Test en vidéo du dernier objectif de chez Fujifilm, le XF50 F2 R WR disponible pour 480€.

TEST Fujifilm XF50 F2

En résumé :

  • Meilleur piqué de toutes la gamme des objectifs Fujifilm
  • Auto Focus au top
  • Pas de vignetage, pas de distorsion, peu de diffraction
  • Prix doux

Exemples de photos dans la vidéo.

 

Le test du Fujinon XF50 F2 !

Bonjour !

C’est Damien pour hybridephoto.com. Aujourd’hui, je vous retrouve pour le test du dernier objectif de chez Fujifilm. C’est le XF50mm F2 R WR. Si on se rappelle de ce que cela veut dire tout cela. XF, c’est la gamme des objectifs haut de gamme. C’est une focale fixe. Elle ouvre jusqu’à F2 R. Cela veut dire qu’on a l’ouverture d’une bague d’ouverture du diaphragme directement sur l’objectif. Et WR, cela veut dire que c’est un objectif qui est tropicalisé. Donc, c’est vraiment ce qu’on trouve de mieux chez Fujifilm.

Cela vient juste de sortir, c’est un 50 mm, c’est donc un équivalent 75 mm. C’est une optique qui est plutôt portrait, ou on va la rapprocher plutôt du 85 mm. Et c’est une optique que j’ai beaucoup appréciée, je vous le dis d’emblée.

Donc voilà, cela arrive dans une petite boîte comme cela. Cela vaut 500 €. Donc là, je vous la montre, elle est montée sur un X-T20. On voit la bague d’ouverture ici que je fais tourner, donc avec une position automatique ici et un comptage de 2 jusqu’à 16. On voit que cela ne va pas au-dessus de 16 d’ailleurs. Il n’y a pas de 22.

Donc moi, je l’ai en version argent. Sachez qu’elle existe aussi en version noire. J’ai été déçu moi que mon capuchon pour ma version argent soit un capuchon noir. Je trouve que cela fait un peu clochard. Cela manque de détails. Voilà, je vous le montre comme cela.

Vous avez une bague de mise au point ici qui est très souple, même trop souple, je trouve. Et en plus, il n’y a pas de borne. Donc, on tourne dans le vide comme cela, on ne sait pas trop quand est-ce qu’on doit s’arrêter. C’est un peu pénible. Je préfère quand il y a une bande qui dit que là tu es au min, là tu es au max et en plus, elle n’est pas graduée.

J’ai fait un petit tour avec l’optique dans le jardin. J’ai fait quelques photos pour vous montrer les qualités de l’optique. Bon, on ne va pas se mentir, c’est une optique qui est très bonne. Pour l’instant, je n’avais jamais vu un piqué aussi élevé. J’ai fait quelques comparatifs hier d’ailleurs ou avant-hier, je ne me souviens plus. J’ai fait une vidéo pour comparer avec mon 16-55 mm. J’ai fait des comparatifs comme cela avec pas mal de mes objectifs et de loin, c’est celle qui a le meilleur piqué.

Voilà donc à F2, le piqué est déjà très bon. Donc bon, il ne faut pas oublier qu’on est à pleine ouverture avec une profondeur de champ qui est réduite. Pour autant, on se rend compte sur les fleurs-là, on voit bien tous les points. Là, je l’ai zoomé en fois deux et pourtant, on voit que le pétale reste vraiment joli. Et pourtant, je suis en ouverture F2. Donc dès la pleine ouverture, on est à un piqué qui est déjà intéressant.

Évidemment, si on passe à F8, on a un piqué qui est encore meilleur où on voit vraiment là par exemple cela là, elle est vraiment magnifique. On voit tous les détails. C’est précis. Cela ne bave pas. Vraiment, ce n’est pas du tout flou, c’est impeccable.

Allez une autre photo, voilà. Donc cela, c’était pour tester le bokeh. On voit à F8, on a un bokeh et à F2, on voit bien la différence. L’arrière-plan qui est à peu près à 2 m est déjà très flou. C’est donc une optique qui permet en ouvrant à F/2 de vraiment détacher bien son sujet comme il le faut et on voit la qualité du piqué.

Regardez-moi ces pétales-là, ces fleurs, avec les olives qui sont en train de pousser, c’est vraiment très net. Je ne sais pas qu’est-ce qu’on peut lui reprocher. Et pourtant, on est sur un bord. On est plutôt au bord de l’image que vraiment au centre.

