Le test du X-T4 continue avec un point complet sur son capteur IBIS. Après avoir parcouru les qualités de l’autofocus, il est temps de se pencher sur la stabilisation du X-T4. Est-elle efficace en photo et en vidéo ? Est-ce avantageux avec un objectif déjà stabilisé ? Quelles différences par rapport à un X-H1 ou un Sony ? Découvrons ensemble les performances du capteur IBIS de Fuji !

La stabilisation du X-T4 en vidéo 

Contrairement au X-T3, le X-T4 dispose désormais d’un capteur IBIS avec une stabilisation intégrée. Grâce à son mode dual, il peut également travailler de pair avec des objectifs déjà stabilisés pour des vidéos encore plus stables.

Deux options pour améliorer la stabilisation 

En plus de vous offrir une stabilisation physique grâce au dispositif IBIS, le X-T4 propose deux options intéressantes : 

– Le DIS (Digital Image Stabilisation), c’est-à-dire une stabilisation numérique qui va s’effectuer en temps réel sur votre image. Vous profitez donc d’une stabilisation numérique qui s’ajoute à celle du capteur, en échange d’un crop de 10 %. Que ce soit sur des plans fixes ou pour du VLOG, cette option permet d’avoir une vidéo encore plus stable. 

L’image boost : une option qui verrouille la stabilisation du capteur pour lui permettre d’effectuer que certains mouvements. Le but étant d’avoir un mode boosté, sans pour autant croper la photo. En revanche, ce mode n’est pas fait pour les mouvements mais pour des plans statiques. J’ai fait le test en me filmant en face caméra, et l’image ne bouge quasiment pas grâce au boost (et pourtant, je tiens mon appareil photo à bout de bras !). 

Quelles différences entre le X-T3 et le X-T4 sur le XF 16-55mm f2.8 ? 

Le XF 16-55mm f2.8 n’étant pas stabilisé, on juge ici uniquement la stabilisation du capteur. Sur les séquences que vous pouvez voir en vidéo, le résultat est assez flagrant : l’image tremble beaucoup plus sur le X-T3, alors que la vidéo est plus fluide sur le X-T4, aussi bien sur des plans statiques qu’en mouvement. La stabilisation fait bien son travail ! Bien évidemment, ça ne sera pas suffisant pour un usage professionnel. Mais pour du VLOG à main levée ou des vidéos du quotidien, c’est l’idéal. 

Test de la stabilisation du X-T4 avec le XF 18-55mm et le XF 16-80mm

Voyons maintenant s’il y a une différence avec un objectif stabilisé comme le XF 18-55mm f2.8-4. Sans mouvements, la différence est assez minime entre le X-T3 et le X-T4. En effet, cet objectif faisait déjà un bon travail sur un appareil non stabilisé comme le X-T3. Le capteur IBIS du X-T4 n’apporte donc pas grand-chose par rapport à la stabilisation présente sur l’objectif. Pour voir une réelle différence, il faut que la scène soit en mouvement : la vidéo va beaucoup moins bouger sur le X-T4. 

J’ai effectué le même test avec le XF 16-80mm f4, un objectif de kit qui est censé disposer d’une meilleure stabilisation que le 18-55. Le plus marquant, c’est surtout l’apparition du Rolling shutter sur le X-T3 (les lignes sont beaucoup plus penchées). 

Rolling shutter sur le X-T3

Comme avec le XF 16-55mm, la stabilisation est meilleure dès qu’il y a un mouvement, et ce même si l’objectif est stabilisé. Le capteur IBIS avec un dual fait quand même la différence ! 

X-T4 ou X-H1 : quelle est la meilleure stabilisation ? 

Vous êtes nombreux à choisir le X-H1 pour sa stabilisation. Mais désormais, il n’est plus seul ! Est-ce qu’on voit vraiment un changement sur le X-T4 ? La stabilisation est-elle du même niveau que le X-H1 ? Eh bien oui, on voit nettement la différence sur un objectif non stabilisé comme le XF 16-55. Les plans vidéos ne bougent quasiment pas sur le X-T4. Avec un objectif stabilisé, j’en viens à la même conclusion : les plans du X-T4 sont beaucoup plus stables que le X-H1. 

