Suite du test du Fujifilm X-A5

L’objectif Fujifilm XC15-45 OIS PZ accompagne le Fujfiilm X-A5, c’est un tout nouvel objectif de kit, il est assez compact, assez nouveau à cause de son PZ = Power Zoom … du coup, la question se pose de savoir s’il remplace avantageusement ou non l’ancien kit Fujifilm XC16-50 ?

On voit ça !

 

 

Test FUJIFILM XC 15-45 OIS PZ

Bonjour et bienvenue dans ce test du XC15-45. Alors, on va lire son petit nom, c’est un 3.5 5.6 OIS PZ et diamètre 52 et c’est un super OBC. Alors, la deuxième partie du test du X-A5, donc si vous êtes intéressé par le X-A5, sachez qu’il y a une première partie qui est à voir qui est déjà sortie. Donc dans cette partie-là,  on va s’intéresser au kit. Donc en fait, au zoom qui est vendu de base avec le X-A5. Alors ici, je vous ai montré un X-A5 avec un F2 ; donc c’est une focale fixe de chez Fuji.

Et je vais maintenant vous montrer le X-A5 avec son propre objectif. L’objectif avec lequel il est fait pour. Comme vous pouvez voir, vous avez tout de suite un ensemble qui est plus compact. Alors, ce n’était pas non plus très compact, mais c’est quand même le plus compact aujourd’hui qui existe chez Fuji. Donc voilà, c’est un ensemble qui est extrêmement léger ; pas plus discret que cela parce que bon la focale est quand même assez longue. On aurait pu imaginer qu’elle fasse presque moitié moins sincèrement.

Après, c’est la première focale à zoom électronique. Alors qu’est-ce que cela veut dire cette histoire ? Comme vous pouvez voir ici, vous avez PZ. En fait PZ veut dire Power zoom.  Power zoome, cela veut dire tout simplement que vous ne pouvez pas zoomer mécaniquement. Ici par exemple, si je prends cette focale-là, je tourne et vous voyez, je zoome mécanique. Donc ici, il n’y a pas d’électricité, il n’y a pas de batterie, il n’y a rien. Ici, si je veux zoomer, je suis obligé d’allumer l’appareil photo. Donc cela, c’est ce que je fais et vous voyez le fait d’allumer l’appareil photo ; j’ai ici cette partie-là qui est venue s’ouvrir.

Donc, je ne sais pas si vous l’avez bien vu ; je vais éteindre. Vous voyez. Donc, il vient s’étendre ici pour finalement presque faire la taille si vous regardez de l’ancien 16-50 qui fait quasiment sa taille une fois qu’il est déplié. C’est juste qu’il a la capacité de se replier. Ensuite, vous avez deux bagues. De base, si vous êtes en autofocus normal, donc ici, on me repose la question du couplage. Si vous êtes en autofocus normal type AFC ou à AFS, ici vous allez avoir une bague pour zoomer grossièrement. Et ici une bague pour zoomer finement.

Zoom compact de qualité

Alors, si je vous montre. Vous voyez, si j’appuie sur la gauche, il n’y a que deux positions. Ici sur cette Bague-là, il y a une position un cran à gauche et un cran à droite. Vous voyez ? Donc, ce n’est pas plus compliqué que cela. Et cela fait apparaître sur l’écran, vous voyez ce W et ce T pour Wade et télé photo. Donc là, je zoome vite et à l’inverse si je veux zoomer un peu plus précisément ; je peux utiliser la bague ici qui est à l’avant qui tourne complètement. Je vais vous montrer. Là, vous voyez, elle tourne complètement et permet d’affiner un peu plus la position.

Vous voyez la position, elle se déplace beaucoup plus lentement et beaucoup plus finement un peu que quand je mets l’autre bouton. Et cette bague-là, si vous vous  mettez en zoom manuel,  elle peut servir de mise au point manuelle. Voilà. Là, je suis en mise au point manuelle. J’ai la possibilité de zoomer en cliquant sur la molette arrière. Et je peux venir ici bouger cette molette-là maintenant pour venir faire ma mise au point où j’en ai envie. Donc, vous voyez on a même le focus peaking, vous voyez tout en rouge qui apparaît, mais cela, c’est la partie X-A5.

