Fujifilm vient de sortir le X-T30 II, mais j’ai décidé de ne pas le tester. Pourquoi ? Pour éviter de vous reparler de composants qui sont ultra connu chez Fujifilm et dont on connait déjà les performances par cœur. Malgré tout, c’est normal que vous soyez perdus. Le X-T30 II est-il vraiment différent de la première version du X-T30 ? Comment se compare-t-il face au X-T4 et au X-S10 ? Au moment de choisir votre appareil, difficile de se rappeler qui sait faire quoi. Je vous aide à y voir plus clair ! 

Comparatif Fujifilm X-T30 II vs X-S10 vs X-T4 vs X-T30 en vidéo

 

Présentation du X-T30 II 

Le X-T30 II, c’est finalement un X-T30 avec le firmware du X-S10 (le dernier compact de chez Fujifilm). Et le X-S10, il tirait lui-même son firmware de son grand frère, le X-T4. 

Ce que vous devez comprendre, c’est que c’est purement une question de logiciel qui différencie le X-T30 du X-T30 II. En termes de matériel, il n’y a aucune différence ! La seule chose qui change, c’est l’amélioration de l’écran LCD sur le X-T30 II (il a un peu plus de résolution). 

Je vous l’accorde, c’est assez maigre comme différence matérielle. Les propriétaires du premier X-T30 ont de quoi être furieux ! Non seulement ils n’ont pas la mise à jour qui va leur permettre d’avoir les mêmes fonctions que le X-S10 ou le X-T4, mais leur appareil va en plus décoter à cause du X-T30 II. 

Fujifilm nous a habitués à mieux. Ils trahissent un peu leur réputation de constructeur qui propose régulièrement des mises à jour logicielles et ne fait pas trop de marketing. Avec ce X-T30 II, ils font clairement de la rétention. Dommage… 

Peu de différences avec le X-T30 I 

Vous allez retrouver exactement le même boîtier : 

  • Capteur de 26 Mpx 
  • Montée en ISO
  • Système autofocus 
  • Rafale de 8 i/s
  • 4K
  • Viseur similaire 
  • Lecteur de carte SD 
  • Batterie
  • Poids 

Bref, tout est identique ! Vous avez les mêmes boîtiers en main, et c’est impossible de les distinguer.

Quelques nouveautés introduites par ce X-T30 II 

Les dernières mises à jour Fujifilm 

Le X-T30 II se distingue tout de même du X-T30 puisqu’il reçoit les mises à jour des derniers appareils Fujifilm. Vous retrouvez donc un meilleur autofocus, avec des capacités de suivi bien améliorées (surtout dans la pénombre ou en intérieur). C’était quasiment inutilisable sur l’ancienne génération, alors que là ça fonctionne vraiment pas mal ! 

Même chose pour la détection des yeux. C’est beaucoup plus fiable, même si les yeux sont plus petits. 

Les performances de l’AF du X-T30 II sont donc bien meilleures. C’est purement logiciel, mais ça fait tout de même une grosse différence. 

Les simulations de films

Le X-T30 a l’avantage de recevoir deux simulations de film : 

  • le fameux Classic Negative, devenu collector chez les Fujistes. 
  • le Eterna Bleach Bypass. 

Provia à gauche, Classic Negative à droite

Provia à gauche, Eterna à droite

Si vous adorez shooter en JPEG, c’est vraiment un plus d’avoir ces simulations de film ! 

Plein de nouvelles options dans le menu 

Dans le menu du X-T30 II, vous avez plein de possibilités qui font leur apparition : 

  • Ajout de clarté 
  • Courbe des tonalités 
  • Balance des blancs avec priorité aux blancs 
  • Chrome FX pour densifier le ciel 
  • Mode HDR en JPEG pour avoir une dynamique similaire à une photo prise au smartphone, avec un rendu immédiat en JPEG 

Avec chrome FX Blue activé, on a l’impression qu’il y a un filtre polarisant

Toutes ces options sont importantes si vous faites du JPEG et que vous voulez avoir le meilleur rendu en sortie du boîtier. C’est vrai que le X-T30 II fait un gros bond en avant sur ce point (mais le X-S10 avait déjà toutes ces mises à jour). 