La stabilisation du X-T4 face aux capteurs Sony 

Avec le Sony A7III et le XF 24mm f1.4, c’est le jour et la nuit : on a presque l’impression que le capteur Sony n’est pas stabilisé ! Fujifilm a donc fait un excellent travail sur la stabilisation, surtout dans un si petit boîtier.

La stabilisation du X-T4 en photo 

Quand vous faites de la photo, la stabilisation ne s’utilise pas du tout de la même manière. Le but, c’est de prendre des photos avec une vitesse d’obturation très basse, tout en gardant une photo nette. C’est donc limité à des sujets qui ne bougent absolument pas ! Pour autant, la stabilisation est assez rassurante : elle permet de travailler plus facilement en basse luminosité, et de limiter les photos floues au moindre mouvement. Comme pour la vidéo, j’ai essayé de voir si la stabilisation était vraiment efficace en photo. 

Comparaison entre le X-T3 et le X-T4 avec plusieurs objectifs 

Le XF 16-55mm f2.8

Voici un tableau qui résume les résultats obtenus : 

Le X-T4 remporte clairement cette manche : à 1/8s, il y a 0 % de photos réussies avec le X-T3, contre 55 % pour le X-T4. Et même à 1/4s, 15 % des photos sont acceptables sur le X-T4, alors qu’il n’y en a aucune sur le X-T3. 

Le XF 90mm f2

Avec le XF 90mm, j’obtiens des résultats similaires. À 1/30s, j’ai 99 % de photos réussies avec le capteur stabilisé, mais seulement 23 % sur le X-T3. 

La stabilisation apporte donc un réel gain ! Elle va vous permettre de descendre vos vitesses et de gérer des situations bien particulières. 

Le XF 50-140 et le XF 16-80

J’ai été plutôt surpris des résultats obtenus avec ces objectifs qui sont déjà stabilisés. Comme vous pouvez le voir sur ce tableau, les gains ne sont pas énormes : 

À 1/8s, il y a 10 % de photos nettes en plus sur le X-T3. C’est seulement en réduisant la vitesse à 1/4s que le X-T4 repasse devant avec 50 % de photos nettes. J’ai obtenu les mêmes résultats avec le XF 16-80. 

Il n’y a pas de gain entre l’objectif stabilisé et le capteur, puisque les différences sont vraiment minimes. La stabilisation de l’objectif semble suffire en photo. 

La stabilisation du X-T4 face au X-H1 : quelles différences ? 

Avec un objectif qui n’est pas stabilisé, les résultats sont similaires pour des vitesses de 1/15s ou 1/8s. Ce n’est qu’à partir de 1/4s que l’écart se creuse entre le X-H1 et le X-T4. En utilisant des vitesses très basses, le X-T4 a une meilleure stabilisation sur un objectif non stabilisé. Toutefois, si l’objectif est stabilisé (comme le XF 16-80 par exemple) le X-T4 et le X-H1 ont les mêmes performances jusqu’à 1/4s. 

4 choses à retenir sur la stabilisation du X-T4 

Si vous êtes perdu, voici un petit récapitulatif : 

  1. Le X-T4 offre une meilleure stabilisation en vidéo que le X-H1 
  2. Les différences entre le X-T4 et le X-H1 sont plus légères en photo, sauf avec des vitesses d’obturation lentes 
  3. En photo, la stabilisation du capteur n’apporte rien d’intéressant sur un objectif déjà stabilisé, aussi bien sur le X-T3 que sur le X-T4
  4. La stabilisation du X-T4 est un réel atout sur des objectifs non stabilisés 

 

Enfin, n’oubliez pas que ces tests ne sont pas scientifiques : il faudrait un robot qui produit toujours le même type de vibration pour tester précisément la stabilisation ! 

Ce test du X-T4 n’est pas encore fini, je reviens bientôt pour évoquer l’autonomie. Pour patienter, n’hésitez pas à découvrir le guide de démarrage du Fujiste débutant ! Et vous, est-ce que vous êtes contents ou déçus de la stabilisation du X-T4 ?