Vous êtes à la recherche d’une focale fixe grand-angle pour votre hybride Fujifilm ? Le XF 14 f2.8 vous tente, mais vous ne savez pas si son prix vaut le coup ? Équivalent d’un 21 mm sur un plein format, cet objectif possède de nombreuses qualités. Pourtant, son positionnement dans la gamme m’interroge et je ne suis pas entièrement convaincu. Pour démêler tout ça, voici mon test du XF 14mm f2.8 : qualité du piqué, ergonomie, défauts optiques, comparaison avec un objectif similaire… On décrypte tout ensemble ! 

Mon avis sur le XF 14 F2.8 en vidéo

Présentation du XF 14 mm f2.8 

Avant tout, sachez que le XF 14 mm fait partie de l’une des plus anciennes focales fixes de la gamme Fujifilm : il date des toutes premières générations en 2012.
D’un point de vue physique, le XF 14 mm f2.8 ressemble beaucoup au XF 18-55 mm. Même si le XF 18-55 est légèrement plus grand, ils ont la même largeur et font presque le même poids. 

Taille du XF 14 f2.8 par rapport au XF 18-55mm

À droite, le XF 18-55mm légèrement plus grand

 Au niveau de la construction, je n’ai toujours rien à reprocher, comme sur tous les objectifs de la gamme. On est encore sur un objectif tout en métal et très bien construit, avec de jolies finitions.
Vous avez également deux bagues, dont la première pour régler l’ouverture. Son ouverture maximale est de 2.8 et va jusqu’à f/22, avec une position automatique. L’autofocus dispose d’un mécanisme débrayable : quand vous le débloquez, l’AF est activé. Par contre, si vous l’enlevez, vous êtes en AF manuel avec une belle échelle de profondeur de champ. 

Pour les petites caractéristiques techniques, c’est un Super EBC (revêtement par faisceau d’électrons), ce qui lui permet de résister plus facilement aux éblouissements. Si vous voulez mettre un filtre, le XF 14mm est compatible avec des filtres d’un diamètre de 58 mm. 

Super EBC sur le XF 14 mm

Test du XF 14mm f2.8 : les atouts de cette focale fixe 

On en vient au cœur du sujet, qu’est-ce que cette focale fixe vaut vraiment ? Globalement, Fujifilm a encore créé un super produit ! Le piqué est excellent, et ce dès la grande ouverture à f2.8. Même dans les bords extrêmes (haut et bas), la qualité reste quasiment irréprochable. 

Analyse du piqué sur le XF 14mm f2.8

Pour les défauts optiques, le XF 14mm a un léger vignettage, mais qui se corrige très bien. Finalement, ça n’aura pas beaucoup d’impact sur la qualité de vos photos. En plus, vous n’aurez aucune distorsion, et c’est vraiment appréciable pour des photos de paysage. Au niveau des aberrations chromatiques, il n’y en a aucune et elles sont extrêmement bien maîtrisées.
Si vous voulez faire des photos de paysage, avec un piqué excellent sur l’ensemble de votre image, vous n’allez pas être déçu. Voici un petit exemple d’une photo que j’ai prise avec le XF 14mm f2.8 : 

Exemple photo avec la focale grande-angle XF 14mm

Les points qui fâchent sur le XF 14mm f2.8

Vous vous demandez ce que je peux bien avoir à reprocher à cette focale fixe ? Et oui, même avec un objectif très bien construit avec une excellente qualité d’image, il y a malgré tout plusieurs défauts ! 

D’abord, il faut savoir que le positionnement de cette focale fixe ne m’a jamais vraiment convaincu. Pour moi, 14 mm, c’est encore trop proche de la focale grand-angle de chez Fuji : le XF 16 mm. Je préfère avoir une vraie différence, et ici, je trouve que c’est un peu juste : on est entre le grand-angle et l’ultra grand-angle (un ultra grand-angle commence  à partir de 12mm). 

Au niveau de l’ouverture, c’est le même problème, je ne suis pas vraiment satisfait. Une ouverture à f2.8, c’est ce qu’on trouve habituellement sur les zooms, ou sur des focales fixes pas chères. Sur une focale fixe haut de gamme, on est rarement sur une ouverture à f2.8, sauf quand elle se justifie. Malheureusement, ici ce n’est pas le cas, et en plus, on est sur une focale aussi grosse que le XF 18-55 mm. 