Donc voilà pour cet objectif-là, comment on l’utilise. Donc, c’est un objectif qui s’utilise un peu différemment des autres objectifs qui est entièrement électronique. Alors, cela veut dire que si vous par exemple vous faites des Times laps pour économiser la batterie qu’à chaque fois qu’il va se mettre en veille, l’objectif va venir se rétrécir. Et à chaque fois que vous allez le rallumer, il va venir s’allonger. Donc cela va être un tout petit peu plus long si vous aviez un objectif mécanique. Vous allez perdre un tout petit peu de temps, c’est juste quelque chose à savoir. C’est comme cela que cela fonctionne. On va maintenant passer sur l’ordinateur. Qu’est-ce que j’ai fait ? J’ai essayé de regarder déjà si la qualité des images produites par cet objectif était bonne. J’ai testé cela avec le X-A5 et je l’ai un peu confronté cet objectif. Je l’ai confronté aux 18-55, donc il y a le kit qui est vendu avec les X-T2, avec les X-T20, avec quasiment tous les Fuji. Donc, c’est un objectif de la gamme XF, la gamme un peu plus un cran au-dessous. Ensuite, cet objectif-là, il vient plus ou moins remplacer le XC16-50 qui était avant l’objectif plastique qui était vendu avec tous « les objectifs les plus bas de gamme ».

Même si j’ai toujours aimé cet objectif-là et que je n’ai jamais eu aucun problème avec. Donc, il vient remplacer cet objectif-là. Alors, ce qu’on peut noter, ce n’est pas tout à fait les mêmes focales. C’est-à-dire qu’il vient remplacer un objectif qui faisait 16-50 et il le remplace par un objectif qui fait maintenant 15-45. Donc, on a gagné en grand-angle. C’est un objectif qui est plus grand-angle que les grands-angles puisque le grand-angle, c’est du 16 mm. Donc ici, on a vraiment quelque chose qui est parfait pour faire du paysage. Encore une fois, cela vient renforcer l’idée que ce X-A5, il est fait pour les familles, pour le petit voyage comme cela, pour immortaliser et faire des belles photos.

Par contre là où le 18-55 fait bien téléobjectif et permet des portraits grâce aux 55 mm, déjà on perdait 5 mm ici sur le télé-photo avec la gamme XC et est ici on n’est plus qu’à 45. Donc 45, cela commence à être juste pour faire vraiment des jolis portraits, surtout juste par rapport au bokeh, à la capacité d’avoir vraiment un flou d’arrière-plan. Donc cela, il va falloir y faire attention sauf à être vraiment assez proche de ce que vous photographiez ; vous allez avoir du mal à avoir un vrai flou d’arrière-plan.

Pour le reste, je l’ai comparé aux autres kits. Donc les autres kits, c’est le 15-45, le tout nouveau, c’est le 16-50 qui est un peu la version qu’il remplace, c’est le kit professionnel : le 16-55 2.8 et c’est le 18-55 2.8. Alors, il y a quatre objectifs ici. Je n’ai pas du tout l’intention de vous montrer des milliers de photos, d’autant plus que là on est sur des zooms avec à chaque fois des focaux grands-angles, des focaux téléobjectifs, des milieux, plein d’ouvertures, bref. Pour faire ce genre de truc, il faudrait faire une vidéo de 45 minutes.

Je vais vous donner les conclusions globales des tests et on va regarder deux, trois photos. Allez, comme d’habitude pour produire ces conclusions-là, j’ai fait des tonnes de photos. J’ai vraiment comparé les différents objectifs selon différentes scènes. J’ai essayé de vraiment pouvoir conclure sur cet objectif-là qui je pense est un objectif intéressant. Je les ai conclus, je les ai testés à l’extérieur, j’ai testé sur des plans au grand-angle, j’ai testé sur des plans télé photo contre le…

Si on regarde les métadonnées, je l’ai teste vous voyez contre le 15-45 en XC, le 16-50, le 16-55. J’ai fait des tests aussi contre le 18-55 qu’on a ici. Donc vraiment les quatre objectifs, je les ai testés, j’ai vraiment regardé. On ne va pas regarder toutes les photos, ce n’est pas intéressant. Grosso modo, on va aller directement aux conclusions. À la pleine ouverture franchement, c’est un objectif qui marche très bien. J’ai été étonnée, je pensais que vu sa compacité et compagnie, cela allait être moyen. Et encore une fois, plutôt surpris et plutôt en bien. Alors, on n’est pas au niveau du 18-55, on est encore à un cran inférieur au 18-55. Au milieu sincèrement, on ne verra pas tellement la différence. Même à 1/1, on ne voit pas la différence. Pour vraiment voir la différence, il faut zoomer au moins à 200 %, donc autant dire que ce n’est pas vraiment très utile.