Des améliorations en vidéo 

En vidéo, le X-T30 II apporte aussi quelques améliorations bien utiles : 

  • La durée d’enregistrement passe de 10 minutes à 30 minutes en 4K ;
  • Les ralentis en 1080p passe de 120 fps sur le X-T30 à 240 fps sur le X-T30 II. 

Comme vous le voyez, il y a quand même des améliorations entre les deux versions ! Mais ça reste du logiciel, donc c’est normal de râler puisque ça vous force à racheter un nouveau boîtier… 

Comparatif X-T30 II avec le X-T4 et le X-S10 

Maintenant qu’on a vu ce qu’apportait ce X-T30 II, il est temps de voir comment il se compare au X-T4 et au X-S10. 

La principale différence entre le X-T30 II, le X-T4 et le X-S10, c’est le capteur stabilisé. Il n’y a que sur le Fujifilm X-T30 II que vous n’avez pas de stabilisation. 

L’autre choix important qui va les différencier, c’est l’écran sur rotule du X-T4 et du X-S10. Vous allez pouvoir orienter votre écran dans n’importe quel sens. Très pratique ! 

Sur le X-T30 II, vous avez un écran d’ancienne génération qui peut s’incliner uniquement vers le haut ou le bas. Certains préfèrent ce type d’écran, d’autres ne jurent que par les écrans sur rotule. C’est une question de goût, à voir ce qui vous arrange selon votre utilisation ! 

Le classement 

Si on devait classer ces boîtiers, c’est assez simple ! Le X-T4 est en tête, c’est l’expert de ce comparatif. Il fait tout mieux que les autres : 

  • Gros viseur 
  • 4K 60 FPS 
  • Deux cartes SD 
  • Grosse batterie 
  • Moins de rolling shutter 
  • Buffer de rafale 2x plus long 
  • Plus de molettes et de boutons personnalisés 

Il a une tonne d’avantages et c’est vraiment ce que vous pouvez trouver de mieux chez Fujifilm ! Il se situe dans une gamme au-dessus du X-S10 et du X-T30. 

De l’autre côté, le X-S10 et le X-T30 II boxent dans la même catégorie (les compacts). Mais il y a tout de même une différence fondamentale entre les deux : le X-S10 possède un énorme grip alors que le X-T30 II est tout plat. 

Selon le type d’objectifs que vous allez mettre, ça peut faire toute la différence ! Résultats, il faut aussi accepter que le X-S10 pèse 80 g de plus que le X-T30 II. 

Si vous recherchez l’appareil le plus compact possible, le X-T30 II vous conviendra probablement plus ! 

X-T4 ou X-T30 II ? 

Ces deux appareils ont un look rétro assez similaire. Ils existent tous les deux en version noire ou argent. Vous retrouvez aussi les molettes qui font toute la célébrité de l’ergonomie Fujifilm : réglage de la vitesse, des ISO et de la correction d’exposition… Tout se fait depuis le boîtier. 

Sur le X-S10, vous n’avez pas du tout cette même ergonomie. Vous allez retrouver la molette classique PASM qu’on voit habituellement sur les autres marques. 

Encore une fois, ça dépend vraiment de vos goûts. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse, à vous de voir ce que vous recherchez ! Sachez simplement que l’identité Fujifilm est plutôt représentée par ce X-T4 ou ce X-T30 II avec leurs molettes et leur look rétro. 

X-S10 et X-T30 II : difficiles à comparer 

Inutile de passer votre journée à les comparer, ils sont quasiment identiques. Vous avez exactement les mêmes performances optiques, mais dans deux boîtiers différents. Comme je vous le disais plus haut, il n’y a que la présence du grip et du capteur stabilisé qui change la donne. 

Pour schématiser, le X-S10 est un X-T30 II avec un grip et une stabilisation ! 

Le prix 

Parlons budget maintenant ! Le X-T4 est le plus cher de ce comparatif (1 499 €), mais ça reste un appareil photo expert qui fait tout mieux que les autres. 

Entre le X-S10 (999 € nu) et le X-T30 II (899 € nu), il n’y a que 100 € d’écart. 

Le bilan du comparatif Fujifilm X-T30 II vs X-S10 vs X-T4 

Et voilà, vous connaissez maintenant tous les éléments qui différencient ces boîtiers. J’espère vous avoir aidé à y voir plus clair ! Et vous, lequel préférez-vous ?