Sachez aussi qu’il dispose d’un autofocus d’ancienne génération. Si vous voulez faire de la photo de sport, ça risque d’être vraiment difficile ! Même en associant le XF 14 f2.8 avec le X-T3, on est encore sur un AF très lent. Malgré tout, ce n’est pas forcément un problème : une focale de 14mm, ça n’a jamais été fait pour de la photo de sport.
Pour des photos de paysage, l’AF est très précis, même s’il met parfois une seconde ou deux avant de faire la photo. Mais encore une fois, pour le type de photo qu’il va faire, ce n’est vraiment pas un souci. Vous n’avez pas d’inquiétudes à avoir sur ce point-là, mais je préférais tout de même le mentionner ! 

Les dernières petites choses que je peux reprocher au XF 14mm : son poids, l’absence de stabilisation, et même sa taille que je trouve un peu trop encombrante pour une focale fixe. Finalement, je trouve son prix un peu élevé (800 €) par rapport à ce qui se fait maintenant dans la gamme des objectifs Fujifilm. 

Comparatif du XF 14mm f2.8 face au XC 15-45 

Pour vous aider à faire votre choix, j’ai voulu mettre cette focale fixe à l’épreuve en la comparant avec le XC 15-45 mm. Ce dernier est beaucoup plus petit et léger, et sa construction est en plastique. Il n’est pas du tout construit comme le XF 14 mm, mais c’est le dernier de la gamme XC. 

Son avantage ? C’est un zoom, il est donc beaucoup plus polyvalent qu’une focale fixe. Par contre, son ouverture commence à f/3.5 contre f/2.8 pour le XF 14 mm. La plus grosse différence, c’est son prix : 299 €, face au 800 € du XF 14 mm. 

Différences entre le XF 14mm et le XC 15-45mm

À droite, le XC 15-45mm, beaucoup plus compact

La qualité d’image 

Cette différence de prix se remarque-t-elle au niveau de la qualité des photos ? Que vaut le XC 15-45mm par rapport au XF 14 mm ? En comparant les photos, on se rend bien compte que le XF 14 mm est tout de même meilleur. 

Comparaison de la qualité entre le XF 14mm et le XC 15-45mm

Finalement, il n’y a quasiment pas de différences au centre. Le piqué est excellent sur les deux objectifs, mais la différence se fait sur les bords. Avec le 14 mm, à gauche, le piqué est très bon sur le caillou ou sur les fleurs, alors que c’est un peu flou sur cette zone-là avec le XC 15-45.
Sur le XF 14 mm, on garde une précision et une netteté très intéressantes pour de la photo de paysage. 

Comment choisir entre le XF 14 mm f2.8 et le XC 15-45 ? 

Si le XF 14mm vous intéresse vraiment, je vous invite à tout même peser le pour et le contre avec le XC 15-45 mm. Vous avez deux alternatives, et au niveau du budget, ce n’est vraiment pas la même chose ! Il est de dernière génération (sorti en 2017), son autofocus est précis, il n’a pas de distorsion ni d’aberrations chromatiques. Comme le XF 14mm, il a un peu de vignettage, et le piqué est vraiment similaire, sauf sur les coins extrêmes.
Avant de choisir, je vous conseille d’établir votre budget : vous pouvez trouver le XC 15-45mm entre 250 et 299 €, contre environ 800 € pour le XF 14mm. 

Le test du XF 14mm f2.8 en quelques mots 

En résumé, vous n’aurez aucune raison de regretter votre achat ! L’ensemble de la prestation du XF 14 mm est excellente, si ce n’est qu’elle est un peu chère par rapport à la concurrence. Par contre, n’attendez pas un autofocus très rapide, sinon vous serez déçu. Mais pour de la photo de paysage, vous pourrez largement en profiter ! 

 

Et vous, est-ce que vous l’avez testé ? Je suis curieux de savoir ce que vous pensez de son prix, et de son positionnement dans la gamme ! 

Si vous débutez chez Fujifilm, n’hésitez pas à découvrir mes 12 conseils pour progresser rapidement en photo et bien prendre en main votre appareil !