Voilà à F2, la mise au point est parfaite, exactement là où j’aurais voulu. Elle est faite sur les feuilles, un peu derrière les olives. Les olives, elles sont floues, mais cela permet de bien voir que la profondeur de champ, si vous aimez cela pour un portrait, notamment pour les gens qui viennent du full frame par exemple, on voit qu’on arrive à retrouver des choses qu’on voit uniquement sur du full frame.

Le tronc de mon olivier à F2, on voit que derrière c’est vraiment très flou. Le bokeh est superbe. Le piqué quant à lui reste très bon. Alors, on voit que ce n’est pas un piqué, on voit que ce n’est pas le meilleur piqué de l’objectif forcément. On est à la pleine ouverture, mais il est déjà plutôt pas mal.

Évidemment, si on passe sur le F8, on trouve là cette fois-ci un piqué qui est absolument irréprochable puisqu’il n’y a pas de flou. Tout est très clair, très bien défini et le micro contraste, c’est parfait. On voit bien la différence. Regardez à F2 et F8, le piqué à F8 est bien meilleur, mais c’est normal. Tous les objectifs sont comme cela. Et à l’inverse, le bokeh est forcément moins prononcé derrière.

Voilà un petit selfie, comme vous voyez, les poils-là, tout est impeccable. On voit tous les pores de la peau, tous les défauts que j’ai. Les sourcils, regardez, tout est impeccable. Pour faire du portrait l’optique, il est vraiment adapté et on voit un beau bokeh derrière impeccable.

J’ai pris une photo du ciel histoire de voir un peu le vignetage, on voit qu’il n’y en a pas. Je l’ai mesuré un peu, il y en a peut-être 1 %, mais ce n’est quasiment rien. Vraiment, c’est quasiment négligeable, ce sera corrigé sans aucun problème ; pas de vignetage. La diffraction, c’est pareil, on verra il n’y en a quasiment pas. C’est bien droit, il n’y a pas de distorsion.

Voilà là, j’ai fait la photo d’un olivier et on peut voir, là je fais en zoom 1, tout est impeccablement défini. Ce n’est pas du tout une bouillie. Et pourtant, Dieu seul sait que cette photo, elle n’est pas facile à prendre. Je l’ai prise avec plein d’objectifs des fois où cela fait vraiment de la bouillie de pixels. Ce n’est pas terrible. Là, il faut que tout soit précis et regardez là, je zoome en deux fois. Et même en deux fois, c’est impeccable.

Allez des fleurs, pareilles. J’ai fait un noir et blanc, aussi toujours pareil. Regardez la qualité, là on voit tous les poils, tous les pores, le grain de beauté. Regardez les lunettes, on voit même la poussière, le reflet. On peut même lire le Ray-Ban ici. Les poils, un petit bobo sur la lèvre. Franchement, regardez, on voit même sur le nez tous les micro-poils-là.

Bref, je ne vois pas qu’est-ce qu’on pourrait reprocher à cette optique, elle est vraiment sublime. Et la diffraction à F16, donc on voyait une petite diffraction, mais c’est vraiment très léger. Des aberrations ici un peu, mais bon c’est vraiment très léger.

Moi des optiques comme cela, je n’en ai pas vu tous les jours. Encore une fois, c’est une optique qui coûte 450 €. Donc, ce n’est pas très cher. Elle ouvre à F2, superbe bokeh. Elle est petite. Elle est très bien construite dans les matériaux. Elle est tropicalisée. Que dire d’autre !

J’espère que vous avez apprécié les photos. En complément, je peux vous dire que l’autofocus que j’ai testé avec mon fils sur une trottinette est excellent. Il est accrocheur. Il est précis. Il est rapide. Et il silencieux. C’est pour cela que je n’en ai pas parlé avant tout simplement parce que je n’ai pas grand-chose à dire sur l’autofocus qui est impeccable.

Moi, je pense que c’est une optique que je vous recommande hautement. 450 € pour une optique de cette qualité-là franchement, cela vaut le coup. Vous avez un piqué qui est vraiment supérieur aux autres optiques. Donc voilà, si vous aimez faire des portraits en tout cas, c’est une optique qu’il va vous falloir dans votre besace.

Ce test est terminé, si vous l’avez aimé, lâchez-moi un pouce vers le haut. Abonnez-vous à la chaîne hybridephoto.com, c’est une vidéo tous les jours du lundi au vendredi. Je vous parle des hybrides en général et des Fujifilm de manière spécifique. Et moi, je vous dis à demain dans une nouvelle vidéo.

Salut !