Par contre, on voit la différence sur les bords. C’est-à-dire que sur les bords, le 18-55 va être meilleur que le 15-45. Alors ici, je suis en aperçu intégré. Ah oui, c’est normal c’était JPG. Mais sur les bords oui, le 18-55 est plus fort que cela. Bref, c’est normal. La hiérarchie est respectée il n’y a pas de questions à se poser. Cet objectif-là n’est pas meilleur que le 18-55. Alors, j’ai testé à chaque fois à l’ouverture maximale et ensuite en fermant F8 pour regarder si cela faisait varier un peu la qualité du piqué. Pas tant que cela sincèrement, cela l’a fait varier un peu, mais pas tant que cela.

Par exemple sur un stop lorsqu’on est à 45 mm, vous voyez effectivement le F8 est meilleur. Le F8 est celui de gauche, on voit qu’il est plus détaillé que le F5.6. On a plus de contraste, tout est plus net. Mais bon, ce n’est pas non plus le jour et la nuit puisqu’il était bon dès la plus grande ouverture. Et si on compare par exemple par rapport au 18-55 à 5.6, ici, on va en général constater que le 18-55 est légèrement meilleur. Vous  voyez ici sur le bord, le 18-55 est meilleur. On voit que tout est plus détaillé. Après cela, reste assez léger et je zoome en 200 fois, donc il y a quelque chose que personne n’a fait sur ces photos. Je ne suis pas bien certain que si vous prenez la photo avec l’un ou avec l’autre, vous verrez vraiment la différence.

Si vous ne prenez pas la peine de comme cela, de venir vraiment fouiller dans le fichier. Parce que oui, des différences, il y en a. Regarder cette zone ici le 18-55 clairement est meilleur, mais encore une fois on est zoomer à 200 % parce que si je le zoom ici à 100 %, je le vois assez mal. Et ici carrément sans le zoomer, je ne le vois pas du tout. Par contre, quand on va le comparer avec le 16-55, ici le 16-55 est bien meilleur. Par exemple, si on regarde à 5.6, c’est normal, on n’est pas du tout dans la même gamme. Cela n’a même aucune logique de faire ce test-là, c’était vraiment pour moi, pour mesurer l’écart.

On est sur deux gammes qui n’ont absolument rien à voir. Même sans zoomer, on voit bien la différence ici. Là, la différence est quand même assez nette, c’est-à-dire que 16-55 est fourni de détails. On voit vraiment tout ce qu’il faut comme il faut, alors que l’autre est beaucoup moins détaillé. En conclusion, on va faire cela face Cam, mais c’est un excellent objectif qui fournit des bonnes photos. On n’a pas besoin de fermer énormément le diaphragme pour obtenir la meilleure qualité. Sincèrement, il fait très bien son job cet objectif.

Voilà, en termes de diffraction, d’aberration chromatique, de vignetage tout cela sincèrement, on est à peu près au même niveau que le 18-55 moi, je n’ai pas vu de gros problèmes. Après encore une fois, je ne suis pas en laboratoire, je ne suis pas non plus un spécialiste de cela. On est en hiver, le soleil n’est pas aussi fort que ce qu’on peut l’avoir en été. Donc, pour les aberrations chromatiques peut-être, je n’ai pas pu forcément lui faire subir des énormes contrejours qui passent à travers des râteaux, à travers des balcons.

Donc moi personnellement mon ressenti, c’est que c’était à peu près au niveau du 18-55. C’est-à-dire que c’était mieux, que le 16-55 était vraiment sujet aux aberrations, notamment sur les côtés et notamment à certaines ouvertures, à certaines plages locales. En conclusion, c’est un objectif qui sincèrement est une excellente proposition de Fuji. Attention, il est un peu court en termes de télé photo. Attention aussi ici, je l’ai comparé au 18-55 que je trouve un poil meilleur. N’oubliez pas que 18-55 est un zoom mécanique construit tout en métal. N’oubliez pas non plus que le 18-55, il va jusqu’à 55 mm justement, mais pas à 45.

