XF 23 F1.4, XF 16 F1.4 et XF 14 F2.8 : Les premiers objectifs pour les hybrides Fujifilm X-T1, X-T10, X-T2, X-T20, X-H1, X-E3 et X-Pro2 disposaient d’une échelle de profondeur de champs et d’une bague a pousser ou tirer permettant de passer en mise au point manuelle ou automatique.

Je vous montre pourquoi l’autofocus ne fonctionne pas sur ces objectifs la selon la configuration de la bague. Je vous montre aussi comment lire et utiliser l’échelle de profondeur de champ, les graduations avec les ouvertures à gauche et a droite. Vous les trouverez au niveau de la bague des XF 16, XF 14 et XF 23 !

 

 

Graduation des objectifs Fujifilm

Bonjour à tous !

Il y a certains objectifs de la gamme Fujifilm qui ne sont pas construits exactement comme les autres. Alors, je n’ai pas fait une liste exhaustive, mais je sais au moins que vous avez le XF 16 mm 1.4 et le XF 23 mm 1.4 (ainsi que le XF 14 f2.8) qui sont conçus comme cela. Sur ces adjectifs-là, vous n’avez pas par exemple de bouton pour lui dire si vous êtes en autofocus manuel ou automatique.

En fait, vous avez une bague. Vous voyez ici, une bague que vous pouvez tirer. Vous ne pouvez pas la bouger comme ici, c’est que vous êtes en autofocus automatique. Donc, c’est l’appareil photo qui est responsable de l’autofocus. Vous ne pouvez pas du tout ici faire une mise au point manuelle.

Une bague a tirer ou pousser

Donc, ce qui veut aussi dire que le mode autofocus automatique plus correction manuelle n’est pas possible. C’est malheureusement des objectifs que vous avez tout en automatique ou tout en manuel. On ne peut pas avoir les deux malheureusement puisque la bague ici, elle est carrément verrouillée.

Vous avez un deuxième mode où cette fois-ci la bague tourne. Vous êtes en autofocus manuel et vous avez ici tout plein d’indications, vous voyez, une échelle ici avec les ouvertures, ici une échelle avec des chiffres. Et donc, l’idée de cette vidéo, c’est de venir vous expliquer en fait c’est quoi ces chiffres-là.

La première des choses à savoir, c’est que si vous avez un de ces objectifs qui a une bague comme cela ici et que l’autofocus ne marche pas sur votre objectif, potentiellement c’est uniquement parce que la bague n’est pas dans la bonne position.

Donc, si vous vous attendez à ce que votre objectif fasse la mise au point, vous devez tirer la bague. C’est-à-dire que la bague, vous ne devez plus pouvoir la tourner. Elle doit être « condamnée. » Si votre bague est comme cela, c’est normal que vous n’ayez pas d’autofocus.

Graduation de profondeur de champ

Deuxième partie de la vidéo maintenant, comment lire les graduations. Alors sur cette bague-là, vous avez évidemment ici les ouvertures en bas. Donc cela, c’est le grand classique. Par exemple ici, je vais me mettre sur F8. Vous avez ici une échelle de distance. Vous voyez, on commence à 0,28 m.

Et regardez ici, c’est important, on a l’unité. Donc, on a en blanc les mètres et on a en rouge les pieds. Donc nous, toutes les inscriptions en rouge, on ne les regardera pas. Donc 0,28 m,  0,5 m, 1 m, 5 m et l’infini. On a ici une échelle avec des ouvertures. Comme vous pouvez le voir, vous avez un centre ici et vous avez les mêmes ouvertures à gauche et les mêmes ouvertures à droite.

Sachez ici que c’est pour lire, en fait. Vous savez quand on dit qu’il y a une plage de netteté quand vous faites l’autofocus, vous avez un début de la plage de netteté et vous avez une fin de plage de netteté. Donc ici, le début de la plage de netteté sera à lire à droite, et la fin de la plage de netteté sera à lire à gauche. Typiquement, théoriquement si je me mets sur F8 ici et que par exemple ici, c’est cet indicateur ici qui indique la distance sur laquelle est faite la mise au point.

Donc ici, imaginons, je fasse la mise au point à 1 m, vous voyez, je mets le petit 1 ici devant la barre ici. Je peux comme je suis à F8, je vais lire les inscriptions qui sont ici. Donc approximativement, ma plage de netteté commence, alors là c’est un peu du pifomètre, mais on va dire à 0,8 ou 0,75 m ici et elle s’étend jusqu’à ici, on va dire, 2 m à peu près, 1,50 m – 2 m.

Trouver l’hyperfocale

Donc, je sais que l’objectif configuré comme il est actuellement, je suis net depuis 0,8 jusqu’à 2 m. C’est la plage de netteté que j’ai. Si par exemple, je décide de faire la mise au point à 5 m, là je sais maintenant que je suis grosso modo à l’hyperfocale puisque je suis net depuis à peu près 4 m jusqu’à l’infini.

Alors, ce n’est pas quelque chose qui est très utile. Sincèrement, c’est une échelle qui vaut ce qu’elle vaut. On se rend compte quand on l’utilise que ce n’est pas très fiable. C’est surtout très conservateur en termes de mesures dans le sens où ce sont des échelles qui ont été faites à une époque où on était sur du, je ne sais pas moi, 8 Mpx ou du 10 Mpx, ou même moins.

Cela vient vraiment de cela. Tout cela, c’est de l’argentique et grosso modo, on n’avait pas forcément la même définition aujourd’hui de quelque chose qu’on considère net et de quelque chose qu’on considère flou.

Une aide à la mise au point

Donc là, ce que lui il estime suffisamment acceptablement net, on estimera aujourd’hui que c’est flou. Donc, on a tendance à ne plutôt pas utiliser ces échelles-là. En plus, il faut être sûr et certain que l’objectif est bien configuré par exemple et que l’infini est bien l’infini. Parce que l’infini des fois, cela peut être un tout petit peu après et cela peut être un tout petit peu avant.

Vous l’avez vu aussi avec si peu de graduation, vous voyez entre 0,28 et 5 m ici. Pour 1 m par exemple, une mise au point à 2,50 m ou à 2 m, c’est un peu du pifomètre. On peut facilement se tromper. Mais en tout cas, le principe de fonctionnement, c’est celui que je viens de vous indiquer. Vous choisissez une ouverture F11, vous choisissez à quelle distance vous voulez faire la mise au point.

Démonstration

Donc sur les objectifs Fujifilm XF 23 F1.4, XF 16 F1.4 et XF 14 F2.8, voici comment faire. Imaginons qu’ici je fasse la mise au point maintenant à, je ne sais pas, 0,5. Là, la mise au point, elle est faite à 0,5. Et vous lisez maintenant sur F11 ici que la mise au point par exemple, elle est faite maintenant à 0,3 m et qu’elle s’étend, je ne sais pas, sur 70 cm. C’est exactement comme cela que vous devez lire les graduations.

Quoi qu’il arrive maintenant, vous savez lire les graduations. Vous savez que si l’autofocus de votre objective ne fonctionne pas, c’est peut-être parce que vous n’avez pas manipulé ici cette bague. Et vous savez que moi, je ne vous conseille pas spécialement de venir l’utiliser cette graduation-là, ce n’est quand même pas très fiable. Mais le principe de fonctionnement, c’est celui que je viens de vous expliquer.