Depuis le lancement de la gamme, Fujifilm utilise la même batterie. Le problème ? Cette batterie est devenue insuffisante au fil des générations. Heureusement, le X-T4 intègre un nouveau modèle. J’ai pu la mettre à l’épreuve dans différentes conditions : en photo, en vidéo, en plein soleil… Les résultats sont-ils à la hauteur de nos attentes ? L’autonomie du X-T4 est-elle enfin satisfaisante ? On voit ça ensemble ! 

Si vous avez raté les premiers articles, voici le dossier test du Fujifilm X-T4 : 

 

Test de l’autonomie du X-T4 : la vidéo

L’apparition d’une nouvelle batterie sur le X-T4

L’une des grandes nouveautés sur ce X-T4, c’est l’introduction d’une nouvelle batterie : la LP W235. Fini celle qu’on connaissait par cœur, la LP-W126 S qui n’était plus assez performante. 

Avec une capacité en mAh qui augmente de 80 % par rapport à celle du X-T3, la batterie du X-T4 se rapproche énormément de Sony (une référence sur le marché en termes d’autonomie).

Malgré tout, les chiffres annoncés par Fujifilm au moment de la sortie du X-T4 ne font pas rêver. Pour tout vous dire, j’étais même plutôt sceptique lorsqu’ils ont été prononcés : une autonomie de 500 photos pour le X-T4, contre 390 avec le X-T3. Avec une telle augmentation des mAh, j’imaginais que le X-T4 parvienne facilement aux 700 photos d’autonomie. 

En revanche, j’avais un petit espoir en vidéo. Fujifilm indique que le X-T3 était capable d’enregistrer pendant 40 minutes une vidéo 4K 30 FPS avec une seule batterie, alors que le X-T4 peut tenir 85 minutes. Cette fois-ci, c’est plus du double comme je l’espérais ! Bien évidemment, il s’agit de données officielles qui ne sont pas toujours exactes. C’est simplement pour vous expliquer l’état d’esprit dans lequel j’étais avant d’entamer ce test. 

Un grip pour prolonger l’autonomie du X-T4

Ce X-T4 dispose également d’un grip. Comme sur le X-H1, il permet d’accueillir deux batteries. Sur ce même grip, on a désormais la possibilité de choisir 3 modes : 

  • Le mode normal ;
  • Le mode économie, pour passer de 500 photos à 600 photos d’autonomie ;
  • Le mode boost qui vous laisse le choix entre une meilleure gestion du grain en basse luminosité, une haute résolution, ou un taux de rafraîchissement à 100 i/s. 

Une nouveauté : vous pouvez choisir ce que le boost vous apporte

Jusqu’à présent, Fujifilm ne proposait pas toutes ces nouvelles options de paramètres. Si vous voulez optimiser au maximum votre batterie, ces paramètres peuvent être intéressants. 

Test de l’autonomie du X-T4 en photo

L’autonomie n’est pas évidente à tester, il y a toujours des éléments qu’on ne maîtrise pas, donc on peut se tromper facilement. J’ai fait au mieux, et je vous livre le résultat de mes 3 expérimentations. 

J’ai utilisé 4 appareils photo : le X-T4, le X-T3, le X-H1 et le Sony A7III. Je les ai mis en intervallomètre comme si je faisais un TimeLapse. Bien sûr, ils sont tous configurés de la même manière, avec des réglages standards : 

  • AF allumé 
  • Luminosité de l’écran sur 0 pour éviter une consommation excessive 
  • Format JPEG 
  • Petite zone pour faire la mise au point plus rapidement 
  • Extinction automatique de l’appareil au bout d’une minute afin de préserver la batterie 
  • Performances en mode normal, et non pas en mode boost 
  • Mode A
  • ISO et vitesse d’obturation en auto 

J’ai suivi ce même protocole pour configurer chacun des boîtiers. Ensuite, il n’y a plus qu’à lancer ! Lorsque les boîtiers ont terminé, je prends la carte mémoire et je regarde combien de photos ils ont fait avant d’épuiser leur batterie. 

Voici les résultats obtenus : 

  • Le X-H1 est mort en premier, au bout de 1377 photos 
  • Le X-T3 après 2361 photos 
  • Le Sony après 3990 photos (j’étais très surpris qu’il dure moins longtemps que le X-T4 !) 
  • Le X-T4 est mort en dernier au bout de 4096 photos

Même si le X-T4 n’a pas tenu beaucoup plus que le Sony, c’était quand même une bonne surprise ! D’autant plus qu’on est sur un résultat nettement supérieur au X-T3, contrairement aux chiffres officiels annoncés par Fujifilm. Il ne faut pas oublier que le protocole utilisé par les constructeurs est très strict, donc il n’est pas forcément fidèle à ce qu’on peut reproduire en réalité. C’est très difficile de mesurer l’autonomie, et je pense que ce protocole a été défavorable au X-T4. 