N’oubliez pas non plus que 18-55, il ouvre plus. Donc, il est plus lumineux qui vous permettra de prendre de meilleures photos puisque vous montez moins en iso qu’avec ce 15-45. Donc ce 15-45, si vous n’avez pas beaucoup de budgets, il accompagne à merveille ce X-A5. Si vous avez un X-T2, un XT-20 et compagnie, vous cherchez une optique comme cela avec un petit zoom qui va vous permettre quand même de varier vos prises de vue et qui va vous accompagner. Moi, je ne sais pas pendant des randos, pendant des choses comme cela, extrêmement légère, extrêmement compacte par rapport à ce qui se fait ailleurs chez Fuji. Clairement, je pense que cet objectif-là, il est fait pour cela et il va vous donner pleine satisfaction. Voilà.

L’objectif, je crois, il est vendu dans les 300 ou 400 euros. Je crois que c’est 399 euros, ce qui est peut-être un poil cher. Moi, je l’ai eu avec le X-A5. Donc le X-A5, il est vendu 599 euros. Il faut rappeler, je crois que le XT20, c’est le boîtier le moins cher ; il est dans les 900, 950 euros avec un objectif. Donc, vous gagnez à peu près 300 euros en achetant ce X-A5. Clairement, si c’est pour la photo de famille, si c’est pour de la photo qui ne soit pas ce que j’appelle de la photo experte. C’est-à-dire, vous n’êtes pas forcément un photographe, ce X-A5, il va vous donner pleine satisfaction. Même si vous y connaissez un peu en photo, il a quand même beaucoup de fonctions avancées que vous pourrez quand même utiliser.

Cet objectif-là, il est top. N’oubliez pas que sur cet appareil photo, le X-A5 vous avez possibilité de mettre tous les objectifs. Donc, vous n’êtes pas limitée à cet objectif-là. Évidemment, cela va complètement déséquilibrer l’appareil photo. Mais si un jour, vous avez envie de vous faire plaisir en macro et vous avez le focus stacking avec cet appareil photo là, clairement, il n’y a rien qui vous empêche de venir mettre le XF80. C’est sûr qu’en termes de prise en main, vous allez être un peu réduit. Il va falloir mettre la main sous l’objectif, mais ce n’est pas très grave, ce n’est pas très important de devoir mettre la main sous l’objectif quand même vous avez quelque chose qui est parfaitement utilisable.

Et sincèrement qui ne fera pas des photos beaucoup moins bonnes que celle que vous aviez sur un X-trans. C’est vraiment quelque chose qui est surprenant ; je pensais qu’il y aurait plus de différence, mais j’ai été plutôt agréablement satisfait de ce que j’ai pu trouver.

Encore une fois, je n’ai pas la prétention de faire des tests scientifiques. Je n’ai pas de logiciel de type IMA test et compagnie comme peuvent avoir les laboratoires qui permettent de vraiment avoir des choses qui sont scientifiques, qui sont vraiment pondérées. Moi ici, c’est un peu au doigt mouillé, la comparaison à l’œil. Voilà. Je fais ce que je peux. C’est le ressenti que j’ai eue de cet appareil photo là, peut-être que quand on verra les tests faits par des laboratoires, les résultats seront différents.

D’habitude, quand je fais mes reviews comme cela, j’ai toujours des tests que je vois en anglais, etc., qui me permettent de me rassurer ou de me remettre en question. Ici, cela n’a pas été forcément le cas, le X-A5 n’a aucune review à mon sens. Enfin du moins à ma connaissance au moment où je fais cette vidéo que cela soit partout dans le monde, franchement, il n’y a absolument rien. Il ne semble intéresser absolument personne ce X-A5, c’est bien dommage. Parce que franchement, il est digne d’intérêt.

Allez ! Lâchez-moi les pouces levés vers le haut. En complément de cette vidéo, vous êtes libre de recevoir le kit de démarrage du fujiste débutant en cliquant sur les douze conseils qui sont juste là. Abonnez-vous à la chaîne. Dites-moi qu’est-ce que vous en pensez de cet objectif et ce qui vous intéresse ? Est-ce que vous voudriez l’acheter ? Moi, je pense que c’est un super objectif. Il est vendu à mon sens un poil cher tout seul. Je l’aurais plutôt vu à 299 euros, cela aurait fait un super objectif qu’on aurait pu mettre comme cela, dans des balades comme cela où on a envie de partir léger. Allez, à bientôt sur la chaîne.