistance au flare est excellente, il n’y a quasiment aucune perte de contraste. 
  • La distorsion en coussinet est présente, mais elle se corrige facilement. 
  • Un beau sunstar se forme à f16 (d’ailleurs, c’est la seule photo sur laquelle j’ai réussi à avoir du flare). 

Exemple de vignettage à f/1.4

Sunstar à f/16


À retenir sur le test du Fujifilm XF 33mm f1.4 

Encore une fois, Fujifilm signe un excellent objectif. Je n’ai aucun défaut à vous signaler, si ce n’est son prix un peu élevé et son poids qui reste assez lourd pour une focale fixe APS-C. 

Pour le reste, il a tout ce qu’il faut : 

  • Un excellent piqué, capable d’aller encore plus loin que les performances proposées par les boîtiers d’aujourd’hui ; 
  • Une bonne gestion des défauts optiques ; 
  • Un bokeh très doux ; 
  • Un mode vidéo performant. 

C’est un objectif qui va très bien vieillir, je ne peux que vous le conseiller ! Difficile de regretter cet investissement. 💥

Si ce Fujifilm XF 33 mm f1.4 vous tente, n’hésitez pas à passer par ce lien affilié avec la boutique IPLN. C’est un petit geste pour soutenir mon travail, sans que vous déboursiez un centime ! 

Et vous, est-ce que vous acceptez toutes ces nouvelles performances, même si le poids a doublé ? Donnez-moi votre avis en commentaire !