Mais une chose est sûre : les résultats sont très bons, et le changement est vraiment notable par rapport à ce que Fujifilm avait annoncé ! 

L’autonomie du X-T4 en vidéo est-elle suffisante ? 

Pour tester l’autonomie en vidéo, Fujifilm n’a pas appliqué de protocole comme pour la photo. Et qui dit pas de protocole, dit résultats qui collent beaucoup plus à la réalité ! D’ailleurs, les chiffres annoncés par Fujifilm sont bien meilleurs : on passe de 40 minutes d’autonomie sur le X-T3 à 85 minutes sur le X-T4. Voyons ce que ça donne en pratique ! 

En 4K 25 FPS 

Tous les boîtiers sont configurés de la même façon, et je filme une scène à l’extérieur (il faisait environ 25 °C). Ce test implique donc un bon contrôle de la température du boîtier. J’ai obtenu les résultats suivants : 

  • Le X-T3 a été le premier à mourir, au bout de 1 h 40 de vidéo ; 
  • Puis vient le A7III au bout de 2 h alors qu’il lui restait beaucoup de batterie (il a simplement surchauffé puisque le soleil tapait sur les appareils) ;
  • Et enfin, le X-T4 a rendu l’âme au bout de 2 h 45. 

On n’est pas vraiment sur une autonomie doublée par rapport au X-T3 comme Fuji peut l’annoncer dans les chiffres officiels. Comme avec les voitures, les chiffres sans protocole donnent peut-être des résultats trop optimistes… Malgré tout, c’est une belle performance, surtout pour de la 4K 25 FPS en plein soleil ! 

En 4K 50 FPS 

Pour avoir moins de problèmes de surchauffe, j’ai fait ce test à l’intérieur. Malheureusement, le Sony A7III ne fait pas de 4K 50 FPS, donc il est hors-jeu pour ce test. Le X-T4 affronte uniquement le X-T3 ! Qui est le vainqueur ? 

  • Le X-T3 est mort au bout de 40 minutes 
  • Le X-T4 a tenu 1 h 16  

Cette fois, on a presque doublé. Mais attention, j’étais surtout concentré sur la batterie et j’ai mis un ventilateur pour éviter la surchauffe des appareils. Sans cela, je ne suis pas certain que le X-T4 aurait pu tenir si longtemps sans surchauffer. Pour le moment, j’ai un petit doute que je n’ai pas eu le temps de vérifier à l’heure où j’écris cet article, mais qui sera fait pour le test complet du X-T4. 

Les nouveaux fichiers RAW du X-T4 sont-ils vraiment utiles ? 

Sur le X-T4, vous avez toujours la possibilité de faire du RAW, mais vous pouvez maintenant choisir entre du compressé sans perte et du compressé avec perte. C’est une option utilisée par Canon, que je trouve très pratique. En effet, elle permet de passer d’un fichier de 30 Mo à environ 15 Mo au prix d’une petite perte souvent indétectable. En contrepartie, on gagne une place importante de stockage et une capacité de rafale plus élevée puisque le buffer se remplit moins vite. 

Durant la configuration initiale du X-T4, j’ai donc testé ce RAW compressé avec perte. Finalement, j’étais plutôt déçu du résultat ! Le but, c’est de gagner de la place, sinon je ne vois pas l’intérêt. Et c’est bien le problème ici. La différence de poids entre le fichier compressé avec et sans perte n’est pas énorme : on passe seulement de 31 Mo à 27 Mo. Pour moi, c’est largement insuffisant. 

D’ailleurs, dans les spécifications officielles de capacité de rafale, on a exactement la même entre le fichier RAW compressé sans perte et avec perte. Il n’y a donc aucun avantage à choisir le RAW avec perte, et il vaut mieux rester sur du compressé sans perte. 

Mon avis sur l’autonomie du X-T4 en quelques mots

Pour résumer ce test, sachez que le X-T4 dispose d’une excellente batterie, que ce soit en photo ou en vidéo. Je ne m’attendais pas à ce résultat à cause des chiffres officiels qui ne faisaient pas rêver ! Et pourtant, j’ai trouvé qu’elle était à la hauteur de la batterie Sony, un standard sur le marché. La seule petite déception concerne le fichier RAW compressé avec perte. 

Alors, cette autonomie est-elle une bonne surprise pour vous aussi ? N’hésitez pas à partager votre avis en commentaire ! Si vous débutez, jetez un œil aux 12 conseils pour bien démarrer chez Fujifilm.